Didier de Plaige

DMT & Mondes aliens – 4/4

mars 3rd, 2011 Posted in Mars 2011

Suite et fin sur les recherches du Dr Rick Strassman concernant "DMT & Mondes aliens". Notes de lecture de son livre : "DMT - The Spirit Molecule".

Quelques secondes après l'injection, Rex s'est retrouvé dans une ruche immense, entretenue par des êtres insectoïdes qui dévoraient ses émotions, mais lui offraient en même temps un environnement sécurisant et chaleureux...

Certains des volontaires déclarent que les territoires où évoluent ces entités sont comme bornés par une frontière, et que ces êtres ne peuvent les suivre au moment de la redescente dans la réalité ordinaire.

Sara témoigne à son tour : "J'ai toujours pensé que nous n'étions pas seuls dans l'univers. Je croyais que le seul moyen de les rencontrer serait de voir leurs soucoupes volantes et leurs lumières dans l'espace. Je n'aurais jamais imaginé que ce fut possible dans notre espace intérieur.

Je pensais que nous serions limités à percevoir des choses qui seraient en rapport avec notre propre sphère d'archétypes et notre mythologie." (...)

Alex Grey : Life & Death

"Je m'attendais plutôt à voir des guides spirituels et des anges, pas des formes de vie aliènes. C'était très différent de l'état de rêve, ou même de rêve éveillé qu'il m'arrive d'expérimenter. Seuls ceux qui ont vécu ça peuvent me comprendre. Ma vie en est complètement transformée."

Parfois les volontaires ont des difficultés à se remémorer certains épisodes, malgré des efforts soutenus : il s'agit pour le Dr Strassman d'un effet identifié sous l'expression "state-specific memory"... où le souvenir est attaché à un état particulier. Il "revient" lorsqu'on se retrouve sur le même plan de conscience. Cela expliquerait également pourquoi certains rêves nocturnes sont aussi volatils.... Bien des choses observées avec précision dans ces dimensions, comme des machines sophistiquées, ne peuvent être décrites au retour.

La molécule révèle des territoires assez méconnus, de haute énergie, qui ne se laissent pas aisément cartographier. Rick Strassman confie que jusqu'ici, avant d'entreprendre cette recherche, les récits d'abductions l'avaient très peu intéressé :

Alex Grey : Transfigurations

"Ca me semblait bien plus 'marginal' que l'étude des psychédéliques... Je me devais maintenant de creuser le sujet. Cette remarquable similitude m'a conduit à proposer que les expériences d'abduction sont rendues possibles par des doses anormales de DMT dans le cerveau.

Ca peut se produire de manière spontanée dès lors que la glande pinéale est stimulée. Il se passe la même chose avec un apport extérieur de DMT dans le cadre de nos recherches."

Le chercheur énumère ensuite dans son livre les nombreuses similitudes avec les principales caractéristiques recensées par le psychiatre John Mack. Il relève que les victimes d'enlèvements ont également rapporté que cette expérience est "plus réelle que la réalité ordinaire".

Un autre élément commun aux deux types d'expériences est la transformation spirituelle qui s'opère à la suite des rencontres, après avoir vécu "un changement radical dans la perception de l'espace-temps, un aperçu d'autres dimensions de la réalité ou d'autres univers... le sentiment d'être relié à l'ensemble de la création."

Strassman conclut ainsi son second chapitre sur les 'Contacts à travers le voile' :

"Si vous retiriez la référence à la DMT dans les compte-rendus que vous venez de lire, pourriez-vous différencier ces récits des témoignages d'un groupe d'abductés ?" Il note enfin qu'aucun de ses 60 volontaires, en remplissant le questionnaire préalable sur les motivations, n'avait exprimé le souhait de rencontrer "d'autres entités".

John Edward Mack (1929-2004) concluait dans ce sens. Ce professeur de psychiatrie à l'université de Harvard, et auteur de "Abduction & Passport to the Cosmos", s'était intéressé pendant plusieurs décennies aux récits de rencontres supposées avec des entités non humaines.

Selon lui : "Les recherches majeures de Rick Strassman contribuent à amplifier la prise de conscience que nous vivons dans un univers multidimensionnel, lequel est bien plus complexe et plus fascinant que celui représenté par nos théories scientifiques. Il est d'une importance capitale que nous assumions les implications de cette découverte, car elle a énormément de choses à nous apprendre sur ce que nous sommes et les raisons de notre présence ici."

John Mack

A noter que l'un des pionniers de la recherche sur la DMT est le Dr. Stephen Szara. Il avait découvert les effets psychédéliques de la molécule dans son laboratoire à Budapest, en Hongrie, au milieu des années 50, en l'expérimentant sur lui-même.

Le prochain ouvrage du Dr Strassman, "The Soul of Prophecy", sera publié d'ici la fin de l'année 2011. Le livre en français : "La Molécule de l'Esprit" (éditions Exergue) a été sous-titré "Les potentialités insoupçonnées du cerveau humain".

Peintures de Alex Grey

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.