Didier de Plaige

Mardi 23 Juin

juin 23rd, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Mardi 23 Juin

Une réforme de l'éducation s'appliquera dès la rentrée prochaine en Grande-Bretagne : les élèves vont devoir se former à l'esprit critique. Il s'agit essentiellement de leur apprendre à différencier les faits et les opinions. Parmi les thèmes cités en exemple par le Rectorat, les Ovnis, la vie après la vie, ou l'euthanasie.

Les universités et les employeurs avaient observé que les jeunes sont insuffisamment préparés à réfléchir. La Confédération de l'Industrie britannique avait fait remarquer que la vogue des iPods, des téléphones portables et de l'internet avait pour conséquence que les adolescents fascinés par l'informatique étaient incapables de tenir des conversations et de composer des rédactions.

Le bureau des examens a reconnu qu'il y avait une demande "massive" de la part des écoles pour mettre en place ce nouvel enseignement.

Bernice McCabe, qui dirige un collège dans le nord de Londres, ainsi qu'une organisation charitable financée par le Prince de Galles en faveur d'un enseignement de qualité, a constaté que les formations traditionnelles n'avaient plus la cote auprès des jeunes.

The Wall
Nick-Gibb

Nick Gibb, ministre conservateur de l'éducation dans le Cabinet fantôme est du même avis : "Le problème avec l'enseignement spécifique est que les élèves manquent de culture générale, et c'est surtout important de les former avant qu'ils aient 16 ans."

Le rectorat a donc réformé le Brevet de fin d'études secondaires pour intégrer une évaluation de l'esprit critique. Avec les nouvelles dispositions, une "Qualification de Niveau 2" permettra aux élèves d'obtenir l'équivalent d'une mention A* jusqu'à C pour leur Brevet de fin du Secondaire.

Il s'agit de "développer chez les étudiants une approche critique, afin qu'ils apprennent à réfléchir par eux-mêmes".

La formation consistera à leur montrer comment évaluer les preuves, savoir prendre des décisions, résoudre des problèmes, et penser de manière créative : "Il est nécessaire de leur apprendre à discerner ce qui relève des opinions ou constitue une information".

"Nous devons former les élèves à identifier les propositions valides pour leur permettre de formuler des conclusions".

Parmi les thèmes proposés, la violence chez les adolescents, l'usage des drogues et de l'alcool, le réchauffement climatique. les manipulations génétiques, le phénomène des Ovnis, ou encore l'expérimentation animale. Cette formation destinée aux moins de 16 ans va représenter environ 60 heures de cours dans l'année.

Un membre du rectorat explique : "Nous sommes certains qu'en améliorant leurs capacités de raisonnement, les élèves progresseront mieux dans l'apprentissage des autres matières."

Le participant du forum Open Minds qui signalait cet article ne manque pas d'ironiser ensuite : "C'est une initiative du Gouvernement ? Ne savent-ils pas qu'il est dangereux d'enseigner à penser par soi-même ? Ces jeunes risquent ensuite de réclamer la Vérité, et ils seront capables de discerner les mensonges officiels. Ils seront moins vulnérables à la propagande et feront la chasse aux idées reçues." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Lundi 22 Juin

juin 22nd, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Lundi 22 Juin

Le chantier de "SpacePort America" est officiellement ouvert au Nouveau-Mexique. Un terminal et des hangars sont en cours de construction, qui permettront de proposer dès 2010 des voyages touristiques suborbitaux.

A partir de décembre, l'année prochaine, et pour 140.000 euros, des touristes fortunés pourront s'offrir "la plus incroyable expérience de toute une vie". Clic = zoom >>>

L'avion porteur White Knight Two décollera d'une piste de 3kms de long. La navette spatiale sera larguée à 15.000m pour atteindre, à 4.000kms/h, une altitude de 100kms.

SpacePort America

Sur une durée totale de 2 heures, les passagers seront pendant cinq minutes en apesanteur. "Trois jours seront consacrés à la préparation, au développement de la cohésion et à la formation au vol, sur le site de l'aéroport spatial. Notre but est de vous offrir l'expérience la plus incroyable de votre vie. Le voyage sera d'une grande intensité, allant jusqu'à provoquer des émotions extrêmes. Par conséquent, mieux le vol sera préparé et simulé, plus vos sensations seront fortes une fois dans l'espace !"

