Didier de Plaige

DMT & Mondes aliens – 4/4

mars 3rd, 2011 Posted in Mars 2011 | Commentaires fermés sur DMT & Mondes aliens – 4/4

Suite et fin sur les recherches du Dr Rick Strassman concernant "DMT & Mondes aliens". Notes de lecture de son livre : "DMT - The Spirit Molecule".

Quelques secondes après l'injection, Rex s'est retrouvé dans une ruche immense, entretenue par des êtres insectoïdes qui dévoraient ses émotions, mais lui offraient en même temps un environnement sécurisant et chaleureux...

Certains des volontaires déclarent que les territoires où évoluent ces entités sont comme bornés par une frontière, et que ces êtres ne peuvent les suivre au moment de la redescente dans la réalité ordinaire.

Sara témoigne à son tour : "J'ai toujours pensé que nous n'étions pas seuls dans l'univers. Je croyais que le seul moyen de les rencontrer serait de voir leurs soucoupes volantes et leurs lumières dans l'espace. Je n'aurais jamais imaginé que ce fut possible dans notre espace intérieur.

Je pensais que nous serions limités à percevoir des choses qui seraient en rapport avec notre propre sphère d'archétypes et notre mythologie." (...)

Alex Grey : Life & Death

"Je m'attendais plutôt à voir des guides spirituels et des anges, pas des formes de vie aliènes. C'était très différent de l'état de rêve, ou même de rêve éveillé qu'il m'arrive d'expérimenter. Seuls ceux qui ont vécu ça peuvent me comprendre. Ma vie en est complètement transformée."

Parfois les volontaires ont des difficultés à se remémorer certains épisodes, malgré des efforts soutenus : il s'agit pour le Dr Strassman d'un effet identifié sous l'expression "state-specific memory"... où le souvenir est attaché à un état particulier. Il "revient" lorsqu'on se retrouve sur le même plan de conscience. Cela expliquerait également pourquoi certains rêves nocturnes sont aussi volatils.... Bien des choses observées avec précision dans ces dimensions, comme des machines sophistiquées, ne peuvent être décrites au retour.

La molécule révèle des territoires assez méconnus, de haute énergie, qui ne se laissent pas aisément cartographier. Rick Strassman confie que jusqu'ici, avant d'entreprendre cette recherche, les récits d'abductions l'avaient très peu intéressé :

Alex Grey : Transfigurations

"Ca me semblait bien plus 'marginal' que l'étude des psychédéliques... Je me devais maintenant de creuser le sujet. Cette remarquable similitude m'a conduit à proposer que les expériences d'abduction sont rendues possibles par des doses anormales de DMT dans le cerveau.

Ca peut se produire de manière spontanée dès lors que la glande pinéale est stimulée. Il se passe la même chose avec un apport extérieur de DMT dans le cadre de nos recherches."

Le chercheur énumère ensuite dans son livre les nombreuses similitudes avec les principales caractéristiques recensées par le psychiatre John Mack. Il relève que les victimes d'enlèvements ont également rapporté que cette expérience est "plus réelle que la réalité ordinaire".

Un autre élément commun aux deux types d'expériences est la transformation spirituelle qui s'opère à la suite des rencontres, après avoir vécu "un changement radical dans la perception de l'espace-temps, un aperçu d'autres dimensions de la réalité ou d'autres univers... le sentiment d'être relié à l'ensemble de la création."

Strassman conclut ainsi son second chapitre sur les 'Contacts à travers le voile' :

"Si vous retiriez la référence à la DMT dans les compte-rendus que vous venez de lire, pourriez-vous différencier ces récits des témoignages d'un groupe d'abductés ?" Il note enfin qu'aucun de ses 60 volontaires, en remplissant le questionnaire préalable sur les motivations, n'avait exprimé le souhait de rencontrer "d'autres entités".

John Edward Mack (1929-2004) concluait dans ce sens. Ce professeur de psychiatrie à l'université de Harvard, et auteur de "Abduction & Passport to the Cosmos", s'était intéressé pendant plusieurs décennies aux récits de rencontres supposées avec des entités non humaines.

Selon lui : "Les recherches majeures de Rick Strassman contribuent à amplifier la prise de conscience que nous vivons dans un univers multidimensionnel, lequel est bien plus complexe et plus fascinant que celui représenté par nos théories scientifiques. Il est d'une importance capitale que nous assumions les implications de cette découverte, car elle a énormément de choses à nous apprendre sur ce que nous sommes et les raisons de notre présence ici."

John Mack

A noter que l'un des pionniers de la recherche sur la DMT est le Dr. Stephen Szara. Il avait découvert les effets psychédéliques de la molécule dans son laboratoire à Budapest, en Hongrie, au milieu des années 50, en l'expérimentant sur lui-même.

