Didier de Plaige

DMT & Mondes aliens – 3/4

février 28th, 2011 Posted in Février 2011

Suite des recherches du Dr Rick Strassman sur les effets de la DMT...

Jeremiah fut l'un des 60 volontaires : "J'étais dans un processus évolutif. Ces intelligences s'occupent de nous. Il demeure un espoir, malgré toutes nos turpitudes. Je n'avais aucun moyen de modifier le cours de l'expérience. Ca dépassait toutes mes attentes ou ce que je pouvais imaginer. La surprise était totale ! J'ai essayé de m'ouvrir à l'amour, mais c'était stupide de ma part. Je devais me contenter d'observer."

Rick Strassman note dans ce cas que la tentative infructueuse de "s'ouvrir à l'amour" exclut qu'il ait été abusé par son imagination "parce que dans l'imaginaire rien ne l'aurait empêché d'y parvenir. Il a juste constaté que c'était une attitude presque ridicule dans cette situation."

Le rapprochement avec des récits d'abductions est flagrant. C'est pourquoi Rick Strassman postule que les abductés ont subi des décharges de mélatonine par stimulation de leur glande pinéale. "Avant de refaire une expérience, près de la moitié des volontaires nous disent à peu de choses près : "Je sais que je vais retrouver les entités..."."

Rick Strassman

Jeremiah analyse ainsi sa série de quatre expériences : "La DMT m'a montré que la réalité est composée d'une infinité de possibilités. Ca confirme l'existence d'autres dimensions. Ce serait trop simple de parler de planètes aliènes peuplées d'autres civilisations. Ces mondes sont bien plus proches de nous. Cette substance n'est pas une drogue au sens habituel. C'est davantage l'expérience d'une nouvelle technologie. On a le choix de participer ou non. Ca se déroule même si nous n'y prêtons pas attention. On ne revient pas à son point de départ, mais là où les choses ont évolué depuis son départ. Ce n'est pas une hallucination, mais une observation. Lorsque je me trouve là, je ne suis pas sous l'influence d'un produit. Je suis lucide et clair." Le Dr Strassman essaye de dégager les grandes lignes de ses 400 sessions :

"Il est surprenant de constater que les témoignages sont corroborants lorsqu'il s'agit de contacts avec des êtres immatériels.

Ca commence par un son et des vibrations qui s'amplifient jusqu'au moment où s'impose presque par surprise un monde entièrement "alien". Les volontaires se retrouvent sur un lit ou une sorte de couche de repos, dans un labo de recherches, ou un environnement technologiquement très avancé.

Les êtres très évolués qui se trouvent dans cet "autre" monde manifestent de l'intérêt pour le visiteur. Ils semblent prêts à commencer dès son arrivée comme s'ils l'attendaient, et n'ont pas de temps à perdre dans les préparatifs. Il y a parfois un être plus particulièrement chargé de diriger les opérations.

Nos volontaires ont fréquemment rapporté que les relations sont empreintes d'amour, d'attention à l'autre, mais parfois l'attitude de ces entités est strictement professionnelle.

Leur "activité" semble consister à tester, examiner, sonder, ou même modifier l'esprit et le corps du volontaire. Parfois ça commence par une phase de tests; s'ils sont satisfaisants, d'autres interactions peuvent s'ensuivre. Ils essayent de communiquer avec les volontaires, leur transmettant de l'information par des gestes, par télépathie, ou des images mentales. Nous ne pouvons être sûrs de leurs motivations, mais plusieurs sujets ont ressenti que ces êtres manifestent beaucoup d'empathie envers les individus et notre espèce."

Il est extrêmement délicat pour le chercheur de formuler des hypothèses : "Qui pourrait en conclure qu'une partie de notre tissu cérébral, une fois activée, puisse projeter des rencontres avec des êtres, se livrant à des expériences, et s'occupant de nous reprogrammer ?

La théorie du rève éveillé ne colle pas non plus avec les sensations des participants. La plupart ont spontanément témoigné que cette explication ne tenait pas la route.

Alex Grey : Writing

J'ai essayé de proposer que ces expériences étaient induites au niveau psychologique par nos peurs, nos attentes, ou des conflits non résolus. Mais le cumul de ces vécus ne pouvait s'expliquer par des manoeuvres de l'inconscient. En outre, comment l'imagination des volontaires pouvait-elle produire des états plus réalistes que la conscience de veille ? Chaque fois que j'avais essayé de rationaliser, les participants avaient préféré garder pour eux leurs expériences. Ils en étaient venus à monter un groupe d'entr'aide, en réalisant qu'il serait inutile d'en parler avec ceux qui ne pouvaient comprendre..."

A suivre...

Peintures de Alex Grey

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.