Didier de Plaige

Jeudi 22 Janvier

janvier 22nd, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Jeudi 22 Janvier

Le nouveau numéro du magazine New Scientist s'intéresse au projet anglo-allemand GEO600, dont les recherches se poursuivent près de Hanovre.

Son objectif est de détecter les ondes gravitationnelles par un interféromètre à laser dont la longueur des bras est de 600 mètres. Elles avaient été prédites par Albert Einstein en 1916, mais jamais encore observées.

"Ce sont des ondulations extêmement faibles dans la structure de l'espace-temps, causées par des évènements astrophysiques tels que des explosions de supernovae, des collisions d'étoiles à neutrons, ou la formation d'un trou noir."

Le dispositif sépare deux rayons lumineux, puis les fusionne à nouveau, et calcule ensuite les différences. Or le fonctionnement du GEO600 semblait parasité par des sursauts hasardeux, qualifiés de "bruit".

New Scientist

Le rédacteur du New Scientist se montre particulièrement enthousiaste : "Le GEO600 n'a pas encore détecté d'ondes gravitationnelles, mais il pourrait avoir accidentellement permis de réaliser la plus important découverte en physique de ce dernier demi-siècle."

Craig Hogan

"Depuis plusieurs mois, les scientifiques de l'équipe se perdaient en suppositions pour expliquer ce bruit qui parasitait leur détecteur géant. Soudain, le physicien Craig Hogan a pensé pouvoir fournir une explication à ce phénomène. Il avait pu prédire la présence de bruit avant de savoir que l'appareil le détecterait.

En résumé, explique le New Scientist : "C'est comme si GEO600 était balloté par les convulsions quantiques infinitésimales de l'espace-temps."

Le chercheur a ajouté : "Si les résultats du GEO600 s'expliquent bien comme je le conçois, alors ça signifie que nous vivons tous au sein d'un immense hologramme cosmique."

"Cette idée de l'univers-hologramme peut sembler absurde, mais elle s'intègre à notre compréhension actuelle des trous noirs et des hologrammes. Elle a déjà quelques fondements solides dans les conceptions théoriques, et le mérite de contribuer aux recherches des physiciens qui se trouvent confrontés aux différentes théories sur le fonctionnement de l'univers au niveau le plus fondamental." Il faut cependant poursuivre les expériences avant de pouvoir formuler une théorie.

Craig Hogan est issu du Fermilab, le laboratoire de physique des particules à Batavia, dans l'Illinois. Mais il a aussi fait partie de l'équipe qui a co-découvert la matière sombre en 1998.

Matrix

GEO600 aurait montré la limite fondamentale de l'espace-temps, là où le continuum se dissout en grains, ou pixels... "comme ce qui nous apparaît quand on zoome à l'extrême sur une image imprimée." - Source

Alors se révèlerait la nature de la Matrice... Enfin, la notion d'hologramme est séduisante, parce que l'idée y est associée, en photographie, que chaque parcelle d'une plaque holographique contient toute l'information nécessaire pour reconstituer la vue d'ensemble.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mercredi 21 Janvier

janvier 21st, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Mercredi 21 Janvier

Ross, animateur du magazine "Now THAT'S Weird" diffusé sur la radio anglaise de Glastonbury, avait reçu vendredi soir l'astronaute Edgar Mitchell. L'annonce était attractive :

"Pour ceux qui en doutent encore, le sixième homme qui a marché sur la Lune confirmera que les missions lunaires ont bien eu lieu. Mais surtout, Edgar nous dira comment il peut être certain, par "expériences personnelles", de l'existence des Ovnis !"

Rappel des révélations de l'ancien astronaute.

Le son téléphonique rend l'écoute assez laborieuse. Durée : 42mns.

Ross s'est contenté d'alimenter l'entretien par des emails de ses auditeurs. Le résultat est assez décousu et on n'apprend finalement rien de bien nouveau.

