Didier de Plaige

L’avenir de l’exploration spatiale ?

décembre 1st, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur L’avenir de l’exploration spatiale ?

Tom Chivers pour The Telegraph s'est efforcé de rendre plus digeste un long article technique du New Scientist : "Des vaisseaux propulsés par un trou noir, ou par la matière sombre ?"

"Des physiciens de deux universités américaines proposent des solutions radicales pour explorer la galaxie.

Actuellement, l'engin le plus rapide est Voyager 1, qui se déplace à 17km/s et vient de quitter le système solaire. Cependant, à cette vitesse qui nous parait impressionnante, le voyage vers notre plus proche objectif, Proxima du Centaure, à 4.2 années-lumière, durerait quand même 74.000 ans.

La propulsion chimique doit être écartée, car ce type de moteur ne convertissent que 0.000000001% de la masse disponible en énergie. Ca supposerait d'embarquer des milliards de tonnes de carburant pour atteindre la vitesse requise. Les réacteurs à fusion nucléaire ont une efficacité inférieure à 1%.

Black hole propulsion

Les voiles solaires ne permettent pas une accélération suffisante, et la propulsion à antimatière présente des difficultés insurmontables (il en faudrait 1.000 tonnes pour qu'un vaisseau puisse atteindre l'étoile Gliese 581c en 60 ans).

C'est alors que Jia Liu, un physicien de l'université de New-York, a proposé d'utiliser un propulseur à matière sombre, tandis que deux mathématiciens de l'université du Kansas, Louis Crane et Shawn Westmoreland, ont suggéré de recourir à un trou noir artificiel.

Selon le New Scientist, de tels dispositifs cadrent avec nos connaissances actuelles en physique.

Trou noir

L'idée d'utiliser un trou noir supposerait de construire un vaisseau équipé d'un immense réflecteur parabolique. Un minuscule trou noir (d'environ 1 million de tonnes) serait créé par un laser gamma au point focal. L'énergie nécessaire pourrait être obtenue par un panneau solaire de 370km2, placé en orbite à 1 million de kms de la surface du soleil.

La "radiation Hawking" produite par le trou noir, à mesure qu'il convertit sa masse en énergie (ou "s'évapore") pourrait propulser l'engin en quelques décennies à une vitesse proche de celle de la lumière.

En outre, lorsqu'on se déplace à cette vitesse, l'écoulement du temps se ralentit pour les passagers; ils vieillissent moins vite que ceux restés sur Terre.

Louis Crane explique qu'il serait possible d'atteindre la galaxie d'Andromède, située à 2.5 millions d'années-lumière, en une durée de vie humaine.

L'idée de Jia Liu est davantage une spéculation, s'appuyant sur l'une des théories qui concernent la matière sombre. Mais elle permet de se libérer du problème des carburants embarqués.

Liu propose la construction d'un vaisseau disposant à l'avant d'un vaste attracteur, qui pourrait récupérer les particules de matière sombre. La théorie permet de penser que ces particules soient des "neutralinos", qui ont la particularité de s'annihiler mutuellement lorsqu'ils sont en contact. Il faudrait alors les contraindre à s'accumuler dans un réservoir à l'arrière de l'engin, et de les utiliser comme mode de propulsion.

Trou noir

Plus le vaisseau parcourt de distance, plus il accumule de neutralinos, ce qui lui permet d'augmenter encore sa vitesse. Si ses calculs sont justes, Jia Liu pense que l'engin pourrait atteindre une vitesse proche de celle de la lumière en seulement quelques jours.

Shawn Westmoreland

Cependant, même s'l se confirmait que la matière sombre est composée de neutralinos, il demeure quelques problèmes.

Tout d'abord, il faudrait pouvoir se situer dans une zone où la matière sombre est abondante, et à l'heure actuelle nous ne connaissons pas d'autre ressource que celle située à 26.000 années-lumière, vers le centre de la Voie Lactée.

Ensuite, les neutralinos interagissent très peu avec la matière connue. Il faudrait concevoir un matériau approprié pour servir de "réservoir". Louis Crane et et Shawn Westmoreland le reconnaissent : "c'est le talon d'Achille de cette solution." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

La fin de la civilisation

novembre 30th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur La fin de la civilisation

Le public américain est actuellement en train de se confronter, avec le film "2012", à la possibilité de cataclysmes de grande ampleur. Il lui est proposé depuis quelques jours d'approfondir le sujet avec "La Route". Comme si le second film venait en prolongement du premier. Mais ce n'est peut-être qu'une coïncidence sur les dates de sortie.

