Didier de Plaige

Are we alone ? – National Geographic

juin 14th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Are we alone ? – National Geographic

Dans la présentation de cette bande-annonce du documentaire "Are we Alone ?" du National Geographic, Gloria Skurzynski affirme : "Les scientifiques sont convaincus que nous ne sommes pas seuls."

L'auteur ajoute : "En ce moment-même, une espèce plus avancée pourrait bien être à l'écoute de nos transmissions et se demander ce qu'ils pourraient nous répondre. Sont-ils pacifiques, ou belliqueux ?" - Source

Share This Post

Un physicien nucléaire dénonce une vaste dissimulation au sujet des OVNI

juin 12th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Un physicien nucléaire dénonce une vaste dissimulation au sujet des OVNI

"Certains OVNI sont des vaisseaux spatiaux extraterrestres contrôlés de façon intelligente, et c'est là la plus grande histoire de ce millénaire".

Ces mots ne sont pas les élucubrations d'un individu dérangé en recherche d'attention ou d'une confortable
camisole de force. Stanton Friedman est, en quelque sorte, un franc-tireur.

Employé durant quatorze ans en tant que physicien nucléaire pour des compagnies telles que General Electric, General Motors, Westinghouse et Aerojet General Nucleonics, il a travaillé sur des programmes hautement classifiés impliquant des avions nucléaires ainsi que des fusées à fission comme à fusion.

En 1958, les OVNI ont attiré son attention et Friedman a depuis tenu des conférences sur le sujet dans plus de 700 universités et groupes de professionnels dans plus de cinquante pays à travers le monde.

"Après cinquante-trois années d'investigations, j'ai acquis la conviction que nous avons ici à faire à un watergate cosmique", déclara t-il à AOL News. "Cela signifie que quelques personnes au sein des principaux gouvernements ont su depuis au moins 1947 que certains OVNI sont des vaisseaux extraterrestres".

Stanton Friedman

Stanton Friedman

Dans le nouveau livre de Stanton Friedman, "Science Was Wrong", co-écrit avec Kathleen Marden, il écrit:
"Il n'y a eu aucune pénurie de proclamations fortes et négatives des groupes de pseudo-sceptiques et d'individus qui refusent d'examiner l'évidence... afin de soutenir la notion qu'un certain nombre d'OVNI sont d'origine extraterrestre"

Friedman cite beaucoup de cas de rencontres d'OVNI vécues par des témoins oculaires compétents et dignes de confiance, y compris celui impliquant un vol de la Japan Airlines.

Ovni boeing747

"Un 747 au-dessus de l'Alaska a rencontré quelque chose qui était deux fois plus grand qu'un porte-avions se déplaçant circulairement autour de lui. Les pilotes ont rapporté les faits au sol où l'OVNI et le 747 ont été enregistrés sur le radar".

"L'explication des pseudo-sceptiques était qu'il s'agissait de Jupiter ! Voyons, un radar d'avion peut-il enregistrer Jupiter ? C'est totalement ridicule. Vous combattez les forces du "mal" pourraient-ils même vous dire... ce n'est qu'arrogance et ignorance".

Tandis que quelques scientifiques au cours des années passées ont frileusement suggéré que la terre ait été visitée par des E.T, Friedman est plus franc. Il est particulièrement contrarié par l'attitude des scientifiques qui utilisent des télescopes optiques et des radiotélescopes dans la recherche d'une intelligence extraterrestre, comme l'Institut SETI en Californie.

"Leur survie dépend de la prétention qu'il n'y a personne qui vient jusqu'ici, et que si nous attendons juste assez longtemps, nous allons capter un signal et ce sera la plus grande découverte dans l'histoire de l'homme, et que cela aidera à résoudre tous nos problèmes".

"Ce qui me tracasse vraiment est que les personnes du SETI vous diront qu'il n'y a aucune évidence en faveur des OVNI. Bien, ils n'ont assurément aucune référence tellement il ne peut y en avoir, exact ? FAUX !"

Ainsi, pourquoi d'honorables scientifiques refuseraient-ils de considérer que la terre pourrait être une villégiature de vacances pour des voyageurs de l'au-delà ?

"Parce qu'ils devraient admettre qu'ils ont ignoré une si grande histoire pendant si longtemps et qu'ils faisaient fausse route", déclare Friedman. "Etre dans l'erreur est quelque chose que les scientifiques n'aiment pas du tout admettre".

