Didier de Plaige

Mercredi 1er Juillet

juillet 1st, 2009 Posted in Juillet 2009 | Commentaires fermés sur Mercredi 1er Juillet

Budd Hopkins est un peintre et sculpteur, né en juin 1931, qui est l'une des principales références dans le domaine des abductions.

Témoin en 1964 d'une manifestation Ovni en plein jour, qui dura plusieurs minutes, il adhéra au NICAP et continua de se documenter.

En 1975, Hopkins et Ted Bloecher étudièrent l'affaire de North Hudson Park, dans le New Jersey, dont les récits de rencontres rapprochées étaient particulièrement bien documentés.

Hopkins continua à compiler des témoignages de "temps manquants" et il émit l'idée que des enlèvements pouvaient en être la cause.

A la fin des années 80, Hopkins était devenu un personnage incontournable de l'ufologie. Il a mis en place l'Intruders Foundation en 1989. Les auteurs du film "Intruders", en 1992, se sont inspirés de ses recherches.

Budd Hopkins
Witnessed

Egalement, son roman de 1996, "Witnessed", est centré sur un cas d'abduction classique survenu en 1989 près du Brooklyn Bridge de New-York.

"Cette affaire est unique parce qu'elle a impliqué plusieurs abductés (qui ne se connaissaient pas). En outre, ce cas a révélé que des abductions s'étaient produites avec des membres d'une même famille." - Source

Avec ce texte, Budd Hopkins invite chaque candidat à des séances de régressions hypnotiques à bien réfléchir aux implications d'une telle démarche : "Chercher à se remémorer ses éventuelles expériences Ovnis : avantages & inconvénients".

"La décision de rechercher l'origine de rèves qui nous perturbent, en lien avec les Ovnis, de souvenirs et de diverses expériences, ne peut se prendre à la légère. En fait, ce pourrait être une démarche cruciale qui engage toute votre vie. C'est l'une des rares occasions où un choix qu'on effectue en pleine conscience peut modifier entièrement notre mode de vie. Si celà vous conduit à réaliser que vous avez vécu une abduction, il ne sera plus possible de faire marche arrière. Vos relations avec vos amis et vos proches, et votre rapport au monde, vont se transformer radicalement. Il est donc nécessaire de bien réfléchir avant de prendre la décision de rechercher ces souvenirs.

Intruders

Il y a de nombreuses raisons pour ne pas se lancer dans cette exploration. Tout d'abord, le moment pourrait être mal choisi. Si l'on se trouve par exemple dans un état d'instabilité à cause d'évènements personnels - comme un divorce, un décès dans la famille, ou autres difficultés - les meilleures conditions ne seraient pas réunies pour se lancer dans une aventure potentiellement traumatisante.

Que vous soyez ou non sujet à des "problèmes émotionnels", vous devez de toutes façons considérer attentivement votre situation présente. Les souvenirs d'abductions peuvent être parfois très pénibles à revivre, et ce serait encore plus difficile dans ces circonstances particulières. Ils ne vont pas disparaître, et pourront toujours être examinés plus tard.

En décidant de faire ressurgir ces souvenirs enfouis, vous devez vous attendre à relever de nouveaux défis qui peuvent parfois s'avérer complexes. Tout évènement relatif aux Ovnis qui est ramené à la surface peut apporter son lot de révélations inattendues - ou même entraîner une cascade d'enchaînements traumatisants. Vous pourriez alors commencer à redouter d'affronter l'avenir, de crainte que ces évènements se reproduisent.

Il se peut que vous vous posiez des questions sur l'éventuelle implication de votre famille en marge de ce qui vous est arrivé. Autant de choses assez désagréables à devoir assumer. Le fait de vous rappeler de vos expériences Ovnis, et d'accepter leur réalité, peut altérer vos relations avec ceux qui vous sont les plus proches.

Des abductés ont eu la chance que leur famille et amis aient totalement accepté leurs récits, mais ils sont malheureusement peu nombreux dans ce cas. Raconter son abduction peut faire douter de votre équilibre mental. Après tout, de tels récits sont forcément étranges.