"Un père et son fils se battent pour leur survie dans un monde post-apocalyptique." La Route est un film de John Hillcoat, tiré du roman de Cormac McCarthy publié en 2006 - avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee, Robert Duvall, et Charlize Theron.

"Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s'est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d'un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d'énergie, plus de végétation, plus de nourriture... Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendres.

C'est dans ce décor d'apocalypse qu'un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d'objets hétéroclites - le peu qu'ils ont pu sauver et qu'ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L'humanité est retournée à la barbarie.

Alors qu'ils suivent une ancienne autoroute menant vers l'océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n'a ni but ni espoir, il s'efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers."

Compléments & Commentaires

La réaction de David Wilcock, après le non-évènement du 27 novembre, était très attendue :

"En juin 2009, Pete Peterson nous avait révélé beaucoup plus d'informations, hors caméra, que ce qui est montré sur la video du Project Camelot.

Il était d'accord pour que nous annoncions qu'une divulgation formelle sur la présence extraterrestre était en cours, mais il nous avait strictement interdit de révéler la date à laquelle B. Obama devait s'exprimer.

Juste une semaine plus tard, durant la conférence de Bill Ryan à Zurich, j'étais dans l'assistance et je lui ai rappelé le témoignage de Peterson. Mais mon estomac a fait un bond lorsqu'il a indiqué la date précise - soit le 27 novembre.

C'était spontané de sa part, et je sus instantanément que ça réduisait dramatiquement les chances que ça se passe effectivement ce jour là.

David Wilcock

Les attaques ont alors commencé, mais je n'ai jamais moi-même annoncé cette date. Le simple fait qu'elle soit diffusée publiquement a rendu presque impossible la réalisation de l'évènement.

Il ne s'est donc rien passé, comme je pouvais m'y attendre. Cela ne veut pas dire que cela n'arrivera pas, mais je ne serai plus jamais impliqué dans la diffusion d'une possible date, si jamais il m'en était indiqué une autre.

Pete Peterson

Je rappelle que selon mes données intuitives, cet évènement ira de pair avec un effondrement économique, en comparaison duquel le mois d'octobre 2008 aura l'air d'un apéritif.

Nous n'avons pas encore constaté cet effondrement. Donc la divulgation est toujours en attente. Cependant, il y a de nombreux signes montrant que c'est en bonne voie." - Source

De son côté le "Dr Pete Peterson", véritable responsable du fiasco, n'a pas fait de commentaires : il n'a pas de site web, pas de forum, et personne n'a la possibilité d'en savoir davantage puisque sa biographie n'a toujours pas été diffusée.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Les Aliens sont-ils aux commandes ?

novembre 29th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur Les Aliens sont-ils aux commandes ?

Jim Quirk, sur UFO Digest, a consacré un article à cette hypothèse audacieuse : "Des intelligences aliènes peuvent-elles contrôler le gouvernement des Etats-Unis au plus haut niveau ?"

"L'entité para-gouvernementale et top-secrète qui a pour mission de contrôler l'information sur la réalité extraterrestre pourrait être en fait sous le contrôle des aliens eux-mêmes. Cela expliquerait pourquoi le gouvernement refuse de communiquer toutes les données relatives au phénomène.

Les citoyens américains rapportent continuellement des manifestations Ovnis depuis 1947, mais les pilotes qui seraient aux commandes de ces étranges machines volantes ont toujours fait en sorte de demeurer en retrait. Les premiers récits d'abductions aliènes datent des années 60 mais, là encore, les ET qui pourraient en être la cause se sont arrangés pour ne nous laisser aucune preuve.

Depuis des années, des chercheurs soupçonnent que des responsables gouvernementaux ont délibérément soustrait des informations sur ce sujet, et les raisons pourraient être multiples.

Jim Quirk

Stanton Friedman est un ufologue renommé qui lors d'une interview en 2002 avait déclaré que la technologie des Ovnis est sans doute ce qui intéresse le plus les autorités : "Le premier pays qui saura reproduire la capacité des soucoupes d'atteindre des vitesses fantastiques et de faire du vol stationnaire, de virer à angle droit à des vitesses extrêmes, de monter et descendre, sans émettre le moindre bruit, tout en dissimulant son mode de propulsion, pourra dominer la planète".