Durant les cinquante dernières années, de nombreux sondages et aperçus de l'opinion publique ont indiqué que les gens sont très intéressés à ce sujet, et même préoccupés par les OVNI.

Ovni du 16 janvier 1958

Ovni du 16 janvier 1958

En 2002, un sondage commandé par la chaine de télévision Sci-Fi notait que 72% des américains croyaient que le gouvernement U.S ne disait pas tout ce qu'il savait au sujet des OVNI et que 68% pensaient que le gouvernement en connaissait plus au sujet de la vie extraterrestre que ce qu'il n'en révélait.

Mais pourquoi le gouvernement, et tous les gouvernements, dissimulent-ils l'information concernant les OVNI ? Pour Stanton Friedman, la réponse est très terre-à-terre.

"Je ne connais aucun gouvernement sur cette planète qui voudrait que ses citoyens fassent allégeance en premier lieu à la planète. Le nationalisme est le seul jeu de la société".

Ovni en mai 1950

Ovni en mai 1950

Friedman dit aussi qu'il y a le point de vue des militaires. "Vu sous l'angle de la sécurité nationale, tout le monde aimerait capturer une soucoupe volante et comprendre comment elles fonctionnent afin de les utiliser pour abattre ses armes sur les autres, et il y-a toujours un autre".

Comment fait-on exactement pour parvenir à s'approprier une soucoupe volante ? Une façon de faire est juste d'attendre jusqu'à ce que l'un de ces véhicules spatiaux rencontre un problème mécanique et s'écrase tout simplement à terre.

Roswell, au Nouveau-Mexique, me vient à l'esprit. En juillet 1947, quelque chose s'est écrasé au abords de la petite ville qui, selon le rapport officiel initial, était une soucoupe volante. Les autorités ont rapidement modifiée cette histoire, déclarant qu'il s'agissait simplement d'un ballon météo tombé du ciel.

Trente ans après l'affaire de Roswell, Friedman a rencontré les personnels militaires qui ont été impliqués dans ces événements en 1947 et il rapporte qu'ils se sont ensuite mis en avant pour promouvoir le compte rendu du vaisseau spatial écrasé et de ses occupants morts.

Grâce à la détermination sans faille de Stanton Friedman, la légende de l'OVNI de Roswell était née.

"J'ai persévéré pour retrouver un certain nombre des acteurs principaux, et sans l'internet à disposition, cela a été un gros travail", déclare Friedman.

Mais Stanton Friedman se rend profondément compte du scepticisme abondant qui tourbillonne autour de la polémique de l'OVNI de Roswell.

"Naturellement, la résistance à accepter ce cas va être plus forte que pour n'importe quel autre", ajoute t-il.

"Parce que s'il est vrai, il est tout - corps, épave, dissimulation, menaces - que voudriez-vous de plus ?".

Friedman dit qu'il a seulement rencontré onze perturbateurs sur plus de 700 conférences sur les OVNI.

"Je suis encore optimiste sur le fait que, de mon vivant, et j'ai 75 ans, nous mettrons à la lumière du jour au moins une partie de l'histoire, celle que nous ne sommes pas seuls dans l'univers".

Ovni avion

Avec les récentes découvertes de centaines de planètes qui orbitent autour d'autres soleils, les scientifiques continuent à spéculer que la vie est abondante dans le cosmos.

De plus, en 2008, l'astronome en chef du Vatican, le père Gabriel Funes, à déclaré que des êtres intelligents créés par Dieu pourraient réellement exister dans l'espace extra-atmosphérique, et que cela ne contredisait en rien la croyance en Dieu.

Tout cela donne de l'espoir à Stanton Friedman.

Maintenant, il est probablement l'heure de nous dire, oui, ils font partie du voisinage galactique, et malheureusement, nous ne sommes pas les plus gros poissons dans ce voisinage. - Source

Michel-Vallée, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Le Mémo Twining, 1947

juin 10th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Le Mémo Twining, 1947

Extrait du livre de Richard Dolan UFOs and the National Security State : The Cover-Up Exposed, 1973-1991: Les 12 documents gouvernementaux qui considèrent les ovnis avec sérieux..

 title=

Le premier est le Mémo Twining.