"Je suis né à Roswell, et je m'y trouvais en 1947 quand cet incident s'est produit. C'était une petite communauté de fermiers et tout le monde se connaissait bien. Les résidents locaux auraient certainement préféré que cette affaire ne fasse pas trop de vagues. Mais la presse en a parlé."

"Après mon retour de l'expédition lunaire, et en raison de ma popularité, les anciens qui ne voulaient pas emporter cette histoire dans leur tombe m'ont choisi pour recueillir leurs témoignages. C'est comme ça que je me suis retrouvé impliqué.

Je suis très proche de Jesse Marcel Jr; j'ai plusieurs autres sources, comme cet officier, surnommé 'Bill', qui servait sur la base à cette époque, mais je me suis engagé à ne pas révéler leurs noms. Je pense que les preuves ont été déménagées depuis longtemps de la base de Wright-Patterson."

"Plusieurs pays ont commencé à ouvrir leurs dossiers Ovnis, nous attendons que ce soit le cas ici, ainsi les gens pourront s'informer. En attendant je vous recommande de lire les excellents travaux de Stanton Friedman, de Ryan Wood, Robert Collins, ou encore l'excellente enquête : "Witness to Roswell" - de Carey et Schmitt..."

A propos de l'affaire Serpo : "Je suis au courant de cette histoire, mais je n'ai aucune information sur un éventuel programme d'échange entre des terriens et des visiteurs. Je pense que c'est une histoire intéressante, des sources crédibles s'y intéressent, mais je n'ai pas d'informations à ce sujet."

Edgar Mitchel évoque également la fondation de l'Institut Noétique, "dont l'un des objectifs consiste à résoudre la dualité cartésienne entre l'esprit et le corps" :

"La science actuelle est confrontée à un problème d'envergure, parce qu'elle n'a pas suffisamment porté son attention sur l'étude de la conscience."

L'interview a eu le mérite de rappeller que l'ex-astronaute préside maintenant l'organisation Quantrek, qui tend à "Promouvoir et contribuer à l'avancée des connaissances sur la nature ultime de la réalité, en utilisant la méthode scientifique."

La présentation des recherches en cours privilégie la notion d'hologramme quantique pour expliquer les phénomènes et la transmission de l'information parmi les organismes vivants.

Son, Compléments & Commentaires

Share This Post

Mardi 20 Janvier

janvier 20th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Mardi 20 Janvier

La confirmation de l'activité martienne, qu'elle soit géologique ou biologique, a finalement trouvé un écho dans les rubriques spécialisées de la presse francophone. Les émanations de méthane intriguent même vivement les commentateurs. Mais beaucoup s'étonnent que les scientifiques de la Nasa aient attendu si longtemps pour confirmer une découverte qui date de 2003. (*)

Un correspondant m'a adressé ses réflexions : "Il y a deux raisons pour lesquelles le modèle volcanique est le moins probable. Tout d'abord, ces fuites de méthane sont saisonnières. Au printemps et en été. Or une activité volcanique en sous-sol ne dépendrait pas des saisons. Même par un froid extrême, des traces d'émissions seraient détectées. Ensuite, si ce modèle était correct, on devrait également détecter du SO2 (dioxyde de soufre)... Mais on n'en a encore pas trouvé de traces."

Compléments & Commentaires

(*) Pour Michael Salla : "Il est significatif que l'annonce de la Nasa intervienne juste avant l'installation du Président Obama, comme si elle avait été planifiée pour préserver les budgets de l'organisation, alors que la nouvelle administration va chercher à réduire les coûts."

Ted Loder

Le Dr. Ted Loder, professeur émérite de l'Université du New Hampshire, avait commencé à s'intéresser au phénomène Ovni en 1997. Il s'était rendu à Washington DC pour y représenter le Gouverneur de l'époque, Jeanne Shaheen, et assister à des auditions tenues à huit-clos devant le Congrès.

Le Dr. Loder avait été impressionné par la qualité des témoignages de militaires habilités top-secret, décrivant leurs observations d'Ovnis devant les membres du Congrès et du Sénat.

