Didier de Plaige

UFOs, Myths, Conspiracies & Realities

février 10th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur UFOs, Myths, Conspiracies & Realities

Les Editions St Martin annoncent la sortie prochaine de "UFOs, Myths, Conspiracies and Realities", par le colonel John B. Alexander : ..."Un ouvrage qui devrait marquer une étape importante dans la réflexion sur ce sujet controversé.

Pour l'auteur, il est évident que les Ovnis sont une réalité. Il s'agit d'objets tangibles qui parcourent notre univers. Il n'existe pas de réponse simple à ce phénomène complexe, mais vous devriez y trouver des réponses à plusieurs de vos questions." Préface du Dr. Jacques Vallée, Introduction de Burt Rutan, & Commentaires de Tom Clancy.

L'analyste Bruce Maccabee a déjà publié une longue chronique de l'ouvrage : "Que vous soyez intéressé ou non par les Ovnis, ce livre risque fort de vous déstabiliser ! Il devrait connaître un grand succès. Le Dr Alexander s'appuie sur de nombreuses années de recherches aux plus hauts niveaux du gouvernement et de la hiérarchie militaire afin de cerner "le" groupe qui détiendrait les informations sur les Ovnis.

Le fait qu'il conclue par la négative bouscule la croyance assez répandue qu'il existe une conspiration gouvernementale servant à couvrir une information majeure sur les crashes d'Ovnis et les interactions avec des aliens.

John B. Alexander

Ce livre pourrait également déstabiliser les sceptiques, parce que le Dr. Alexander apporte des preuves concrètes sur la 'réalité des Ovnis'. Il confronte diverses croyances relativement bien établies concernant ces engins, la rétroconception de technologies aliènes, les interactions humains-aliens, comment les gouvernements d'autres nations ont abordé le sujet, les mutilations animales, les agroglyphes (crop-circles) et les abductions de militaires. Tous ceux qui s'intéressent sérieusement à l'étude du phénomène Ovni auront intérêt à lire cet ouvrage.

Après plus de 25 années de recherches passées à 'taper aux portes' et questionner de hauts responsables militaires et des scientifiques liés au gouvernement ainsi que des ingénieurs de pointe au sujet du phénomène Ovni, le Dr. Alexander prétend avoir obtenu la confirmation de ce qu'il avait toujours pensé : il n'existe pas de programme secret sur les Ovnis, contrôlé ou non par les autorités. Il apporte des preuves conséquentes.

Le Dr Alexander raconte sa traque du "Groupe de Contrôle", mais l'ouvrage recèle aussi bien d'autres apports essentiels. Il nous décrit comment fonctionne le système, ce qui peut s'avérer important pour tous ceux qui souhaitent mener leurs propres recherches sur ce GC.

John B. Alexander

Il évoque ce qui pose problème dans le témoignage de Philip Corso tel qu'il l'a publié en 1997 dans son livre "The Day After Roswell".

Il traite de l'impact extrêmement négatif de la Commission Condon, qui eut pour conséquence de dissuader les hommes politiques de réclamer de nouvelles auditions publiques devant le Congrès. Ce livre présente une 'leçon de civisme' applicable à la stratégie de la recherche ufologique et à la conduite des enquêtes.

L'auteur explique de quelle manière la bureaucratie gère et vote le financement des programmes et par voie de conséquence comment son contrôle permet difficilement d'imaginer que des programmes top-secrets puissent demeurer cachés au fil des années, malgré les changements dans l'administration et le renouvellement des équipes, compte-tenu des débats sur ceux des programmes qui doivent être ou non poursuivis."

[D'autres pensent que le complexe militaro-industriel a toujours su contourner les contrôles du Congrès.]

Bruce Maccabee poursuit : "John Alexander nous explique également pourquoi il est peu probable que la recherche sur les Ovnis soit menée sous le manteau par des contractants du Ministère de la défense. Il aborde les observations d'Ovnis et les déclarations des Présidents, les difficultés de briefer les Présidents sur ce sujet, et il expose les conséquences d'un tel briefing présidentiel, estimant que ça n'aurait probablement pas plus d'effet qu'une nouvelle étude Condon.

Il admet qu'un groupe "Majestic 12" a pu exister, mais pense que ses attributions se limitaient à mettre au point des procédures permettant d'assurer la continuité du gouvernement en temps de guerre ou à l'occasion d'une catastrophe, et qu'il n'avait rien à voir avec les Ovnis.

