Didier de Plaige

Vendredi 29 juin

juin 29th, 2007 Posted in Juin 2007

Les débats sur la CGI continuent de refaire surface, à cause en partie des nouveaux venus qui relancent parfois le sujet sans avoir pris le temps de lire ce qui précède. Mais on vient surtout d'entrer dans une phase de décryptage... OnTheFence s'est chargé de recenser les différents symbôles :

"J'ai organisé les symbôles en formant des groupes. J'ai été étonné de constater qu'ils n'étaient pas si nombreux. Je vous demande de me signaler si j'en ai oublié. Chaque caractère peut être retourné/ou inversé.
J'ai utilisé les caractères des photographies plutôt que ceux des dessins, parce qu'ils sont des interprétations des photos.
"
Sur l'objet principal, il n'a pas manqué d'observer que les symbôles sont symétriquement inversés.

Le catalogue de OnTheFence fera surement l'objet d'une mise à jour. On se rend bien compte que chaque élément doit être fonctionnel. Donc ces sortes de codes barres sur les dessins doivent bien figurer quelquepart dans la nomenclature. J'en compte une dizaine actuellement, variables en longueur et en épaisseur.
Un détail en passant : "Transformers" sort dans 5 jours aux Etats-Unis. Ceux qui auraient aimé couper court à tout débat en mai dernier sur les drônes californiens - en assurant péremptoirement qu'il s'agissait d'une campagne promotionnelle pour le film - ont soudain disparu des forums, ou ils ont changé de pseudos.

Il y a de bons moments, comme de lire par exemple, sur ATS, ce commentaire de Whiterabbit29 : "Je suis auteur de Science-Fiction, et dans un de mes romans qui n'est pas encore publié, une de mes races (aliènes) utilise une technologie qui est EXACTEMENT la même, et des 'caractères' assez semblables. Je suis un peu 'Psi', et je me demande si je ne suis pas allé puiser ces connaissances ailleurs en écrivant mes bouquins."

FredT, lui, habite Palo Alto : "C'est un endroit captivant. Palo Alto est le lieu de résidence de nombreux pionniers de la haute technologie. C'est ici que fut conçut le premier circuit imprimé. Le SRI International est tout prôche, à Menlo Park. C'est un centre de Recherche & Développement sous capitaux privés qui poursuit de nombreuses recherches classifiées, depuis des décennies. C'est également là que furent conduites les expériences MKULTRA.
L'Université de Stanford est intégrée à la Ville, et le NASA Ames est situé à 4 miles.
J'allais oublier : l'un des drônes a été surnommé "Big basin". Big basin est un Parc de l'Etat qui se trouve sur les collines qui surplombent Palo Alto, non loin de Santa Cruz. L'US Navy y a une base de lancement de missiles et un site de poursuite radar.
"

Autre chose, cette fois sur la méthode des déboulonneurs avec cet exemple, toujours chez ATS bien sûr : Rwiggins (dont on se souvient peut-être qu'il avait raté sa qualification d'artiste CGI) publie ceci pour preuve du mensonge d'Isaac : "1ère Prétention : 'Isaac' est un Linguiste. Or sa synthaxe, sa grammaire, et son orthographe sont nuls." Bon, un très mauvais point pour l'informateur... Cependant, 30 minutes plus tard, BugZyZuncle vient heureusement rectifier : "Vous me faites rire... Nulle part dans sa lettre, Isaac ne prétend être un linguiste ! Il a seulement déclaré qu'il avait été recruté en tant que civil avec des compétences en électronique ! Vous feriez mieux d'apprendre à lire !"
Par conséquent l'intention de ridiculiser le témoin, par une présentation mensongère, était évidente. On n'a pas affaire à des sceptiques honnètes, équilibrés, mais à des sectaires rationalistes. Pourtant, BugZyZuncle n'en a pas terminé de dénoncer la bêtise et l'hypocrisie : "Nous sommes devant quelques documents intéressants, mais certains sont incapables de les analyser, parce qu'ils sont uniquement préoccupés de faire bonne impression, et de démontrer leurs propres capacités dans tel ou tel domaine; ils en arrivent à déformer l'information qui leur est donnée. Comme si vous n'êtiez là que pour vous regarder le nombril sur Internet, ou peut-être vous rassurer !
La plupart d'entre vous seraient incapables d'apprécier la preuve d'une divulgation, même si elle vous tombait dessus !
Isaac est une source importante !
Malheureusement, presque tout le monde ici est passé à côté des éléments les plus probants qui démontrent sa bonne foi, et vous allez continuer de l'accabler de tous les maux, juste pour vous sentir plus intelligents !
Vous êtes vraiment comiques !!
"
L'expression dans laquelle se reconnaissent les participants de base d'ATS, mais pas exclusivement, c'est : "I'm here trying to debunk this one"... ("Je suis ici pour tenter de déboulonner cette affaire"). Ne serait-il pas plus intelligent d'écrire : "Je suis là parce qu'il y a quelquechose à analyser que j'aimerais comprendre ?"
La série continue... Ce matin, Linda Moulton Howe titre :
Un autre 'Drone' cette semaine près de la Base Air Force de Maxwell.