Il en était revenu convaincu que le gouvernement américain menait des opérations de couverture pour dissimuler sa connaissance des technologies extraterrestres.

A son retour, il avait informé Jeanne Shaheen de ses découvertes. Elle est aujourd'hui Sénateur, récemment réélue le 4 novembre 2008 pour représenter le New Hampshire.

Depuis, Ted Loder s'est associé au Disclosure Project ainsi qu'au Projet Orion, parce qu'il estime que ces technologies extraterrestres peuvent apporter au monde des solutions énergétiques à la fois peu coûteuses et durables, pour résoudre toutes sortes de problèmes dont la pauvreté.

Une conférence du professeur Loder sur les recherches concernant l'antigravité dans les laboratoires américains est disponible en DVD. Il pense que le bombardier furtif B-2 est un exemple de rétroconception :

Jeanne Shaheen
B-2

"Nous avons là une preuve d'une utilisation de technologies aliènes, parce que l'avion dispose d'un système anti-gravité."

L'auteur de l'article publié par SeaCoastOnline souligne par ailleurs que certains ufologues sont relativement opposés à la Divulgation. Mais d'autres personnes bien informées manifestent également des réticences.

Il cite en particulier Susan R. Kepner, député démocrate, qui est favorable à cette annonce officielle, "mais seulement après que Washington ait convenablement évalué les risques. Elle pense que les gens pourraient s'emballer et réagir de manière irréfléchie."

Susan Kepner donne en exemple l'affaire des prétendues armes de destruction massive en Irak, et se souvient comment on avait utilisé ce faux argument pour convaincre les populations qu'une guerre était nécessaire. - Compléments & Commentaires

Share This Post

Lundi 19 Janvier

janvier 19th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Lundi 19 Janvier

L'opération de l'équipe de transition de Barack Obama pour établir son "Rapport des Citoyens", évoqué ici samedi 17, est maintenant terminée. Le nouveau Président entre en fonctions demain, et il ne souhaitait pas pérenniser la formule comme mode de gouvernement.

La légalisation de la Marijuana est arrivée largement en tête, et particulièrement la reconnaissance de ses propriétés médicales.

Vient ensuite la préoccupation environnementale : les demandes portent sur une nouvelle orientation de la politique industrielle.

De nombreux votants veulent une réforme de l'éducation sexuelle.

En cinquième position, les américains plébiscitent la construction de lignes de TGV. Ils attendent du nouveau gouvernement qu'il dénonce la torture et ferme des camps comme Guantanamo. Le point suivant concerne la révocation des mesures prises par George Bush pour alléger les impôts des plus fortunés.

Marijuana

La réforme du système sanitaire n'occupe que la huitième position, suivie de la restauration des droits constitutionnels. Les internautes dénoncent ensuite les aides accordées au secteur automobile, et réclament des voitures propres à faible consommation. Il est assez étonnant de trouver à la dixième place une demande qui s'intitule : "Relancer l'économie en légalisant le poker en ligne"...

L'appel à la transparence des autorités arrive assez loin derrière. Puis c'est la Scientologie qui est montrée du doigt, et un grand nombre de votants souhaitent qu'elle ne soit plus exemptée d'impôts. La protection de l'Internet se situe au treizième rang.

Les participants veulent aussi voir encouragés les producteurs locaux, face à l'industrie agro-alimentaire et aux importateurs de denrées alimentaires. Ils militent ensuite pour le droit des mourants et leurs familles de choisir le moment de leur départ.

Washington protest

Plus loin, les américains veulent savoir quelles industries financent les campagnes de leurs députés. La demande est d'ailleurs assez forte sur l'ensemble du scrutin pour faire interdire les groupes de pressions installés à Washington.

Toujours dans le groupe de tête, les internautes réclament la création d'une liste noire pour faire le ménage dans leurs boîtes emails. Ils sont pratiquement aussi nombreux à demander que la loi protège désormais les informateurs ("whistle blowers"). L'aide à Israël est jugée trop coûteuse, et un grand nombre de votants estiment que l'Amérique doit éviter de se montrer systématiquement solidaire de ce pays.