Le prochain ouvrage du Dr Strassman, "The Soul of Prophecy", sera publié d'ici la fin de l'année 2011. Le livre en français : "La Molécule de l'Esprit" (éditions Exergue) a été sous-titré "Les potentialités insoupçonnées du cerveau humain".

Peintures de Alex Grey

Compléments & Commentaires

Share This Post

DMT & Mondes aliens – 3/4

février 28th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur DMT & Mondes aliens – 3/4

Suite des recherches du Dr Rick Strassman sur les effets de la DMT...

Jeremiah fut l'un des 60 volontaires : "J'étais dans un processus évolutif. Ces intelligences s'occupent de nous. Il demeure un espoir, malgré toutes nos turpitudes. Je n'avais aucun moyen de modifier le cours de l'expérience. Ca dépassait toutes mes attentes ou ce que je pouvais imaginer. La surprise était totale ! J'ai essayé de m'ouvrir à l'amour, mais c'était stupide de ma part. Je devais me contenter d'observer."

Rick Strassman note dans ce cas que la tentative infructueuse de "s'ouvrir à l'amour" exclut qu'il ait été abusé par son imagination "parce que dans l'imaginaire rien ne l'aurait empêché d'y parvenir. Il a juste constaté que c'était une attitude presque ridicule dans cette situation."

Le rapprochement avec des récits d'abductions est flagrant. C'est pourquoi Rick Strassman postule que les abductés ont subi des décharges de mélatonine par stimulation de leur glande pinéale. "Avant de refaire une expérience, près de la moitié des volontaires nous disent à peu de choses près : "Je sais que je vais retrouver les entités..."."

Rick Strassman

Jeremiah analyse ainsi sa série de quatre expériences : "La DMT m'a montré que la réalité est composée d'une infinité de possibilités. Ca confirme l'existence d'autres dimensions. Ce serait trop simple de parler de planètes aliènes peuplées d'autres civilisations. Ces mondes sont bien plus proches de nous. Cette substance n'est pas une drogue au sens habituel. C'est davantage l'expérience d'une nouvelle technologie. On a le choix de participer ou non. Ca se déroule même si nous n'y prêtons pas attention. On ne revient pas à son point de départ, mais là où les choses ont évolué depuis son départ. Ce n'est pas une hallucination, mais une observation. Lorsque je me trouve là, je ne suis pas sous l'influence d'un produit. Je suis lucide et clair." Le Dr Strassman essaye de dégager les grandes lignes de ses 400 sessions :

"Il est surprenant de constater que les témoignages sont corroborants lorsqu'il s'agit de contacts avec des êtres immatériels.

Ca commence par un son et des vibrations qui s'amplifient jusqu'au moment où s'impose presque par surprise un monde entièrement "alien". Les volontaires se retrouvent sur un lit ou une sorte de couche de repos, dans un labo de recherches, ou un environnement technologiquement très avancé.

Les êtres très évolués qui se trouvent dans cet "autre" monde manifestent de l'intérêt pour le visiteur. Ils semblent prêts à commencer dès son arrivée comme s'ils l'attendaient, et n'ont pas de temps à perdre dans les préparatifs. Il y a parfois un être plus particulièrement chargé de diriger les opérations.

Nos volontaires ont fréquemment rapporté que les relations sont empreintes d'amour, d'attention à l'autre, mais parfois l'attitude de ces entités est strictement professionnelle.

Leur "activité" semble consister à tester, examiner, sonder, ou même modifier l'esprit et le corps du volontaire. Parfois ça commence par une phase de tests; s'ils sont satisfaisants, d'autres interactions peuvent s'ensuivre. Ils essayent de communiquer avec les volontaires, leur transmettant de l'information par des gestes, par télépathie, ou des images mentales. Nous ne pouvons être sûrs de leurs motivations, mais plusieurs sujets ont ressenti que ces êtres manifestent beaucoup d'empathie envers les individus et notre espèce."

Il est extrêmement délicat pour le chercheur de formuler des hypothèses : "Qui pourrait en conclure qu'une partie de notre tissu cérébral, une fois activée, puisse projeter des rencontres avec des êtres, se livrant à des expériences, et s'occupant de nous reprogrammer ?

La théorie du rève éveillé ne colle pas non plus avec les sensations des participants. La plupart ont spontanément témoigné que cette explication ne tenait pas la route.

Alex Grey : Writing

J'ai essayé de proposer que ces expériences étaient induites au niveau psychologique par nos peurs, nos attentes, ou des conflits non résolus. Mais le cumul de ces vécus ne pouvait s'expliquer par des manoeuvres de l'inconscient. En outre, comment l'imagination des volontaires pouvait-elle produire des états plus réalistes que la conscience de veille ? Chaque fois que j'avais essayé de rationaliser, les participants avaient préféré garder pour eux leurs expériences. Ils en étaient venus à monter un groupe d'entr'aide, en réalisant qu'il serait inutile d'en parler avec ceux qui ne pouvaient comprendre..."