Pour Friedman, une autre raison du secret imposé par le gouvernement sur les Ovnis est d'empêcher que d'autres nations parviennent avant les Etats-Unis à maîtriser ces techniques.

Stanton Friedman

Toujours selon lui, le troisième problème qui se pose aux gouvernements est d'ordre politique : "Nous verrions s'accroître l'audience des églises, de même que les cas de dépression. La bourse pourrait s'effondrer." La réaction sans doute la plus forte viendrait des jeunes générations, parce qu'elles se verraient désormais comme des citoyens du monde plutôt que des Américains, des Canadiens, des Péruviens, ou des Chinois, etc... "Aucun dirigeant ne pourrait admettre de voir ses citoyens faire d'abord allégeance à une entité planétaire, au-dessus de son propre gouvernement."

Pour Friedman, la quatrième raison du secret imposé par les gouvernements tient au fait que "des fondamentalistes chrétiens sont très attachés à l'idée que l'humanité est l'unique espèce intelligente dans tout l'univers; par conséquent ces affaires de soucoupes volantes ne pourraient être que des manifestations diaboliques."

"Une annonce officielle serait très mal vécue par les fondamentalistes si on négligeait cet aspect".

La cinquième raison évoquée par Friedman est que la divulgation risque d'entraîner un bouleversement économique : "Notre humanité n'a jamais été très à l'aise dans les situations de crises économiques majeures."

Mais Friedman pourrait-il se tromper ? Toutes les raisons avancées n'ont peut-être rien à voir avec la justification du secret... Une autre hypothèse consiste à se demander si des aliens pourraient avoir infiltré nos gouvernements, et seraient en train de tirer toutes les ficelles politiques depuis un vaisseau éloigné de l'orbite terrestre ou d'une base secrète située dans les profondeurs des océans...

Cette supposition me parait plausible, si les êtres qui visitent notre planète ont une avance technologique de milliers voire de millions d'années.

V logo

Ces entités semblent avoir la capacité d'enlever des gens, de leur faire subir des manipulations à bord de leurs vaisseaux, d'effacer leur mémoire, puis de les remettre dans le circuit comme si rien ne s'était passé. Dans ce cas, rien ne les empêcherait de faire la même chose avec nos dirigeants. Je me demande si la divulgation du phénomène extraterrestre aurait déjà eu lieu si les humains étaient maîtres de leur agenda...

Un protocole secret existerait depuis des années, selon lequel le Président des Etats-Unis ne peut être informé que s'il justifie du 'besoin de savoir'. De nombreux ufologues pensent qu'il existe une agence, au sein du pouvoir central, qui est spécifiquement en charge du phénomène Ovni. Si c'est le cas, alors ce groupe pourrait-il avoir été infiltré par des entités aliènes - à l'insu peut-être de ses membres - qui en auraient pris le contrôle ?

V team

Quand on constate la quantité d'information qui circule actuellement sur les Ovnis et les visiteurs extraterrestres, que ce soit à travers des livres, des magazines, ou des programmes de télévision, on ne peut plus exclure la possibilité que notre gouvernement soit contrôlé, ou du moins en partie, par des créatures d'un autre monde.

Les sondages montrent que la plupart des Américains pensent que les Ovnis sont une réalité et que le gouvernement est impliqué dans une vaste opération de couverture. En considérant ces éléments, il parait vain de continuer à poursuivre cette opération. Pourquoi ne pas tout mettre sur la table et confirmer ce que tout le monde pense ?

La réponse à cette question pourrait dépendre davantage de ce que veulent les ET, que de la volonté de nos responsables au gouvernement." - Source

Compléments & Commentaires

"Les Ovnis sont une réalité. Depuis 1947, si ce n'est encore avant, de hauts responsables du gouvernement américain n'ont cessé de dissimuler des données scientifiques sur le phénomène. J'ai vu un Ovni de près en août 1994, et cet engin ne pouvait avoir été conçu sur Terre. Je sais de quoi je parle; j'ai eu cette chance de faire maintenant partie de ceux qui savent." - Jim Quirk

Share This Post

RichPlanet enquête sur les mutilations animales

novembre 28th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur RichPlanet enquête sur les mutilations animales

Richard D. Hall s'est intéressé pour RichPlanet au sujet controversé des mutilations animales. Le sujet est parfois associé au phénomène alien. Son documentaire "Silent Killers" peut choquer des personnes sensibles.

