Didier de Plaige

Samedi 9 Août

août 9th, 2008 Posted in Aout 2008

Edgar Mitchell s'est confié au chercheur Bozidar Kemic, associé à la Télévision Nationale Croate. L'astronaute lui a confié, après le démenti du Vice-Amiral Wilson : "On dirait qu'il a maintenant rejoint les gens d'en face". Le texte intégral devrait être prochainement publié sur PresidentialUfo, le site de Grant Cameron.

Divers observateurs ont constaté que le Vice-Amiral Wilson n'a laissé aucune trace d'une demande de recticatif auprès du Dr Steven Greer après la publication de "Hidden Truth, Forbidden Knowledge", dans lequel il était nommément mis en cause.

En 2007, Edgar Mitchell racontait sur C2C : "...Wilson m'a rappellé quelques semaines plus tard, et il m'a dit : "Vous aviez raison, tout celà est vrai. Ca devrait faire partie de mes attributions d’en être informé, mais je n'étais pas au courant."

Chronologie de cette affaire.

La pétition lancée par la Journée de la "Liberté dans la Galaxie" n'a recueilli à ce jour que 1.500 signatures. Mais les organisateurs estiment qu'ils ont réussi à mettre en place une célébration qui sera reconduite chaque année.
"Le 8/8/08, un effort conjugué d'organisations citoyennes multinationales permet de concrétiser une déclaration d'intention positive, concernant les accords passés par le gouvernement et les compagnies privées, relatifs à la vie extraterrestre et sa technologie. Le but est d'exposer ces accords et de les annuler parce qu'ils ne sont pas représentatifs. Le 8/8/08 à 8h du soir [UT/GMT], des individus et de petits groupes dans le monde entier sont convenus de célébrer l'inauguration de la Journée de la "Liberté dans la Galaxie". Les accords secrets conclus à l'insu des populations, par des agences gouvernementales et des groupes industriels avec des représentants d'ethnies aliènes sont désormais caducs."

Fin de l'histoire James Bartzen. Il avait déclaré qu'il possèdait la preuve indiscutable que les "Lumières de Phoenix" avaient une cause humaine, et qu'il s'agissait d'une technologie secrète. On apprend finalement que sa soirée-conférence à Sedona, en Arizona, le samedi 19 juillet, avait attiré une quinzaine de personnes. Un correspondant du Daily Grail vient de publier ce récit consternant :

James Bartzen "Une bière à la main, il a commencé par porter un toast à la russe, puis il a inscrit une interminable équation sur un tableau, se terminant par le mot 'Pet'.

Monté sur un podium drapé d'un drapeau russe, il a prétendu que l'incident de Roswell en 1947 était du à un véhicule Russe doté d'une fusée RD-100, entrée en collision avec un Boeing 707. Or les 707 datent en fait de 1954. Le RD-100 est une copie du V2 allemand, et les russes ne l'ont testé qu'à partie de 1948.

Il a affirmé que les 'Lumières de Phoenix' en 1997 étaient dues à six modules télécommandés, lancés par une fusée russe Cyclone, qui avaient servi à évaluer l'ionosphère au-dessus de l'Utah pendant une période des incendies.

Selon lui, les scientifiques ont démontré mathématiquement que la vie ne pouvait exister hors de la Terre. Il n'avait aucun document à l'appui de ses histoires, pas même une nomenclature de ses propres travaux.
Les habitants de Sedona considèrent depuis longtemps toute la famille comme une bande de cinglés. Sa mère, qui assurait la billeterie, aurait eu des choses plus intéressantes à raconter.
"

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.