Virgin Galactic, toujours contrôlée par Richard Branson, était venu renforcer le projet en janvier dernier, en devenant le principal opérateur de SpacePort. Le site fonctionnera comme un aéroport classique, et permettra aux différentes compagnies de disposer de terminaux et de hangars.

SpacePort America

Des concurrents comme XCOR Aerospace et Armadillo Aerospace, envisagent de proposer des vols à moitié prix, et les tarifs devraient rapidement baisser.

D'autres Aéroports spatiaux seront construits au Texas, en Floride, ou encore dans l'Oklahoma. Après son implantation au Nouveau-Mexique, Virgin Galactic envisage d'installer une base de lancement au nord de la Suède.

Steve Landeene, le directeur éxécutif du Spaceport, est enthousiaste : "Cette fois nous y sommes ! Nous sommes passés à la phase de réalisation." Selon lui, Spaceport America n'est pas uniquement destiné au tourisme spatial. D'autres entreprises pourront s'y installer, qui seraient consacrées par exemple à la recherche médicale et la communication.

Mais l'initiative ne contente pas tout le monde, parce que le Spaceport America est financé à hauteur de 200 millions de dollars par le contribuable américain.

L'état du Nouveau-Mexique annonce la création de 500 emplois pendant les quatre années suivantes, et considère que cette entreprise contribuera au développement économique et touristique de toute la région : "Ce sera une excellente opportunité pour nos étudiants désireux de se lancer dans des carrières en maths et en science."

SpacePort America

Virgin Galactic s'en remet à Burt Rutan pour la conception de la navette. Le 4 octobre 2004, son SpaceShipOne avait été le premier à s'imposer dans le X-Prize, une compétition organisée entre diverses compagnies privées. SpaceShipTwo est en cours de réalisation dans le désert de Mojave, en Californie.

Combien de ces "touristes" aventureux reviendront sur Terre en quête d'explications pour des "anomalies" filmées par leurs camescopes ? - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Dimanche 21 Juin

juin 21st, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Dimanche 21 Juin

Larry Lowe a assisté le 18 juin à la plus récente conférence publique de l'activiste politique Jeff Peckman à Denver, Colorado, et la soirée lui a inspiré un long article pour The Examiner :

"Quand il est monté sur scène pour présenter le Dr Steven Greer, nous avons vu un vétéran et un nouveau venu joindre leurs forces et ressenti que la course pour la divulgation en 2009 devenait un enjeu crucial.

Les méthodes des deux hommes sont très différentes, mais ils poursuivent le même but. Au cours de l'été, nous verrons quelle est la plus efficace.

Peckman and Greer

Greer et Peckman ne sont pas les seuls chevaux dans la course. Parmi les autres engagés, il y a Steve Bassett et son mouvement exopolitique aux ramifications mondiales qui se réunit à Barcelone en juillet 2009.

Larry Lowe

Il y a au moins 8 autres chevaux dans la course, et il ne faut pas négliger l'influence de quelques partisans de la Divulgation au sein même de l'administration Obama."

Larry Lowe consacre plusieurs paragraphes à rappeler les trajectoires de Steven Greer, depuis le Disclosure Projet en mai 2001, de Stephen Basset, de Michael Salla, de Jeff Peckman, et souligne les efforts des diverses branches du mouvement exopolitique.

"Pour moi, les chances que Bassett parvienne à réveiller la presse sont à 3 contre 1.

"On a pu observer un léger changement dans l'attitude des medias sur le sujet Ovni. Les chroniques TV d'observations à travers le pays sont moins entachées d'ironie, les présentateurs sont plus factuels. Ce n'est peut-être pas pour demain, mais les Correspondants de presse à Washington sont aujourd'hui mieux disposés à faire leur travail et considérer la Divulgation comme un sujet intéressant.

On aura constaté que Larry King a déjà franchi le pas.

Larry King

Le mouvement exopolitique international pourra-t-il contribuer à accroître la prise de conscience ? La question n'aurait pas eu de sens jusque très récemment. Mais l'organisation du prochain Sommet de Barcelone montre l'émergence d'un nouveau partenaire.