La formation des artisans et techniciens qualifiés est encouragée, comme l'emploi dans les filières vertes.

C'est à se stade qu'apparaît la première motion réclamant "la fin de l'embargo sur les Extraterrestres", autrement dit la Divulgation :

"Mr le Président, c'est bien plus important que la crise financière et la guerre contre le terrorisme. Vous avez promis de nous dire la vérité, et c'est le moment d'en finir avec les mensonges de ceux qui, à Washington, et pour la défense de leurs intérêts personnels, ont fait en sorte de cacher la présence extraterrestre."

Zone 51

Le même sujet revient une vingtaine de fois par la suite, sous des formes variées, et il est impossible de passer à côté. Avec la légalisation de la Marijuana, c'est le thème qui aura produit le plus de commentaires.

Panneaux solaires

Parmi les centaines de domaines qui étaient exposés puis votés, ceux qu'on retrouve le plus souvent concernent le développement du solaire, l'ouverture d'une enquête contre l'ancien président Bush, la laïcité, l'indépendance énergétique, la fin des monopoles, le contrôle des medias par les groupes de pressions, les abus de l'industrie pharmaceutique, la qualité de l'alimentation, la normalisation des relations avec Cuba...

Des videos sont apparues sur le site la veille de la clôture. Elles montrent que les futurs Ministres sont très attentifs aux propositions et arguments.

Par exemple, Tom Daschle, secrétaire à la Santé, n'a pas manqué de relever les nombreuses réflexions sur l'instauration d'un système de Sécurité sociale.

Le Dr Steven Chu, nouveau Secrétaire à l'Energie et Prix Nobel de physique en 1997, a profité de l'occasion pour définir les grandes lignes de son programme qui concerne entre autres le réchauffement climatique, le développement des énergies renouvelables, l'indépendance énergétique, etc...

Dans cette video, Michael Strautmanis dresse un rapide bilan de la participation :
"Merci de vos contributions pour aider la nouvelle administration à relever les défis qui l'attendent. Plus de 125.000 personnes ont soumis 44.000 idées et exprimé environ 1,4 million de votes. Les choix qui sont arrivés en tête seront présenté dans le "Rapport des Citoyens" qui sera remis au Président Obama dès son inauguration."

Compléments & Commentaires

Share This Post

Dimanche 18 Janvier

janvier 18th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Dimanche 18 Janvier

Le pirate informatique Gary McKinnon a décidé de plaider coupable, selon la législation britannique. Il joue sa dernière carte pour éviter l'extradtion aux Etats-Unis, où il risque une peine de 70 ans d'emprisonnement.

McKinnon est accusé de s'être introduit dans 53 ordinateurs de l'Armée américaine, et 26 de l'US Navy, dont ceux d'un arsenal, dans le New Jersey, qui est chargé de fournir en munitions la flotte atlantique.

Il avait également fouillé dans 16 ordinateurs de la NASA, un du Ministère de la Défense, et un autre de l'US Air Force.

Le Times rappelle qu'il s'était fait prendre en 2002, "alors qu'il était connecté sur un ordinateur du Johnson Space Centre de Houston, au Texas, en essayant de télécharger une photo assez imprécise, en noir et blanc. Il pensait qu'elle montrait un vaisseau alien."

Gary McKinnon

Les ufologues aimeraient bien voir cette image, qui est au centre de l'accusation, pour en juger par eux-mêmes.

Les autorités n'avaient pas eu de difficultés à le localiser parce qu'il utilisait son adresse email personnelle... Le procureur britannique fera connaître sa réponse mardi 20 janvier. Entre-temps, la justice américaine a laissé entendre que sa condamnation pourrait être ramenée à quelques mois.

