Didier de Plaige

Scientifiques & Ovnis

Il est commun d'entendre que les scientifiques ne sont pas intéressés par le sujet des OVNIs : "S'il y avait réellement quelque chose d'intéressant, alors les scientifiques s'en occuperaient déjà..."

La réalité est que non seulement les scientifiques sont intéressés, mais ils ont aussi été les principaux promoteurs de ce sujet depuis le début de la recherche moderne sur les ovnis.

Lorsque le public a commencé à prendre connaissance des observations d'OVNI dans les années 40, l'Air Force était sur le point de débuter une enquête d'envergure sur le phénomène.

Ils ont lancé plusieurs programmes, le tout devant aboutir à l'enquête la plus vaste de l'US Air Force appelée Projet Blue Book.
Pour les aider dans leur enquête ils ont embauché l'astronome J. Allen Hynek, dès 1948 avec le projet Sign.

Le Dr Hynek n'a pas été enthousiaste sur le sujet à l'époque. Il avait déclaré : "l'ensemble du sujet semble tout à fait ridicule". Il s'est ensuite efforcé d'expliquer toutes les observations incroyables qui continuaient à être signalées par des personnes crédibles.

Un de ses debunkings les plus infâmes eut lieu en Mars 1966, lorsque des centaines de témoins dans le Michigan ont rapporté des observations sur une période de deux jours. Hynek avait tenté d'évoquer les gaz des marais. Mais à sa décharge, à l'époque, il avait déjà changé d'avis sur les ovnis, et il révéla que cette explication ridicule lui avait été imposée par les officiers militaires du projet Blue Book.

Ainsi, après avoir examiné suffisamment de cas, Hynek a commencé à penser qu'il y avait effectivement quelque chose d'autre derrière le mystère OVNI. Il a donc été en désaccord avec les conclusions de l'Air Force sur certaines affaires, en particulier celles dont les témoins étaient des pilotes.

Une fois le projet Blue Book fermé, il est devenu convaincu de la nécessité de faire des recherches plus poussées sur la question.

Dans une interview donnée en 1985, Hynek explique qu'il est frustré par l'attitude de l'Air Force, faisant pression sur lui afin de trouver des réponses rapides et prosaïques à toute observation, au lieu de lui permettre de mener des enquêtes appropriées et approfondies.

Dr J. Allen Hynek

Dr J. Allen Hynek dans "Rencontres du 3éme type"

Dans cet esprit, il fonda le "Center for UFO Studies" (CUFOS).
Il est aussi devenu conseiller auprès de Steven Spielberg pour son film Rencontres du troisième type.

Le titre du film était emprunté au célèbre système de classification que Hynek avait développé pour les observations d'OVNI, incluant les fameuses "RR3".

L'histoire d'Hynek est importante parce que nous voyons ici que le premier scientifique chargé d'une fonction officielle de recherche sur les OVNIS, devant les évidences, est devenu tellement intéressé qu'il a consacré beaucoup d'effort et de travail tout au long de sa vie à son étude.

Bien que Hynek fut précurseur de l'un des premiers et des plus importants organismes de recherche OVNI, le CUFOS ne fut pas le seul à être lancé par les scientifiques.

On peut toujours discuter pour savoir lequel des organismes de recherche sur les ovnis a été le plus important, mais on oublie trop souvent que l'un des trois premiers a été le Comité National d'Investigations des Phénomènes Aériens (NICAP) et fut fondé, entre autres, en 1956 par le physicien Thomas Townsend Brown.

Brown faisait des recherches au sein de l'US Navy sur l'électromagnétisme, le rayonnement, les champs physiques, la spectroscopie, la gravité et d'autres technologies de pointe.
Parmi les organisations pour lesquelles il a travaillé, on trouve le "National Defense Research Committee" et l'"Office of Scientific Research and Development".

Brown a publié quantité de travaux et de résultats, révélés au public par le bien connu William Moore ("The Roswell Incident"), ayant obtenu des ayant-droits de publier trois des quatre volumes des cahiers scientifiques.

Beaucoup de ces recherches et travaux ont été amplement discutés et repris, en particulier pour les théories électro-hydrodynamiques exploitant l'Effet Biefeld-Brown pour expliquer la propulsion des ovnis.

Son organisation, le NICAP, a par la suite inclus de nombreux nouveaux membres, et en particulier des notables et conseillers, y compris des militaires à la retraite et encore actifs.

Thomas Townsend Brown

Après Brown, l'un des dirigeants les plus importants du NICAP fut le Major Donald Keyhoe. Il a ensuite sollicité l'aide d'un de ses collègues de l'Académie navale, l'amiral Roscoe H. Hillenkoetter. Entre autres attributions, Hillenkoeter a été le premier directeur de la CIA.

Il était ouvertement critique de la manipulation de l'Air Force sur le sujet OVNI, comme on le voit dans sa déclaration célèbre au New-York Times, "Dans les coulisses, de hauts officiers de l'aviation s'occupent discrètement du sujet des ovnis. Mais par le secret officiel et le ridicule, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants non identifiés sont une absurdité."

