Didier de Plaige

Jeudi 6 Novembre

novembre 6th, 2008 Posted in Novembre 2008

Le magazine Wired s'est intéressé aux recherches militaires sur le rayon d'amnésie - "Une équipe de scientifiques américains et chinois vient d'annoncer qu'ils ont découvert un moyen d'effacer sélectivement la mémoire chez la souris sans lui causer de dommages, en utilisant la molécule-signal CaMKII."

C'est une avancée importante, qui présente un intérêt considérable pour les militaires, bien au-delà du traitement des troubles de stress post-traumatique."

Dans les années 80, les chercheurs avaient découvert qu'une faible exposition des rats à un faisceau d'électrons les amenait à oublier ce qu'il leur était arrivé peu de temps avant (un effet nommé amnésie rétrograde - alors que l'amnésie ante-rétrograde caractérise le fait de ne pouvoir engranger des mémoires nouvelles). Le même effet avait été obtenu par l'exposition aux rayons X. Le facteur temps n'était pas très étendu - la perte de mémoire ne concernant que les quatre dernières secondes - mais l'effet était déjà surprenant.

"La Direction du Laboratoire de recherches de l'Air Force sur le rendement humain a mené ses propres travaux dans ce domaine, qui n'ont pas confirmé les résultats des études antérieures, sur le fait que les micro-ondes pourraient provoquer la perte de mémoire. (Le rapport a malheureusement été retiré du site web de l'AFRL). La plupart des scientifiques attribuent de tels effets à la chaleur. Mais le Département des Effets biologiques par Energie dirigée poursuit des recherches sur les effets de différents types de radiations expérimentés sur l'homme.

En outre, un article de 2003 concernant les effets des micro-ondes sur le système nerveux, qu'on doit à des scientifiques de la Navy et de l'Air Force, établit que "la recherche sur des tissus cérébraux isolés a produit de nouveaux résultats qui ne semblent pas dépendre de mécanismes thermiques." Ils ajoutent qu'il est difficle d'en tirer des conclusions sur l'effet réel, relatif à la mémoire effective et d'autres fonctions cérébrales.

Un aperçu d'une formation classifiée conduite par la Société des Professionnels en Energie dirigée (ceux qui conçoivent des armes laser et à base de micro-ondes) mentionne la "perte de mémoire" comme effet potentiel de tels dispositifs.

Le journaliste de Wired conclut : "Je ne suis pas certain que nous ayons déjà à portée de mains le "Neuraliseur" des Men In Black. Mais à mesure que la recherche sur la mémoire continue de progresser, il ne parait plus totalement inaccessible." Source

Les recherches permettront sans doute de comprendre pourquoi certaines des personnes abductées n'ont pas la mémoire précise de ce qui leur est arrivé.

Dans la région de Chorley, située au nord-ouest de l'Angleterre, 14.000 foyers ont été privés d'électricité pendant quelques minutes, suite à une panne affectant deux relais.

Le Lancashire Evening Post rapporte qu'au même moment, John Szwarc, de Greenside, se trouvait en voiture avec sa femme sur Runshaw Lane, et il a déclaré avoir vu deux objets étranges dans le ciel : "Ces deux Ovnis étaient de formes différentes...

L'un formait une immense croix lumineuse de couleur argentée. Pour ma femme, sa couleur était plutôt dorée. L'autre était une petite sphère, un objet rond, mais il brillait de la même manière. Ils se trouvaient immobiles dans le ciel, et ils ont disparu en même temps. C'était une très grande croix, très imposante, et de forme étrange. Ca n'a duré que quelques secondes, mais suffisamment pour nous permettre de réaliser que nous observions un phénomène inconnu. Il ne pouvait en aucune façon s'agir de débris spatiaux ou de choses de ce genre. J'avais déjà entendu dire que des Ovnis avaient pu être impliqués dans des coupures de courant."

La compagnie United Utilities a confirmé l'incident : "Il y a toutes sortes de raisons qui pourraient expliquer qu'un cable dans une station relais soit défectueux. C'est la première fois qu'on associe une panne à une manifestation d'Ovni."

Un porte-parole du MoD attend de voir si quelques rapports d'observations lui seront transmis. Le BUFORA (British UFO Research Association), basé à Londres, a été saisi de l'affaire, mais son site web n'est pas à jour. Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.