Gary McKinnon continue d'affirmer qu'il n'a causé aucun dommage à ces matériels informatiques. - Rappel

Whitley Strieber se montre coopératif pour favoriser l'analyse de l'image censée montrer un Ovni au sol dans une région du Texas. Après une demande de précisions, il a répondu hier : "C'est nous qui avons utilisé Photoshop pour réduire la taille et la définition de la photo, afin de la placer sur notre site web. Elle n'a pas été altérée en qualité, et je pense que nous avons l'original tel que sorti de l'appareil. Sinon il doit nous être possible de l'obtenir. Je vais m'informer auprès de la famille pour savoir s'ils avaient déjà essayé de réduire sa taille avant de nous l'envoyer. Je ferai en sorte de l'obtenir. A défaut, je vous enverrai ce que nous avons.."

Compléments & Analyses

Share This Post

Samedi 17 Janvier

janvier 17th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Samedi 17 Janvier

L'équipe de transition de Barack Obama avait au départ créé un espace sur internet pour permettre de poser des questions au nouveau président élu.

Une nouvelle initiative ressemble à un cahier de doléances électronique, qui serait rédigé en ligne et soumis aux votes : les idées sont émises par les internautes, puis commentées et encouragées - ou désapprouvées.

La demande concernant la Divulgation de la vérité sur les Ovnis - "End the Truth Embargo on Extraterrestrials (UFO Disclosure)" - arrive actuellement en très bonne position.

Il y a plusieurs requêtes dans le même sens, et un risque de dispersion. C'est celui-ci qui est en tête.

Cependant si on additionne les scores des sujets similaires, le thème de la vérité sur les Ovnis occupe une place privilégiée parmi toutes les propositions.. bien avant l'égalité des sexes dans le travail, l'assurance-santé ou les questions d'environnement.

S'inscrire est simple, et ne nécessite que de préciser son nom et une adresse email.

Compléments & Commentaires

"Partagez vos idées, et publiez vos commentaires. Les plus appréciées seront rassemblées dans un Livre, le Rapport des Citoyens, qui sera remis au Président Obama dès son entrée en fonctions."

L'abondance et la qualité des commentaires en font une sorte de forum temporaire assez attractif. Mais le système de votes devraient être fermé ce dimanche.

Jonathan Gration

Le général de l'US Air Force à la retraite Jonathan Scott Gration a finalement être nommé à la tête de la Nasa, en remplacement du Dr Michael Griffin. Ancien républicain, le général Gration avait pris sa retraite en 2006 et rejoint aussitôt la campagne de Barack Obama.

Il a été l'un de ses principaux conseillers en politique étrangère du futur président.

Cet ancien pilote a plus de mille heures de missions de combat à son actif mais pas vraiment d'expérience spatiale - à l'exception d'un poste d'assistant de l'administrateur de la Nasa en 1982, pendant un an.

Le sénateur démocrate de Floride Bill Nelson, influent sur les questions spatiales, n'a pas réussi à peser sur la décision. Il était en faveur d'une reconduction de Michael Griffin.

Ce choix doit cependant être entériné par le Sénat américain.

Cette arrivée d'un général de l'US Air Force aux commandes de la NASA est en fait la concrétisation du "Partnership Council" qu'on découvre en remontant six ans en arrière. Ce partenariat avait été signé le 8 octobre 2002 entre la NASA, l'U.S. Strategic Command, le NRO (National Reconnaissance Office), l'Air Force Space Command, et le responsable au Pentagone du DRE (Defense Research and Engineering) :

"La prochaine génération de lanceurs réutilisables - pour placer des hommes et du fret en orbite - le développement du système GPS, les télécommunications, et la surveillance radar depuis l'espace, ainsi que d'autres technologies, pourront se développer dans le cadre du Partnership Council.

Il scelle une nouvelle alliance entre la NASA et les militaires. Selon les responsables de l'U.S. Air Force et de la NASA, les questions de sécurité nationale ainsi que les futures applications commerciales bénéficieront de ce partenariat renforcé." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Vendredi 16 Janvier

janvier 16th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Vendredi 16 Janvier

Michael Meyer, chef du programme scientifique martien, a présenté hier soir une conférence vidéo mondiale, titrée "Mars, an Active Planet", et retransmise sur la web télévision de la Nasa.