Un groupe s'est formé pour enquêter dans la campagne anglaise : "The Animal Pathology Field Unit", composé de chercheurs comme David Cayton, Phil Hoyle et Mike Freebury.

A l'origine, l'un des fondateurs avait placé une annonce dans un journal spécialisé, The Farmers Guardian, pour recueillir les témoignages des agriculteurs. Les cas les plus anciens remontent à 1954. Certains animaux sont entièrement vidés de leur sang, ce qui nécessiterait une intervention extérieure. Des trous sont pratiqués dans le crâne, pour vider la matière grise.

Richard Hall
Richplanet Map

La cartographie des incidents a permis d'identifier des régions précises, et de remarquer que les fermes isolées sont le plus souvent touchées. Le groupe a soigneusement documenté les attaques des prédateurs habituels, qui n'ont rien de commun avec le phénomène observé, où l'on constate des interventions méthodiques et chirurgicales. Il n'y a par exemple aucune trace de sang au sol.

Dans la région de Bristol, les soupçons se sont portés sur une centrale nucléaire voisine : on a imaginé les techniciens effectuant des prélèvements pour évaluer la radioactivité ambiante. Mais la méthode serait étonnamment peu discrète. En outre, les examens en laboratoire n'ont pas permis d'établir comment les animaux avaient été tués.

Autre exemple, le chercheur David Cayton a constaté, à côté de trois cadavres de moutons, qu'un survivant présentait de petits trous symétriques entre le coin des yeux et les oreilles, sans que l'os du crâne soit entamé : "C'est comme si on lui avait appliqué une sorte de pince pour l'immobiliser." Il remarque que les orifices observés sur les cadavres ont chaque fois la même profondeur.

Mais les animaux de ferme ne sont pas les seules victimes; des exemples sont donnés avec des renards, des hérissons, et même des phoques.

Richard D. Hall a recueilli les avis de l'américaine Linda Moulton Howe, du Nouveau-Mexique. En 1979, un shérif du Colorado lui avait confié : "Je suis persuadé que nous avons affaire à un phénomène extraterrestre." Le Lieutenant-Colonel Philip Corso lui avait de son côté confirmé que des documents dans ce sens circulaient au Pentagone depuis 1951.

Les chercheurs anglais ont consulté des policiers spécialisés dans les affaires de cultes satanistes : non seulement ils ne procèdent pas de cette manière, puisque leurs rituels ont lieu dans des cours d'eau, mais il n'y a pas d'empreintes autour des animaux morts.

Le professeur Donald Kelly, de l'université de Liverpool, consulté sur le sujet, a seulement reconnu que plusieurs cas ne pouvaient être expliqués par des attaques de prédateurs habituels. Par ailleurs, "Aucun des vétérinaires que nous avons approchés n'a pu reproduire les extractions d'organes qui ont été constatées."

Le groupe estime qu'une opération menée sous couverture gouvernementale n'aurait pas de sens, dans la mesure où il leur suffirait d'acheter des animaux pour conduire des recherches plus discrètes. "En outre, ils ne laisseraient pas les carcasses sur place..."

Richard Hall

Contactée à plusieurs reprises par le réalisateur, la Defra (Dept for Environment Food & Rural Affairs) ne s'est finalement pas exprimée sur le sujet.

Toutefois les services gouvernementaux se sont intéressés aux résultats des autopsies pratiquées à titre privé, au point d'espionner les échanges téléphoniques entre les personnes concernées.

En 2001, deux hommes du ministère de l'agriculture avaient profité de l'absence d'un fermier du Northamptonshire pour venir récupérer chez lui deux carcasses de moutons. Un interlocuteur du ministère avait ensuite proposé un dédommagement pour obtenir le retrait de la plainte déposée par l'agriculteur.

Déjà en 1998, le ministère de l'agriculture et de la pêche s'était débarrassé de ces affaires en affirmant qu'elles relevaient uniquement des services de police locaux. En Grande-Bretagne comme aux Etats-Unis, des traces en forme de cercles ont été souvent relevées autour des emplacements où furent retrouvés des animaux mutilés : "les contours semblent avoir été soumis à des températures extrêmes, le sol est comme vitrifié, et ces marques peuvent persister pendant plusieurs années."

Quelques témoins rapportent avoir vu des faisceaux lumineux qui se déplacent à des vitesses prodigieuses et semblent guidés de manière intelligente. En d'autres cas, des hélicoptères ont été repérés au-dessus des propriétés.

