Didier de Plaige

Lundi 18 Mai

mai 18th, 2009 Posted in Mai 2009

Le New-York Times, à la rubrique Energie & Environnement, a publié le 14 mai un article de Anne C. Mulkern sur la démarche entreprise par Stephen Bassett. Elle titre : "Une solution au changement climatique qui vient d'ailleurs."

"L'un des nouveaux lobbyistes dans le domaine de l'énergie pense que la réponse au changement climatique se trouve dans les vaisseaux de l'espace. Stephen Bassett affirme que le gouvernement américain détient des "véhicules extraterrestres". Autrement dit, des soucoupes volantes.

Imaginez la source d'énergie nécessaire pour faire voler une soucoupe de 10 mètres d'envergure, qui pèse autant qu'un semi-remorque, mais se déplace dans les galaxies à grande vitesse... Bassett s'interroge : "Quel est le système de propulsion de ces engins ? Ca ne fonctionne pas au kérosène ! Plus besoin de pétrole, ni de charbon. Si nous parvenions à le découvrir, ça changerait absolument tout."

Plus de trou dans la couche d'ozone, selon Bassett, ou de fonte des glaces polaires. Et le coût de l'électricité serait réduit à presque rien. Bassett est en persuadé. Et il semble déterminé.

Stephen Bassett

Il travaille bénévolement comme lobbyiste, et représente l'Institut Exopolitique basé à Hawaï, qui est une organisation éducative, dont la mission consiste à "étudier les principaux acteurs, les institutions et le processus politique en rapport avec la vie extraterrestre."

Anne C. Mulkern

Anne C. Mulkern poursuit : En fait, Stephen Bassett ne se considère pas vraiment comme un lobbyiste, mais il se voit davantage en activiste politique.

Pour lui, le phénomène Ovni est une réalité. La présence extraterrestre est bien réelle. Il a consacré sept mois à cette démarche. Son approche était au début placée sous l'angle des sciences et technologies, la défense et l'aviation. La semaine dernière, il a fait ajouter le thème de l'énergie à son profil déposé au Sénat.

Par le passé, Bassett s'était principalement adressé aux législateurs, mais il a provisoirement relaché la pression sur le Congrès.

Il pense que la question extraterrestre est devenue "la troisième voie" en politique. En outre, avec ceux qui le soutiennent, il a choisi de s'adresser à un autre interlocuteur : "Sachant que le Congrès n'agira pas, nous avons décidé de nous concentrer sur l'éxécutif, autrement dit la Maison Blanche."

Barack Obama

Ce mouvement attend maintenant que le Président Obama reconnaisse la couverture gouvernementale sur les informations concernant les extraterrestres. Stephen Bassett estime que Obama "saura respecter les préoccupations de la communauté militaire du renseignement". Il constate que Barack Obama est très apprécié dans le monde entier, et qu'il a "l'intelligence requise pour mener ça à bien."

Pendant la campagne présidentielle, Bassett et ses amis ont lancé l'opération "Un Million de Faxs pour Washington" qui consistait à adresser des faxs et des emails, ou des messages audios à Obama, lui demandant de reconnaître la réalité E.T. Ils réclamaient la déclassification des documents Ovnis, et l'ouverture d'auditions publiques au Congrès. Ils militaient pour que la technologie des vaisseaux spatiaux soit divulguée.

Bassett pense que ces attentes ont aujourd'hui de meilleures chances d'être satisfaites. Barack Obama compte parmi ses proches plusieurs partisans de la divulgation extraterrestre, comme John Podesta, président et directeur éxécutif du Center for American Progress (CAP).

John Neurohr, porte-parole du CAP, l'a reconnu : "John Podesta a encouragé les efforts des groupes qui ont fait pression pour une plus grande transparence gouvernementale." Cependant, "Il ne s'est pas entretenu avec le Président Obama sur ce sujet."

Jerry Taylor est un analyste réputé du Cato Institute (Parti libertarien), spécialisé dans les questions énergétiques. Il n'est pas surpris de constater qu'un des nombreux lobbyistes dans le domaine de l'énergie se soit consacré à réclamer la fin de la couverture sur les extraterrestres :

"J'espère qu'il a vu juste. Ca serait cool qu'il ait raison. Je lui souhaite bonne chance. Nous souhaitons tous que la machine magique pour produire de l'énergie soit enfin une réalité." - Source

Anne C. Mulkern est également rédactrice pour GreenWire, un observatoire des politiques sur l'énergie et l'environnement. Ce service web est réservé aux abonnés.

CATO Jerry Taylor

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.