Didier de Plaige

Dimanche 15 Juin

juin 15th, 2008 Posted in Juin 2008

"Tous les humains pourraient avoir une origine extraterrestre"..
un article de Marlowe Hood pour le Daily Telegraph :

Du matériel génétique venu du fond de l'espace a été découvert dans la météorite de Murchison, en Australie. Il pourrait avoir joué un rôle-clé à l'origine de la vie sur Terre. L'étude scientifique a été publiée par Earth Planetary Science Letters.

Des scientifiques européens et américains ont pour la première fois établi que deux morceaux de code génétique, des bases azotées (nucléobases), qui avaient été trouvés dans la météorite, sont effectivement extraterrestres.

Des études précédentes avaient envisagé que le caillou, tombé il y a une quarantaine d'années, aurait pu être contaminé après l'impact. Mais l'équipe s'est entourée de toutes les garanties.
Les deux molécules identifiées, l'uracile et la xanthine, sont présentes dans notre ADN et ARN. L'ARN, ou acide ribonucleïque, est un élément essentiel du code génétique qui permet à notre corps de se constituer. Ces molécules participent intimement à l'alchimie toujours mystérieuse qui a permis l'apparition de la vie, il y a environ quatre milliards d'années. "Nous savons que des météorites très semblables à celle que nous avons analysée, ont apporté sur Terre les éléments constitutifs de la vie dans une période située entre 3.8 à 4.5 milliards d'années", a déclaré Zita Martins, de l'Imperial College de Londres, qui fait partie de l'équipe.

D'autres théories avaient suggéré que les bases azotées avaient été synthétisées dans un environnement proche, mais Martins a expliqué que les conditions atmosphériques de la Terre en formation auraient rendu le processus difficile voire impossible.

L'équipe a montré que les deux types de molécules présentes dans la météorite australienne contenaient du carbone lourd - le carbone 13 - qui n'avait pu se constituer que dans l'espace.

Martins a jouté : "Nous pensons que les formes primitives de la vie ont pu adopter des bases azotées provenant de fragments de météorites, et les avoir utilisées dans le codage génétique, leur permettant de transférer aux générations suivantes leurs caractéristiques les plus performantes".

Celà pourrait expliquer le début d'un processus évolutif, qui à travers des milliards d'années, aura conduit à l'apparition de la flore et de la faune - et des êtres humains. Pour Mark Sephton : "Du fait que les météorites représentent le matériel résiduel de la formation du système solaire, les composants-clés de la vie - comme ces bases azotées - pourraient être très répandus dans le cosmos".

Le chercheur de l'Imperial College de Londres conclut : "A mesure que l'on découvre des constituants originaux de la vie dans des objets venus de l'espace, la possibilité augmente que la vie s'épanouisse partout où les conditions chimiques appropriées sont réunies."

Ces travaux ont également des implications en ce qui concerne la vie sur les autres planètes. La théorie de la panspermie est ainsi en partie validée.

Earth Planetary Science Letters - The Daily Telegraph

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.