A suivre...

Peintures de Alex Grey

Compléments & Commentaires

Share This Post

DMT & Mondes aliens – 2/4

février 25th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur DMT & Mondes aliens – 2/4

Nous avons vu dans la première partie que le Dr Rick Strassman a étudié les effets de la DMT (N,N-diméthyltryptamine), un puissant enthéogène.

Cette substance serait produite par la glande pinéale du cerveau humain, et c'est un agent actif de l'Ayahuasca.

La préparation se boit sous forme d'infusions ou de décoctions, à partir d'une liane du genre Banisteriopsis caapi, qu'on trouve dans la jungle amazonienne.

L'action du breuvage est assez complexe et due à l'association de plusieurs composants. Les ethnobiologistes occidentaux ont relevé que les Ayahuasqueros pouvaient utiliser 200 à 300 plantes pour composer leurs préparations.

Le programme de recherches s'est déroulé pendant cinq ans, de 1990 à 1995. Strassman a administré environ 400 doses de DMT à une soixantaine de volontaires, dans le cadre de l'école de médecine de l'Université du Nouveau-Mexique, à Albuquerque.

Il a formulé l'hypothèse que dans une phase d'approche de la mort, la glande pinéale produirait de la DMT, ce qui pourrait expliquer les séquences visuelles que rapportent les personnes revenues d'une NDE, de même que les expériences mystiques.

Le Dr Strassman note que René Descartes en avait fait le siège de l'âme, et qu'elle est considérée comme le 7ème chakras pour les yogis.

DMT - The Spirit Molecule

La DMT semble capable de produire dans la conscience les caractéristiques les plus fréquentes des abductions rapportées par des témoins ou des "contactés" : "Les séances peuvent durer dix à vingt minutes. Lorsque je relis mes notes de sessions avec mes volontaires, je suis toujours surpris de voir qu'un grand nombre parle de "rétablir le contact" avec "eux" ou d'autres êtres.

Pour les décrire, ils utilisent le plus fréquemment des expressions comme "entités," "êtres," "aliens," "guides," ou "aides". On trouve la même chose dans des récits d'expériences datant des années 50... On ne peut donc parler d'une imagerie typiquement New Age.

La molécule de l'esprit avait déjà révélé des mondes invisibles et leurs habitants bien avant que la science occidentale entreprenne ces recherches...

Notre approche contemporaine de la réalité repose sur la conscience de veille et nos outils sensoriels; or ces êtres sont immatériels.

Certains volontaires n'ont pas manqué de faire un rapprochement avec le "Petit Peuple invisible", le monde des elfes et des fées."

Lucas raconte : "Rien ne pourrait vous préparer à cela. Ca commence avec un son bzzzz. Ensuite ça s'est intensifié, c'était plus intense et plus rapide. Je montais de plus en plus, et soudain POW! Il y avait une station spatiale juste en-dessous, et vers la droite. Je sentais au moins deux présences, une de chaque côté.

Elles m'ont guidé vers une plateforme. J'étais conscient que de nombreuses entités se trouvaient dans la station - des automates, des créatures de type androïdes comme un croisement entre des mannequins utilisés pour les tests de crash et des soldats de l'Empire de Star Wars, sauf que c'étaient des êtres vivants, pas des robots.

Il m'a semblé que des panneaux de commandes étaient disposés en divers endroits de leurs corps, notamment sur la partie supérieure de leurs bras. Ils étaient occupés à des travaux de routine sur des machines et ne me prêtèrent aucune attention. J'étais alors très perturbé et j'ai ouvert les yeux."

Le témoignage de Chris : "C'était impressionnant. Pas de couleurs au début. Mais le son habituel : une sorte de bourdonnement intérieur, agréable. Ensuite j'ai vu trois êtres, avec une apparence corporelle. Des rayons de lumière émanaient de leurs corps puis y retournaient. Ils étaient reptiliens et humanoïdes. Ils essayaient de m'amener à comprendre, sans mots mais par gestes. Ils voulaient que j'observe leurs corps de l'intérieur. J'ai regardé en eux et j'ai compris la reproduction, tout ce qui se passe avant la naissance, l'incarnation.

Alex Grey

Après que j'aie reçu ce qu'ils me communiquaient, ils sont restés là encore un moment. Leur présence était vraiment tangible."

D'autres patients rapportent avoir été examinés : "Ils voulaient savoir comment fonctionnait mon esprit. Ils ont introduit dans mes yeux des sortes de longues fibres optiques." Parfois les expérimentateurs ont le sentiment de se trouver dans une salle d'attente, une pouponnière, ou une salle de jeux peuplée de clowns animés. Les clowns et ces mêmes décors sont fréquemment cités par les volontaires.