La troisième grande organisation fut l'"Aerial Phenomena Research Organization" (APRO), créée en 1952 par le technicien en électricité, Jim Lorenzen avec son épouse Coral.

Avec le temps, ils ont recueilli l'adhésion d'une longue liste de consultants scientifiques (pas moins d'une quarantaine, tous titulaires d'un doctorat dans leur discipline respective!), dont le physicien Dr. James McDonald, le professeur en ingénierie hydraulique Dr. James Harder, et des psychologues tels que le Dr. Leo Sprinkle.

Ces scientifiques sont consultés lorsqu'une expertise est jugée nécessaire par les Lorenzen, après enquête sur le terrain par l'un des 700 délégués nationaux.

Ainsi, à la fin des années 50, il y avait trois grandes organisations comportant des membres scientifiques respectés à même de mener l'enquête sur les ovnis.

Dr. Ronald Leo Sprinkle

Dr. Ronald Leo Sprinkle en 2009

Pour compléter ce panorama, en 1969, l'Association américaine pour l'avancement des Sciences (AAAS) invita à une rencontre annuelle de nombreux scientifiques concernés par le sujet des ovnis.
Ce fut tout au début de la recherche sur les ovnis, et l'intérêt scientifique se poursuit à ce jour.
- Source

Au fil du temps, ces trois organisations (le CUFOS, l'APRO et le NICAP) ont soit perdu de leur influence, ou ont complètement cessé toute activité. "Ainsi, en 1969, de nombreux membres de l'APRO ont fondé le Mutual UFO Network (MUFON), qui est actuellement la plus grande organisation OVNI dans le monde.

Le MUFON américain a été fondé par Walt Andrus, qui avait une longue carrière d'éducateur et directeur de la technologie au sein de l'APRO, ainsi que par l'ingénieur John Schuessler et le Dr Allen Utke.

john_schuessler

John Schuessler

John Schuessler est un ingénieur en aéronautique à la retraite qui a passé 36 ans à travailler pour le programme de vol spatial habité au sein de Boeing Corp.

Il a été administrateur et gestionnaire de projet pour les opérations de vol de la navette spatiale, et a reçu la "NASA Public Service Medal" pour son leadership et son rôle dans les laboratoires de flottabilité neutre de la NASA.

Directeur International du MUFON de 2000 à 2006, il cède son poste à James Carrion, mais reste membre du comité directeur du MUFON et consultant en aéronautique, ainsi que membre du comité médical de l'organisation.
Bien que retiré des diverses et nombreuses fonctions qu'il occupait dans l'industrie aéronautique au sein de compagnies aussi prestigieuses que McDonnell Douglas, Boeing et la NASA, il reste membre de nombreuses associations de recherche scientifique, telle que la Société pour l'Exploration Scientifique. (SSE)

Parmi les nombreux scientifiques qui composent les membres du MUFON se trouvent des chercheurs de renom comme le physicien Stanton Friedman, le physicien optique Dr Bruce Maccabee, l'ingénieur en aéronautique Dr Bob Wood, et le professeur de physique Dr Jack Kasher. J'en oublie certainement, car il y a abondance de scientifiques spécialisés à même d'aider le MUFON dans ses efforts de recherche sur les ovnis.

Le physicien Stanton Friedman est probablement le plus célèbre chercheur dans le domaine ufologique. Il a été présenté dans de nombreux documentaires sur ce sujet.

Ancien professeur de physique et d'astrophysique appliquée à l'université de Stanford, Peter Sturrock déclara déjà en 1977 : "La résolution définitive de l'énigme des ovnis ne viendra pas sans que le problème soit soumis à une étude scientifique complète et ouverte selon les procédures normales de la science établie. Cela suppose un changement d'attitude, principalement de la part des scientifiques et des recteurs d'universités."

Sturrock est aussi connu pour avoir envoyé un questionnaire à 2611 membres de la Société Américaine d'Astronomie. Sous couvert d'anonymat, la moitié d'entre ceux-ci répondirent et Sturrock enregistra 65 nouvelles observations.

Peter_Sturrock

Dr. Peter Sturrock

Enfin, il est l'instigateur de la réunion de Pocantico, sous l'égide de Laurance Rockfeller et de la SSE (Society for Scientific Exploration), visant à offrir à l'œil critique d'un panel de scientifiques de haut niveau les meilleurs dossiers ovnis.
Dans leurs conclusions, ils insistent sur le fait que "il serait souhaitable qu'il puisse y avoir un soutien institutionnel afin d'aider la recherche dans ce domaine".

Son collègue, le Dr Jacques Vallée, avait écrit des livres sur les ovnis, et la lecture de ceux-ci a fini de convaincre Sturrock que le sujet est digne d'être étudié scientifiquement. Il sentait que les scientifiques avaient un problème à comprendre les phénomènes ovnis.

