Didier de Plaige

Lundi 2 Juin

juin 2nd, 2008 Posted in Juin 2008

Parmi les réflexions qu'on peut entendre sur la personnalité d'Isaac, et le contenu de ses Explications, ce qui revient le plus souvent concerne sa sécurité : aurait-il réellement fourni des éléments qui permettraient de l'identifier ? Un laboratoire de nouvelles technologies installé à Palo Alto dans les années 1985-1990, occupant un petit immeuble de quatre niveaux.. n'est-ce pas trop précis pour être exact ?

Il peut aussi bien avoir travaillé à Los Alamos ou chez Lockheed-Martin, dix ans plus tard, et sorti des documents sous forme d'une diskette plutôt que des photocopies... Ca ne change pas grand'chose au contenu de ses révélations, mais ça serait beaucoup plus prudent de sa part d'avoir indiqué des références inexactes.

Un incendie a détruit les locaux du serveur web Planet basé au Texas, qui héberge le forum Open Minds, affectant du même coup 9.000 sites internet. L'attente de la reprise pourrait durer quelques semaines, et un forum de remplacement a aussitôt été créé.

Peu avant la coupure, InfoTech était venu réaffirmer sur Open Minds que son expert et allié avait établi que les drones n'avaient pas été réalisés sous CGI. Mieux : convaincu de la thèse des maquettes suspendues, il aurait précisément remarqué comment un faussaire a pu faire disparaître des fils de suspension.

Le seul problème reste qu'il ne souhaite pas en apporter la preuve. Dans ce cas, on peine à croire qu'il continue à prétendre se considérer comme un chercheur de vérité. Quant à la découverte de fils de suspension, cette affirmation fait sourire tous ceux qui scrutent de très près toutes ces images depuis un an. C'est aussi la première fois sur ce forum qu'un participant affirme avoir des preuves qu'il ne s'agit pas de trucages numériques, et refuse de les fournir.

OnTheFence a représenté à l'échelle la taille dérisoire d'un bras élévateur à l'emplacement de Stephen.

Sur le front des pseudo-sceptiques, un véritable complot vient d'être découvert grâce à un informateur qui n'a pas supporté d'être complice plus longtemps :

Il nous apprend que SysConfig-Manuel Vega et sa petite cour, tous réfugiés sur ATS, avaient secrètement organisé une traque internet d'un des chercheurs parmi les plus actifs sur le sujet des drones - et qui fait partie de la Drone Team.

La bande avait utilisé des outils de piratage informatique, pour connaître l'identité et l'adresse personnelle de Numbers et sa famille - à partir de son compte email. Les parasites agissaient dans l'illégalité avec la complicité de personnages assez connus du milieu : on y retrouve l'auteur d'un Blog militant contre la possible réalité des drones - ici surnommé "The Man" - ainsi que le "steward" qui avait récemment rejoint le conseil d'administration du forum Open Minds... Tous les deux, habitués du forum ATS, ont couvert par leur silence ces malversations, ainsi qu'une frauduleuse et sordide opération de captation d'adresses IP :

Les échanges d'emails des manipulateurs révèlent entre autres pourquoi Horst (le jeune Reader) avait créé une banale page web consacrée aux drones : il se vante naïvement d'avoir réussi par ce moyen à capter les adresses IPs de ses quelques visiteurs. Son rève est de réaliser un nouveau site web pour les récolter en masse : "Entre nous, derrière la porte verte, je vous expose ma nouvelle idée : nous allons créer un site, qui affiche les adresses IPs des visiteurs, et il suffira de les attirer en annonçant que tel jour, nous allons révéler un élément important.. comme l'identité d'Isaac. Bien sûr, les gens seront déçus, parce que nous n'avons rien à leur annoncer... mais ainsi nous aurons récupéré ce que nous voulons."

La navette spatiale Discovery, avec Mark Kelly aux commandes, a décollé samedi soir du centre spatial Kennedy pour une mission de 14 jours. Le STS-124 va rejoindre l'ISS. Il emporte le principal module du laboratoire japonais Kibo. L'adjonction de ce compartiment de 1 milliard de dollars doit compléter à 71% l'assemblage de la Station Internationale, et consacre la participation du Japon. Au moins cinq morceaux de mousse se sont détachés et ont frappé le bouclier thermique, mais ce nouvel incident serait sans gravité.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.