Didier de Plaige

Mardi 7 Avril

avril 7th, 2009 Posted in Avril 2009

Steve Hammons publie régulièrement des billets sur le site American Chronicle, destinés à susciter une réflexion dans le grand public.

Parce qu'il s'adresse à des lecteurs de tous horizons, l'auteur déroule son raisonnement de manière progressive. Il titre :

"Sommes-nous prêts pour une vraie Rencontre rapprochée ?"

"Les Américains sont-ils prêts pour une Rencontre rapprochée de grande envergure, qui se produirait en plein jour?

Le public adulte, mais aussi les ados et les enfants, ont-ils actuellement la nécessaire préparation mentale et émotionnelle qui leur permette d'assumer une manifestation bien concrète, indiscutable, d'un vaisseau extraterrestre et/ou une visite d'êtres inter-dimensionnels ?

Les autorités sanitaires et les responsables de la sécurité publique sont-ils prêts à gérer tous les aléas d'un tel évènement ?

Steve Hammons

Pour aborder ces importantes questions, il est sans doute instructif de considérer l'affaire du 13 Mars 1997, en Arizona, qu'on a surnommée "Les Lumières de Phoenix".

Préparation Psychologique

Cet incident s'est déroulé en début de soirée, et il faisait déjà nuit. Le nombre d'habitants qui ont pu effectivement observer l'immense objet en forme de V, avec des lumières par en-dessous, était donc très restreint. Supposons maintenant que ça se soit passé en plein jour... Est-ce que le niveau d'anxiété de la population en eut été accru ?

Dans de nombreux cas d'Ovnis, il s'agirait d'un objet qui se déplace très rapidement et disparaît en une fraction de seconde. Dans d'autres cas, des manifestations ou des rencontres se produiraient dans des régions isolées, et les témoins sont peu nombreux.

Phoenix Lights

Du fait que l'objet au-dessus de Phoenix en 1997 était immense, se déplaçait lentement et à faible altitude, il aurait été vu - en plein jour et sur la durée - par des millions de gens.

On pourrait comprendre ces sentiments d'anxiété chez des gens qui n'auraient jamais rien vu de tel auparavant. Leur première impression s'était ramènée à deux explications face à un objet non-identifié aussi immense : un engin américain, ou un vaisseau piloté par des entités non-humaines.

Après qu'ils aient envisagé les deux options, et conclu que la seconde était la plus probable, ils ont commencé à se poser d'autres questions bien légitimes.

Le nombre relativement faible des habitants de Phoenix qui étaient dehors ce soir-là, en 1997, et avaient pu ressentir ces impressions, serait multiplié par des millions.

Des sentiments de frayeur, voire de panique, peuvent être contagieux et se répandre rapidement, ce qui affecte le climat social. Si un évènement majeur devait se produire en plein jour au-dessus d'une métropole, ces transformations ne pourraient laisser indifférents les responsables de la santé et de la sécurité publique, ainsi que l'opinion générale.

Ce qui pourrait se passer aujourd'hui

On peut penser que ce genre de préoccupation a pu en partie motiver la politique du secret sur les Ovnis, dont certains accusent le gouvernement américain.

A la fin des années 40, les Etats-Unis se remettaient à peine du traumatisme de la Seconde Guerre mondiale. Au début des années 50, la Guerre Froide s'est installée avec l'Union soviétique.

La crainte d'attaques contre le territoire des Etats-Unis s'est maintenue durant toute la seconde guerre mondiale et la guerre froide.

Les manifestations d'Ovnis devinrent plus fréquentes et bon nombre d'Américains furent assez désorientés, ne sachant comment les qualifier.

Si nous tenons pour vrais les rapports internes du gouvernement fédéral pendant ces décennies, l'éventualité d'une invasion ou d'une infiltration par un nouveau genre d'adversaire - des intelligences non-humaines - avait fait monter une certaine anxiété dans la capitale, Washington, D.C.

Les responsables pouvaient logiquement se préoccuper d'envisager que ces visiteurs seraient probablement beaucoup plus avancés que nous, technologiquement, et certainement sur d'autres plans également.

En conséquence, dans un tel scénario, leur logique voudrait qu'ils imposent en réaction des niveaux élevés de sécurité, qu'ils agissent dans le secret et avec discrétion, pour ménager les réactions du public.

Il est possible qu'ils aient décidé de mettre en place des programmes d'acclimatation, afin que le public soit mieux préparé.

Aujourd'hui, en 2009, les Américains semblent avoir une attitude plus raisonnée quant aux possibilités ou probabilités que des Ovnis et autres phénomènes associés soient réels, et semblent mieux en mesure de réaliser leur nature assez complexe, en reconnaissant qu'il s'agit d'un sujet sensible et extra-ordinaire.

Les films, les séries TV, des livres et autres supports mediatiques, ont permis d'évoquer toutes sortes de situations inhabituelles, telles que des manifestations d'Ovnis et des visites d'extraterrestres sur notre planète. On nous montre des visiteurs tantôt amicaux, tantôt hostiles, et d'autres qui paraissent plutôt neutres.

C'est peut-être aussi le cas dans la réalité.

Pour la plupart d'entre nous, la situation n'apparaît pas clairement définie, et nous ne pouvons nous en remettre qu'à l'information disponible et faire usage de notre propre intelligence, notre bon sens et nos ressentis personnels, pour tenter de comprendre ce qui pourrait être en train de se passer.

Nous devrions considérer toutes les éventualités et les conséquences d'un évènement comme celui des "Lumières de Phoenix" qui aurait lieu cette fois en plein jour. Ca pourrait aider nos communautés et notre société à se préparer pour ce genre de contingence." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.