Peintures de Alex Grey

A suivre...

Compléments & Commentaires

Share This Post

DMT & Mondes aliens – 1/4

février 22nd, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur DMT & Mondes aliens – 1/4

Rick J. Strassman, professeur en psychiatrie à l'école de médecine de l'Université du Nouveau-Mexique, est l'auteur de "DMT - La Molécule de l'Esprit" (2001) et co-auteur de "Inner Paths to Outer Space". Notes de lecture des chapitres "Contact à travers le Voile" :

Dès le début de sa carrière, Rick Strassman s'était fixé comme but de pratiquer des recherches légales aux Etats-Unis sur les substances psychédéliques, selon un protocole rigoureux. Dans le cadre de l'Université du Nouveau-Mexique, il s'était interrogé sur le rôle éventuel de la glande pinéale dans les états de conscience extra-ordinaires.

Le Dr. Strassman a poursuivi ses travaux cliniques de 1990 à 1995, en cherchant à déterminer la fonction de la mélatonine, l'hormone secrétée par la glande pinéale (épiphyse).

Le groupe de recherches qu'il animait a réalisé la première étude permettant de connaître le rôle principal de la mélatonine chez l'homme.

Il s'intéressa ensuite à la DMT, l'agent actif de l'Ayahuasca, et il entreprit en 1990 la seule expérimentation approuvée et financée par le gouvernement américain sur les psychédéliques pendant ces vingt dernières années.

Il avait du batailler pendant deux ans avant de recevoir le feu vert de la FDA pour évaluer les effets physiologiques de la DMT, et mettre au point le questionnaire d'évaluation "Hallucinogen Rating Scale", servant à mesurer les effets psychologiques de la DMT et autres substances enthéogènes.

Ces recherches sur les psychédéliques étaient approuvées et financées par le 'National Institute on Drug Abuse'.

DMT - The Spirit Molecule

Le chercheur explique : "En occident, les études sur la conscience se sont multipliées. Un volet particulier de cette recherche étudie les effets des agents psychoactifs sur la conscience. Dans le cadre de la Fondation Cottonwood, nous poursuivons l'exploration des mystères les plus étranges de l'esprit humain. Nous utilisons les composants psychoactifs des plantes pour étudier les divers champs de conscience manifestés chez l'homme, leur processus, et découvrir leurs bases biochimiques et physiologiques. Nous nous intéressons également aux implications médicales, sociales, et spirituelles de ces différents états, afin de savoir comment les appliquer au mieux pour soigner, développer la créativité et acquérir une certaine sagesse."

Rick Strassman

"Pendant des milliers d'années, des cultures indigènes ont utilisé des plantes médicinales pour induire avec méthode des états de conscience amplifiés et de type mystique. La science occidentale commence à peine à s'intéresser aux immenses ressources du savoir traditionnel concernant ces plantes et leurs effets. Nous poursuivrons nos buts en confrontant diverses perspectives, scientifique, anthropologique, et spirituelle."

"Notre vice-président, le Dr. Steven Barker de l'Université de Louisiane, met au point un nouveau protocole ultra-sensible pour mesurer les émissions naturelles de DMT et d'agents similaires dans le corps humain. Ceci devrait nous permettre de comparer les quantités habituelles avec celles qu'on relève lors des états de conscience amplifiés."

Le Dr Strassman sait que ses recherches ne feront pas l'unanimité: "Ceux qui ont expérimenté des "abductions aliènes" ou qui s'y intéressent - persuadés de la "réalité" de ces expériences - seront probablement choqués d'apprendre que pour moi la DMT est directement impliquée dans ces évènements. (...)

D'autres ne manqueront pas de réfuter l'idée que la DMT peut permettre à nos cerveaux de percevoir la matière sombre ou des univers parallèles, tels des plans d'existence habités par des entités conscientes."

Le Dr Strassman note que bon nombre des abductés ont durablement souhaité orienter leur vie vers une plus grande spiritualité. De nombreux volontaires ont décrit avec précision des rencontres avec des "présences" intelligentes mais non-humaines, souvent qualifiées d'aliens. Presque tous les participants ont témoigné avoir vécu des expériences exceptionnellement profondes.

Aaron est l'un d'eux. Il raconte : "J'ai commencé par voir une série de mandalas, et j'ai eu des visions pouvant évoquer des fleurs de lys. Puis un genre d'insecte s'est imposé à mon regard, planant au-dessus de moi alors que la session commençait. Cette chose m'a aspiré hors de ma tête, me projetant dans l'espace, sous un ciel sombre avec des millions d'étoiles.

