Didier de Plaige

La fin du monde en 2012 ?

octobre 23rd, 2009 Posted in Octobre 2009

La campagne de promotion du film "2012", qui sort début Novembre, contribue à focaliser l'attention sur les "prédictions" tirées du fameux 'calendrier maya'. Le Los Angeles Times montre que plusieurs scientifiques ont pour une fois décidé de se mobiliser afin de rassurer une partie de l'opinion :

David Morrison, un scientifique de la NASA qui anime le site web "Ask an Astrobiologist" est sorti de sa réserve pour rassurer de nombreux lecteurs : "Deux adolescents m'ont écrit qu'ils préfèraient se suicider que de voir la fin du monde... J'essaye de leur démontrer que leurs craintes sont sans fondement."

Son article titré "Apocalypse 2012, la Planète Nibiru & la Cosmophobie" remonte à la source de cette hystérie, et il affirme que les anciens n'avaient pas, sur le cosmos, des connaissances plus avancées que les nôtres.

E.C. Krupp, directeur de l'Observatoire Griffith de Los Angeles, a jugé lui aussi utile de sortir de sa réserve pour rassurer : "Le monde ne va pas disparaître le 21 décembre 2012".

Morrison pense que cette agitation résulte d'un amalgame entre différentes tendances : la première est cette rumeur persistente sur Internet qu'une planète nommée Nibiru ou Planète X pourrait percuter la Terre.

Il y a ensuite le fait que le calendrier Maya s'arrête en 2012, ce qui permettrait de supposer que les Mayas savaient quelque chose que nous ignorons. Enfin, les mouvements apocalyptiques se sont emparés de la date de 2012 pour alimenter leur discours sur la fin du monde.

David Morrison

Morrison est à la tête de l'Institut des sciences de la Lune au Ames Research Center - en Californie du nord. Il a créé le terme 'cosmophobie' pour évoquer ce phénomène. La peur du cosmos. Selon lui, "pour les plus vulnérables d'entre nous, toutes les connaissances accumulées sur l'univers n'ont fait qu'augmenter le nombre des menaces potentielles sur nos existences.

Bon nombre de personnes craignent également qu'une éruption solaire gigantesque risque d'atteindre la Terre. D'autres redoutent qu'une sorte d'alignement de notre planète avec le centre de la galaxie puisse produire une catastrophe."

Rosemary Joyce

Pour Rosemary Joyce, professeur d'anthropologie à l'Université de Berkeley, en Californie, les Mayas n'ont jamais rien prédit. La date de 2012 est approximativement celle qui marque un changement de calendrier; c'est tout au plus le début d'un nouveau cycle :

"Certains auteurs ont essayé d'interpréter la mythologie Maya, selon laquelle la Terre a traversé différentes phases depuis la création, qui se sont toutes terminées par un désastre. Mais ils n'ont pas prédit la fin du monde."

Morrison n'est pas sûr que ses correspondants représentent une minorité du public américain. Il constate qu'un grand nombre de personnes se méfient des sources d'information habituelles, et ne font plus confiance aux autorités.

Dans ce contexte, "la campagne de promotion du film "2012" apparaît davantage comme une confirmation de l'apocalypse, plutôt que l'annonce d'un divertissement."

Morrison accuse les distributeurs du film, qui auraient alimenté la "panique" en créant certains des sites web servant à propager des concepts non scientifiques : "La plupart sont conçus par des auteurs qui cherchent à vendre des livres."

L'auteur explique que les astronomes devraient avoir depuis longtemps identifié une planète censée se diriger vers la Terre :

"Même s'il le souhaitait, le gouvernement ne pourrait cacher la vérité à propos de Nibiru."

Il ajoute que les photos de la "Planète X" publiées sur Internet ne sont absolument pas crédibles.

2010

Morrison conclut : "Le calendrier de mon ordinateur se termine le 31 décembre 2009. Mais ça ne veut pas dire que le monde cessera d'exister à cette date." - Source

Mais le site web "Astrobiology Nasa" n'est peut-être pas le mieux placé pour restaurer la confiance, quand un autre de ses articles affirme péremptoirement que les astronomes "qui sont les mieux placés pour étudier le ciel" n'auraient jamais observé d'Ovnis. C'est un argument souvent utilisé pour désinformer, et il a été amplement réfuté.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.