Ce qui l'amène finalement a déclarer en 1987 : "Dans leurs déclarations publiques (mais pas nécessairement dans leurs déclarations privées), les scientifiques expriment généralement une attitude négative envers le problème ovni, et il est intéressant d'essayer de comprendre cette attitude. La plupart des scientifiques n'ont jamais eu l'occasion d'être confrontés à des éléments concrets relatifs au phénomène ovni.

Pour un scientifique, la principale source d'informations crédibles (autres que leurs propres expérimentations et observations) est fournie par des journaux scientifiques. A quelques rares exceptions, les journalistes scientifiques ne publient pas de rapports d'observations d'ovnis."

En 1995, l'investisseur immobilier Robert Bigelow a créé le NIDS ("National Institute for Discover Sciences").

Bigelow_genesis

Module gonflable de la "Bigelow Aerospace" en orbite

Bigelow a grandi à Las Vegas tandis que la bombe atomique était mise au point, et se souvient de sa famille et des rapports de leurs nombreuses observations d'ovnis.

Depuis, il a eu un intérêt grandissant à connaître l'origine du problème. Il a donc créé le NIDS et embauché des scientifiques pour étudier les phénomènes inexpliqués, y compris les ovnis.

Le NIDS a été dissout en 2004, lorsque Bigelow a recentré son énergie sur les technologies spatiales et a créé une nouvelle société du nom de "Bigelow Aerospace". Toutefois, il n'abandonne pas la recherche sur les ovnis.

Ainsi, Bigelow Aerospace travaille avec le MUFON et tout récemment il a été annoncé que la FAA chargeait la société de la centralisation officielle de leurs rapports d'ovnis faits par les pilotes professionnels.

Certains des scientifiques qui participaient à des projets NIDS étaient des personnalités bien connues dans le monde ufologique : le Dr Colm Kelleher, le Dr Jacques Vallée, le Dr Christopher Greene, le Dr Roger Leir, le Dr Hal Puthoff, le Dr. John Alexander, et l'astronaute Dr. Edgar Mitchell.
Biologiste moléculaire, le Dr Colm Kelleher organise encore des travaux pour les enquêtes ovnis en cours de Bigelow Aerospace.

En 2008, la SSE inclus le sujet OVNI dans sa réunion annuelle de 2008 à Boulder, Colorado. Parmi les conférenciers invités à couvrir le sujet : le Dr Bob Wood, le Dr. John Alexander, le Dr. Simeon Hein, M. Shelley Tanenbaum, et le Dr Claude Swanson.
L'ex-ministre de la défense pour le Canada,
l'honorable Paul Hellyer, a également abordé la SSE lors de cette réunion appelant, entre autres sujets, à mettre fin au secret OVNI.

Un autre chercheur connu et médiatisé qui a intégré le sujet OVNI dans ses cours est un physicien théoricien, le Dr Michio Kaku.

On peut le voir sur de nombreux documentaires récents concernant d'incroyables percées dans le domaine de la technologie de pointe et il est également un contributeur majeur à la théorie des cordes.
Dans son dernier livre, "Physique de l'impossible", il évoque l'existence de civilisations avancées. Il les classe selon le niveau de technologie auquel elles seraient parvenues; les humains étant considérés comme étant un "type 0".

Au-delà de l'astrobiologie, il a souligné dans de nombreuses interviews la nécessité de prendre le sujet des ovnis au sérieux.

Michio Kaku

Dr. Michio Kaku

Pour résumer son propos, il note que, même dans les projets tels que celui de l'Air Force et son fameux "Project Blue Book", il existe un petit pourcentage d'observations qui n'ont pas pu être expliquées. Ce qui, en proportion des milliers de rapports reçus, représente une grande quantité.

Les physiciens théoriciens croient possibles les voyages à grandes distances sur des temps courts; ainsi, avec la découverte de planètes pouvant abriter la vie, ce n'est pas inimaginable de penser qu'une civilisation plus avancée puisse déjà nous visiter.

Cet article pourrait continuer presque indéfiniment, tant il y a de scientifiques concernés par la question des OVNIS. J'ai ainsi vraiment été surpris, lorsque j'ai commencé à m'impliquer dans ce domaine, par le nombre de scientifiques et d'ingénieurs intéressés.

Je me suis retrouvé parmi les vénérables messieurs que vous vous attendiez à trouver lors d'une conférence de la NASA. Il est vrai cependant qu'il n'y a pas de grandes institutions scientifiques ou d'universités dédiées à ce sujet. Ceci est probablement la raison pour laquelle les gens croient que les scientifiques ne sont pas intéressés.

Obtenir d'une institution scientifique qu'elle s'intéresse à cette question conduirait probablement à des percées étonnantes dans ce domaine, et, avec l'intérêt constant que montrent des scientifiques de haut niveau, tels que ceux que j'ai brièvement présentés, nous pourrions bien voir cela se produire dans un proche avenir." - Alejandro Rojas - Source

Elevenaugust, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires