Didier de Plaige

Mardi 19 Mai

mai 19th, 2009 Posted in Mai 2009

La proposition de faire établir dans la ville de Denver, au Colorado, une Commission pour les Affaires extraterrestres a été relancée à l'occasion du Colorado UFO Briefing 2009 qui s'est tenu le 9 mai.

L'autorisation de lancer une pétition a été accordée le 4 Mai par le Bureau des élections de la ville.

Jeff Peckman et ses amis ont maintenant jusqu'au 7 août pour collecter 4.000 signatures d'électeurs enregistrés sur les listes de Denver, afin que la proposition puisse être inscrite dans le prochain vote des citoyens, organisé en Novembre 2009.

US_Constitution

"L'objectif des organisateurs est de s'en remettre 'au Peuple' pour lancer la divulgation sur les Ovnis et le phénomène extraterrestre. Ils ressentent une certaine impatience face aux responsables élus du gouvernement américain qui avaient promis l'ouverture et la transparence, et encouragé les requêtes FOIA (Freedom of Information Act).

Les partisans de la divulgation n'ont constaté depuis aucun geste significatif montrant que les responsables seraient prêts à divulguer les dossiers secrets concernant les Ovnis, qui demeurent classifiés depuis plus de 60 ans. Le retard américain continue de se creuser, par rapport aux autres pays qui ont publié leurs archives secrètes." - Source

Compléments & Commentaires

A la différence des autres chercheurs du SETI, qui sont à l'écoute de signaux radios provenant de l'espace, le Dr. Ragbir Bhathal, de l'Université de Sydney, en Australie, a choisi de s'intéresser aux pulsations ou aux flashs laser assez puissants.

En réalité, un premier programme nommé COSETI (Columbus Optical SETI) avait déjà été lancé en 1990.

Mais l'information intéressante vient d'être publiée par le quotidien en ligne "The Australian" :
"Les astronomes du Projet OSETI (pour "Optique") ont détecté en décembre 2008 un premier signal qu'ils ne sont pas encore parvenus à identifier."

SETI a succédé au programme de recherches HRMS lancé par la NASA (High Resolution Microwave Survey), et bénéficia du soutien de Carl Sagan. "Il regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu'une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d'origine."

Seth Shostak, actuel directeur de l'Institut SETI, récuse par exemple l'idée que les crop-circles soient une forme de communication utilisée par les aliens, parce que selon lui des visiteurs capables de visiter la Terre devraient disposer d'une technologie plus sophistiquée. Les chercheurs d'OSETI estiment que cet argument est un peu court, et l'on retourné contre lui : "Pour une civilisation avancée, la technologie des ondes radios serait encore assez rétrograde."

Le Dr. Ragbir Bhathal, responsable du Projet "OZ OSETI" à l'Université de Sydney a déclaré au journal The Australian : "Je suis convaincu que s'il existe des civilisations extraterrestres intelligentes, elles émettraient plutôt des signaux laser".

En effet, au cours de la première semaine de Décembre 2008, l'équipe de Bhathal a détecté un puissant signal laser inhabituel, mais il ne s'est pas reproduit : "Nous n'écartons pas la possibilité d'un défaut matériel, ou qu'il s'agisse d'un phénomène astrophysique (comme un pulsar optique), ou une source indéterminée. Nous continuons de chercher."

Même s'il reste encore inconnu, la découverte de ce signal semble avoir suscité un enthousiasme tel dans l'équipe que ses découvreurs ont apposé sur le graph un commentaire "Etait-ce ET ?", qui rappelle le fameux "Wow !" porté sur la bande enregistreuse d'un puissant radio signal reçu dans la bande relativement étroite de l'hydrogène.

Il avait été détecté par le Dr. Jerry R. Ehman le 15 août 1977, alors qu'il utilisait le radiotélescope Big Ear de l'Université d'Ohio.

Ragbir Bhathal 2001
WOW !

Cependant, avant d'être reconnu officiellement comme un signal émis par une civilisation aliène intelligente, il faudrait que la pulsation se reproduise plusieurs fois afin que d'autres astronomes puissent la capter et l'analyser. Il faudra en outre écarter toutes les autres sources naturelles, astronomiques ou technologiques d'origine terrestre.

Dans ce cas, l'Institut SETI suivra la procédure prévue pour annoncer officiellement qu'un signal alien a été détecté.

The Australian conclut : "C'est la première pulsation laser repérée dans le cadre du programme OSETI. Les autres protocoles SETI plus classiques ont déjà remarqué plusieurs signaux, qui avaient été supposés extraterrestres de premier abord. Cependant, le seul signal qui anime encore les débats est ce "Signal Wow !" de 1977 que nous avons évoqué. Une source terrestre, ou en orbite terrestre, ou même située dans le système solaire est improbable. La plupart des chercheurs s'accordent à penser qu'il provient de l'espace interstellaire, mais sa nature est encore mystérieuse aujourd'hui." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.