Mais il s'agit aussi parfois d'objets ou de sphères lumineuses qui se maintiennent à l'état stationnaire pendant une heure.

Le réalisateur Richard D. Hall conclut : "Le gouvernement britannique en sait davantage qu'il ne veut bien le reconnaître." - Source

Compléments & Commentaires

Richplanet DropShape
Share This Post

La météorite martienne portait la vie

novembre 27th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur La météorite martienne portait la vie

ALH84001 avait été découverte dans l'Antarctique le 27 décembre 1984, dans la région nommée Allan Hills. Les analyses conduites en 1993 ont pu conclure à son origine martienne.

"Selon la NASA, elle a été formée sur Mars, à partir de lave fondue, il y a environ 4 milliards d'années, puis, lors d'une collision avec une météorite, il y a 15 millions d'années, a été éjectée de la surface de Mars pour finalement atteindre la Terre il y a environ 13.000 ans." -

En 1996, des chercheurs de la NASA avaient causé une certaine effervescence en soulignant "la présence de structures microscopiques en forme de tubes", qui ont été considérées pendant un temps "comme des restes de formes de vie bactérienne." - Source

ALH84001

Aujourd'hui, Craig Covault explique dans SpaceFlightNow comment de nouvelles études sur ALH84001 ont apporté la preuve de "l'existence de la vie sur la surface de Mars, ou dans des poches d'eau souterraines, aux débuts de l'histoire de la planète."

La même équipe qui avait utilisé un microscope électronique à balayage il y a 13 ans, disposait cette fois d'un matériel plus sophistiqué. Covault explique que "les nouvelles données contredisent la plupart des théories qui s'opposaient à la thèse biologique."

Cette découverte vient d'être publiée dans la revue de la Geochemical & Meteoritic Society (Geochimica et Cosmochimica Acta).

L'étude est signée de Kathie Thomas-Keprta, Simon Clement, David McKay, Everett Gibson et Susan Wentworth. Tous font partie du Johnson Space Center.

Selon Craig Covault, la NASA prépare un communiqué de presse. Le 7 août 1996 l'annonce des premières découvertes sur ALH84001 avait été faite par le Président Clinton depuis la Maison Blanche. - Source

A l'époque, après avoir rappelé l'origine de la météorite ALH84001, Bill Clinton avait déclaré : "Si cette découverte est confirmée, ce sera surement l'une des avancées parmi les plus spectaculaires, concernant notre univers, que la science ait pu réaliser.

Ses implications sont aussi grandioses qu'on puisse l'imaginer.

Même si nous pouvons en attendre des réponses à certaines de nos plus anciennes questions, cette découverte en amène d'autres qui sont encore plus fondamentales. Nous continuerons de suivre attentivement ces recherches".

Structures ALH84001

La nouvelle, publiée dans une revue à comité de lecture, circulait dans les milieux spécialisés depuis quelques mois. Elle ne manquera pas de relancer le débat sur le financement des futures missions spatiales. Selon le Times, la NASA procèdera à l'annonce officielle ce lundi prochain.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Nouvelles découvertes sur Mars

novembre 26th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur Nouvelles découvertes sur Mars

Une nouvelle carte détaillée de Mars montre qu'il y avait un vaste océan au nord, et des vallées autour de l'équateur, suggérant que la planète a connu un climat assez chaud et pluvieux.

L'étude de Wei Luo et T. F. Stepinski s'était conclue en février 2009, et vient seulement d'être publiée dans le Journal of Geophysical Research.

Cette carte produite sur ordinateur a été réalisée à partir des données topographiques des satellites de la NASA. Elle montre également que le réseau des vallées sur la planète rouge est au moins deux fois plus étendu qu'on ne le pensait jusqu'ici.

Ocean martien

Les nuances de bleu sur la nouvelle carte montrent deux hypothèses selon le niveau de l'océan. Wei Luo, professeur de géographie à l'université de North Illinois explique : "En étudiant les reliefs relativement élevés sur des zones étendues, nous avons établi que les vallées sont apparues à la suite d'une érosion due à des précipitations.

Wei Luo

C'est le même processus qui avait causé la formation de la plupart des vallées sur Terre." Il ajoute : "La présence d'un océan unique dans l'hémisphère nord, qui devait couvrir environ un tiers de la superficie de la planète, expliquerait pourquoi le réseau de vallées ne s'étend pas davantage au sud.

