Didier de Plaige

Jeudi 4 Septembre

septembre 4th, 2008 Posted in Septembre 2008

Cette image en couleurs interprétées représente la première cartographie obtenue par le Large Array Telescope du Fermi Gamma-ray Space Telescope. Elle révèle l'émission des pulsars brillants et des trous noir supermassifs dans le plan de notre galaxie, la Voie Lactée..

Lancé le 11 juin, le GLAST (Gamma-ray Large Area Space Telescope) a commencé à renvoyer ses premières données d'observation de l'univers en rayons Gamma.
Il a été renommé du nom du Prix Nobel
Enrico Fermi (1901-1954), pionnier de la physique des particules. Après deux mois nécessaires au calibrage des instruments, le GBM (Gamma-ray Burst Monitor) et le LAT (Large Area Telescope), sont maintenant opérationnels.

"L'équipe du LAT a publié le 26 août une image du ciel montrant le gaz brillant de la Voie Lactée, des pulsars clignotants et une galaxie située à des milliards d'années lumière particulièrement lumineuse en raison d'un épisode d'activité intense. L'image combine 95 heures de l'observation dite de 'première lumière'. Une image similaire produite par le précédent satellite de la NASA, CGRO (Compton Gamma-Ray Observatory), avait demandé des années d'observation."

Ce résultat représente seulement 4 jours d'observations, quand il fallait plus d'un an au précédent Observatoire Compton pour parvenir au même résultat. "Les scientifiques espèrent que Fermi découvrira de nombreux autres pulsars dans notre Galaxie, qu'il révélera de puissants phénomènes aux abords des trous noirs supermassifs au coeur de milliers de galaxies actives et qu'il permettra la recherche d'indices de nouvelles lois physiques." Source

Les observateurs du Soleil s'étonnent que son activité soit actuellement quasi nulle. Les taches ont totalement disparu depuis un mois. Or les polarités de son champ magnétique s'inversent à chaque nouveau cycle de 11 ans, et le phénomène est en retard.
Le
satellite Soho a été placé en orbite autour du Soleil en 1995, au point de Lagrange L1. Ses rapports quotidiens sont suivis par les astronomes du monde entier. Pour les scientifiques de l'Observatoire du Mont Wilson, c'est la première fois depuis près d'un siècle (1913) que l'activité demeure aussi faible pendant si longtemps. La NASA avait pourtant annoncé que le cycle 24 serait entamé le 11 décembre 2007. D'après David Hathaway, du Marshall Space Flight Center de la NASA : "On a observé quelques premières taches en janvier 2008, et une certaine activité magnétique qui caractérise le début du cycle 24, mais il n'a pas vraiment commencé."

On parle maintenant d'une année de retard. L'activité magnétique du cycle 24 pourrait être beaucoup moins intense que prévu, alors qu'on s'attendait à une intensité de 30 à 50% supérieure. Sur Terre, le réchauffement climatique pourrait s'en trouver ralenti.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.