"Le général Nathan Twining est l’auteur de ce mémo, il devint plus tard le Chef de Cabinet de l’US Air Force, puis président de l’Etat-Major. Ce document est l’un des plus importants que nous ayons, pour une bonne raison. Dés le début de l’ère ufologique “moderne”, le général Nathan Twining, chef du commandement de l’US Material Command écrivit une lettre classifiée au général de l’Air Force George Schulgen au sujet des “disques volants”.

Il mentionnait que les objets étaient :

“des réalités et non des visions…Éventuellement, ils pouvaient être des phénomènes naturels comme des météores, mais : Les caractéristiques de fonctionnement décrites telles que les manœuvres de montée rapide et les mesures de fuite pendant l’observation…laissent envisager la possibilité que certains de ces objets sont contrôlés manuellement, automatiquement ou à distance.”

Twining énuméra plusieurs descriptions classiques d’ovnis. Silencieux en général, ils présentaient une surface métallique lumineuse ou réfléchissante, ne montraient pas de trainées, étaient de forme circulaire ou elliptique avec un dessous plat. De nombreuses descriptions mentionnaient une sorte de dôme sur le dessus. Plusieurs rapports les ont signalés en formation. Ces informations sont très spécifiques.

Au regard de ce mémo, les sceptiques ont déclaré qu’aucune épave de disque volant n’avait été récupérée. Il est vrai qu’il était bien placé pour le savoir mais l’on ne sait pas si Twining aurait pu parler d’un crash d’ovni à Schulgen s’il y en avait eu un. Au cas où Shulgen n'avait pas obtenu l'accréditation "besoin de savoir", Twining n'aurait pu lui dire. D'autre part Twining a bien déclaré que les ovnis n'étaient pas des appareils américains secrets. Ce fut une surprise pour Schulgen qui s'attendait à ce que l'affaire ne présente rien de particulier et que tout fut sous contrôle.

Twining cachait-il le fait que les ovnis étaient une technologie classifiée ? C'est une bonne question.

Memo1 Memo 2 Memo 3
Les 3 premières pages du Mémo Twining - Cliquez sur les images pour les agrandir

Avec plus de 50 ans de recul, la réponse semble être non. Il n'y a tout simplement aucune preuve crédible que les États-unis aient possédé un vaisseau en 1947, au stade expérimental ou non, capable d'effectuer les manœuvres observées des soucoupes volantes. Quoiqu'il en soit, pourquoi Twining dirait-il à Schulgen de poursuivre l'étude des soucoupes volantes si elles étaient simplement classifiées "Appareils Américains" ? Aucune raison à cela n'est apparue jusqu'à présent." - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Après la Divulgation

juin 8th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Après la Divulgation

Outre sa trilogie "UFOs & the National Security State", dont les deux premiers volumes ont déjà été publiés, Richard M. Dolan annonce qu'il a co-signé une autre recherche avec Bryce Zabel : "A.D. After Disclosure" dont la sortie est prévue en octobre prochain (Keyhole Publishing).

B. Zabel a été le créateur et producteur de la série TV "Dark Skies", diffusée en 1997 sur le réseau NBC.

La date de publication a été choisie en référence au 23 septembre 1947, où le général Nathan Twining - ancien chef d'État-major de l'US Air Force - avait affirmé la réalité des Ovnis dans un mémo secret de 3 pages adressé au Pentagone à travers le général George Schulgen.

After Disclosure

"Le phénomène rapporté est quelque chose de réel et pas du tout une illusion ou une invention...
Il y a des objets ayant une forme quasi discoïdale, dont la taille est assez conséquente, comparable à celle d'appareils volants conçus par l'homme... Les rapports d'observations ont permis de constater des caractéristiques de vol exceptionnelles, des vitesses ascensionnelles élevées, une grande maniabilité... ils réalisent des manoeuvres évasives lorsqu'ils sont repérés... certains de ces engins sont contrôlés manuellement ou automatiquement, soit à distance.
"

La chanson "Need to Know" écrite par Bryce Zabel, composée et interprétée par Cherish Alexander, est déjà en ligne sur Itunes. L'opération est destinée à toucher un large public.