Etrangement, cette reconnaissance implique nécessairement que le document Truman/Forestal - à l'origine du programme MJ-12 - et le mémo Cutler/Twining qui se réfère au "MJ-12 Special Studies Project" sont des documents authentiques (on ne peut valablement associer le MJ-12 au seul sujet Ovni).

Bruce Maccabee

De mon côté je pense depuis longtemps que ces documents sont authentiques, et j'ai déjà présenté mes arguments." Le mémo Cutler/Twining memo est en ligne ici.

Les commentaires des autres ufologues et spécialistes américains sont bien moins élogieux. L'ouvrage est parfois soupçonné d'être un travail de commande destiné à contrebalancer les récents succès de librairie de Richard Dolan et Leslie Kean.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Retour sur Rendlesham / Bentwaters AFB

février 7th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Retour sur Rendlesham / Bentwaters AFB

L'affaire de Bentwaters AFB/Rendlesham (Grande-Bretagne, 26 Décembre 1980) vient de rebondir sur les forums anglo-américains, la liste Ufo-Updates, etc... après qu'on ait redécouvert ce compte-rendu d'une séance d'hypnose à laquelle le Sergent Jim Penniston, l'un des principaux témoins, avait accepté de se livrer à la demande de sa hiérarchie militaire.

L'enquêtrice Linda Moulton Howe avait publié ce texte en 1988 dans son livre "Glimpses of Other Realities, Vol. II: High Strangeness" :

Extraits de la séance d'hypnose de septembre 1994 avec l'ex-Sergent de l'USAF James Penniston à propos de sa rencontre avec un OVNI à Bentwaters AFB :

Les agents ont demandé au Sgt. Penniston de signer un document les autorisant à lui administrer du Sodium Pentothal et à enregistrer la séance sous hypnose sur deux enregistreurs cassettes.

Jim Penniston

Penniston a accepté "pour qu'ils arrêtent de me harceler. Ils avaient l'air beaucoup plus heureux après que j'eus signé ce papier." Il se souvient que les agents de Bentwaters l'ont fait "s'allonger sur une table en noyer" et qu'un "type anglais" s'est avancé avec une seringue préparée. Un Américain lui affirma que l'opération est sans douleur : "C'est la procédure standard et il n'y a pas à s'inquiéter. Nous l'avons déjà fait."

Les questions ont commencé à propos des lumières qui sont apparues à la porte Est de Bentwaters AFB à 00h02 le 26 Décembre 1980.

Agent : "Que se passe-t-il ?"

Rendlesham symbols

Sgt. Penniston - Je vois le vaisseau. Les lumières se dissipent. Ils veulent savoir quels symboles je vois. Je ne veux pas leur dire, mais je leur dis. Ils veulent savoir ce que j'ai fait ensuite. J'ai répondu que j'ai ressenti les symboles car ils sont apparus en relief. (C'est Howe qui souligne). Parlez-leur à propos des lumières. Lumière blanche. Ils savent déjà à propos des lumières. Ils me demandent si je vois du code binaire ? Je vois du code binaire. Ils me ralentissent.

Agent : "Que se passe-t-il ?

- Je comprends.

Agent : "Qu'est ce que vous comprenez à propos de ce code ?"

- Je suis leur interprète. Ils ont besoin d'interprètes. Les lumières.

Agent : "Les lumières. Donc qu'est_ce que le code signifie ?"

- Vous ne pouvez pas lire ces codes à moins d'avoir un interprète. Je comprends maintenant ce qui se passe.

Agent : "Que se passe-t-il ?"

- Les symboles

Agent : "Les symboles - Que signifient ces symboles ?"

- Oh, ce sont des informations qui sont échangées. Cette machine - c'est pour les interprètes, il y a beaucoup d'interprètes.

Agent : "Etes-vous un interprète ?"

- Oui

Agent : "Pouvez-vous interpréter ce code pour moi ?"

- Oui

Agent : "Faites-le maintenant"

- Expliquer. Mission. But.

Agent : "Et quelle est leur mission ?"

- Contact

Agent : "Est ce qu'ils précisent le contact avec quoi ?"

- Nous.

Agent : "Le But ?"

- Recherche.

Agent : "Pour ?"

- Les aider.

Agent : "Les aider à quoi ?"

Jim Penniston codes

- Eux-mêmes. Ce sont des voyageurs temporels. Ils sont nous. (C'est Howe qui souligne).

Agent : "Ils sont nous, mais d'où viennent-ils ?"

- Du futur.

Agent : "Combien de temps dans le futur ?"

