Didier de Plaige

Michio kaku : à propos d’Apophis

mars 10th, 2010 Posted in Mars 2010

Le Dr. Michio Kaku est professeur de Physique Théorique au City Collège de New-york, il est l’auteur de "La Physique de l'Impossible"" et l'hôte de l'émission "Sci Fi Science: Physics of the Impossible" sur Science Channel. Le Dr. Kaku s'est intéressé aux recherches de l'Agence Spatiale Russe et publie ses réflexions sur la page Opinions du Wall Street Journal.

Michio Kaku

"Anatoly Perminov, Directeur de l’Agence Spatiale Russe, a surpris les scientifiques lorsqu'il les a convoqués pour une réunion à huis-clos. Sujet de la discussion : Neutraliser un astéroïde menaçant qui vient dans notre direction. Il ajoute qu'aux alentours de 2036, un impact avec l'astéroïde Apophis pourrait faire des centaines de milliers de victimes.

Cette annonce a immédiatement évoqué des images du film Armageddon avec Bruce Willis et ses cowboys venant à la rescousse en navette spatiale. En réalisant que la menace est faible mais réelle, les scientifiques ont fait des propositions, de manière sérieuse, des différentes façons de détourner l'astéroïde.

Pour ce qui est des astéroides, Apophis se pose là : près de 300 mètres de diamètre, environ de la taille du Rose Bowl [Stade de football]. C'est en 2029 que le bolide passera la première fois autour de la Terre, si proche qu'il se déplacera sous nos satellites de communication. En fait, vous pourrez le voir filer au dessus de nos têtes avec des jumelles. Selon la façon dont il évolue autour de la Terre, il existe un risque minime qu'il heurte réellement la Terre à son retour en 2036 (mais les derniers calculs évaluent ce risque d'impact à 1 sur 100.000).

Les russes prennent cette menace très au sérieux depuis qu’en 1908 un bolide a frappé Tunguska en Siberie, en aplatissant plus de 1.500 kilomètres carrés de forêts, détruisant environ 100 millions d'arbres, et gravant une énorme cicatrice sur la Terre. L'objet qui frappa la Sibérie n'était probablement qu'à 30 mètres du sol, cependant, il a provoqué un souffle 1000 fois plus important que la bombe d'Hiroshima.

Les ondes du choc furent si importantes qu'elles ont été détectées en Europe. Il y eut une étrange lueur, s'étendant jusqu'en Asie et en Europe si bien qu'on pouvait lire les journaux de Londres la nuit. Si Moscou avait été touchée, la ville entière et ses alentours auraient été pulvérisés. Un tel objet, capable de détruire une ville ne se présente qu'une fois tous les 100 à 300 ans et la plupart plonge dans les océans. Mais un impact d’Apophis, c’est une autre histoire.

Caillou Apophis

Il affecterait un pays entier, capable de créer des tempêtes électriques, des ondes de choc, et une pluie de débris enflammés qui détruiraient une surface pratiquement de la taille de la France ou bien tout le nord-est des Etats-Unis. L'énergie de l'impact serait en gros 100.000 fois plus importante que celle de la bombe d'Hiroshima. Si l'impact a lieu dans l'Océan Pacifique, il pourrait générer un raz de marée immense, un mur d'eau gigantesque qui inonderait la plupart des villes côtières des Amériques et d’Asie. On estime qu'un impact avec un astéroïde de la taille d’Apophis se produit une fois tous les 1000 ans.

Le pire scénario serait l'impact d’un bolide d'environ 9 km de diamètre, comme celui qui a frappé le Mexique et probablement supprimé les dinosaures il y a 65 millions d’années. Les mesures pour contrer une telle menace sont plutôt squelettiques.

On pourrait être tentés d’envoyer la navette spatiale pour le faire exploser. Mauvais choix. Tout d’abord, ça pourrait fragmenter l’astéroïde si bien que nous aurions un essaim de mini astéroïdes en chemin vers la Terre.

Apo_Collision

Ensuite, la navette spatiale ne peut que tourner autour de la Terre, elle est incapable d’atteindre l’espace profond pour intercepter l’astéroïde. De plus elle est sur le chemin du garage et il faut attendre cinq ans pour la remplacer. Les scientifiques ont proposé plusieurs solutions. Un scénario possible est de pousser légèrement l'astéroïde pendant qu'il se trouve dans l’ espace lointain afin qu'éventuellement il rate la Terre.

Cette déviation pourrait se faire avec des fusées pour envoyer l'astéroïde des années avant qu'il passe dans notre direction. Ou alors, la gravité du vaisseau lui-même pourrait être utilisée pour le tirer légèrement de sa trajectoire. Une autre proposition suggère l’utilisation de miroirs et même de peinture pour augmenter la pression de la lumière solaire de façon à ce que des décennies plus tard sa trajectoire soit modifiée.

A ce jour, aucun équipement n’existe pour de telles missions, nous serons donc impuissants pendant des années si une menace de cette amplitude survenait. De plus, n’importe quelle proposition sérieuse se chiffrera en dizaines de milliards de dollars. En ces temps de pain noir pour notre économie, l’argent se fait rare ne serait-ce que pour maintenir le programme spatial actuel. Le Rapport Augustine sur l'avenir du voyage spatial accrédité par la NASA et présenté au Président Obama en octobre dernier, a stipulé que les missions habitées vers la Lune et vers Mars n'étaient pas pérennes sans un nouvel apport de fonds.

Il reste cependant une possibilité, celle de se poser sur l'astéroïde. La possibilité réelle d’envoyer une sonde se poser sur l'astéroïde en 2029 afin que les scientifiques soient en mesure d'étudier ses propriétés tout en profitant de la ballade dans le système solaire. Nous avons si peu d’information sur Apophis qu'il pourrait très bien être un objet solide ou bien un amas de débris rocheux maintenus par la gravité.

Certains adeptes de la théorie du complot ont soulevé la possibilité macabre qu'une nation ayant les moyens de dévier un astéroïde pourrait aussi l’envoyer vers ses ennemis, mais une telle arme est tout simplement trop instable pour représenter une menace sérieuse.

A_C

Les scientifiques félicitent l’Agence Spatiale Russe d'avoir abordé la question, même si le danger venant d’Apophis est mince. De toutes les menaces possibles, seul le choc d'un astéroïde géant pourrait détruire la planète entière. Si nous nous préparons maintenant, nous améliorerons nos chances de survie. Les dinosaures n'ont jamais su ce qui les avait frappés." - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.