Cherish Alexander

Compléments & Commentaires

Share This Post

Des Aliens nous ressemblant

juin 6th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Des Aliens nous ressemblant

George Kenney est un ancien officier du Bureau des Affaires Etrangères américain qui a démissionné en 1991 car il ne soutenait pas la politique de son pays en rapport avec le conflit yougoslave. Il est maintenant écrivain et consultant à Washington. Cette interview est adaptée d'un podcast réalisé et animé par G.Kenney sur www.electricpolitics.com :

"Pour mon cerveau de mathématicien, les chiffres à eux seuls me font dire que penser aux aliens est tout à fait rationnel", déclare Stephen Hawking dans la nouvelle série de Discovery Channel, "A la Découverte de l'Univers avec Stephen Hawking". "Le véritable défi est d’essayer de savoir à quoi peuvent bien ressembler les aliens". En 1988 Stephen Hawking est l'auteur du best-seller "A Brief History of Time".

Il poursuit : "Il suffit que nous nous regardions pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer en quelque chose que nous préférerions éviter. J'imagine qu'ils pourraient vivre à bord d’immenses vaisseaux, après avoir épuisé toutes les ressources de leur planète d'origine. Ces aliens avancés, pourraient alors devenir des nomades, cherchant à conquérir et à coloniser les planètes qu'ils pourraient atteindre".

George Kenney

George Kenney

S.Hawkings ajoute : "Mais essayer de prendre contact avec des races aliènes est "un peu trop risqué". Si les aliens nous rendaient visite un jour, je pense que l'issue ressemblerait à ce qui est arrivé lorsque Christophe Colomb débarqua pour la première fois en Amérique, ce qui n’a pas vraiment tourné en faveur des Amérindiens".

Lord Martin Rees

Lord Martin Rees

Mais peut-être Hawking est-il un peu trop simpliste, ou bien il n'a pas vu Avatar. Malgré tout, Lord Martin Rees ose se différencier du plus célèbre théoricien physicien du monde.

En Janvier, M.Rees, astronome de la Reine et professeur de cosmologie et d’astrophysique à l'Institut d'Astronomie de Cambridge, a pris la parole lors de la Conférence de la Royal Society de Londres, "La détection de la vie extra-terrestre et ses conséquences pour la science et la société".

Lord Rees, président de la Royal Society, qui célébrait son 350e anniversaire cette année, a déclaré : "Je soupçonne qu'il puisse exister à l'extérieur une vie intelligente sous des formes que nous ne pouvons pas concevoir. Un peu comme un chimpanzé qui ne peut comprendre la théorie quantique, il pourrait y avoir des aspects de la réalité insaisissables pour la capacité de nos cerveaux."

"Ils pourraient nous faire face sans que nous les reconnaissions. Le problème est que nous recherchons quelque chose de semblable à nous-mêmes, en supposant qu'ils aient au moins les mêmes mathématiques et la même technologie."

Alors, quoi de neuf après tous ces discours sur les aliens ?

Scott Littleton, un expert sur la légende du Roi Arthur, professeur émérite d'anthropologie à l'Occidental College de Los Angeles, a quelques réponses :

- "Vous avez grandi à Hermosa Beach et vous aviez huit ans lorsque dans les premières heures du 25 février 1942, vous avez été témoin de l'incident nommé plus tard "The Battle of Los Angeles". Qu'est-il arrivé ?

- Tout d'abord, souvenez-vous, c'était peu de temps après Pearl Harbor et deux jours après que les installations Elwood Oil au large de Santa Barbara aient été pilonnées par un sous-marin japonais qui avait fait surface.

Scott Littleton

Scott Littleton

Quoi qu'il en soit, je dormais quand, tout à coup, j'ai entendu les canons anti-aériens se déchaîner. Il était environ trois heures et quart. J’ai remarqué que le ciel était très clair, alors j’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu les faisceaux des projecteurs et les obus exploser dans le ciel. Quelque chose de fou était en train de se passer.

The Battle of Los Angeles

Mon père m'a dit, "Je ferais mieux d’aller voir ce qu’il se passe, cela pourrait être une véritable alerte". Alors, il enfila sa tenue de surveillant aérien et sortit. Il est rentré aussitôt pour nous dire, "Tout le monde se rend dans l’abri anti-aérien". Donc, nous sommes tous allés au sous-sol, dans ces vieilles pièces exiguës.

