Didier de Plaige

Mardi 3 février

février 3rd, 2009 Posted in Février 2009

Après l'alerte récente sur le super-volcan du Parc Yellowstone, l'attention des medias s'est portée vers l'état d'Alaska qui compte 44 volcans actifs. Le Mont Redoubt est un stratovolcan qui culmine à 3.200 mètres, situé dans le Parc National de Lake Clark. Il s'était déjà réveillé en 1902, 1966 et 1989. L'éruption de 1989 avait craché des poussières volcaniques à une altitude de 14.000 mètres.

Un Boeing 747 de KLM n'avait pu éviter de traverser le nuage, qui mit ses quatre réacteurs à l'arrêt. Après avoir failli s'écraser, l'appareil s'était cependant posé sans dommages à Anchorage. Les réparations de l'avion avaient coûté 80 millions de dollars.

Pendant 5 mois, les poussières avaient perturbé le traffic aérien international, et recouvert de poussières la région d'Anchorage sur une étendue de 20.000 kilomètres carrés. L'éruption de 1989 fut la première qu'il ait été possible de prévoir, grâce à une méthode d'observation des évènements mise au point par le volcanologue Suisse/Américain Bernard Chouet.

Bernard Chouet

A nouveau le Mont Redoubt menace : "Cinq jours avant l'éruption de 1989, les 5 sismographes disposés autour du volcan étaient au repos, mais en quelques minutes ils avaient déclenché l'alerte de manière conjuguée. En 23 heures, nous sommes passés de ce que nous appellons une 'activité de fond' à une éruption complète... ce qui est très rapide pour un volcan.

Dimanche, de la semaine précédente, l'équipe de nuit des géologues a constaté le même type de phénomène. Toute la région est depuis passée en code orange pour la navigation aérienne."

Le terminal pétrolier de Drift River est installé au pied du Mont Redoubt. Il y a vingt ans, les employés de Chevron avaient été évacués par hélicoptère, après avoir tenté de vider les cuves, parce que la rivière s'était gonflée de manière impressionnante des eaux des glaciers fondus. Le débit de la Drift avait atteint un niveau supérieur à celui du Mississippi, devenant le plus gros fleuve nord-américain.

A l'heure actuelle, la compagnie refuse toujours de communiquer sur le sujet, prétextant que des informations sur ses réserves pourraient intéresser des groupes terroristes...

Simultanément, une alerte a été publiée qui concerne le Vésuve, près de Naples en Italie, et le volcan du mont Asama, dans le centre du Japon, à 150 kilomètres de Tokyo, s'est réveillé hier.

Compléments & Commentaires

En complément de ses récentes déclarations sur Fox News, le 28 janvier, cette intervention de Nick Pope sur Coast-to-Coast/AM détaille en 30 minutes ce qu'il a voulu exprimer, quand il est sorti de sa réserve pour charger le Gouvernement anglais :

- "Des pilotes de la RAF ont essayé d'abattre des Ovnis, suivant en celà une directive top-secret du gouvernement britannique."

- "Nous avons eu recours à des actions radicales. Il y avait au sein du MoD un groupe résolu à 'descendre un de ces appareils, pour solutionner le problème d'une manière ou d'une autre'."

- "Ces affaires sont hautement classifiées, et personne n'accepte de les évoquer pour des raisons évidentes de sécurité intérieure. Le pays entretient en permanence depuis la guerre froide - et particulièrement le 11 Septembre 2001 - des avions de chasse prêts à décoller. En plusieurs occasions, ces chasseurs ont été mobilisés pour intercepter des engins inconnus qui avaient été repérés sur nos radars. La même chose s'est produite dans d'autres pays."

Nick Pope

On constate qu'il va bien au-delà de ce qu'il avait déclaré sur Radio Ici & Maintenant! en mars 2007.

[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/C2C-NickPope_26Jan2009_30mns.mp3]

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.