Mais le contenu est très en retrait de ce qu'une cinquantaine de journaux anglophones avaient exposé dans les heures précédentes.

On y rapportait par exemple les propos de John Murray - membre de l'équipe du Mars Express - pour qui ces micro-organismes doivent être actuellement dans une forme d'hibernation, et pourraient être ramenés à la vie...

Le chercheur s'appuie notamment sur la preuve que de vastes océans se trouvent sous la surface martienne, près de la zone équatoriale.

John Murray
Colin Pillinger

Le Professeur britannique Colin Pillinger, également spécialiste de ces questions, avait confirmé de son côté que le méthane indique nécessairement la présence de la vie : "Le Méthane est le résultat d'une activité biologique.

Sa présence dans l'atmosphère de Mars signale qu'il existe une forme de vie. La preuve n'est pas absolue, mais il faut y regarder de très près."

Si cette conférence amène un changement de perspectives, il consiste à considérer désormais que la planète Mars abrite des processus actifs.

Mais l'annonce n'apporte rien de décisif, et la découverte n'est pas récente : l'équipe avait commencé à détecter le méthane à partir de 1999. Les données ont surtout été collectées à partir de janvier 2003. Il n'est même pas encore établi si la production de méthane est ancienne ou récente... En résumé : "Il se passe quelque chose, mais ce peut être d'origine géologique ou biologique."

Le Dr Michael Mumma a expliqué comment les régions riches en méthane ont été identifiées sur Mars, et les mesures qui ont montré ses variations en volumes. Quoiqu'il en soit, les quantités découvertes sont qualifiées de "récentes". Il écarte une nouvelle fois l'origine volcanique du méthane.

L'explication de la présence du méthane n'a pas été tranchée : elle est soit Géologique (comme l'oxydation du fer ou l'interaction de l'eau sur des roches) soit Biologique (émission par des organismes). L'équipe ne peut même encore déterminer si ce méthane est relaché progressivement ou par des sortes d'explosions.

Les vents devraient égaliser sa présence sur la planète. Mais ce n'est pas le cas. La recherche a établit qu'il s'agissait de productions locales.

Lisa Pratt évoque la possibilité de découvrir des poches d'eau salée souterraines. Mais là encore, il faudra attendre que le module Mars Science Laboratory puisse forer profondément sous la surface. Le spectromètre laser devrait également affiner les recherches.

Dr Michael Mumma
[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/NasaConference_15jan09.mp3]

Ces découvertes doivent influer sur le choix du prochain emplacement pour poser le MSL d'ici deux ans.

Cette conférence de la Nasa confirme les recherches conduites avec la sonde Mars Express, qui est en orbite depuis 5 ans et avait signalé la présence de méthane dès 2004. La sonde Beagle 2 aurait pu le confirmer plus tôt, avec son laboratoire embarqué, mais elle s'était écrasée le 24 décembre 2003.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Jeudi 15 Janvier

janvier 15th, 2009 Posted in Janvier 2009 | Commentaires fermés sur Jeudi 15 Janvier

Le Dr Michael Griffin avait été nommé à la tête de la NASA il y a 4 ans. Il doit démissionner demain parce que Barack Obama n'a pas renouvelé son mandat. The Scotsman a pris sa défense : "La mission américaine vers la Lune semble semée d'embuches."

"Les projets concernant le lancement de missions lunaires habitées rencontrent des difficultés qui pourraient ruiner les efforts américains dans la course spatiale - et font courir de nouveaux risques."

Le remplacement de cet ingénieur de 59 ans montre une profonde divergence de vues : la nouvelle présidence a souhaité prolonger la durée d'utilisation des navettes existantes, qui devaient être retirées du service l'année prochaine.

Il s'agit d'une solution d'attente avant que la relève soit opérationnelle en 2015.