Ma mère était là depuis près de 30 secondes lorsqu’elle poussa la petite porte, je me suis faufilé derrière elle et nous avons vu, pratiquement au-dessus de nous, et je jure depuis ce jour qu’il était bien en vol stationnaire, cet objet en forme de losange comme un insecte d'argent, directement au-dessus de nous. Et il était illuminé par sept ou huit faisceaux de projecteurs. Ils l'avaient localisé avec précision.

Mais il émettait une lumière plus forte encore que celles des projecteurs. Et il était entouré d'explosions d'obus, ceux-ci retombaient sur la plage.

- Combien de temps vous et votre mère avez-vous observé cette chose ?

- Nous sommes restés à l'extérieur une dizaine de minutes. Il était en vol stationnaire juste au-dessus de nous. Puis il a commencé à perdre de l'altitude et a viré vers l’intérieur en direction de Rodando Beach et nous l’avons perdu de vue.

Si, comme certains l'ont suggéré, cela avait été un des ballons du barrage qui aurait dérivé, les obus antiaériens l’auraient mis en pièces. Je pense qu'il devait être entouré d'un champ de force ou quelque chose qui le protégeait, comme dans Star Wars.

Battle of LA Fig3

- Combien de temps avez-vous mis pour commencer à penser qu'il s'agissait d'un Ovni et non pas seulement d’un phénomène inexpliqué ?

Journal de LA

- Des dizaines d’années. Pas avant la fin des années 70.

Plus tard, Frank Knox, le secrétaire de la Navy, a tenu une conférence de presse et déclaré qu'il s'agissait d'une "fausse alerte" en raison de "la guerre des nerfs".

Encore aujourd’hui il s’agit de l'interprétation officielle. (Note de l’éditeur : Un éditorial du "Long Beach Independent" en parle ainsi : "Il y a une mystérieuse réticence à propos de toute cette affaire et il apparaît qu'une certaine forme de censure tente de mettre un terme à toute discussion sur cette affaire".)

- Mais cette observation dramatique n'est pas la seule, il y a eu des dizaines et des dizaines d’observations semblables. Les gens voient des choses qui volent dans l'atmosphère. Et vous supposez que cela puisse être des objets venant d'ailleurs. En tant qu'anthropologue, quelle est votre explication à cela ?

- Je regrette de ne pas avoir d’explications. Le phénomène Ovni existe depuis au moins 10.000 ans. Un cas nous montre que, peut être, nos premiers ancêtres les dessinaient déjà sur les parois des grottes à la fin du Paléolithique Supérieur.

Certaines personnes sont convaincues que les créatures qui volent dans ces choses sont responsables de la bio-ingénierie de la race humaine. C'est ridicule. Vous n'avez pas besoin de prendre en compte les aliens dans l'évolution de l'homo sapiens.

Dessin paléolithique Tanzanie

Dessin paléolithique en Tanzanie
Dessin paléolithique à Tassili au Sahara

Dessin paléolithique à Tassili au Sahara

Je pense que ce sont des enquêteurs. Au début de l'ère glaciaire, ils ont découvert des créatures qui étaient intelligentes, mais beaucoup plus primitives qu’eux-mêmes. Et, ici j’essaye d’imaginer ce qu’ils pensaient, ils étaient curieux et voulaient voir ce qui arriverait à ces créatures.

- D'après ce que nous savons, ces créatures et leurs vaisseaux sont l'équivalent d'un appât au bout d’un hameçon. Nous ignorons ce que nous sommes censés voir.

- Je vois, mais je pense que vous devez tenir compte de l'énorme quantité de preuves empiriques.

A ma connaissance, personne n'a de véritables photos d'un alien. Néanmoins, il semble y avoir plusieurs espèces.

Et mon intuition est – sur la base du principe de parcimonie, à savoir le rasoir d'Occam – qu’il est préférable de supposer qu'ils sont originaires de cet univers et de cette galaxie, voire de cet endroit de la galaxie.

Cela représente déjà plusieurs centaines d’année-lumière.

Voie Lacté

- S’ils utilisent un type de technologie leur permettant de voyager à la vitesse de la lumière, nous devons penser qu'à un moment donné dans la formation de l'univers une race a développé cette technologie et l'a propagée. Si bien qu'une civilisation intergalactique n'aurait pas quelques milliers d'années d'avance sur nous mais plutôt un million d'années.

