Didier de Plaige

Mardi 19 Août

août 19th, 2008 Posted in Aout 2008

Bientôt des mini-drones à tous les coins de rue ? L'annonce qui a été faite hier par The Telegraph ne concerne pour l'instant que les terrains d'opérations, comme l'Irak ou l'Afghanistan. Mais les applications civiles semblent sans limites.

Le Ministère de la Défense britannique avait organisé un concours ouvert aux étudiants, aux universités et aux petites entreprises, pour développer des technologies nouvelles avec la motivation d'aider les forces combattantes.
Onze finalistes se sont affrontées sur le site d'entrainement à la guerre urbaine construit par l'Armée à
Copehill Down.

La soucoupe Fenstar est bien placée pour remporter le premier prix, qui sera attribué aujourd'hui.

Avec son moteur deux-temps et un système d'hélices incorporé, le mini-drone télécommandé peut entrer dans les maisons et sa caméra infra-rouge transmettre des images de bonne qualité. Les inventeurs de cet appareil comptent d'ici un an lui adapter un moteur électrique. Il sera alors extrêmement discret, pour accomplir des missions de renseignement ou déposer des explosifs.

La forme de soucoupe, ou de structure en anneau, stimule les créateurs. Actuellement pilotée par une manette de Playstation, cette machine de 20 kgs embarque des scanners laser et peut voler à 65 kms/h. L'engin peut aussi naviguer de manière autonome, après qu'on lui ait rentré les coordonnées GPS de son parcours.

Le Fenstar a été conçu par des étudiants de l'Université de Warwick et de l'école Guildford, qui avaient déjà réalisé un objet volant en forme de Frisbee pesant quelques grammes.

Le journaliste du Telegraph s'enthousiasme à l'idée que, prochainement, on verra de tels mini-drones remplir toutes sortes de tâches délicates, comme de surveiller les fissures au sommet des cathédrales...

"Ces mini-drones pourront apporter une aide à des nageurs en détresse, ou un téléphone portable à des alpinistes en difficultés. Des géologues se sont montrés intéressés pour leur faire examiner les strates de falaises inaccessibles... Ce concours a été l'occasion de remarquer d'autres dispositifs de haute technologie, comme des mini-rovers munis de caméras, qui se déplacent à 65kms/h et pourraient être postés aux carrefours, la nuit, pour surveiller les terroristes poseurs de bombes." L'argument sécuritaire devrait rapidement servir à répandre à travers le pays de nouveaux moyens de surveillance.

"La technologie est maintenant si perfectionnée que des caméras embarquées dans des drones ou des hélicoptères peuvent faire la différence entre des enfants ou des adultes, ou distinguer un homme armé d'un caméraman."

Le Ministère de la Défense avait investi l'an dernier la somme de 5.7 millions d'Euros dans ce projet. Le Professeur Phil Sutton, responsable au MoD des stratégies qui impliquent la science et la technologie, se félicite d'un impressionnant retour sur investissement. Source

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.