- Longtemps. Très longtemps.

Agent : "De quoi ont-ils besoin ici ?"

- De quelque chose que tous les interprètes peuvent leur procurer.

Agent : "Qu'est-ce que c'est ?"

- Je ne suis pas sûr, mais ça pourrait avoir un rapport avec les chromosomes, ou quelque chose de ce genre...? - Source

L'intégralité de la session est reproduite ici.

Hazuka, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Super8, la pression monte

février 7th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Super8, la pression monte

Une nouvelle bande-annonce du film "Super8" a été diffusée dans le créneau publicitaire du SuperBowl le 6 février. Il est produit par Steven Spielberg et réalisé par J.J. Abrams, lequel déclarait à Hero Complex : "Il s'agit d'un film d'aventure dans une petite ville et c'est drôle, effrayant et mystérieux. Quelle est cette chose qui s'est échappée ? Qu'est-ce qu'elle fait là ? Quels sont ses effets sur les habitants ?"

Compléments & Commentaires

Share This Post

Récit d’une rencontre EBE/Militaire

février 4th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Récit d’une rencontre EBE/Militaire

L'enquêtrice Linda Moulton Howe avait publié en 2006 ce témoignage d'un militaire américain resté anonyme, qui était spontanément venu à sa rencontre en 1986 alors qu'elle travaillait à la préparation d'un documentaire... S'agissait-il de tester sa crédulité ? L'entretien vient d'être retrouvé dans ses archives. Les illustrations sont sans rapport avec le sujet :

"Le terme EBE pour Entité Biologique Extraterrestre est utilisé par le gouvernement et les militaires U.S dans les documents Top Secret et MAJIC depuis au moins 1947 jusqu'à aujourd'hui.

Les équipes militaires et celles des services de renseignements sont impliquées dans la récupération d'épaves depuis au moins 1941 (à Cap Girardeau dans le Missouri).

Le témoin annonce sans ambiguïté : "Tout le monde s'imagine que les ETs pourraient être comme ceux du film de Spielberg, avec le type cool et sans danger, avec le doigt lumineux qui prend un café ou une bière avec nous et nous apprend l'Univers. Il faut savoir que ça n'arrivera jamais et il y a de bonnes raisons pour que le gouvernement mette le couvercle sur tout ça."

E.T. Spielberg

L'ancien militaire ou prétendu tel est surnommé "Dan". Il dit avoir travaillé pour le célèbre MJ-12 dans les années 70. C'était en Arizona dans une petite ville dotée d'un barrage pour ses réserves d'eau. Son unité apprit que le barrage avait été endommagé par des EBEs pour des raisons inconnues. Les ETs étaient des "nordiques", des humanoïdes blonds aux yeux bleus qui sont les plus intrigants et avec lesquels il est difficile d'établir une communication mutuelle directe.

Dan ajoute qu'il existe au moins trois groupes d'extraterrestres qui interagissent avec la Terre : les humanoïdes blonds de taille humaine, les petits à la peau grise et aux grands yeux noirs - impliqués dans la plupart des cas d'abduction - et un autre type humanoïde qui ressemble à un lézard qui se tiendrait debout.

EBE

Sa mission était de se rendre dans cette ville d'Arizona avec une petite équipe afin d'enquêter très discrètement sur ce ce qui s'était passé.

En outre, puisqu'on ne pouvait pas demander aux humanoïdes blonds pourquoi ils avaient cassé le barrage à cause des difficultés de communication, il avait compris qu'un haut gradé dans la chaîne de commandement essayait d'établir un contact avec les EBEs Gris.

"Depuis longtemps nous avons pu surveiller les fréquences hertziennes d'un type de vaisseaux et certains sont répertoriés comme appartenant à des races spécifiques. Parfois nous avons obtenu une aide des Gris après avoir envoyé un signal spécifique. C'est donc ce que cette personne avait fait, afin qu'un Gris vienne nous aider à comprendre ce qui se passait."

Dan explique qu'en arrivant en Arizona, l'un de ses officiers supérieurs lui a fait savoir qu'il était temps pour lui de savoir "comment ça faisait" de se trouver à côté "d'un de ces types". Un essai fut donc arrangé avec un Gris qui était arrivé en réponse au signal envoyé, à moins qu'il fut déjà sur le sol américain et ait été amené ici, Dan ne savait pas.

