Didier de Plaige

Mercredi 27 Juin

juin 27th, 2007 Posted in Juin 2007

A présent nous sommes sur une nouvelle piste avec "Isaac X." qui publie aujourd'hui ses "Explications" concernant les 'Drônes californiens' :
"J'avance en âge, et je souhaite décharger ma conscience avant de quitter ce monde. Depuis plusieurs années, j'ai envisagé de publier une bonne partie des archives que je possède, mais les photos et les manifestations récentes m'ont poussé à le faire maintenant.
Dans les années 80, j'ai travaillé à Palo Alto pour un programme nommé CARET, qui signifie 'Commercial Applications Research for Extraterrestrial Technology'.
A cette époque, j'ai travaillé sur tous les aspects technologiques qui apparaissent sur les photos, en particulier le 'langage' et les diagrammes qui sont visibles sous ces étranges engins. Je vous propose d'examiner un certain nombre de photos et de documents.
Laissez-moi commencer par préciser que je n'ai jamais vu l'un de ces engins en entier, comme nous les montrent les photos des témoins. Je n'ai jamais vu non plus des aliens s'activer autour. Cependant, j'ai travaillé sur ces pièces, dont quelques-unes figurent sur cette Revue d'Inventaire Q3-85
" :

"Le plus important, c'est que je connais bien le 'langage' qui apparaît sur les photos de Chad et Rajman, et sous une autre forme, sur les images de Big Basin.

Je peux vous expliquer la raison de leur présence. Ces engins existent probablement sous cette forme depuis des décennies, et je peux vous assurer que leur technologie pré-existait depuis bien plus longtemps encore. En fait, le 'langage', (je vais vous expliquer pourquoi j'utilise les guillemets) fut au centre de mon travail pendant toutes ces années. Je vais y revenir.

En fait, ces engins sont dotés d'une technologie qui permet de les rendre totalement invisibles. C'est une fonctionnalité qui peut être commandée depuis l'engin, et à distance. Ce qui nous intéresse dans ce cas, c'est que d'autres technologies, comme une émission radar à proximité, peuvent perturber cette fonction. La description du témoin de Big Basin correspond bien à un incident de ce genre.

Ces manifestations se produisent en Californie et en particulier dans la région de Saratoga/South Bay, parce que ce n'est pas loin de Mountain View/Sunnyvale, où se trouvent le terrain d'aviation de Moffett et le Ames Research center de la NASA. Mais je pense que ces perturbations étaient involontaires. Dieu sait ce qu'il pouvait y avoir d'autre dans le ciel à ce moment-là, et qui d'autre a pu le voir. Je connais au moins un autre exemple de dysfonctionnement. La seule différence est qu'aujourd'hui de nombreuses personnes disposent d'un appareil photo !"

La suite :
Les Explications d'Isaac
Le Rapport CARET

Le débat est maintenant ouvert sur Open Minds, et SaladFingers est le premier à protester : "Vous savez comme j'hésite à trancher au sujet des drônes... Mais en ce qui concerne les images fournies par Isaac, c'est clairement pour moi de la CG. Elles donnent cette impression d'avoir été produites avec un artifice logiciel de 'globale illumination'.. Même celles en noir et blanc sur les dalles de ciment rendent cet effet de luminosité trop régulière, sans ombres nettes. Mais le sujet continue de me passionner." Et pour cause : la création d'images de synthèse était déjà bien avancée en 1986.

Spf33 marque son désaccord :"Il y a une ombre dure dans le coin inférieur gauche, près de la fissure dans le sol, de même qu'à l'intérieur du même tore, qui est due aux tiges courbes."

Ici nous parlons de la première image en noir et blanc. Quant aux photographies originales en couleurs, un compromis serait qu'elles aient été valorisées par des retouches, comme le sont la plupart des images publicitaires destinées aux magazines.

