Didier de Plaige

Vendredi 8 février

février 8th, 2008 Posted in Février 2008

La recherche peut parfois conduire à la réalisation d'application pratiques. Le canadien OnTheFence a rejoint le forum Ovnis-USA, où il expose comment lui est venue l'idée d'un nouvel appareil de détection : "Je pense qu'un détecteur de drones pourrait être construit en se basant sur les témoignages" :

- Selon le témoin "Ned White":
"J'ai remarqué que les poils sur mes bras commencaient à se hérisser. C'était comme se trouver à proximité d'une ligne à haute tension. Je pouvais entendre un bruit de crépitement. En levant les yeux j'ai vu cette chose étrange, et cela bourdonnait en passant juste au-dessus de moi."

- Selon Raj, concernant les sons électriques :
"Je ne l'ai pas entendu faire beaucoup de bruit à part quelques très léger "pops" et des sons hachés."

- Le même Raj, au sujet des basses fréquences :
"Mais je pouvais ressentir quelque chose : c'était comme quand une voiture arrêtée à côté de vous à un feu rouge "ronronne"."

Sur la base de la description par les témoins de l'électricité statique dans l'air ambiant et des sons en basse fréquence, OnTheFence propose donc de définir quelques paramètres afin de réaliser un dispositif pour détecter un objet de type "drone".


"Je crois que l'appareil devrait détecter des tensions de plus de +/- 1000V et des sons inférieurs à 40Hz. Faites-moi savoir si vous pensez nécessaire de modifier ces spécifications.

L'indicateur LEDs serait pour les essais, et l'avertisseur sonore, pourrait indiquer la présence d'un drone quand vous ne regardez pas le ciel, ou si vous êtes endormi.

Il pourrait être alimenté par batterie et tenu à la main.La partie supérieure contiendrait des antennes pour les charges électriques Positive et Négative, ainsi qu'un microphone pour détecter les sons de basse fréquence. Il serait bon que l'appareil puisse prendre des photos quand un signal est détecté, donc j'ai représenté un déclencheur sur mon dessin." Il a représenté des capteurs électriques, sonores, et magnétiques.

 

Les premières réactions sont encourageantes, dont celle de 11August : "Ce genre de dispositif a déjà existé en France dans les années 60 à l'initiative de la revue ufologique privée "Lumières dans La Nuit". Cependant, le principe de détection était basé sur le magnétisme" :

"En 1963, LDLN installe un réseau de détecteurs magnétiques. En 1969, 430 détecteurs sont exploités dans toute la France. Au cours de 1968 et 1969, près de 3% des 332 ovnis observés visuellement et considérés comme extraordinaires ont été détectés par les capteurs. Cependant dans 88% des détections, les ovnis ne sont pas vérifiés visuellement. Dans chacun des événements où une vérification visuelle a pu être faite, un ovni se trouvait à moins de 1km des témoins..".

Deux Gifs animés, réalisés à partir d'une video de Stephenville (19 janvier) nous ont été envoyés par NainPorte2001...
- d'après la vidéo sur youtube :

- à partir des images placées sur EarthFiles :

La journaliste Angelia Joiner, de l'Empire Tribune de Stephenville, se retrouve brutalement sans emploi :

"Je pense que mes lecteurs étaient très intéressés par mes récits, mais mon journal ne veut plus en entendre parler. Mon patron estime qu'il est temps de passer à autre chose. Un conseiller de la municipalité s'est exprimé dans une interview au Star-Telegram, et il a déclaré que toute cette affaire devenait embarrassante pour la ville (ou quelque chose dans le genre). Alors j'ai pris cette décision très inconfortable de déposer mon préavis de deux semaines. Pourtant nous avions établi un record des ventes en janvier."  

"J'étais occupée à vous narrer des évènements extraordinaires, et du jour au lendemain je me retrouve sans emploi. C'est d'autant plus triste que j'avais des liens d'amitié avec mon employeur."

Complément :

"J'avais déposé mon préavis de deux semaines, et ce matin je m'aperçois qu'ils ont confisqué mon ordinateur de bureau. On m'a priée de plier mes affaires et de dégager. Je suis anéantie. Je me suis trouvée entre le marteau et l'enclume, si vous voyez ce que je veux dire."

L'un de ses derniers articles aura consisté à rapporter de quelle manière le témoin Ricky Sorrels avait été harcelé par des hélicoptères militaires.

Les déboulonneurs préfèreront penser que David, le témoin du 19 janvier, aurait menti en affirmant avoir fixé son camescope sur un poteau : "Il suffit de désactiver le stabilisateur et de bouger l'appareil en direction de Vénus, par exemple..." Mais personne n'a encore reproduit cet effet; il faudrait aussi insérer des images noires ou masquer très rapidement l'objectif entre chaque symbole. NotaSoul sur Open Minds vient alors rappeller ce point important : "Le témoin a déclaré qu'il avait vu de ses yeux cette succession de symboles; passe encore qu'il ait menti, mais d'autres ont confirmé que cette video présentait ce qu'ils avaient vu également."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.