Si vos proches se soucient vraiment de ce qui vous concerne, il est normal qu'en réaction ils se préoccupent de votre santé mentale.

Par conséquent vous devez aussi comprendre leur point de vue. Si vous décidez d'entreprendre une recherche sur ce qui vous est arrivé, et découvrez que ça repose sur des faits apparemment avérés, vous bénéficierez certainement d'un accroissement de vos perceptions. Vous pourriez être capable pour la première fois de comprendre des pensées et des actes jusque là inexplicables, et aussi les raisons de vos peurs.

Abduction

En permettant à des évènements réprimés de faire surface, vous pouvez résoudre bon nombre de vos problèmes. Certains abductés nous ont confié qu'ils avaient retrouvé le sommeil, et la capacité d'assumer leur vie quotidienne en étant débarrassés de leurs angoisses, qui étaient liées aux mémoires enfouies et leur causaient des cauchemars; ils parviennent maintenant à se libérer des pressions inconscientes. Il est possible de ramener ces incidents à la conscience, afin de pouvoir s'en affranchir et les neutraliser.

Missing Time

Quand un évènement traumatique réprimé est clairement perçu dans son ensemble, il commence à perdre de son pouvoir de nuisance. Ceux qui ont choisi d'engager un tel processus, pour savoir ce qui leur est réellement arrivé, ne regrettent (presque) jamais cette décision.

Si vous décidez d'entreprendre la démarche, n'en attendez pas des révélations immédiates. Vous devez CESSER DE LIRE TOUT CE QUI CONCERNE LES OVNIS & LE PHENOMENE DES ABDUCTIONS, parce qu'une surcharge d'information peut compliquer le processus de récupération. La mémoire peut nous jouer des tours, même pendant une régression hypnotique, et vous risquez de ne pas faire la différence entre ce qui vous est réellement arrivé et ce qui relève de l'imagination.

Il s'agit d'un processus d'apprentissage cumulatif. Celà prend du temps, et requiert un peu de pratique avant de se sentir à l'aise et être capable de se concentrer sur la récupération de la mémoire. Vous devez toujours rester ouvert à la possibilité que les rèves et les mémoires enfouies n'aient jamais eu de réalité.

Souvenez-vous que la décision d'entreprendre une telle démarche est extrêmement sérieuse.

Elle peut vous lancer dans une "aventure" qui comporte des aspects positifs et négatifs. Ca ne concerne que vous, et personne ne doit influencer votre décision. Quand vous ferez votre choix, assurez-vous d'avoir bien pesé le pour et le contre afin de l'assumer pleinement dans les années à venir." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mardi 30 Juin

juin 30th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Mardi 30 Juin

Gary S. Bekkum poursuit sur American Chronicle sa série d'articles, commencée en 2007, intitulée "Jeux d'Espions, Mensonges, et Détecteurs de stress".

On peut se reporter au 25 juin dernier pour constater que Bekkum s'intéresse en parallèle à plusieurs pistes dans les milieux du renseignement américain, et utilise cette notion du "Coeur de l'histoire" dans différents contextes, pour parvenir à cerner le "fond de vérité" qui se trouve selon lui dans les nombreuses opérations de désinformation propagées sur Internet.

"Le coeur de l'histoire implique de hauts responsables des services de renseignement et nous ramène à l'affaire SERPO, une "saga" sur les contacts entre le gouvernement américain et des intelligences extraterrestres.

Ufo spy games

Certains pensent que SERPO pourrait n'être qu'une fiction intéressante, amplifiée par sa propagation sur la Toile, qui l'aurait consacrée comme un mythe moderne..

D'autres sont d'un avis différent, et ils occupent de hautes fonctions à la DNI (Direction du Renseignement National) : Ron Pandolfi fut analyste à la CIA, et Kit Green, également Chef de section à la CIA, est consultant du Comité TIGER de la DIA sur les questions de sécurité nationale, pour ce qui a trait à l'évolution accélérée des technologies. Tous deux pensent que d'autres informations vont suivre."