Je me trouvais dans une sorte de salle d'attente, extrêmement vaste. Je me sentais observé par plusieurs espèces d'insectes. Puis ils ont cessé de s'intéresser à moi. J'ai été emporté vers l'espace et j'ai été examiné."

"La rencontre de ces insectes de type alien fut pour moi le mauvais côté de l'expérience. Un peu comme si j'étais possédé, comme si quelqu'un ou quelque chose prenait le contrôle. J'ai du me défendre. J'étais conscient de leur présence, et c'était réciproque. J'ai alors pensé qu'ils devaient avoir des objectifs.

C'est un peu comme s'aventurer dans une région inconnue, sans bien savoir quelle est la nature de l'endroit. Nous n'avons pas les références nécessaires pour comprendre le fonctionnement des êtres reptiliens qui s'y trouvent."

Le Dr. Strassman vit et exerce actuellement à Taos, Nouveau-Mexique. Professeur de Psychiatrie, il préside la "Cottonwood Research Foundation", un organisme non-lucratif qui se consacre à la recherche sur la DMT et autres substances psychoactives. - Source

Alex Grey - DMT

Peintures de Alex Grey

A suivre, avec d'autres témoignages...

Compléments & Commentaires

Share This Post

Ovnis : Terence McKenna & l’approche chamanique

février 19th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Ovnis : Terence McKenna & l’approche chamanique

Terence McKenna abordait le sujet Ovni lors du symposium "Angels, Aliens and Archetypes" auquel participait également le chercheur Jacques Vallée en 1987 : "Comment pourrions-nous comprendre l'électricité si notre approche consistait à nous placer au sommet d'une colline en attendant d'être frappés par la foudre ?

Il me semble que nous avons cette même attitude vis-à-vis des Ovnis. Nous avons très peu d'éléments pour évaluer ce que représente vraiment ce phénomène.

Une première possibilité, qui me semble dépassée, serait qu'il s'agisse d'un phénomène naturel, comme des forces piézoélectriques ayant la capacité d'interagir avec le subtil dispositif électro-chimique du système nerveux humain, afin de créer une sorte d'hallucination, une transfiguration, ou un ravissement.

Plus concrètement, ça se ramène à trois questions : Est-ce que nous y sommes pour quelque chose ? Sommes-nous visités, ou bien y a-t-il un autre occupant dans la maison dont nous ne serions pas conscients ?

Terence_McKenna

J'ai eu des expériences de contact, j'ai observé un Ovni de très près, il m'est arrivé de rencontrer des entités d'autres dimensions, mais ça ne m'a pas déterminé à adopter une position tranchée. Malgré l'attention extrême que je portais à cette observation, il ne me semble pas possible de conclure parce qu'il y a toujours des éléments qui contredisent les autres hypothèses.

Jacques Vallée n'est pas revenu là-dessus tout à l'heure mais je me souviens que dans son ouvrage, le "Collège invisible", il avait insisté sur l'absurdité qui fait partie des expériences de contact, où le récit du contacté contient le plus souvent des détails qui nous sembleront parfaitement ridicules. C'est comme si des éléments d'invalidation devaient toujours être incorporés dans les récits les plus sincères afin d'entretenir le doute. De ce fait, le monde scientifique n'estime pas utile d'étudier plus avant le phénomène qui leur semble relever surtout de la pathologie

Modern Myth

Je relisais récemment Carl Jung et son "Flying Saucers, A Modern Myth of Things Seen in the Skies" publié en 1954, et je pense que personne à ce jour n'a surpassé son approche."

[Extrait condensé : "Le problème de l'existence physique éventuelle des objets volants me parait tellement important que je crois de mon devoir de lancer un cri d'alarme, comme je le fis à l'époque où se préparaient des événements qui devaient frapper l'Europe au plus profond d'elle-même".] - Source

Terence McKenna poursuit : "J'ai tendance à penser que nous ne pouvons correctement aborder le problème des Ovnis, ou d'autres domaines aussi subtils, à cause des restrictions de notre langage. Il serait vain de tenter de rallier un consensus sur le sujet. Nous sommes déjà incapables de nous accorder sur ce qui caractérise un soufflé réussi. Donc je pense que nous passons totalement à côté en tentant de proposer une explication définitive.

Si le phénomène Ovni est une manifestation du superviseur de l'inconscient collectif, nous devrions alors nous demander pourquoi, et comment procède-t-il ?

Terence McKenna rend hommage à Jacques Vallée et à son "système de contrôle spirituel" :

A part Jung, le seul à mon avis qui ait correctement abordé la question est Jacques Vallée, quand il a écrit : "Il est moins utile de s'interroger sur la nature du phénomène que de s'intéresser aux effets qu'il produit; on voit alors clairement que les Ovnis laminent notre foi en la science.

Ils sont un antidote au paradigme scientifique qui s'est développé depuis 400 ans et nous a conduit au bord de la catastrophe mondiale...."