Greer, Bassett, Salla feront le déplacement en Espagne, ainsi que l'anglais Nick Pope, l'Italien Maurizio Baiata, ou Robert Freischer venu d'Allemagne. Le Cdt de bord Jean-Charles Duboc représentera la branche française. La prochaine Convention européenne de Barcelone pourrait apporter une contribution décisive. Les paris sont à 6 contre 1.

En ce qui concerne l'actuelle présidence, il faut qu'Obama réalise le capital politique que la Divulgation représente. Des sondages ont montré que plus de 50% des Américains pensent que les Ovnis sont des engins extraterrestres, et plus de 85% sont persuadés que le gouvernement ne leur dit pas la vérité à ce sujet. Le nouveau régime a promis la transparence. Dès le premier jour de son entrée en fonctions, Obama a signé une directive demandant à son administration de se mettre au service du peuple.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/JohnPodesta_video.flv

Qu'en est-il des ETs ? C'est la grande question. Au fond, ils sont la clé de l'énigme. Il se signalent de temps en temps par des manifestations spectaculaires, et ils semblent avoir choisi de ne rien précipiter, attendant le moment d'établir le contact, en se comportant de manière responsable.

Il faudra également compter sur les nouvelles possibilités technologiques comme Facebook et Twitter, qui vont accompagner la Divulgation 2.0.

Les observations se multiplient dans le monde entier, et les nouvelles technologies se sont perfectionnées au point de pouvoir pratiquement les signaler en temps réel.

Les crises prennent de l'ampleur, et les Ovnis sont de plus en plus présents.

J'évalue les chances de voir les ETs eux-mêmes se révéler à 11 contre 1. A terme, c'est l'humanité qui gagne si elle parvient à changer de paradigme. De ce point de vue, les chances seraient à 1:1." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Samedi 20 Juin

juin 20th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Samedi 20 Juin

La sortie récente du film Star Trek XI a fourni l'occasion au site web du Discovery Channel de présenter l'état des connaissances sur le voyage supraluminique. C'est à lui qu'on doit ces images (clic=zoom). Clara Moskowitz titrait de son côté sur Space.com :

"Le voyage supraluminique ne sera pas toujours de la science-fiction."

"Quelques physiciens prétendent que cette technologie pourrait un jour permettre aux humains d'aller faire un tour vers les étoiles le temps d'un week-end. Mais ça ne sera pas aussi simple. Selon certains chercheurs qui étudient actuellement la question, l'approche scientifique parait très complexe. Cependant ils n'affirment pas que ce soit irréalisable.

Les moyens de propulsion par fusées ne pourront jamais permettre d'atteindre une accélération suffisante. La vitesse de la lumière est la limite fondamentale établie par la Relativité Générale d'Einstein.

Par chance, cette limite ne s'applique qu'à l'espace-temps (le continuum que nous occupons, formé de trois dimensions d'espace plus une de temps).

WarpShip

Aucun objet ne peut se déplacer à une vitesse supérieure à celle de la lumière dans l'espace-temps, mais la théorie permettrait peut-être de déplacer l'espace-temps lui-même."

[La NASA a financé de 1996 à 2002 le programme de recherches BPP (Breakthrough Propulsion Physics) pour étudier diverses approches et méthodes 'révolutionnaires' concernant la propulsion des vaisseaux spatiaux, qui nécessiteraient des percées significatives en physique avant de pouvoir être appliquées.]

WarpShip

"Marc Millis, ancien responsable du BPP, explique : "Considérez une portion d'espace-temps, et mettez-la en mouvement. Les occupants du véhicule qui se trouve à l'intérieur de cette bulle ne réaliseront pas qu'ils se déplacent. C'est l'espace-temps qui bouge."

Cette idée peut paraître crédible parce que les scientifiques pensent que ça s'est déjà produit. Certains modèles suggèrent que l'expansion de l'espace-temps s'est réalisée à une vitesse bien supérieure à celle de la lumière, peu après le Big Bang, pendant une période d'inflation rapide.