Serpo movie

Pour mémoire, un professeur de langue anglaise nommé Victor Martinez, habitant à Los Angeles, animait une liste d'informations par emails adressées à 300 destinataires, dont une majorité d'ufologues.

A partir de la fin novembre 2005, jusqu'au 2 juillet 2008, il a été choisi par des "informateurs" - qui se présentaient comme d'anciens agents de la DIA - pour diffuser une trentaine de "Messages" particulièrement attractifs.

Une bande dessinée est sortie l'an dernier, et un film est en préparation.

Le Projet Serpo, sous-titré "Programme d'Échange de Zeta Reticuli", consistait en une "Publication progressive de documents confidentiels, dans le cadre d'un programme top secret qui concerne l'échange de douze personnels militaires des USA, avec une planète de Zeta Reticuli, entre les années 1965 et 78."

L'histoire commençait là où se termine le film "Rencontres Rapprochées du IIIème Type", de Spielberg (1978), avec l'embarquement dans la soucoupe des visiteurs d'un corps expéditionnaire de 12 personnes, 10 hommes et deux femmes.

Rencontres rapprochées

En impliquant maintenant directement Ron Pandolfi et Christopher "Kit" Green, Gary Bekkum relance l'idée que la diffusion de ces Messages a pu servir à tester une méthode d'acclimatation dans le milieu ufologique. Malgré certaines incohérences dans le récit, notamment sur l'astronomie, le "Coeur de l'Histoire", avec même seulement 10% de vérité, comme le pense Bill Ryan, consisterait à faire passer l'idée que des échanges ont bien eu lieu à cette époque entre le gouvernement américain et des visiteurs extraterrestres.

Il est probable que pour rester en bonnes relations avec le monde du renseignement où il a depuis longtemps des contacts de haut niveau, Gary Bekkum n'a pas révélé les positions de Pandolfi et Green sur l'affaire Serpo sans avoir au moins obtenu leur feu vert. - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Lundi 29 Juin

juin 29th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Lundi 29 Juin

Roger Marsh publie fréquemment dans The Examiner les développements concernant certaines observations d'Ovnis qui ont été rapportées sur le site web du Mufon. Il s'intéresse surtout à faire des rapprochements entre plusieurs affaires, ce que ne fait pas l'organisation qui enregistre les rapports et délègue parfois des enquêteurs sur le terrain. Il s'agit plutôt ici de souligner l'intérêt de sa démarche, que d'exposer des affaires en détails.

Roger Marsh

Par exemple, son article du 27 juin rassemble trois cas d'objets sphériques qui se sont manifestés dans deux Etats du pays : "Une sphère très particulière a été récemment observée par trois témoins différents situés dans deux états, et ça pourrait être le même objet. C'est ce que j'ai constaté à partir de la base de données du Mufon. Un quatrième cas près de Roswell, au Nouveau-Mexique, présente des similarités.

Sphère

Le 22 avril, près de Dallas, un homme qui se trouvait devant une boutique de réparation de voitures a levé les yeux quand il a entendu le bruit d'un chasseur de l'armée, suivi de près par deux autres.

Mais ce sont deux autres objets qui ont plus particulièrement attiré son attention. Le témoin a raconté qu'ils avaient une forme triangulaire, avec des sphères aux trois extrêmités "reliées par ce qui ressemblait à des structures tubulaires noires, ou des sortes de faisceaux."

Il est rentré dans la boutique pour chercher des jumelles, mais en ressortant 20 secondes plus tard, il a constaté que les deux objets avaient disparu. Les trois avions de combat se dirigeaient alors vers l'endroit où il avait vu ces sphères en dernier lieu.

Le 23 mai, dans la petite ville de Crockett, au Texas, une femme avait vu dans le ciel "un immense objet triangulaire à plusieurs niveaux" qui était stationnaire. Elle a déclaré que "des orbs blanches et lumineuses se trouvaient aux trois pointes."

L'objet était silencieux. Elle avait pu l'observer pendant 10 minutes. Ensuite : "l'une des trois orbs blanches s'est soudainement détachée du côté gauche." L'objet n'a pas bougé pendant 15 autres minutes, puis il a "simplement disparu."