La démonstration d'une fraude éventuelle pourra prendre plusieurs jours, ou se prolonger indéfiniment. Nous sommes dans la même situation qu'au moment de la diffusion des documents du Majestic 12 : s'il s'agit d'une désinformation organisée, cette affaire de drônes est devenue si complexe qu'elle peut durablement diviser la communauté des chercheurs. Toujours dans cette hypothèse, il est devenu très improbable qu'un seul faussaire ait réalisé tout ce travail : produire de fausses images de drônes en situation est déjà un challenge, mais la manipulation suppose dans ce cas d'avoir préparé de longue date un faux manuel, d'avoir conçu un catalogue de symbôles cohérent, éxécuté des schémas extrêmement élaborés, et créé quelques modèles ultra-réalistes d'objets exotiques faussement manufacturés...

Dans cette perspective, on placera la publication du nouveau dossier comme l'aboutissement, et la réalisation de faux drônes n'aura servi qu'à préparer la campagne de désinformation. Mais le plus simple... serait de considérer que ce sont au contraire autant de marches vers la divulgation.

La mentalité spécifiquement américaine s'exprime maintenant sur OM, quant au coût éventuel d'une telle opération... : "Vous imaginez les moyens déployés pour réaliser une telle opération ?"

Spf33 s'est déjà lancé dans une reconstitution animée du dispositif d'antigravité.

On pourra remarquer en lettres détournées la mention "Saladfingers Hoax" sur la couronne.

C'est un réflexe sans doute salutaire de soupçonner tout le monde, mais que faire de ce court message de ExUSAFintel : "J'ai travaillé dans les services du Renseignement de l'US Air Force, au complexe du NORAD à Cheyenne Mountain pendant les années 80. Ces images ne me paraissent pas moins authentiques que ce qui circulait chez nous à l'époque. Je ne dis pas que ces documents sont vrais, seulement qu'ils sont conformes.......... Le manuel est très crédible. La façon dont c'est rédigé me parle bien. Si c'est un faux, je salue l'artiste."

A ce propos, et concernant les polices de caractères utilisées pour le rapport, Alevar est formel : "Le texte est rédigé en Palatino, et les titres sont du Franklin Gothic. Ces polices sont très anciennes, largement antérieures à 1986. C'est un choix assez courant pour la rédaction des rapports."

Nous avons même un spécialiste des dallages de ciment, en la personne de JakeReason : "J'ai dirigé autrefois une pertite entreprise de construction. Les dalles font 4 ou 8 pieds de long (soit 1,20 ou 2,40 mètres), mais d'après les lissages au balai, dont la trâce est restée dans le ciment frais, j'opte plutôt pour des dalles de 1,20 mètre..
Par conséquent, le diamètre du grand anneau, sur la photo en noir et blanc, ferait environ 2.5 pieds - soit 75 cms."

En ce qui concerne le 'langage', ça évoque pour certains joueurs le Langage/la Police 'D'ni' du jeu Myst. Le fait de l'écrire avec une encre spéciale, ouvre une porte vers un autre univers..
Ou bien "l'écriture qui s'auto-éxécute" rappelle Taken, la série de Steven Spielberg, et son artefact de Roswell.

Un point important : les informations personnelles concernant Isaac sont de loin les plus suspectes, ses qualifications, son parcours professionnel, et mêmes les dates qu'il indique n'ont aucune raison d'être exactes, s'il veut se protéger des poursuites éventuelles. En outre, une révélation de cette nature peut être encouragée par les pouvoirs en place, mais elle sera parsemée d'éléments décrédibilisants, pour leur permettre de calmer le jeu si nécessaire ("plausible deniability" ou mensonges à effet contrôlé).

Après la mise en ligne de ces nouvelles données, une visite sur le forum AboveTopSecret est enrichissante. Les participants avaient été finalement découragés de poursuivre les débats, après le fiasco de la démonstration en CGI par l'expert anglais. Les déclarations de Isaac ont eu une l'effet d'une averse rafraîchissante, et les plus sceptiques s'ouvrent à considérer que nous avons là des éléments assez troublants. Habituellement placés dans une situation d'infériorité par le propriétaire des lieux, ils profitent de l'absence de Springer pour se lâcher un peu.

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.