Didier de Plaige

L’antigravité testée au CERN ?

octobre 12th, 2009 Posted in Septembre 2009

Après l'incident du 19 septembre 2008, le LHC aura été révisé pendant plus d'un an. Il doit redémarrer "en douceur" le mois prochain, mais il faudra attendre encore un an avant qu'il fonctionne au mieux de ses possibilités.

Le physicien Franklin Felber compte parmi les chercheurs impatients de l'utiliser pour vérifier leur théorie. Il aimerait démontrer que les particules massives se déplaçant à des vitesses relativistes peuvent produire une sorte d'antigravité. Le physicien vient de faire connaître ses intentions le 6 octobre 2009.

Il avait présenté un premier exposé au STAIF (Space Technology and Applications International Forum) en 2006, mais il compte procéder à une vérification expérimentale avant de publier dans une revue à comité de lecture.

Felber a cependant présenté un article détaillé en mai 2006, dans le cadre de la 25ème Conférence Internationale sur les innovations spatiales, à Los Angeles.

LHC Muon chambers
David Hilbert

Le magazine PopSci s'intéresse de nouveau à l'hypothèse de Franklin Felber : "Après sa remise en route, le LHC pourra également servir à tester la propulsion de vaisseaux spatiaux."

"Le mathématicien allemand David Hilbert (1862-1943) avait publié en 1924 un article dans lequel il remarquait un effet secondaire assez étonnant de la relativité d'Einstein : une particule relativiste qui se déplacerait à environ la moitié de la vitesse de la lumière devrait être repoussée par une masse stationnaire (ou du moins c'est ce qu'un observateur extérieur pourrait observer).

Le concept de cette force extraordinaire fut ensuite plus ou moins oublié, mais Franklin Felber, un physicien qui travaille aux laboratoires Sandia, s'est attaché à le ressusciter et il émet l'hypothèse que ça pourrait fonctionner dans l'autre sens également : Felber envisage que la particule pourrait propulser la masse stationnaire à une vitesse bien supérieure.

En fait, il pense que si nous en venions à propulser des masses stationnaires à 57.7% de la vitesse de la lumière, la même recette pourrait aussi bien s'appliquer à un vaisseau.

L'idée qui sous-tend la "propulsion hyperveloce" de Felber repose sur la notion que la particule relativiste peut fournir une impulsion supérieure à son propre déplacement dans l'espace.

Felber pense également qu'on peut atteindre ces vitesses fantastiques sans provoquer de contraintes excessives sur un vaisseau et ses occupants.

En fait, l'engin poursuit une trajectoire géodétique, ce qui revient à dire que seuls les effets secondaires de la gravité (tidal forces) pourraient l'affecter.

Felber veut prouver sa théorie grâce aux tunnels du CERN, parce que le LHC est capable d'accélérer des particules aux vitesses qui peuvent produire cet effet de répulsion.

Ces tests sur la force de répulsion pourraient être menés en marge des flux de particules, sans perturber les expériences en cours.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Franklin_Felber_2006.flv

Si les expériences au LHC pouvaient confirmer l'hypothèse de Felber, les voyages dans l'espace lointain pourraient s'en trouver facilités. Il ne s'agit pas cette fois de maîtriser l'hyperespace, mais ce serait un progrès notable." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.