Son supérieur lui expliqua que les Gris avaient l'habitude de voir les humains très perturbés quand ils flottent au-dessus du sol, ce qui est leur comportement préfèré. L'EBE Gris avait donc accepté de garder ses pieds sur le sol en s'avançant vers Dan pour communiquer de près.

On avait expliqué à Dan exactement où l'être Gris apparaitrait quelques mètres plus loin, comment celui-ci marcherait maladroitement jusqu'à ce qu'il soit à environ un mètre en face de Dan : l'ET aurait la tête baissée et lorsqu'il la relèverait et établirait un contact visuel, la communication débuterait.

Dan fut prévenu que ce serait un téléchargement télépathique, de cerveau à cerveau, l'expérience serait très éprouvante.

On lui demanda aussi d'imaginer quelqu'un devant lui qui aurait en mains un lance-flammes ou de l'acide. Chaque cellule de son corps voudraient fuir, une peur cellulaire hors de contrôle, parce que quoiqu'il émane des Gris, c'est tellement complètement alien que c'est difficile pour un humain de rester conscient et rationnel.

EBE

Dan poursuit en riant : "Je n'y croyais pas, je suis un homme solide. Nous gérons la situation. Pourquoi devrais-je avoir peur ?"

L'entité Gris apparut exactement là où son supérieur l'avait prévenu et a commencé à se déplacer vers lui, gauchement. Une démarche "à la Donald Duck". Il se souvient qu'à cet instant il a pensé que la rencontre se passerait "les doigts dans le nez". Mais quand l'entité se fut approchée à 2m ou 2m40 de lui, l'homme robuste sentit ses genoux défaillir.

Dan savait que son corps réagissait au choc, il n'était pas loin de vouloir partir. Mais son supérieur et ses collègues se trouvaient là quelque part à sa gauche et l'observaient. "La seule chose qui m'ait retenu là, c'est que je ne voulais pas me couvrir d'embarras devant eux."

Lorsque le Gris de 1,50m ne fut plus qu'à un mètre de lui, Dan regardait le haut du crâne de cette créature. Il s'est demandé si des phéromones extraterrestres émanaient de cet être non-humain et lui transmettaient toute cette panique, au point de préférer perdre conscience ?

EBE

Puis le Gris a commencé à lever lentement la tête. Dan raconte que lorsqu'il a vu les grands yeux noirs en amande, il y eut instantanément dans son esprit comme "sept films long métrage qui défilaient tous à la fois avec audio, bruitages, odeurs, température et émotions, les sept films en 3-D. Il y avait des symboles couleur or, symboles également en 3-D qui flottaient au-dessus des films en 3-D."

Le mental de Dan essayait de poser des questions mais il n'avait aucun contrôle de ce qui se passait. Pendant que son esprit humain s'essayait à des questions, il obtenait "des réponses sans avoir rien demandé". Ce qui se passait dans son cerveau provoquait des changements dans le téléchargement massif que le Gris lui implantait.

Dan ajouta qu'il sentait également que la somme totale de toutes ses expériences et de toutes ses connaissances était téléchargée dans l'esprit du Gris. "Cet alien m'a confié beaucoup de choses sur son origine et sur ce qu'ils font ici, mais je ne pourrais pas l'exprimer, c'était un énorme fouillis."

Puis le Gris a baissé la tête. Le téléchargement prit fin et Dan tomba au sol. Il se souvient d'avoir senti des bras humains le rattraper. Ses collègues étaient prêts à le cueillir avant qu'il ne tombe car ils avaient déjà vu ça auparavant. Il a dû s'allonger peu après.

Dan n'a jamais su pourquoi les autres, les Blonds, avaient cassé le barrage." - Source

Suite à la diffusion de ce récit sur la radio Coast-to-Coast, Linda Moulton Howe reçut d'autres témoignages de téléchargement d'informations.

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Attention Plagiat

février 2nd, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Attention Plagiat

Avec un certain sans-gêne, le blog UfoEnquêtes reprend la plupart des articles publiés ici. Il s'évite parfois de citer sa source, en préférant indiquer le lien américain d'origine comme s'il avait fait l'effort des traductions. Ensuite, le plagiaire se valorise en allant publier nos textes sur Le Post. Il évoque aujourd'hui "un malentendu", mais sa page d'accueil affiche toujours un grand nombre de nos articles.