Lundi 25 juin, 5:45 AM, Montgomery, Alabama,
"Nous avons précédemment évoqué ce concept d'une technologie extraterrestre, capable de neutraliser la gravité, et le projet d'un projecteur-enregistreur holographique d'images en 3D images.. A présent nous avons le témoignage de Ted."

Ca s'est passé lundi dernier, à 10 kilomètres de la Base Air Force de Maxwell, et son annexe de Gunter à Montgomery, Alabama. Le nouveau témoin auquel, j'ai parlé au téléphone, est de long date un technicien spécialisé dans la sécurité, il connait le domaine des fréquences infra-rouges et l'aviation en général. Il travaille dans un milieu hautement protégé, et c'est pourquoi il a requis l'anonymat. Je l'appellerai donc Ted Connors.
Ted me raconte que les medias locaux de la région de Montgomery avaient annoncé la semaine dernière que des exercices conjoints - Armée/Air Force - auraient lieu sur la base de Maxwell, regroupant de nombreux avions et hélicoptères. Les manoeuvres devaient commencer Dimanche 24, vers 20 heures. Le niveau de bruit était particulièrement élevé, et soutenu, jusque dans la nuit de Lundi, alors qu'il était à son poste, assurant la sécurité et pilotant 32 caméras infra-rouges."

Linda Howe
alien symbols

Les dessins sous la queue du drône en forme de libellule, photographié le 5 Juin 2007, près de Saratoga, Californie, dans le Parc de Big Basin © 2007 Ty B. - Scan de 1200 dpi, détail de la queue.

"Je surveillais cette partie du terrain dont j'étais chargé de la sécurité. Beaucoup de bruit toute la nuit. l devait être 5h45, parce que le soleil n'était pas encore levé, il faisait encore nuit, et je me trouvais à moins de 6 miles de Maxwell AFB."
LMH - Il y avait donc beaucoup d'activités en vol. Dans quel domaine technologique travaillez-vous ?
Ted - Les caméras infra-rouges, la technologie à hautes-fréquences infra-rouges, pour une compagnie.
LMH - Vous disposez d'un grand nombre de moniteurs video en infra-rouge ?
Exact.
LMH - Et vous étiez devant ce matin là ?
Ted - Exactement.
LMH - Que s'est-il passé ?
Ted - A ce moment précis, j'étais dehors. J'ai regardé en l'air, parce que ça fait partie de mes protocoles. Ce matériel dont je m'occupe est installé en hauteur, à environ 6 à 9 mètres au-dessus du sol. J'assurais donc mon contrôle de routine, quand j'ai remarqué à côté d'un arbre une sorte d'anneau. J'ai pensé que quelqu'un avait pu lancer un enjoliveur dans les branches. Et je me suis déplacé de côté pour mieux voir - le soleil ne s'était pas levé. Donc je pouvais distinguer quelque chose, mais sans pouvoir vraiment apprécier les détails.
Donc, je me suis aperçu que cette chose n'était pas accrochée dans l'arbre. Ca se trouvait à côté de l'arbre ! Et il y avait toutes sortes de prolongements effilés qui émergeant du sommet, ils étaient en partie recourbés, ça se dressait en l'air, et ça s'arrêtait comme ça. Comme si ils s'estompaient. Ils n'avaient pas d'extrêmités, ils s'estompaient.
En changeant de position, j'ai pu voir que ça ressemblait à une sorte de rotor arrière d'hélicoptère, constitué de (un assemblage) pales, comme les ventilateurs de plafond. J'ai pensé : 'C'est vraiment étrange !' J'arrivais à voir, grâce en partie aux éclairages urbains, et aux lueurs de vapeur de mercure, je pouvais voir des dessins par en-dessous, qui avaient l'air de taches. Ca pouvait ressembler à des hiéroglyphes.
LMH - Vous avez vu ces 'hiéroglyphes' sur les parties rapportées ?
Ted - Oui, exact.
LMH - A quelle hauteur ça se situait, et à quelle distance étiez-vous ?
Ted - Environ 12 à 18 mètres, et la distance, je dirais 30 ou 40 mètres de moi.
LMH - Mais vous êtiez assez prôche quand même pour distinguer ces détails graphiques ?
Ted - Oui, exactement. J'ai pu distinguer les symbôles, particulièrement sur cette sorte de pagaie qui en sortait.
LMH - Est-ce que cette pagaie ressemble à cette pale allongée sur les engins vus par Chad et à Capitola ?
Ted - Oui. Oui. Pour moi c'était comme une série de pales de ventilateur de plafond, attachées (raccordées). Avec ce même profil, plus étroit vers l'avant, et large au point d'attache. Elles elles étaient raccordées. Je n'ai pas réussi à déterminer s'il y en avait trois ou quatre, mais il y avait comme une barre qui assurait leur interconnection.

Qu'est-ce que surveillent les Drones en forme de libellule ?

Ted - Quand j'ai vu cette chose, j'ai pensé, 'Oh, mon Dieu! Cette chose me regarde!! J'en ai eu des frissons.
LMH - Vous avez eu le sentiment que cette chose vous observait plus particulièrement ?
Ted - Exactement.
LMH - Ca me rappelle ce témoignage de 'Ned White', en 1995, près de Heber en Arizona, que j'ai recueilli récemment. Il avait également eu l'impression qu'il s'agissait d'un engin de surveillance.
Ted - Yeah, c'est ce que j'ai ressenti. Parce que c'est précisément mon boulot, je sais ce que ça fait d'être observé. J'ai un matériel de vision nocturne et tout le bazar. C'est mon métier. Et j'ai eu le sentiment que cette chose me surveillait. J'ai eu cette impression, profondément en moi, que cette chose me prenait en photo, ou me scannait. J'ai eu le sentiment qu'elle avait remarqué ma présence et qu'elle me regardait.
Je suis resté immobile à la regarder un moment. Elle ne bougeait pas et ne faisait aucun bruit.
LMH - La queue était raccordée à un anneau ?
Ted - Oui, c'est ce qu'il m'a semblé - depuis l'endroit où je me trouvais, ce n'est pas facile d'être précis. Je vous ai dit que ça m'avait fait penser à un enjoliveur, mais plus gros que ça. Le diamètre devait être celui d'un fut de 50 gallons.
LMH - Combien pouvait mesurer ce 'drone' ?
Ted - De la partie arrondie à l'extrêmité de la queue, ça ne devait pas dépasser les 5 à 7 mètres de long (la longueur de la queue).
LMH - Selon votre position, et relativement à l'arbre qui se trouvait à côté ?
Ted - Oui, parce que c'était un gros chêne qui se trouvait sur la trajectoire, et l'objet avait l'air d'être en suspension au-dessus de l'arbre. Plus précisément je ne pourrais dire à quelle distance il se trouvait du sommet du chêne. C'était difficile à apprécier parce qu'il était de côté. Mais je dirais au maximum 7 ou 10 mètres.

"Parfaitement Stationnaire" et Silencieux

LMH - En l'air, et au-dessus ?
Ted - Oui, exactement.
LMH - Etait-il totalement stationnaire ? Ou bien lui arrivait-il de bouger ?
Ted - Pour moi, il n'a fait aucun mouvement. Il était parfaitement stationnaire. A un moment, j'avais mon téléphone portable, qui dispose d'une caméra, et je l'ai pris pour essayer de faire une photo - en fait j'ai essayé de prendre trois photos. Mais il faisait trop sombre. J'ai même essayé d'augmenter la sensibilité de l'appareil. Mais je n'ai obtenu que des images noircies et floues. Alors j'ai renoncé et j'ai remis l'appareil à ma ceinture.
Et c'est alors qu'il a commencé à bouger. Son mouvement était très, très lent. Il s'est déplacé très lentement vers l'ouest, à 1 ou 2 miles à l'heure, quelquechose dans le genre.
LMH - Est-ce que l'anneau était en avant pendant son déplacement ?
Ted - Oui, c'est ça. Comme un avion, avec la queue derrière; ce que j'appelle la queue c'étaient ces sortes de pales.
On aurait dit aussi qu'il avait des sortes d'excroissances comme des antennes, mais je ne pourrais être plus précis. Elles n'étaient pas larges, à peine plus que les cables qui émergeaient au-dessus. Il y en avait un certain nombre qui sortaient par au-dessus.
LMH - Quelle longueur donneriez-vous à ces antennes supérieures ?
Ted - Environ un mètre à un mètre vingt au-dessus de l'anneau. [Nous sommes assez prôches des évaluations des autres témoins.]
LMH - Parmi toutes les images qui ont été publiées, laquelle se rapproche le plus de ce que vous avez vu ?
Ted - Celle de Chad, avec les fleurs jaunes.
Il y a une chose que je dois vous dire, Linda, cet objet a produit un effet bizarre, quand il a commencé à bouger, je le regardais avancer, c'était comme si son image était dédoublée. Comment vous expliquer ?
LMH - Comme si vous êtiez en train de voir une double exposition ?
Ted - Yeah! Yeah! Exactement. Il avançait, et je le voyais changer de place, mais en même temps je le voyais à l'endroit où il se trouvait juste avant. Pratiquement comme s'il était à deux endroits à la fois. Et ça ne s'est passé quau début, quand il a commencé à bouger. Après quoi, ça ne s'est plus produit.
LMH - Dans les documents diffusés par Isaac Mardi 26, il est question d'une technologie extraterrestre qui a la capacité d'occulter complètement l'objet, de le rendre invisible, sauf quand des fréquences interfèrent avec son dispositif. Un autre aspect relatif à ce 'drône', toujours selon ces documents, c'est qu'il peut projeter des images en 3D.
Ted - Quand j'ai vu cette chose, Linda, ça m'a stupéfait ! Pourtant j'ai les pieds sur terre. C'est indispensable pour le travail dont je suis chargé.
LMH - Nous aimerions tous avoir la réponse à cette question : Est-ce qu'il s'agit de rétro-conception par des américains à partir de technologies extraterrestres, comme nous l'a expliqué Isaac ? Ou bien assistons-nous à une démonstration purement extraterrestre ?
Ted - Moi, je me demande : comment cette chose peut-elle se déplacer sans bruit ? Ca ne faisait aucun bruit. C'est tout à fait anormal de voir ainsi quelquechose se maintenir en l'air sans faire de bruit.
LMH - Et si prôche de vous !
Ted - Oui.
LMH - Revenons à cet instant précis où l'objet a commencé à bouger.
Ted - Il a bougé, et c'est à ce moment qu'il y a eu cet effet de double exposition. Et il s'était déplacé d'un mètre ou un peu moins vers la droite.
LMH - C'est alors que vous avez vu cette double image ?
Ted - Oui. Il y avait l'image de sa position à cet endroit, et en même temps l'image de son nouvel emplacement. Je voyais deux choses. Et la première s'est alors fondue en elle, comme si elle était aspirée par la seconde.
LMH - Comme a-t-il avancé ensuite, depuis cette position ?
Ted - Ca s'est déplacé en gardant strictement la même altitude. A 1 ou 2 mile à l'heure, vers l'ouest. Je l'ai suivi des yeux, mais il y avait beaucoup d'arbres dans le coin. Il a dépassé une lisière d'arbres, et il a simplement disparu. J'ai même emprunté un véhicule pour tenter d'aller voir par là, mais l'endroit était vraiment trop boisé. J'ai du progresser de deux ou trois travées, et j'ai fait demi-tour.
LMH - Qu'est-ce qu'il y avait vers l'ouest ?
Ted - Maxwell Air Force Base.

Est-ce que l'invisibilité du Drone peut être perturbée ?
Ca pourrait expliquer l'incident de Big Basin, où il semblait clignoter

LMH - Mardi 26, quand l'information d'Isaac a été publiée, nous avons échangé brièvement à ce sujet, et vous aviez établi un rapport avec les infra-rouges...
Ted - Ce qui m'a le plus frappé dans cet article, c'est quand il explique que cette chose génère son invisibilité, mais que ça peut être sensible aux perturbations. Et quand j'ai vu cet objet, j'ai pensé à tout mon matériel, et je me suis demandé : 'Est-ce que c'est à cause de ça que je l'ai vu (ce drone) ?' Peut-être que je n'aurais rien vu s'il avait été éteint ? Peut-être que ça n'avait pas de rapport. J'ai pensé que l'infra-rouge permet de le détecter.
LMH - On se demande combien il peut y avoir de ces drones dans les cieux de notre planète, dans les deux hémisphères, et personne ne s'en rend compte parce qu'ils sont invisibles ?
Ted - Yeah, ça fout la frousse. Honnètement, je n'avais jamais vu une chose pareille de toute ma vie. C'est tellement hors-normes, mais ça n'a pas l'air d'un Ovni. Ca a un côté très net, très lisse, et c'est ça qui est effrayant.
Si cette chose se montre à nouveau, et que je doive monter en haut d'une échelle avec un flash à la main, pour prendre une photo, je le ferai, juste pour prouver une fois pour toutes que cette chose extraordinaire existe !
Cette chose est une réalité ! Je sais ce que j'ai vu, et c'est bien réel ! Je ne pense pas que ce soit entre les mains des extraterrestres. Je pense que ce sont des gens de chez nous qui les utilisent, notre gouvernement, ou d'autres. Mais je pense que la technologie, elle, est bien extraterrestre. Il n'y a rien qui soit capable de voler comme ça, je n'ai jamais rien vu qui se déplace de cette manière, qui laisse une trâce, et quand elle se déplace, cette trâce revient se fondre en elle. Je veux dire, ce n'est pas un jeu de l'esprit ! (rires). Ca ne colle pas avec ce qu'on sait faire."

Linda Moulton Howe conclut ainsi son rapport : "Est-ce que ce silence si souvent rapporté par des témoins oculaires de phénomènes étranges dans le ciel, peut être du au fait que ce que nous voyons n'est pas toujours nécessairement matériel, en 3D, comme ce qui nous est familier, mais que ce soit une projection sophistiquée d'image, à partir d'un engin qui soit capable d'enregistrer des données sur nous-mêmes et notre planète ?"
Par ailleurs, Linda MH a correspondu par email avec Isaac au sujet des Crop-Circles en lui adressant ce message : "Après avoir lu ce que vous écrivez sur les symbôles/les diagrammes extraterrestres, et le langage auto-activant, pouvez-vous peut-être nous expliquer la fonction des formations dans les cultures ? Si oui, quel serait le rôle de ces formes géométriques et non-géométriques qui sont disposées sur la surface de cette planète depuis au moins 25 ans ? Ou bien, à quoi servent celles qu'on voit en ce moment ? Comme cet ensemble de 9 cercles à Madisonville, Tennessee, qui a été découvert depuis un avion le 15 Mai 2007, et qui ressemble à l'un des marquages sur la queue du drone photographié par Chad ?"

Isaac a répondu : "Je dois vous avouer que je n'ai aucun savoir particulier sur la question des crop-circles; je n'en sais pas plus que les autres. Si 'ils' (les intelligences extraterrestres), en sont à l'origine, ou si les militaires sont au courant, personne ne m'en a rien dit."

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.