Didier de Plaige

Combien d’Univers dans le Multivers ?

octobre 22nd, 2009 Posted in Octobre 2009

Un article de Lisa Zyga pour PhysOrg.com - "Des physiciens ont calculé le nombre des Univers parallèles" - "Depuis quelques décennies, l'idée selon laquelle notre univers pourrait n'être qu'une des multiples possibilités dans un multivers géant relevait de la science-fiction, mais elle a trouvé sa place légitime dans les approches théoriques.

Plusieurs théories en physique et en astronomie ont postulé l'existence d'un multivers constitué de nombreux univers parallèles. La question qui se pose alors est d'évaluer le nombre d'univers possibles.

Andrei Linde et Vitaly Vanchurin, deux physiciens de Stanford, ont présenté une étude qui avance le chiffre de 10^10^16. Ca peut paraître énorme, mais ils expliquent que nos capacités d'observateurs sont limitées; sinon, il peut en exister 10^10^10^7.

shooting the multiverse

Pour parvenir à ce résultat, Linde et Vanchurin ont considéré l'instant d'après le Big Bang, considéré comme un processus quantique qui a produit des quantités de fluctuations quantiques.

Andre Linde

Ensuite, pendant une période d'inflation, l'univers s'est rapidement étendu et ces fluctuations furent "gelées" sous la forme de perturbations classiques dans différentes régions.

Aujourd'hui, chacune de ces localisations pourrait constituer un univers distinct, qui aurait ses propres lois physiques en basse énergie.

En analysant le mécanisme (nommé "slow roll inflation") qui avait généré les fluctuations quantiques originelles, ces scientifiques ont pu parvenir à établir ce chiffre de 10^10^10^7 (en fonction du modèle utilisé). Il est cependant limité par d'autres facteurs, notamment les limites du cerveau humain.

Sachant qu'un individu peut absorber environ 10^16 bits d'information au cours de sa vie, ce qui équivaut à 10^10^16 configurations, la conclusion est qu'un cerveau humain ne pourrait différencier plus de 10^10^16 univers.

Simulation informatique du multivers, où chaque rayon coloré représente un autre cosmos en expansion.
(image de Andrei Linde).

Il peut sembler dérisoire d'utiliser le cerveau humain à chiffrer le nombre d'univers parallèles, mais Linde et Vanchurin expliquent qu'il est différent d'avoir affaire au monde quantique ou de mener nos vies quotidiennes - où on ne prend aucun risque en ignorant les effets quantiques.


La limite ultime du nombre d'univers possibles est la capacité humaine de discerner leurs différences.

Ils se sont particulièrement consacrés à l'étude des effets quantiques à; des échelles supergalactiques.

Dans ce type de scenario, l'état du multivers et les constats de l'observateur sont corrélées (comme dans l'expérience du chat de Schrödinger, où le résultat ne peut être déterminé qu'après le constat de l'observateur).

Les deux scientifiques écrivent : "Lorsque nous analysons la probabilité de l'existence d'un univers d'un type donné, nous devrions parler d'une paire indissociable : l'univers où se trouve un observateur qui 'anime' le reste de l'univers, et la fonction d'onde du reste de l'univers qui dépend du temps".

Ils expliquent que le calcul du nombre d'univers est une étape importante vers un objectif plus vaste : découvrir la probabilité de vivre dans un univers qui dispose d'un ensemble de propriétés particulières. Quelles sont nos chances de vivre dans un monde où les lois de la physique sont celles que nous observons? Pour répondre à cette question, nous devons découvrir des probabilités qui supposent de connaître d'autres univers, et ce n'est qu'une des nombreuses difficultés." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.