Scott Littleton

Scott Littleton

- Je comprends cette hypothèse. Mais s’ils sont si largement supérieurs à nous, pourquoi ont-ils eu autant d'accidents vers la fin des années 40 et au début des années 50 ? Pour quelqu'un qui vient d’aussi loin, vous ne vous attendrez pas à avoir autant de pannes de fonctionnement. C'est ce qui m'intrigue.

- En tant qu’ancien fonctionnaire, je dirais que comme dans toute bureaucratie vous arrivez toujours à trouver quelque chose qui ne fonctionnera pas comme cela était prévu.

- Eh bien oui, la technologie n'est pas infaillible.

- Donc, vous avez quelqu'un qui pilote et qui ne sait pas comment résoudre un problème quand quelque chose tourne mal. Il pourrait y avoir beaucoup d'explications différentes.

- Sous l’emprise de quelque chose ?

- Ouais. (Rires)

- Je leur donnerais quelques milliers d'années d’avance sur nous plutôt que des millions.

- Vous avez émis l'hypothèse qu'il existerait une sorte de directive comme dans Star Trek où une civilisation intergalactique ne doit pas communiquer avec un monde primitif et il y aurait quelques races aliènes qui enfreignent ces règles.

- Je suis sceptique par rapport à ceux qui pensent qu'ils ont construit les Pyramides ou Stonehenge. Sur un coup de tête, quelqu'un pourrait avoir violé les règles et donné un coup de pouce pour mettre en place certaines pierres, probablement rappelé à l’ordre pour cela.

Mais nous avons quelques pistes mythologiques intéressantes pour penser ainsi. L’une d’entre elles implique la "divinité rebelle".

Prométhée en est l'archétype, le Dieu qui est le porte-drapeau de la culture, puis s'en va. En fait, Montezuma pensait que Cortez représentait le retour de cette divinité. Il a découvert plus tard qu’il s’était trompé. Et Lucifer, l'ange rebelle qui descend sur Terre et donne la sagesse aux êtres humains.

Il fait la même chose que Prométhée à la seule différence que, dans la tradition hellénique, Prométhée est un héros alors que dans la tradition biblique Lucifer est un méchant.

Aliens nous ressemblant

- Vous avez eu une carrière d'enseignant longue et brillante. À quel moment avez-vous commencé à parler publiquement des Ovnis ?

John Mack

John Mack

- A partir du moment où je ne pouvais plus être congédié. Un certain nombre d'universitaires de renom impliqués dans ce sujet ont subi des représailles.

Il y eut une tentative avortée de démettre John Mack de ses fonctions alors qu’il était psychiatre en fin de mandat à l'université médicale de Harvard, il était lauréat du prix Pulitzer (pour "A Prince of Our Disorder : The Life of T E. Lawrence, paru en 1977").

D'autres n'ont pas eu cette chance. Alors je n’ai commencé à sortir les Ovnis de leur placard qu’à la fin de ma carrière d'enseignant. Mais je l'avoue : j'étais malgré tout réticent à le faire.

- J'ai interviewé Edgar Mitchell, le sixième homme à avoir marché sur la lune. Il croit aux Ovnis. Il est de Roswell (Nouveau Mexique, le site d’un prétendu crash d’Ovni en Juin ou Juillet 1947). Le saviez-vous ?

- Oui, en effet je le savais." - Source

L'interview audio :

[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/Scott_Littleton.mp3]

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Un récent colloque sur les abductions

juin 4th, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Un récent colloque sur les abductions

Stephen Smith, journaliste du Boston Globe, nous relate brièvement la Convention sur les abductions organisée par l'Association des Sciences Psychologiques qui s'est tenue du 27 au 30 Mai 2010 à l'Hotel Sheraton de Boston :

Convention APS Mai 2010

"Le thème de l'événement était : "Les expériences d’abductions par des Aliens : Science ordinaire ou révolutionnaire ?''

Un conciliabule entre des rédacteurs du "National Enquirer" ? (Ndt : Tabloïd populaire américain) Ou un rassemblement de fans de "X Files" ?

Non, il s'agissait d'autre chose.

C'était le sujet d'un débat ayant pour cadre le congrès annuel de l'"Association for Psychological Science" et il a servi de tremplin à des scientifiques crédibles pour discuter de la réalité des abductions par les aliens - pensez Ovnis – à savoir s'il s'agissait d'un véritable phénomène.