Share This Post

La video truquée de Jérusalem

janvier 31st, 2011 Posted in Janvier 2011 | Commentaires fermés sur La video truquée de Jérusalem

Cette video a largement circulé le week-end dernier, qui montre un curieux phénomène censé s'être manifesté à la verticale du Mont du Temple à Jérusalem, filmé depuis le Mont des Oliviers :

ElevenAugust, sur notre forum de recherches, expose les échanges auxquels elle a donné lieu sur les forums américains : "L'analyse la plus pertinente me semble être celle de "gift0fpr0phecy", sur ATS, que je vous résume ici :

1: Une des premières choses que j'ai remarqué, c'est le mouvement des lumières de la ville par rapport au mouvement de l'arbre, du mur de brique, et de l'homme. Tout le monde sait que les objets observés dans la distance ont un déplacement apparent plus lent que les objets proches de la caméra. C'est ce qu'on appelle la parallaxe.

La vidéo montre les lumières de la ville qui "avancent" plus vite que l'arbre, le mur, et l'homme, qui sont plus proches de la caméra. C'est impossible. Les lumières de la ville se déplacent même indépendamment du mouvement de la caméra, qui est absolument impossible.

Voir une partie de la vidéo qui a été stabilisée pour mieux montrer l'impossible mouvement des lumières de la ville.
(...) L'homme, le mur, et l'arbre sont ceux qui doivent se déplacer le plus, et les lumières de la ville ne devraient guère bouger du tout; ils devraient être "verrouillés" avec le mouvement de la caméra. Cela prouve que le ciel (et tout au moins tout l'arrière-plan) est faux. C'est donc un canular.

La vidéo montre des indices qu'il s'agit d'un composite. Je crois qu'ils ont utilisé un "masque" coupé autour de l'homme, du mur, et des arbres, afin qu'ils puissent placer les lumières de la ville derrière tout cela. C'est comme une incrustation, mais légèrement différente.

C'est encore davantage évident avec l'apparition des flashs :

2: Les flashes sont complètement truqués. C'est particulièrement visible sur cette image :

Jerusalem

Pour moi, c'est évidemment faux. Le seul endroit où la luminosité semble augmenter est la zone qui a été "masquée", formée de la scène (la ville et le ciel). Si vous regardez le long du bord de l'arbre, vous pouvez voir un arrêt brusque de la lumière du flash, ce qui est impossible...

La lumière devrait avoir illuminé l'arbre, et non s'arrêter abruptement. C'est cette coupure franche qui est la preuve de l'utilisation d'un "masque".
(...)
L'origine des éclairs sonne faux également ...il n'y en a pas... Il n'y a pas non plus de sources ponctuelles de lumière... c'est juste une augmentation aléatoire de la luminosité de l'ensemble aucunement proche de la réalité."

ElevenAugust, pour Ovnis-USA

Recherches, Compléments & Commentaires

Share This Post

Complément au Disclosure Project

janvier 28th, 2011 Posted in Janvier 2011 | Commentaires fermés sur Complément au Disclosure Project

L'entourage du Dr Steven Greer, fondateur du Disclosure Project (Projet Révélation) présente ainsi cette video qui était restée inédite pendant près de dix ans :

"Mr. William John Pawelec fut un opérateur de l'U.S. Air Force spécialisé dans la programmation informatique, qui disposait des informations d'identification de nombreuses technologies de sécurité et les systèmes de contrôle d'accès.

Il avait accordé cette interview au Dr. Greer avant qu'ait eut lieu la présentation du Disclosure Project au National Press Club en mai 2001. Il tenait à ce qu'elle ne soit pas diffusée de son vivant.

Nous avons appris récemment qu'il était décédé le 22 mai 2007, et nous avons obtenu l'autorisation en décembre 2010 de diffuser son témoignage."

Compléments & Commentaires

Share This Post

La Divulgation a commencé – Les Ovnis en Amérique latine

janvier 25th, 2011 Posted in Janvier 2011 | Commentaires fermés sur La Divulgation a commencé – Les Ovnis en Amérique latine

Ce documentaire de 54 minutes est présenté par UFO Blogger avec ce commentaire : "On dénombre 228 scientifiques, chercheurs, personnels militaires et astronautes qui se sont exprimés sur le phénomène depuis des années. Plusieurs gouvernements en Grande-Bretagne, en Russie, au Danemark, en Suède, en Uruguay, au Chili, au Brésil, en Nouvelle-Zélande... ont commencé à déclassifier leurs archives Ovnis."

"Le gouvernement chilien a même réactivé son service spécial d'investigations, le CEFAA. Ce qui a conduit la Force aérienne d'Argentine à annoncer officiellement la formation d'une commission consacrée à l'étude du phénomène Ovni." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post