Didier de Plaige

Spielberg reste discret

La journaliste Angelia Joiner révèle sur OpenMinds.tv que James Fox, auteur du documentaire "I Know What I Saw", est très touché d'avoir reçu une lettre d'encouragements de Steven Spielberg. Le réalisateur et producteur a visionné son film, grâce à l'entremise d'un ami commun.

Elle rappelle que Spielberg est l'auteur de films remarquables comme "Rencontres Rapprochées du IIIème Type" (1977), "E.T.: L'Extra-Terrestre" (1982), "La Guerre des Mondes" (2005) et la mini-série "Taken" (2002).

Cependant Fox n'a pas encore été autorisé à publier ce texte. L'agent de Spielberg avec lequel il est en contact, "serait heureux de parvenir à un accord". Mais il lui a fait savoir que Spielberg, auquel il avait transmis sa requête, avait seulement répondu : "Pas maintenant"...

James Fox a essayé de nouveau en lui faisant passer ce message : "Il n'y aura pas d'autre moment plus favorable !"

James Fox

James Fox ne se décourage pas, et maintient la pression pour obtenir l'autorisation de publier le contenu de la lettre, parce qu'il pense que "c'est important". Il ajoute : "Je peux seulement vous dire pour le moment que Spielberg est dans le camp de ceux qui réclament la transparence du gouvernement à propos du phénomène".

"I Know what I saw" présente une partie des images tournées le 12 novembre 2007, où Fox avait rassemblé - au National Press Club de Washington D.C. - des témoins parmi les plus crédibles, venus du monde entier : "Des astronautes, des généraux de l'USAF, des pilotes civils et militaires, des officiels du gouvernement et des FAA de 7 pays nous ont apporté des éléments qui doivent confronter notre réalité"... James Fox rend également hommage à la journaliste Leslie Kean, qui a largement contribué à cette réalisation. Elle se consacre actuellement à la version écrite du documentaire. - Source

Depuis près de 40 ans, Spielberg a toujours réussi à éluder les interviews sur le sujet du phénomène Ovni.

Steven Spielberg

Peut-être veut-il se ménager des contacts utiles ? Ou éviter de concentrer les critiques des détracteurs systématiques ?

Matthew Alford et Robbie Graham avaient publié en novembre 2008 une étude remarquée sur Hollywood & la CIA. Ils s'étaient étonnés de relever dans leurs archives ce commentaire de Steven Spielberg : "J'ai réalisé qu'il se passait vraiment quelque chose quand la NASA a pris la peine de m'écrire une lettre de 20 pages en 1977. Ils étaient furieux après avoir lu le scenario de "Rencontres rapprochées du IIIème Type", et pensaient que ce serait un film dangereux."

Les auteurs de l'enquête avaient alors lancé une double requête FOIA, dirigée vers la CIA et la NASA, pour tenter d'obtenir une copie de ce document : "Habituellement, le délai n'excède pas quatre semaines." Ils attendent une réponse depuis plus d'un an.

Par ailleurs, le Washington Post avait publié cette annonce le 21 mai 2008 : "Le réseau que le réalisateur Steven Spielberg a prévu de mettre en place sur Internet a maintenant un nom, "Rising", ou "The Rising" : "On y trouvera des contenus videos, et un espace d'échanges qui permettra aux visiteurs de partager leurs histoires personnelles et leurs expériences." Ce réseau devait être lancé en juillet 2008...

Cette interview date de 1977, avant la sortie du film "Rencontres rapprochées". Le réalisateur confiait qu'il s'était isolé dans le désert du Mojave, dans l'ouest des États-Unis, et imaginé quelle serait son attitude à supposer que les passagers d'une soucoupe lui proposent d'embarquer : "J'étais mort de trouille, et je suis rentré à Los Angeles en vitesse."

Il raconte également comment, alors qu'il préparait la réalisation de RR3, il avait recueilli le double témoignage d'un commandant de bord de Eastern airlines. La séquence se termine sur cet appel à la divulgation : "Le gouvernement finira bien par considérer que nous avons la maturité nécessaire pour qu'il nous révèle ce qu'il a appris depuis quelques décennies."

Compléments & Commentaires