Les intervenants - dont un doyen d'université et un psychiatre du Harvard Medical School – ont admis que ce sujet était assez peu commun pour une assemblée de chercheurs académiques.

Mais ils avaient tenu à en débattre.

Abduction
Roger K. Pitman

Roger K. Pitman

Après tout, de Galilée à Einstein en passant par Edison, il nous est arrivé de douter des avancées de certains de nos plus grands penseurs mondiaux.

Pour le Dr Roger K. Pitman, psychiatre à Harvard : "Si nous ne restons pas ouverts à la possibilité que des choses que nous considérons comme absurdes puissent être vraies, alors nous risquons de passer à coté de découvertes".

Mais Pitman n'avait pas fait le déplacement à l'Hôtel Sheraton de Boston pour prendre la défense de prétendus aliens venus de l'espace.

En fait, ce chercheur d'Harvard estime que les personnes prétendant avoir été abductées sont les plus susceptibles de dérives à cause d'une mémoire falsifiée.

Stuart Appelle, doyen de la Faculté des sciences et de mathématiques de l'Université d'État de New York Brockport, ne souhaita pas argumenter sur les cas d'humains enlevés par des aliens.

Au lieu de cela, Appelle, rédacteur en chef du Journal UFO Studies, a esquissé les raisons pour lesquelles les chercheurs pourraient refuser d'entendre parler des enlèvements, en les qualifiant de sophismes scientifiques.

Il a rappelé que la crainte du ridicule était omniprésente et qu'il était tentant d'évacuer le problème en y apportant des réponses triviales :

"La simplicité n'est pas une vertu si elle ignore les faits".

Stuart Appelle

Stuart Appelle

Parmi les arguments avancés : les dossiers décrivant en détail les circonstances d'abductions par des aliens contiennent des assertions qui battent en brêche les hypothèses des négationnistes.

Susan Clancy

Susan Clancy

Par exemple, les sceptiques rejettent les souvenirs d'abductions en affirmant qu'il s'agit de désordres mentaux chez des personnes ayant subi la paralysie du sommeil.

Mais, ajouta-t-il, "les dossiers montrent que la plupart des supposés enlèvements par des extraterrestres ne se sont pas passés dans des chambres à coucher ni auraient impliqué le fait d'être endormi."

Susan Clancy, diplômée de Harvard et auteur de "Abducté : Comment les gens en viennent à croire qu'ils ont été enlevés par des aliens", estime qu'il est intellectuellement malhonnête de rejeter tous les rapports d'enlèvement.

Cependant, a-t-elle ajouté : "le ridicule existe dans les deux sens". Depuis la parution de son livre en 2005, elle a été quotidiennement bombardée d'emails de lecteurs relatant des enlèvements.

"Ils pensent avoir eu affaire à des entités méchantes", a-t-elle déclaré. Pour Clancy, les études montrent que les personnes prétendant avoir été enlevées ont une imagination débordante et une disposition à la rêverie, bien qu'il n'y ait aucune preuve qu'elles soient plus susceptibles que d'autres de souffrir de troubles psychiatriques.

Budd Hopkins

Budd Hopkins

Budd Hopkins, un artiste qui a créé la "Fondation Intruders" - dont le but est de fournir une aide compatissante aux personnes rapportant des abductions par les Ovnis - a montré des images de cicatrices et de lésions sur la peau.

Il a suggéré qu'elles puissent être l'œuvre de visiteurs venant de l'espace.

"Ce n'est pas juste une chose qui vole au-dessus de nous ou dans la tête des gens", a déclaré Hopkins. "C'est une réalité"." - Source

Intruders Foundation

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Suites sur la Source A

juin 3rd, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Suites sur la Source A

La polémique sur les qualifications militaires de la 'Source A', l'informateur des Frères Clay & Shawn Pickering, se poursuit sur le forum Open Minds. Ceux qui avaient bénéficié d'une indiscrétion et pensaient en avoir terminé avec cette affaire en révélant qu'il se nomme Richard Theilmann ont en réalité servi à confirmer que le mystérieux personnage est bien issu des rangs de l'US Navy.

Michael Salla est intervenu hier pour prendre sa défense : "Cette image de Richard Theilmann en compagnie de son épouse Mary, a été retrouvée sur le site web du Naval Order. Elle date de 2005. Il arbore toutes les médailles justifiant de ses états de service.