Crockett se trouve dans le Comté de Houston, au nord-est du Texas, et compte 7.141 habitants; la ville tient son nom de Davy Crockett, qui aurait campé dans la région alors qu'il se rendait à Alamo.

Plus près de nous, à Kansas City le 16 juin, un autre témoin qui se trouvait dans son jardin a vu "trois grandes sphères reliées par un bras de grande taille ou une protubérance, qui formait un angle sous l'engin."
J'ai déjà consacré
un article à cette affaire où des chasseurs de l'armée ont été vus en train de poursuivre de tels objets.

Marge Padgitt, directrice du Mufon pour Kansas City, cherche actuellement à recueillir des dessins du témoin. De son côté Fletcher Gray est sur l'affaire de Crockett. Jeremy Ray s'occupe du cas signalé près de Dallas.

Le rapport sur un autre objet sphérique, près de Roswell, avait donné lieu à un autre article, publié le 15 juin : "Il avait disparu et était réapparu en quelques secondes, se séparant en deux parties, qui se sont rapidement rassemblées de nouveau." - Source

NM June10th2009

Compléments & Commentaires

Share This Post

La comète de la Toungounska

juin 28th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur La comète de la Toungounska

L'évènement de la Toungounska en 1908 n'avait pas été causé par un astéroïde de matière noire, ni une explosion nucléaire, et ce n'était pas pas non plus un crash de soucoupe volante...

"Les lancements des navettes spatiales ont permis de comprendre l'origine de l'explosion dite de la Toungouska en 1908. Elle a été causée par une Comète."

ScienceDaily (25 juin 2009) - Selon une recherche conduite à l'Université Cornell, la mystérieuse explosion dévastant la forêt sibérienne le 30 juin 1908 sur un rayon de 20 kilomètres, avait été certainement causée par l'entrée d'une comète dans l'atmosphère terrestre.

On doit cette conclusion à l'observation d'un facteur inattendu : le panache des navettes spatiales lancées un siècle plus tard.

La recherche publée par la revue Geophysical Research Letters, rapproche les deux évènements en montrant ce qui s'est passé dans chaque cas le jour suivant : des nuages nacrés, visibles de nuit, qui sont constitués de particules de glace et ne se forment qu'à très hautes altitudes et à des températures extrêmement basses.

William K. Hartmann

Pour Michael Kelley, Professeur de Mécanique à Cornell qui a dirigé l'équipe de recherches : "C'est comme si nous venions de résoudre une affaire judiciaire qui datait d'un siècle. La preuve est maintenant bien établie qu'une comète a frappé la Terre en 1908." Les hypothèses antérieures évoquaient des comètes ou des météroïdes.

Les chercheurs soutiennent que les immenses quantités de vapeur d'eau répandues dans l'atmosphère par le noyau glacé de la comète furent capturés par des tourbillons, dotés d'une grande énergie, par un processus qu'on nomme des turbulences à deux dimensions.

Toungounska

C'est ce qui explique pourquoi des nuages nacrés se sont formés un jour plus tard à plusieurs milliers de kilomètres.

Les nuages nacrés se forment naturellement dans la stratosphère à une altitude située entre 15.000 et 25.000m au-dessus des régions polaires, pendant l'été, quand elle est à une température inférieure à -78 °C.

"En raison de leur altitude et de la courbure de la terre, ces nuages reçoivent la lumière du soleil alors qu'il est sous de l'horizon à l'aube et au crépuscule, et réfléchissent la lumière vers le sol." - Source

Pour les chercheurs, le panache des propulseurs de la Navette Spatiale ressemble à ce qu'on observe pendant l'entrée d'une comète.

Un seul vol de la navette injecte 300 tonnes de vapeur d'eau dans la thermosphère terrestre (située entre 85 et 600 km d'altitude), et on a constaté que les particules d'eau se déplacent jusque dans les régions de l'Arctique et l'Antarctique, où elles forment des nuages en se positionnant dans la mésosphère.