Il pense qu'il existe dans la structure de la psyché humaine une sorte de super-ego, un contrôleur supérieur dans la conscience collective, qui est capable d'agir en suscitant des phénomènes qui tendent à rectifier des dérives pathologiques ou mortelles dans la conduite de nos sociétés. Les corrections nécessaires ne peuvent intervenir au niveau personnel ni institutionnel; c'est alors le niveau supérieur de la conscience collective de l'espèce, comme un dispositif de contrôle, qui fait obstacle aux idéologies destructrices qui se sont mises en place et produit des manifestations capables de les éradiquer.

Pour moi, l'objectif des manifestations Ovnis est de contrer les effets du rationalisme dominant qui entraîne actuellement autant de souffrances, en injectant des éléments capables de le déstabiliser.

Terre

Il existe une autre possibilité où le gouverneur supérieur n'aurait pas directement pour rôle de renverser le matérialisme ambiant : il se peut que nous partagions depuis toujours cette planète avec une autre espèce intelligente, qui nous avait longtemps laissés évoluer librement, jusqu'au point où nous commencions à représenter une nuisance.

Dans ce cas, les conséquences sont les mêmes que celles évoquées précédemment."

Pour Terence McKenna, une divulgation de la vérité entrainerait un immense chaos dans nos sociétés : "J'ai abordé cet aspect avec une des entités et elle m'a répondu : 'Nous avons préféré que vous pensiez à une invasion aliène, parce que les populations seraient paniquées si nous leur laissions découvrir ce qui se passe vraiment!' "

"Je dois aussi mentionner la possibilité que ces engins volants ne soient pas des vaisseaux mais des capsules temporelles. Dans ce cas nous serions probablement fascinés de contempler nos très lointains descendants, venus nous porter le message d'un évènement majeur."

Le passage suivant est extrait d'une conférence titrée "Alien love", qui situe le niveau de ses expériences personnelles : "Ces myriades d'êtres que je rencontrais dans ces séances se métamorphosaient en d'étranges machines, semblables à d'énormes sphères ciselées comme des joyaux, qui leur permettaient de créer des objets en les chantant."

Les aliens se trouvent en ce cas dans un endroit inattendu... le champ de la conscience, toujours aussi méconnu.

McKenna ajoute : "Je suis toujours stupéfait que nous nous posions la question depuis 45 ans, sans que personne n'ai encore émis ce genre de proposition : si nous pensons être visités par des formes de vie organiques et intelligentes venues d'une autre dimension ou d'une région de notre galaxie, nous devrions alors examiner très attentivement notre environnement pour y rechercher des traces de leur présence.

Pourrait-on trouver des formes de vie, parmi les millions que nous connaissons, qui ne seraient pas originaires de cette planète ? Il serait possible de lancer une étude comparative de l'ADN. Certains d'entre vous savent déjà ce que j'en pense : les plantes et les champignons qui renferment des substances psychoactives ont les meilleures chances de figurer parmi les envahisseurs extraterrestres dans l'environnement de cette planète."

En résumé : "Sans le recours aux substances psychédéliques, je pense qu'on ne pourra pas aborder sérieusement la question des Ovnis; ce serait comme tenter de comprendre la nature de l'univers en se privant d'un bon télescope." - Source

Sur les états amplifiés de conscience et le rôle des "forces spirituelles", on peut lire cette présentation de Graham Hancock en décembre 2010.

Compléments & Commentaires

Share This Post

La Connexion Ayahuasca-Aliens 2/2

février 16th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur La Connexion Ayahuasca-Aliens 2/2

Suite de l'article publié avant-hier, qui concerne les descriptions de soucoupes volantes et de leurs occupants par les chamanes d'Amazonie, en relation avec l'hypothèse métamorphique :

"Le fait de voler est l'un des thèmes parmi les plus récurrents dans toutes les pratiques chamaniques. Le chamane peut se métamorphoser en un oiseau, un insecte, ou un être ailé. Il peut être transporté par un animal ou une entité vers d'autres dimensions.

Pour exprimer l'idée de voler, les chamanes contemporains se servent parfois de métaphores empruntées à des innovations récentes.

C'est pourquoi il n'est pas étrange que le thème des Ovnis, lequel fait partie de l'imagerie moderne - peut-être sous l'angle proposé par Carl Gustav Jung (1959), ou comme une expression archétypale relative à notre époque - soit utilisé par les chamanes pour signifier le ravissement spirituel vers d'autres réalités.

Pablo Amaringo

Les soucoupes volantes, les entités extraterrestres, et les civilisations intergalactiques que représente Pablo Amaringo dans ses peintures ne doivent pas nécessairement être considérés comme des représentations inhabituelles ou étrangères au chamanisme amazonien; ils peuvent être des résurgences de thèmes anciens.