Millis ajoute : "Si ça a pu se produire pour le Big Bang, alors pourquoi notre bulle ne le pourrait-elle pas ?"

Afin que celà soit possible, les scientifiques devront découvrir de nouveaux moyens de propulsion afin de déplacer l'espace-temps plutôt que des vaisseaux. Le terme de "WarpShips" a été proposé.

Selon la Relativité Générale, toute concentration de masse ou d'énergie déforme l'espace-temps autour d'elle (en suivant ce raisonnement, la gravité est simplement la courbure de l'espace-temps qui cause la chute des masses plus petites vers les plus grandes).

Alors se pourrait-il qu'une géométrie particulière de masse, ou une forme exotique d'énergie, puisse manipuler une bulle d'espace-temps afin qu'elle se déplace plus vite que la vitesse de la lumière, et transporte un objet qui s'y trouverait placé ?

Pour Millis : "Si nous découvrons un moyen d'altérer les propriétés de l'espace-temps de manière à créer un déséquilibre, entre ce qu'il produit à l'avant et à l'arrière du vaisseau, alors l'espace-temps pourra-t-il le déplacer ?"

Cette idée avait déjà été proposée en 1994 par le physicien Miguel Alcubierre.

WarpShip

Déjà certaines études menées en laboratoire ont montré qu'il était possible de découvrir des signatures d'un déplacement de l'espace-temps. Par exemple, des scientifiques ont mis en rotation des anneaux ultra-froids. Ils ont découvert qu'un gyroscope immobile, placé au-dessus des anneaux, semblait se mettre lui-même en mouvement, simplement à cause de la présence des anneaux tournants. Les chercheurs ont postulé que les anneaux ultra-froids devaient en quelque sorte attirer l'espace-temps, le gyroscope servant à détecter cet effet.

WarpShip

D'autres études ont montré que la zone située entre deux plaques de métal parallèles et non-chargées semble avoir moins d'énergie que l'espace environnant. Des scientifiques ont utilisé le terme d'énergie "négative", ce qui pourrait précisément servir à déplacer l'espace-temps.

Il faudrait cependant disposer de cette énergie négative en abondance pour déformer suffisamment l'espace-temps, afin de déplacer une bulle plus vite que la vitesse de la lumière.

D'immenses progrès restent à faire, pas seulement dans le domaine de la propulsion mais de l'énergie.

Certains experts pensent que la solution consisterait à domestiquer la mystérieuse force qu'on nomme l'énergie sombre - et qui produirait l'accélération de l'expansion de l'univers.

Bien qu'on soit encore loin d'envisager une réalisation pratique, certains physiciens se montrent optimistes. Millis a confié au journaliste de SPACE.com : "Nous ne savons pas si c'est du domaine du possible, mais nous avons au moins suffisamment progressé pour définir des champs de recherche. S'il s'avèrait finalement que c'est impossible, nous aurons su formuler les bonnes questions, et pourrons découvrir des choses qui nous auraient échappées." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Vendredi 19 Juin

juin 19th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Vendredi 19 Juin

La mission Mars Reconnaissance Orbiter, toujours active autour de la planète, a photographié et transmis des images qui lèvent toutes les réserves sur la présence passée de quantités d'eau. La nouvelle a été confirmée par des chercheurs de l'Université du Colorado, à Boulder, et publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

Un canyon asséché de 48kms de long a été mis en évidence, près de l'équateur. Nommé Shalbatana Vallis, il a contenu un lac d'une superficie de 200 km2, profond d'environ 500 mètres.

Le lac Shalbatana s'est formé il y a environ 3,4 milliards d'années. Il est établi aujourd'hui que Mars a connu une longue période chaude et humide.

Gaetano di Achille, le responsable de l'équipe de chercheurs, a commenté cette découverte : "On peut affirmer sans équivoque qu'il y a eu des étendues d'eau sur la planète rouge."

"Sur Terre, les deltas et les lacs sont d'excellents témoins et gardiens des signes d'une vie passée. Si la vie a existé sur Mars, ils pourraient être la clé pour percer le mystère du passé biologique de Mars".

Cette avancée pourrait maintenant déterminer le choix de la prochaine mission martienne.

Reconstitution du Lac Shalbatana
il y a 3,4 milliards d'années.