Kelley et ses collaborateurs avaient constaté le phénomène des nuages noctilucent plusieurs jours après le lancement d'Endeavour (STS-118), le 8 août 2007. Des formations nuageuses similaires avaient été observées après des lancements en 1997 et 2003.

Après l'explosion de 1908, le ciel nocturne s'est illuminé brillamment pendant plusieurs jours au-dessus de l'Europe, et en particulier de la Grande-Bretagne - à près de 5.000 kms.

Nuages nacrés

Kelley raconte qu'il avait été intrigué par les rapports des témoins oculaires après l'évènement, et conclut que la formation de nuages nacrés pouvait expliquer ce phénomène. La comète aurait commencé à se fractionner à peu près à la même altitude que l'émanation du panache de la navette spatiale après son lancement. Dans les deux cas, de la vapeur d'eau se trouve répandue dans l'atmosphère.

Les scientifiques ont essayé de comprendre comment cette vapeur d'eau pouvait se déplacer à si grande distance sans se disperser, contrairement aux prédictions de la physique conventionnelle.

Lake_Cheko

Kelley a expliqué : "Ce transfert à des dizaines de milliers de kilomètres en très peu de temps n'est conforme à aucun modèle. C'est totalement nouveau, et ça représente un phénomène physique inattendu."

Les chercheurs soutiennent que ce comportement "nouveau", est du à des tourbillons contre-rotatifs qui sont animés d'une énergie extrême. Lorsque la vapeur d'eau est prise dans ces tourbillons, l'eau se déplace très rapidement - à près de 100m/s.

Charlie Seyler, professeur de l'Université de Cornell et co-auteur de l'article a expliqué que les scientifiques s'efforcent depuis longtemps d'étudier le comportement des vents dans ces régions supérieures de l'atmosphère.

Mais ce n'est pas facile avec des moyens traditionnels comme des fusées, des ballons ou les satellites.

Seyler a ajouté : "Nos recherches montrent que nous connaissons encore mal la région intermédiaire entre la mésosphère et la thermosphère".

La thermosphère est la couche de l'atmosphère qui se trouve au-dessus de la mésosphère, comme le montre une image de Grandpas.

Le physicien Miguel Larsen, Ph.D. a également co-signé cet article. - Source

Grandpas

Compléments & Commentaires

Share This Post

Samedi 27 Juin

juin 27th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Samedi 27 Juin

La Fédération des Scientifiques Americains (*) s'intéresse de très près au processus de Déclassification engagé par l'administration Obama. Elle en avait déjà témoigné le 23 mai dernier. Steven Aftergood publie sur Secrecy News cette information sur la poursuite du processus : "Le Public sera consulté sur la Réforme des protocoles de Classification".

"A la demande du Conseiller à la Sécurité Nationale, une assemblée ouverte au public a été organisée le 8 juillet afin de recueillir les commentaires et recommendations du public concernant les révisions envisagées par l'éxécutif au sujet des procédures de Classification et de Déclassification. La convocation a cette réunion a été publiée au Registre Fédéral le 23 juin.

Steven Aftergood

Le Bureau de la Déclassification dans l'intérêt du Public (PIDB), qui organise cette réunion du 8 juillet, lancera également la semaine prochaine un nouveau Blog, afin de recueillir en ligne les avis du public. Ce Blog sera divisé en quatre sections, afin de couvrir les domaines suivants : les procédures de déclassification, la création d'un Centre National de la Déclassification, les procédures de classification, ainsi que les implications et les perspectives technologiques. Les discussions sur chaque thème seront ouvertes pendant trois jours, avant de passer au suivant."

Secrecy, le film

"Dans le même temps, le processus expérimental, et par conséquent évolutif, qui avait été initié par la Maison Blanche pour collecter les avis du public sur la transparence et l'ouverture, est maintenant entré dans sa troisième phase. Il doit récolter des "propositions constructives" pour faire progresser le principe d'un gouvernement transparent." - Source

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/SecrecyTrailer.flv

Steven Aftergood a rejoint la FAS en 1989, où il est responsable du programme intitulé "Government Secrecy", qui vise à réduire l'étendue du secret gouvernemental et promouvoir une profonde réforme des pratiques officielles.

Il a participé avec d'anciens membres des services de contre-espionnage au film documentaire 'Secrecy' de Peter Galison et Robb Moss, disponible en DVD, qui cherche à définir les limites de la politique du secret - laquelle "a conduit ces dernières années à cette situation où la quantité de documents classifiés est supérieure à celle du savoir partagé."

La Divulgation Ovni ne fait pas explicitement partie des objectifs de ce mouvement, mais il y contribue implicitement.

(*) "La FAS est une ONG fondée en 1945 par des chercheurs du Projet Manhattan, qui estimèrent que les scientifiques ont l'obligation morale de partager connaissances et savoirs pour peser sur les grandes décisions nationales. Leurs premières préoccupations furent le contrôle des armes atomiques et la recherche sur le nucléaire civil, thèmes toujours éminents pour la FAS. Avec l'appui de 67 lauréats du Prix Nobel, la FAS émet des analyses critiques sur de très nombreux sujets autour du thème de la sécurité nationale. Le blog de la FAS présente les actualités dans le monde du renseignement."

Rappel : "Les Nouvelles directives FOIA".

Compléments & Commentaires

Share This Post

Vendredi 26 Juin

juin 26th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Vendredi 26 Juin

La sonde Cassini observant une lune de Saturne, la 6ème par sa taille, à confirmé l'activité de geysers d'eau dans la région du pôle sud.

L'analyseur de poussières cosmiques (CDA) de Cassini a permis de détecter des particules de sels de sodium dans ces éruptions sur Encelade, une petite lune de 500 kms de diamètre.

On avait observé depuis 2005 des projections de vapeur d'eau, de gaz et de particules de glace, à des centaines de kilomètres d'altitude.

Toutefois le terme de geysers pour parler de ces dégagements ne convient pas à tous les chercheurs.

L'an dernier, des scientifiques de l'Université de Leicester avaient émis l'idée qu'un océan justifierait ces éruptions. Il devrait être à l'état liquide. La température à la surface glacée d'Encelade est de - 200 degrés.

Encelade

La recherche de la vie extraterrestre dans notre système solaire s'en trouve à nouveau encouragée, parce qu'il s'agit cette fois de jets d'eau salée. La revue Nature vient de publier le rappel des différents travaux en cours. - Source

Compléments & Commentaires

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/2012_trailer2.flv Share This Post

Jeudi 25 Juin

juin 25th, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Jeudi 25 Juin

Gary S. Bekkum, journaliste indépendant et fondateur de Starstream Research, a développé de nombreux contacts dans les milieux du Renseignement américain, et le message qu'il publie dans The American Chronicle lui aurait été inspiré par l'un de ses informateurs...

Cette 'Gorge profonde' voulait-elle se rendre utile, ou propager de la désinformation ? Bekkum titre son article : "Mauvaises nouvelles : Pourquoi le gouvernment pourrait ne jamais divulguer la présence extraterrestre".

"Si les Aliens sont bien dans les parages, la divulgation risque de se faire attendre longtemps. Entre eux, les membres de la Communauté du Renseignement utilisent l'expression "le coeur de l'affaire" pour évoquer la présence aliène, les contacts entre les aliens et nos responsables.

On m'a fait savoir que la vérité à ce sujet est si "dérangeante", qu'elle continue de faire trembler dans leurs bottes des militaires parmi les plus endurcis.

Gary_S Bekkum

Je vais vous citer un autre exemple d'un programme ultra secret du gouvernement : le fait même de révéler son existence aurait menacé à l'époque la Sécurité nationale, au point que le recours à la loi martiale avait été envisagé. C'était dans le cas où le pays aurait pris l'initiative d'une attaque nucléaire :

Le 10 août 1992, TIME Magazine avait fait sa couverture en révélant les détails du "Plan pour le Jugement dernier" (Doomsday Blueprints) qui consistait, au début de la Guerre Froide, à extraire de leurs bunkers et rassembler les principaux dirigeants dans les abris de Raven Rock et White Sulphur Springs, après un échange de tirs nucléaires qui nous aurait amenés au bord de la catastrophe.

Le signataire de l'article racontait : "Les auteurs du plan avaient envisagé la possibilité que l'Amérique ne soit pas seulement traumatisée par la guerre nucléaire, mais également par l'imposition de la loi martiale, le rationnement alimentaire, la censure et la suspension de nombreuses libertés civiles".

StarGate_intelligence

Il poursuivait : "Alors qu'on s'était préoccupé de sauver les élites et les trésors culturels, rien n'avait été prévu pour protéger les populations civiles."

Dans ma série d'une douzaine d'articles, publiée sous le titre "CONNAITRE LE FUTUR : la CIA, le 11 Septembre, les Ovnis & la Présence Extraterrestre", j'avais passé en revue les méthodes des membres de la Communauté du Renseignement, qui pistent et enquêtent sur tout ce qui a trait aux technologies aliènes et s'intéressent aux principaux acteurs du monde ufologique.

Selon l'une de mes sources qui est chargée de couvrir le sujet Ovnis (et il y en a un bon nombre dans les hautes sphères du gouvernement), le Président des Etats-Unis n'aurait pas accès au "coeur de l'affaire", et il ne pourrait justifier de son "Besoin de savoir" pour en être informé.

Celà explique peut-être l'échec des efforts antérieurs pour parvenir à la divulgation Ovni sous l'administration Clinton, comme l'Initiative Rockefeller, au milieu des années 90.

Bien qu'il soit toujours difficile de déterminer où se situe la limite des prérogatives officielles, avant que les intérêts privés entrent en jeu, nous avons des preuves tangibles de l'implication des membres du renseignement à un très haut niveau de responsabilités pour tout ce qui a trait aux Ovnis et au contact avec les aliens.

Le Dr. Edgar Mitchell, l'astronaute de la mission Apollo qui fut le 6ème homme à marcher sur la Lune, a récemment servi à démontrer que le "coeur de l'affaire" est protégé au plus haut niveau et constitue l'un des secrets les mieux gardés.

Mitchell avait raconté comment il était entré en contact avec un Amiral de l'Etat-Major inter-armes, qui accepta de rechercher ce qu'il en était du dossier Ovnis, et de le tenir au courant.

Certains journalistes ont ensuite reproché à Mitchell de garder pour lui le nom de ce personnage, mais il m'avait confirmé personnellement que "l'un des chercheurs ne s'était pas trompé", quand le Herald Tribune avait publié le nom du Vice-Amiral Thomas R. Wilson.

Dr. Edgar Mitchell

Mitchell m'avait alors demandé de l'aider à comprendre pourquoi l'Amiral avait préféré ne pas confirmer publiquement son propre témoignage.

Janes Defence Weekly

La réponse fut apportée par le prestigieux magazine "Janes Defence Weekly", expliquant que l'Amiral avait été amené à découvrir que le "coeur de l'affaire" était protégé par un programme de type "Special Access".

Selon la revue Janes Defence Weekly, un tel "programme secret" doit être si bien protégé que son existence même ne peut être évoquée : "Tout élément qui relève d'un secret aussi sensible, comme son déroulement, sa stragégie, et finalement toute information qui le concerne, ne peut être évoqué sans le compromettre définitivement."

L'astronaute Mitchell ajouta alors : "Le programme Ovni que l'amiral avait recherché à ma demande, devait entrer dans cette catégorie.

Par conséquent la loi lui imposait de nier son existence. Même une réponse consistant à me dire 'je ne ferai pas de commentaires' aurait constitué une atteinte à la sécurité."

Je vous donne maintenant un autre exemple : souvenez-vous que le Président Truman a signé en 1948 "La Politique des Etats-Unis sur la Guerre atomique"; il énonçait clairement que "la décision de recourir aux armes atomiques en cas de conflit est du ressort du Chef de l'Exécutif".

Ca permettait en fait aux Etats-Unis de frapper éventuellement les premiers.