Pablo Amaringo

Les récits de voyages chamaniques sous l'influence de l'Ayahuasca et autres plantes psychotropes, même issus de tribus amazoniennes culturellement isolées, intègrent également l'idée qu'un chamane monte vers les cieux où il fréquente des entités célestes.

Dans certains cas, les chamanes expliquent que ces créatures spirituelles viennent se manifester sur le lieu de la cérémonie. (cf. Gomez 1969; Reichel-Dolmatoff 1971:43,173; Vickers & Plowman 1984:19; Ramirez de Jara & Pinzon 1986:173-4; Chaumeil 1982:40; Cipoletti1987;etc.).

Dans la mythologie Cuna, et les récits qui concernent les héros traditionnels, il y a de nombreuses références à ces soucoupes volantes. Cette notion s'est étendue au folklore, mais leurs descriptions concernent également des manifestations dans la vie courante. (Gomez 1969:67)

Jacques Vallée (1979) et Bertrand Méheust (1988) ont souligné le parallélisme qu'on peut constater entre les thèmes folkloriques, les voyages chamaniques, et les abductions par des soucoupes volantes. De même que les autres parties du monde, l'Amazonie d'aujourd'hui est constamment bombardée par de nouvelles images et des symboles venus d'ailleurs, qui s'intègrent rapidement aux croyances traditionnelles.

Pablo Amaringo

D'un autre côté, la connexion entre les Ovnis et la DMT a été amplement soulignée par Terence McKenna, lequel a démontré statistiquement qu'un grand nombre de personnes ayant absorbé 15mg de psilocybine, de manière "récréative" rapportent un contact extraterrestre.

Cette dose est suffisante pour déployer tout le spectre des effets psychédéliques (cf. McKenna 1984,1989). Des occidentaux ont témoigné dans le même sens après avoir pris de l'Ayahuasca, du Psilocybe Cubensis, ou de la diméthyltryptamine (DMT). "Certaines recherches tendent à montrer que la DMT est produite naturellement en très petites quantités par la glande pinéale, connue également sous le nom d'épiphyse."

Ainsi que Jacques Vallée l'a fait remarquer (1979:209-10), les Ovnis sont des manifestations physiques qu'on ne peut appréhender sans leurs références psychiques et symboliques. Le thème des Ovnis ne devrait pas être ignoré des anthropologues cognitifs, de la psychologie des profondeurs, et de tous ceux qui s'intéressent aux mythologies de l'homme d'aujourd'hui." - Source

Pablo Amaringo

Compléments & Commentaires

Share This Post

Retour sur l’affaire Travis Walton

février 15th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur Retour sur l’affaire Travis Walton

Le programme TODAY du réseau MSNBC ouvre une nouvelle série sur les "Mystères inexpliqués", présentée par Amy Robach. Le 12 février, elle est revenue sur l'affaire d'enlèvement qui concerna Travis Walton le 5 novembre 1975, à Snowflake, Arizona, devant six employés des eaux & forêts. La video de l'émission ainsi que le film "Fire in the Sky" ont été mis en ligne ICI.

Share This Post

La Connexion Ayahuasca-Aliens 1/2

février 13th, 2011 Posted in Février 2011 | Commentaires fermés sur La Connexion Ayahuasca-Aliens 1/2

L'hypothèse métamorphique n'est pas souvent développée, parce que le concept n'est pas encore très répandu, mais elle s'offre comme une voie de recherches à part entière pour tenter d'expliquer le phénomène Ovni. Elle est déjà très présente dans les films et les séries TV.

Cet article en deux parties aborde le sujet sous l'angle des pratiques chamaniques et les connaissances obtenues pendant des séances avec l'Ayahuasca, "un breuvage à base de lianes consommé traditionnellement par les chamanes des tribus indiennes d'Amazonie."

"Le peintre et chamane péruvien Pablo César Amaringo (1943-16 novembre 2009) avait publié "Ayahuasca Visions, The Religious Iconography of a Peruvian Shaman", un recueil de ses peintures représentant des visions obtenues pendant des cérémonies avec l'ayahuasca. L'ouvrage fut réalisé en collaboration avec l'anthropologue Luis Eduardo Luna, Ph.D. Les Vaisseaux extraterrestres occupent une large part de ses motifs.

Pablo Amaringo

Lorsque la guérisseuse qui avait soigné sa soeur lui a fait prendre de l'Ayahuasca, Pablo vit une immense soucoupe volante dont le bruit effrayant l'avait paniqué (Vision 7). Don Manuel Amaringo, le frère ainé de Pablo, m'a raconté une histoire similaire. Les larmes aux yeux, il m'a raconté que le chant (Icaro) qu'il utilisait le plus souvent pour soigner des gens lui avait été donné par une fée nommée Altos Cielos Nieves Tenebrosas, qui était venue à bord d'un grand vaisseau bleu.

