Didier de Plaige

Samedi 4 Octobre

octobre 4th, 2008 Posted in Octobre 2008

Stephen Bassett, directeur éxécutif du Paradigm Research Group, vient de lancer une nouvelle initiative "la plus importante depuis la naissance du PRG, il y a douze ans." Il s'agit pour les citoyens de concentrer leurs appels en faveur de la Divulgation pendant l'époque de transition à la Maison-Blanche, qui va durer 77 jours.

Le PRG est déjà l'organisateur des X-Conférences annuelles, et se charge de coordonner les réseaux de sites Exopolitiques aux Etats-Unis et dans le monde.

L'opération "Un Million de Faxs pour Washington" doit motiver le peuple américain pour qu'il adresse, entre le 5 Novembre 2008 et le 20 Janvier 2009, un million de lettres, de faxs et d'emails au nouveau Président élu, en insistant sur trois points :

1) qu'il réclame et obtienne un briefing complet par les départements militaires et les agences de renseignement concernant la présence extraterrestre et les phénomènes associés,
2) qu'il soutienne le processus des auditions au Congrès, pour entendre les témoignages d'anciens militaires et employés des agences au sujet du phénomène extraterrestre,
3) qu'il révèle au peuple américain la présence extraterrestre - procède à la Divulgation.

Stephen Bassett explique : "En 1976, alors que Jimmy Carter s'était porté candidat à la Présidence, il avait reconnu avoir observé un Ovni en 1969 (qu'il avait rapporté auprès du International UFO Bureau en 1973). Par la suite, au cours de la campagne, il avait affirmé qu'il rendrait disponibles "toutes les informations dont nous disposons dans ce pays au sujet des manifestations d'Ovnis" afin que le public et les scientifiques puissent en prendre connaissance. Après son élection, environ 10.000 lettres étaient parvenues à la Maison Blanche, demandant au nouveau Président de tenir sa promesse. C'est ce qui avait poussé l'administration Carter à lancer deux études sur le sujet extraterrestre - auxquelles le Ministère de la Défense et d'autres agences s'étaient opposées, réussissant peu après à les interrompre discrètement. La guerre froide allait encore durer 14 ans. C'était trop tôt."

Et Stephen Bassett s'interroge : "Si 10.000 lettres en 1977 avaient permis de lancer deux études sur les E.T., que pourrions-nous accomplir en envoyant, à partir du 5 Novembre 2008, 1 million de lettres, de faxs et d'emails ?"

"La reconnaissance officielle de la présence extraterrestre engagerait l'espèce humaine toute entière. La Divulgation est à portée de mains; elle est encouragée par certains éléments au sein du Gouvernement américain. Mais ce n'est pas un fait accompli. Ce courant favorable pourrait être stoppé par quelques évènements ou un manque de volonté politique. Il est essentiel que le peuple américain agisse de concert pour faciliter le processus. Nous n'avons jamais eu une meilleure occasion de faire la différence et changer le cours de l'histoire." Source

Compléments & Commentaires

C'est dans un restaurant McDonald désaffecté de la base militaire de Moffet, en Californie, qu'on vient de retrouver un stock important de videos lunaires inédites, en très haute résolution, prises par l'un des cinq Lunar Orbiters. Il s'agissait de repérages effectués pour choisir les emplacements d'alunissage des futures missions Apollo. Les bandes n'avaient jamais été rendues publiques parce que, à l'époque, ces images étaient classifiées en raison de leur trop grande précision, qui aurait permis de localiser les satellites espions américains. La base militaire de Moffet abrite un département de la NASA depuis 1958 (NASA Ames Research Center).

L'engin de surveillance n'avait pas rapporté les films sur Terre. Développés à bord du Lunar Orbiter, ils étaient scannés en très haute définition, avant d'être émis par faisceau vers l'une des trois stations terrestres de la mission (une en Californie et deux en Australie). Ces enregistrements furent alors conservés sur bandes magnétiques. Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.