La légende indique : "LCDR Richard & Mary Theilmann". Par conséquent, il était bien Lieutenant-Commandant en 2005. Cette photo est une preuve contre les partisans d'une fraude organisée.

Bruce Maccabee a confirmé que Theilmann lui a rendu visite dans son laboratoire du Naval Surface Warfare Center en 2008.

Richard Theilmann

Nous sommes maintenant assurés qu'il disposait des accréditations nécessaires pour se déplacer seul sur la base. Quant à savoir s'il était toujours en service actif lorsqu'il a rencontré les frères Pickering, ce nouvel élément devrait permettre d'apporter une réponse."

Brendan Burton

Brendan Burton, le fondateur d'OMF a jugé nécessaire de faire le point : "Au fond, qui seraient les victimes d'une éventuelle fraude ? Certains intervenants sur ce forum ne peuvent supporter que d'autres aient un avis différent. Ils veulent imposer de force leur système dogmatique sur tous ceux qui perçoivent les choses autrement. Bon nombre d'entre eux auraient dû se désintéresser du sujet depuis longtemps, mais ils ne peuvent accepter que d'autres personnes exercent leur propre discernement et continuent de s'exprimer librement.

Combien de fois ont-ils réclamé que ce sujet soit enterré ? Ils cherchent à contrôler et censurer les discussions sur les thèmes abordés par la Source A - qui sont pourtant essentiels pour définir notre place dans le Cosmos et assumer nos responsabilités envers d'autres formes de vie dans un environnement commun.

Les discussions sur la Source A ont permis d'ouvrir un dialogue au sujet de la Divulgation. Les partisans acharnés d'une fraude ont continuellement saboté ces échanges, mais dans quel but ? Occam nous dirait cependant que c'est l'explication la plus plausible."

Rappel : Identification de la "Source A"

Egalement : "Réunions aux Nations-Unies"

Compléments & Commentaires

Share This Post

Extraterrestres, Secret d’Etat

juin 1st, 2010 Posted in Juin 2010 | Commentaires fermés sur Extraterrestres, Secret d’Etat

Les éditions Dervy viennent de publier une édition revue et augmentée de l'ouvrage de Jean Gabriel Greslé, paru en 1997 : "Extraterrestres, Secret d'Etat".

Deux ans avant le Rapport Cometa, "il contenait pour la première fois la preuve d'actions étrangères, au sens fort du terme, dirigées semble-t-il contre la stratégie américaine.

Les installations atomiques les plus secrètes des Etats-Unis, furent survolées, à de nombreuses reprises, par des phénomènes inconnus mais de toute évidence artificiels.

Les documents accompagnant une synthèse de ces évènements, réalisée par un astrophysicien américain, Lincoln LaPaz, à la demande des autorités du Manhattan Project, sont présentés ici. Ils restent d'actualité et sont encore peu connus dans notre pays.

Jean Gabriel Greslé
ET Secret d'Etat

Finalement, dans les derniers chapitres, des documents officiels en provenance de la CIA permettent de mieux comprendre comment la vague d'observation de 1947 et la récupération de matériaux exotiques au Nouveau-Mexique, furent gérées par le président en exercice, Harry Truman.

D'autres documents confirment l'implication d'Edgar Hoover, directeur du FBI, et de Vannevar Bush, directeur du Research and Developement Board ainsi que plusieurs autres responsables américains.

D'une manière générale, cet ouvrage constitue un complément utile à mon livre : "Documents interdits. Ce que savent les Etats-Majors" (Dervy, 2004) La présente version comprend des additions assez nombreuses pour justifier une réédition."

L'auteur : Devenu pilote professionnel après avoir été formé comme pilote de chasse dans l'US Air Force, Jean Gabriel Greslé a occupé pendant vingt ans la fonction de commandant de bord dans une grande compagnie aérienne. Il est actuellement membre de la Commission Sigma sur les Phénomènes Aériens Non-identifiés, mise en place dans le cadre de la 3AF (Association Aéronautique et Astronautique de France).

Le "rapport d'étape" de la Commission Sigma, diffusé le 31 mai dernier, sera évoqué en détails avec Jean Gabriel Greslé dans une prochaine émission sur Radio Ici & Maintenant! le Mardi 8 juin, à partir de 23h (rediffusion le dimanche suivant à partir de 14h).

Compléments & Commentaires

Share This Post