Thomas Wilson

Quelques années plus tard, lorsque les "Plans pour le Jugement dernier" du Président Eisenhower furent mis en place, la révélation de leur existence même aurait été encore plus déstabilisante qu'un simple échec de l'opération de survie du gouvernement.

L'existence de tels plans "catastrophe", avec la possibilité d'instaurer la loi martiale, faisait partie des "secrets vitaux". Sa révélation aurait fait courir le risque d'une erreur d'interprétation ou d'une manipulation par le Renseignement soviétique, parce que les Russes pouvaient y voir la preuve de préparatifs américains visant à frapper les premiers. Il aurait pu en résulter quelques actes indésirables de la partie adverse.

La preuve de l'existence des Ovnis et de la présence aliène, ou pire, la révélation d'une manipulation par une intelligence aliène, intervenant dans les affaires de l'espèce humaine, justifierait que les plus hautes autorités considèrent que le "coeur de l'histoire" doive être extrêmement protégé.

Une autre possibilité encore plus dérangeante serait qu'on apprenne l'existence d'un plan de survie gouvernemental dans le cas d'une manipulation extraterrestre de grande envergure sur les peuples de la Terre.

Le gouvernement serait-il à nouveau capable de concevoir des plans pour se protéger en premier lieu des populations, dans le cas où un "virus alien", par exemple, aurait affecté des membres de l'espèce humaine, au point que les pouvoirs en place pourraient craindre d'être affectés à leur tour ?

La stricte couverture du "coeur de l'affaire" tient peut-être à des raisons aussi basiques que celle-là. C'est une hypothèse particulièrement dérangeante, et dans ce cas elle ne pourra jamais être révélee." - Source

Gary Bekkum se contredit cependant, puisqu'il se réfère à un dossier de Time Magazine, daté de 1992, qui a exposé publiquement, et sur 9 pages, les détails les plus choquants des "Plans pour le Jugement dernier" conçus pendant la Guerre Froide. Il démontre sans le vouloir que les plus lourds secrets peuvent émerger quelques décennies plus tard.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mercredi 24 Juin

juin 23rd, 2009 Posted in Juin 2009 | Commentaires fermés sur Mercredi 24 Juin

Cet exemple de déclassification par la NSA (Agence de Sécurité Nationale des Etats-Unis) date de 1997. Un participant du forum Open Minds a estimé utile de relancer l'intérêt des chercheurs pour ces dossiers obtenus par décision de justice. La page web de la NSA présente 42 des 135 archives qui avaient été déclassifiées sous la pression de requêtes FOIA (Freedom of Information Act). Elle a été mise à jour le 15 janvier 2009.

NSA logo

"La liste des documents ci-dessous a été établie après des recherches effectuées suite à de nombreuses requêtes que la NSA avait reçues sur le sujet des Objets Volants Non-Identifiés (Ovni). En 1980, la NSA avait été assignée dans l'Action Civile No. 80-1562, titrée : "CAUS contre NSA". Jimmy Carter était alors Président des Etats-Unis.

Le CAUS était l'association "Citizens Against UFO Secrecy", fondée en 1977, dirigée pendant quelques années par l'avocat Peter Gersten.

"Les documents concernés par cette procédure sont signalés par des "*". La mention "XXXXX" a été ajoutée dans un titre si une partie du titre a pu être effacée avant la diffusion. Vous pouvez choisir un document PDF et l'importer sur votre ordinateur."

NSA Docs

Le Disclosure Project avait commenté à l'époque cette censure impressionnante : "Ces documents confirment pleinement l'implication du gouvernement sur le sujet Ovnis. De nombreuses portions ont été noircies qui faisaient référence au Renseignement, provenant du COMINT (Communications) et du SIGINT (Signaux). La NSA a simplement utilisé cet affidavit filmé du Juge Eugene F. Yeates comme justification pour soustraire l'information que recherchait le CAUS. (...) En tous cas, ces documents démontent les affirmations des autorités selon lesquelles les Ovnis ne concerneraient pas la sécurité nationale". - Source

Même le rapport concernant la détection de "7 objets qui sont probablement des ballons" avait été lourdement censuré... signe que personne n'a cru à cette supposition.

Share This Post