Les scientifiques possèdent également des preuves de la remontée d'eau à la surface de la planète, mais elle disparaît rapidement dans son atmosphère froide et faible en gaz. - Source

Di Achille Gaetano

Di Achille, G., B. M. Hynek, and M. L. Searls (2009),
"Positive identification of lake strandlines in Shalbatana Vallis, Mars"

LASP (Laboratory for Atmospheric and Space Physics), de l'Université du Colorado.

Geophysical Research Letters, sur abonnement.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Jeudi 18 Juin

juin 18th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Jeudi 18 Juin

Quinze jours après le début de la Phase III du Plan "Un Million de Faxs pour Washington", le directeur du PRG (Paradigm Research Group) a constitué un épais dossier destiné à la presse et commencé à le diffuser. Stephen Bassett a cependant du se limiter à dix questions principales. Une liste d'autres questions plus pointues, avec la documentation nécessaire, est publiée sur le site web de l'opération.

"Depuis le 1er Juin, des lettres, des faxs et des emails en provenance du monde entier ont été adressés à l'Association des Correspondants accrédités à la Maison Blanche, pressant ces journalistes de poser des questions pertinentes sur le sujet Ovni/ET et s'assurer qu'on leur apporte des réponses appropriées. Voici quelques exemples de questions, avec les sources nécessaires :

Million faxes on Washington

1. Au sujet de l'engagement de l'Administration pour un gouvernement ouvert et transparent, quelle est la réponse du Président à ces milliers de requêtes demandant une reconnaissance formelle de la présence extraterrestre, qui concerne l'ensemble de la race humaine ? - Lettres l Discours d'Obama sur la Transparence l Memorandum Présidentiel sur le FOIA

2. L'Administration va-t-elle répondre aux nombreuses demandes de l'ancien Chef de Cabinet de Bill Clinton, John Podesta, qui a également co-présidé l'équipe de transition d'Obama, pour la diffusion des archives Ovnis dans le domaine public ? Video NPC de Podesta l Divers Articles

Bill Clinton & Laurence Rockefeller

3. Le Président a-t-il été briefé sur les efforts soutenus de Laurance Rockefeller, pendant trois ans, afin que le Président Clinton déclassifie toutes les archives gouvernementales sur le sujet Ovni et les rende publiques ? - L'Initiative Rockefeller l Documents FOIA qui confirment cette Initiative

4. Le Président a-t-il évoqué l'Initiative Rockefeller avec la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton ? - L'Initiative Rockefeller l Photos de Clinton & Rockefeller l HillaryClintonUFO.net l Documents Hillary Clinton l Autres Documents FOIA.

5. Est-ce que l'Administration sait que le Président Bill Clinton et la Première Dame, Hillary Clinton, ont rencontré Laurance Rockefeller en 1995, sur son ranch dans le Wyoming, et échangé sur le sujet Ovni/ET ?

Rockefeller avait exprimé le souhait que Clinton devienne le "Président de la Divulgation". - Photos de la rencontre Clinton/Rockefeller.

6. Des dizaines de milliers de dossiers Ovnis ont été déclassifiés par la France, le Canada, la Grande-Bretagne, le Danemark, la Suède, le Brésil, et d'autres pays.

Pourquoi les Etats-Unis n'ont-ils pas encore fait la même chose ?
Liens :
France l Grande-Bretagne l Danemark l Canada l Brésil l Suède

7. Quelle est la réponse de l'Administration à l'appel de l'astronaute d'Apollo 14, le Dr. Edgar Mitchell, pour la déclassification de tous les documents Ovnis qui sont en possession du gouvernement, et à la reconnaisance de la présence extraterrestre ?

Hillary Clinton & Laurence Rockefeller
Gordon Cooper

Question annexe : l'Administration est-elle consciente du fait que Gordon Cooper, l'Astronaute de Mercury, avait fait la même demande dans les années 80 et au début des années 90 ? - Interviews de Mitchell/Video NPC l Déclarations de Mitchell sur la Radio britannique l Video de Gordon Cooper

8. Le Président Obama a-t-il demandé ou reçu un briefing complet de la part de ses chefs militaires et du renseignement sur ce que sait le gouvernement concernant le sujet Ovni/ET, et quelles preuves le gouvernement détient-il dans ce domaine ?