Dr Michael Griffin
Orion

Des modifications substantielles seront apportées au projet Constellation, qui doit ramener des humains sur la Lune, et les conduire vers Mars en utilisant avec Orion - de Lockheed Martin - une nouvelle génération de vaisseaux.

La décision de Barack Obama repose apparemment sur une volonté d'indépendance, pour ne pas laisser les seuls engins soviétiques Soyouz alimenter la station spatiale internationale.

Le Dr Griffin avait fait jouer quelques cordes sensibles : "La solution de Mr Obama pourraît représenter une charge de 3 milliards de dollars supplémentaires chaque année, et augmenter considérablement les risques d'un nouvel accident mortel."

On se souvient du désastre de la navette Columbia en 2003, et la mort tragique de sept astronautes.

Devant l'Association des Transporteurs Spatiaux, l'administrateur a récemment déclaré : "Au rythme de deux vols de navettes par an, entre 2011 et 2015, nous aurions environ un risque sur huit de perdre un autre équipage sur ces dix prochains vols. C'est faisable. Mais c'est une autre question de savoir si on doit prendre ce risque."

Mais une autre possibilité est avancée par un journaliste de l'agence économique Bloomberg : "L’équipe de transition d’Obama serait en train de "considèrer" la possibilité d'une collaboration entre la NASA et le Pentagone.

Elle aurait pour autre avantage de faire profiter l’agence spatiale de fusées Atlas et Delta déjà en service, capables de mettre en orbite des satellites après la fin des navettes spatiales (en 2010) et avant l’arrivée des fusées Ares qui doivent succéder aux navettes (en 2015)".

En fait, le programme spatial du Ministère de la Défense a coûté 33% de plus en 2008 que celui de la NASA (22 milliards de dollars contre environ 17 milliards).

Pentagone NASA

La nomination du nouvel administrateur était attendue avec intérêt par les partisans de la Divulgation, qui protestent depuis tant d'années sur le manque d'ouverture de l'organisation, ironisant sur le sigle de la NASA : "Never A Straight Answer." C'est finalement le général de l'US Air Force à la retraite Jonathan Scott Gration qui a été nommé à la tête de la NASA.

Il n'est cependant pas certain qu'une association avec le Pentagone - et l'arrivée d'un militaire aux commandes - l'amène à plus de transparence.

On peut relire avec intérêt ce qu'en disait récemment le Dr. Peter Creola, un ancien haut responsable de l'Agence spatiale européenne : "On ne doit pas accorder une confiance aveugle à la NASA."

Compléments & Commentaires

C'est ce moment précis de la transition qu'ont choisi les scientifiques pour annoncer la découverte d'une vie microbienne sur Mars : Une importante communication de la NASA est attendue aujourd'hui à 14 heures (heure de Washington) - La conférence publique est titrée : "Quelque chose de particulier dans l'atmosphère de Mars".

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/LifeOnMars_Jan1509.flv

"Des scientifiques de la NASA doivent annoncer aujourd'hui sur le réseau mondial et en video la découverte de la vie microbienne sur Mars. La présence de méthane a été confirmée à la fois par des sondes en orbite martienne et des télescopes terrestres."

Des microbes Aliens se trouveraient sous la surface Martienne, et seraient la cause de cette accumulation de méthane. Michael Meyer, chef du programme scientifique martien, doit faire cette déclaration à 14 heures, entouré des principaux chercheurs de son équipe.

Plusieurs savants avaient jusqu'ici pensé que le méthane pourrait être du à l'activité volcanique. Or il n'y a pas de volcans actifs sur Mars.

De plus, la Nasa a découvert que ce gaz se situe dans les mêmes zones où se trouvent des nuages de vapeur d'eau, qui est essentielle au maintien de la vie.

Les scientifiques ont alors conclu que ce méthane devait être un déchet produit par des organismes nommés méthanogènes, présents dans les eaux sous la surface gelée. Plus extraordinaire, ils seraient vivants aujourd'hui "parce que le méthane ne tarde pas, généralement, à se dissiper dans l'atmosphère."

Compléments & Commentaires

Share This Post