Pablo Amaringo

Bien qu'il ait souvent représenté des vaisseaux, Pablo n'en parlait pas très volontiers. Selon lui ces véhicules peuvent adopter toutes sortes de formes, ils sont capables de se déplacer à des vitesses prodigieuses, et de voyager sous les eaux et la terre.

Les êtres qui les utilisent sont comme des esprits, leurs corps sont plus subtils que les nôtres, ils ont la faculté d'apparaître et disparaître à volonté.

Ils font partie de civilisations extraterrestres avancées qui vivent en parfaite harmonie. De grandes civilisations amérindiennes telles que les Mayas, les Tiahuanacos, et les Incas étaient en contact avec ces êtres.

Pablo apprit pendant ses voyages avec l'ayahuasca que les Mayas connaissaient ce breuvage, et qu'ils sont partis vers d'autres mondes par ce moyen, mais qu'ils sont sur le point de revenir. Il expliquait que certaines des soucoupes volantes qu'on observe aujourd'hui sont pilotées par des sages Mayas.

Martti Parssinen, l'historien finlandais, m'a signalé un texte écrit par le Père Francisco de San José qui raconte une une curieuse manifestation observée par des missionnaires au confluent des rivières Pozuzo et Ucayali le 8 août 1767. Une nuit, le Père Francisco et ses compagnons étaient encerclés par un groupe de Conibos hostiles, qui leur lançaient des flêches, et ils tentaient de se défendre au pistolet :

"Pendant cette bataille, il s'est passé un évènement mémorable. Un globe de lumière plus brillant que la Lune a survolé la ligne des Conibos, éclairant toute la zone. Je ne sais si les Indiens ont perçu l'étrangeté de la situation, mais ils ont cessé de nous tirer des flêches..." (San José 1767:364)

Les Extraterrestres sont en contact avec les nina-runas (peuple du feu) qui vivent dans les volcans. Ils communiquent entre eux par télépathie.

On peut voir ces êtres et leurs véhicules grâce à l'ayahuasca, mais peu de pratiquants ont établi un contact avec eux.

Seuls quelques élus bénéficient des chants de pouvoir que ces extraterrestres enseignent, et c'est d'eux qu'ils reçoivent des informations utiles pour soigner leurs patients.

[Le chamane Guillermo Arevalo a témoigné dans le même sens lors d'une émission sur 'Radio Ici & Maintenant!' en septembre 2010]

Guillermo Arevalo

L'anthropologue française Francoise Barbira-Freedman, qui a mené de nombreuses recherches parmi les Lamistas de la province de San Martin, m'a raconté que les visions de vaisseaux étaient fréquentes pendant les cérémonies d'ayahuasca.

Lorsque j'ai rendu visite à Don Manuel Shuna, l'oncle de Pablo, âgé de plus de 90 ans, je lui ai montré plusieurs photos des peintures de Pablo. Alors que j'attirais son attention sur la représentation d'une soucoupe volante, il m'a confié avec beaucoup d'émotion, et un certain stress, qu'il avait été harcelé pendant ces deux dernières années par des êtres qui sortaient de telles machines. Selon lui ces gens se déplacent légèrement au-dessus de la surface des eaux.

Pablo Amaringo

Don Manuel explique que leurs machines font environ 50 mètres de long, émanant des lumières qui dissipent la nuit. Au repos, elles ne touchent jamais le sol ni l'eau, mais se maintiennent en suspension dans l'air. Parfois, les êtres à bord de ces machines renversent des arbres qu'elles finissent par emporter. Don Manuel ajouta :

"Ils savent quand je vais boire de l'ayahuasca. Ils approchent et chantent toutes sortes de chants, de même que les icaros que je connais. Ils savent également comment prier.

Ils sollicitent mon amitié, parce qu'il y a des choses qu'ils ne savent pas encore. Ils aimeraient m'emmener avec eux, mais je refuse de les accompagner parce qu'ils se mangent entre eux.

Ils ont essayé de m'effrayer en faisant bouger la terre, ou en faisant tomber de grands arbres. Ils m'ont presque rendu fou. Mais ils ne s'approchent plus de moi, parce que je leur ai soufflé du mapacho (tabac de purification)."

Il est bien sûr très difficile d'apprécier ce témoignage. Il semble que les chamanes soient en permanence enclins à s'approprier symboliquement tout ce qu'il voient et entendent même si c'est inédit pour eux, utilisant ces éléments dans leurs visions comme des métaphores vivantes afin d'explorer toujours davantage les sphères de l'esprit, d'enrichir leur savoir, ou de se défendre contre des attaques surnaturelles." - Source

A suivre ...

Compléments & Commentaires

Share This Post