9. Le gouvernement des Etats-Unis a-t-il en sa possession des engins récupérés lors de crashs, qui seraient d'origine extraterrestre ? Si c'est le cas, avons-nous réalisé quelques avancées pour comprendre la nature de cette technologie ?

Pourquoi cette technologie n'a-t-elle pas été utilisée de façon pacifique alors que nous devons affronter de graves crises globales ?

10. Le Président Obama compte-t-il encourager la mise en place d'auditions publiques par les membres du Congrès, afin d'entendre les témoignages de nombreux militaires en service actif ou non, et des employés des agences qui sont prêts à venir témoigner des circonstances et des preuves qui confirment la présence extraterrestre, laquelle concerne l'ensemble de la race humaine ?" - (liste partielle de Témoins) - Source + Liens originaux

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mercredi 17 Juin

juin 17th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Mercredi 17 Juin

Harry Dale Huffman vient de publier dans NewBkaze un article d'humeur et de réflexion : "Deux faits très simples prouvent la réalité de l'Ovni de Roswell"...

"Les sceptiques refusent toujours d'accepter le crash de Roswell en 1947, et même les ufologues ne réalisent pas toujours certaines évidences à propos de Roswell, qui prouvent la réalité des Ovnis.

Les débats se poursuivent, le plus souvent dans des émissions de radio, bien que la solution ait été annoncée publiquement, dès le 8 juillet 1947.

Certains sceptiques qui se sont consacrés à déboulonner cette affaire contribuent à tromper monstrueusement le public, mais les gens se laissent manipuler parce qu'ils sont peu motivés par la quête de la vérité.

Les faits qui prouvent la réalité du crash Ovni près de Roswell s'énoncent très simplement :

Harry Dale Huffman

1) Les militaires eux-mêmes avaient signalé aux medias qu'ils avaient récupéré une soucoupe volante,

2) Le lendemain, de hauts responsables de l'armée ont décidé de changer l'histoire, en affirmant que les débris retrouvés étaient en fait des fragments d'un ballon météo, et que les premiers soldats de la base de Roswell arrivés sur place avaient pu les confondre avec des pièces d'un vaisseau alien.

En quoi ces deux faits prouvent-ils qu'il s'agissait d'un Ovni ? Parce que l'officier de renseignement et l'officier en charge du commandement sur la base ont examiné les débris et confirmé la nature aliène de l'objet. Ces officiers, ainsi que celui chargé des relations avec la presse, savaient exactement ce qu'ils faisaient en diffusant l'histoire originale.

Twelve o_clock high

Ils servaient sur une base de bombardiers, peu après la guerre, et c'est l'un des endroits au monde où l'on se doit d'être extrêmement rigoureux. Si vous n'avez pas fait l'armée et ne savez pas à quel point les protocoles peuvent être stricts en temps de guerre comme de paix, je vous recommande le film "Twelve O'Clock High", réalisé en 1949, qui décrit la vie sur une base de bombardiers.

Ils n'allaient pas s'amuser à propager une telle histoire, ni risquer de compromettre leur réputation ou celle de l'armée. Ils étaient professionnels et compétents. Ils ne pourraient avoir rapporté qu'il s'agissait d'un vaisseau alien sans disposer de preuves déterminantes.

Leur témoignage était sincère et honnête, et c'est pourquoi le message de la découverte avait été si rapidement diffusé.

Ces officiers de carrière n'ont d'ailleurs jamais été sanctionnés ni leur honnêteté mise en cause.

Les responsables militaires avaient, cependant, contesté le lendemain leur compétence à reconnaître d'emblée du matériel militaire dans le champ de débris. Ils ont ensuite diffusé la photo de l'officier de renseignement, Jesse Marcel, devant des feuilles d'aluminium et des batonnets de balsa. C'était un bricolage enfantin, destiné à abuser un public davantage disposé à se moquer qu'à réfléchir. Nous étions dans cette période troublée de l'après-guerre. Les officiers de Roswell étaient aux ordres, et ils ont été complices involontaires de cette tromperie.

