Didier de Plaige

Vendredi 12 Décembre

décembre 12th, 2008 Posted in Décembre 2008

Plusieurs équipes de chercheurs étaient déjà convaincues qu'un trou noir supermassif se trouve au centre de notre galaxie. Des astronomes allemands viennent de le prouver. Selon la définition classique : "Un trou noir supermassif a une masse d'environ un million à un milliard de masses solaires."

L'étude qui a duré 16 ans a consisté à observer les mouvements de 28 étoiles au centre de la Voie Lactée, en utilisant les télescopes de l'Observatoire européen austral (ESO), installé au Chili.

Grâce aux données collectées, les astronomes ont été en mesure de calculer les principales propriétés du trou noir - nommé Sagittarius A* - telles que sa taille et sa masse.

Le Professeur Reinhard Genzel, qui a conduit cette étude à l'Institut Max-Planck de Physique Extraterrestre situé en Bavière, a déclaré que ces données prouvaient l'existence de ce trou noir "sans que le doute ne soit plus permis." Sagittarius A* est une radiosource dotée d'une masse centrale de quatre millions de masses solaires. L'observation par interférométrie avait déjà montré en 2005 qu'il est contenu dans une sphère d'1 ua de rayon (soit la distance entre la Terre et le Soleil).

L'étude a également permis aux astronomes de calculer la distance de la Terre au centre de la galaxie, soit 27.000 années-lumière, et de muliplier par six la précision dans la mesure de la position des étoiles - ce qui reviendrait à voir une pièce de 1 euro à 10.000 kilomètres de distance.

Pour Genzel, le centre de la galaxie est "un laboratoire exceptionnel" pour étudier la gravité forte, ainsi que la dynamique et la formation des étoiles.

Stefan Gillessen, le signataire de l'étude publiée par l'Astrophysical Journal, a déclaré : "Le Centre Galactique est occupé par le plus gros trou noir supermassif que nous connaissions. C'est donc le meilleur endroit pour étudier les trous noirs en détails."

Le satellite Chandra avait déjà permis d'observer, au centre de la galaxie NGC 6240, deux trous noirs supermassifs en orbite l'un autour de l'autre. - Source

Voir aussi Daily Galaxy sur les observatoires installés au Chili.

En fait, les recherches les plus récentes confirment que la plupart des galaxies ont un trou noir supermassif en leur centre. Il est étrange de considérer que la cohérence de notre Voie Lactée est assurée par un phénomène aussi destructeur.

Compléments & Commentaires : "Le trou noir, l’organe vital qui maintient une galaxie en vie."

Il y a 436 ans, Tycho Brahe observait la lumière produite par l'explosion d'une supernova de Type Ia, qui se situait à 7.000 années-lumière, dans notre Voie Lactée.

Mais aujourd'hui, des astronomes sont parvenus à analyser l'écho lumineux de cet évènement : "Cette recherche originale consiste à étudier la réverbération de la lumière sur les couches de poussières interstellaires.

Elle permet d'approfondir notre compréhension de l'énergie sombre, cette force mystérieuse qui serait à l'origine de l'expansion de l'univers."

A propos de Tycho Brahe (1546-1601) :

Tycho Brahe

"Dès l'âge de vingt-six ans il se fit connaître par un mémoire où il établissait, grâce à des instruments perfectionnés qu'il s'était fait construire à Augsbourg, qu'un astre apparu en 1572 dans la constellation de Cassiopée n'était ni un météore situé sous la sphère de la Lune, ni même une planète, mais bel et bien une étoile nouvelle, de mémoire d'homme jamais vue jusqu'alors, ce qui prouvait contre Aristote que les cieux ne sont pas incorruptibles."

Ci-contre, son système "géo-héliocentrique" : "Comme dans le système géocentrique de Ptolémée, la Terre est au centre du monde. Le Soleil et la Lune tournent autour de la Terre, mais les planètes gravitent autour du Soleil." - (Clic = zoom). - Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.