Mais cette histoire tordue a en fait prouvé la réalité de l'Ovni, parce que ce serait simplement inconcevable qu'un officier, jugé assez compétent pour être en charge du renseignement militaire d'une unité de bombardement (en 1947, la Guerre Froide s'était installée), soit incapable de faire la différence entre des morceaux de balsa et les débris d'un Ovni.

Non, les officiers de Roswell savaient qu'ils avaient mis la main sur quelque chose d'exceptionnel. C'est pourquoi ils l'avaient fait savoir au monde entier.

La photo de Jesse Marcel faisait la Une du journal de Roswell pour illustrer la campagne de désinformation.

C'est en 1984 qu'il s'est autorisé à témoigner, et a confirmé la nature de l'objet qui s'était crashé.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Jesse_MarcelSR_interview.flv

En constatant comment les autorités supérieures s'étaient empressées de dénigrer leur découverte, et leur embarras par la suite, n'importe quel enquêteur compétent aura compris qu'il avait été finalement décidé de cacher la vérité.

Cette opération de couverture avait aussi peu d'épaisseur que les feuilles métalliques retrouvées, et confirme davantage la preuve de la réalité de l'Ovni. Cependant le public s'est laissé abuser, bien que Jesse Marcel soit enfin sorti de son silence en 1978 pour tenter de rétablir la vérité, et il était le mieux placé pour y parvenir.

De nombreux débats d'arrière-garde auraient du être réglés depuis longtemps, mais il faut savoir que les autorités suprêmes - politiques et scientifiques - ont tout tenté pour discréditer la question, et leur attitude arrogante envers les faits s'est montrée incapable d'auto-critique.

Roswell Daily Record

En se contentant d'entretenir les dogmes (anciens et modernes) elles ont refusé d'affronter une vérité aussi dérangeante. Telle est la crise que nous traversons aujourd'hui." - Source

Harry Dale Huffman a une formation scientifique en physique. Découvreur du "Dodécaèdre de la Terre", il est également passionné d'égyptologie et de climatologie.

Il a publié le livre en deux tomes "The End of the Mystery". Son blog : "The end of Ufo mystery", présente des informations sur des découvertes qui défient plusieurs prétentions dites scientifiques sur notre monde et ses origines.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mardi 16 Juin

juin 16th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Mardi 16 Juin

Après plusieurs reports depuis octobre 2008, la nouvelle sonde lunaire LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) sera lancée jeudi 18 juin.

Placé en orbite à seulement 30 à 50 km de la surface, le LRO doit assurer une mission d'un an, avec une éventuelle prolongation sur 5 ans.

Dans ce cas, il pourra servir de relais de communications pour d'autres missions, comme le guidage d'un futur véhicule de surface. Mais sa caméra LROC ne couvrira que 10% de la surface lunaire.

La mission est double, puisque la fusée Atlas V emporte également le LCROSS (Satellite Lunar Crater Observation & Sensing), mis au point par le Ames Research Center de la NASA en Californie.

- Le LRO sera placé en orbite lunaire, et pointera ses divers instruments vers la Lune. Le module devra également repérer des sites pour l'envoi des prochains astronautes.

- Le LCROSS, doit guider le crash du dernier étage Centaur vers un cratère polaire qui n'est jamais éclairé, pour essayer de trouver de l'eau. Le LCROSS est également destiné à s'écraser plus tard sur la Lune. - Source

LRO
http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/LeverDeTerre.flv

Le LROC passera plusieurs fois au-dessus des sites historiques des missions du Programme Apollo (1961-1975).

Il devrait permettre, avec ses images en haute résolution, de mettre un terme aux polémiques interminables, consistant à se demander :

"Les américains sont-ils bien allés sur la Lune comme ils l'ont prétendu ?"

Toutefois le débat ne concerne qu'une poignée d'irréductibles, qui peut-être ne se contenteront pas d'apercevoir les vestiges des anciens rovers laissés sur le sol lunaire..

Lever de Terre, filmé par la sonde japonaise Kagyua, qui s'est écrasée sur la Lune, en fin de mission, le 10 juin à 18H25 TU.

Compléments & Commentaires

Share This Post