Les régions de Mars situées les plus au sud, éloignées de ce réservoir liquide, n'auraient pas été arrosées par les pluies, et c'est pourquoi on n'y trouve pas de vallées.

Cela expliquerait aussi pourquoi on trouve des vallées moins profondes en allant du nord vers le sud."

Depuis la découverte de ces réseaux de vallées en 1971, par la sonde Mariner 9, les scientifiques avaient longuement débattu quant à savoir si elles étaient dues à l'érosion par les pluies, dénotant un climat chaud et humide, ou à un phénomène de suintage au sol, lequel peut se produire dans des conditions sèches et froides.

Selon Wei Luo : "Cette étude affaiblit l'hypothèse d'une érosion par de l'eau courant sur le sol en faveur d'une érosion résultant du niveau des rivières."

Il a co-signé cette étude avec Tomasz Stepinski, rattaché au Lunar & Planetary Institute de Houston, au Texas. - Source

Tom Stepinski

Compléments & Commentaires

Share This Post

Kevin Randle & Frank Warren confirment Socorro

novembre 25th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur Kevin Randle & Frank Warren confirment Socorro

C'est Frank Warren qui s'est chargé d'animer le programme radio hebdomadaire d'Angelia Joiner le 20 novembre. Il recevait le chercheur Kevin D. Randle.

"Randle étudie tous les aspects du phénomène Ovni depuis plus de 35 ans. De formation militaire comme pilote d'hélicoptère et policier, il a été employé par les services de renseignement et de relations publiques de l'US Air Force.

Randle connait donc bien le montage des opérations et les protocoles militaires, et comment ont été conduites les enquêtes sur les Ovnis.

Formé à l'Université d'Iowa, mais aussi à la California Coast University et l'Université Militaire américaine, il a étudié l'anthropologie, le journalisme. Il est diplômé en psychologie et dans l'Art de la Science Militaire.

Kevin Randle

Kevin Randle a parcouru les Etats-Unis pour interroger des centaines de témoins. Il a enquêté sur des dossiers conséquents comme le crash de Roswell, ou la vague d'Ovnis sur Washington, D.C. en 1952 qui avait été observée par les radars.

Kevin Randle

Il s'est également intéressé aux affaires d'abductions. Kevin Randle fut l'un des premiers à commenter les archives déclassifiées du Project Blue Book, à s'intéresser aux mutilations animales, et aux enlèvements.

Il fut aussi le premier à signaler l'intrusion d'aliens chez les habitants, et à suggérer la possibilité que des humains puissent coopérer avec des aliens.

Randle a commencé à publier sur le sujet Ovni en 1973, en rédigeant des articles pour plusieurs magazines nationaux.

Parmi ses nombreux ouvrages, "The UFO Casebook" paru en 1989, et "Roswell Revisited" en 2007. Son nouveau livre, sur les accidents d'Ovnis, est titré "Crash"; il sortira en 2010.

Randle avait provisoirement laissé de côté ses enquêtes sur les Ovnis quand il a été rappelé par l'armée pour servir en Irak de 2003 à 2004. Il a pris sa retraite de l'armée et de la Garde Nationale d'Iowa au rang de lieutenant-colonel." - Source

Kevin Randle, lancé par Frank Warren sur la polémique autour de l'affaire de Socorro, d'avril 1964, rejette toute nouveauté dans les recherches et la démonstration d'Anthony Bragalia. Il reconnait volontiers qu'il avait apprécié ses précédentes découvertes à propos de Roswell.

The UFO Casebook Rosswell revisited

Il souligne que le Professeur Allen Hynek n'avait pas manqué d'interroger le recteur de l'université locale de l'époque, qui ne croyait pas à un canular monté par ses étudiants. Hynek avait aussi adressé un éloge sans réserves au chercheur Ray Stanford pour la qualité de son enquête. Le principal reproche fait à Anthony Bragalia est d'avoir éludé tout débat, sans tenir aucun compte des réfutations élémentaires présentées par des chercheurs expérimentés.

[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/The_Joiner_Report_Kevin_Randle_20nov09.mp3]

L'animateur et son invité se souviennent des efforts de l'US Air Force pour discréditer précédemment ce cas très documenté : "En 1995, ils ont même essayé de propager l'idée que ce pouvait être un test du module lunaire d'Apollo (LEM) à White Sands, qui se serait déporté jusque là... en oubliant que les essais avaient commencé l'année suivante... En outre, les prototypes des LEM restaient attachés au sol."

A propos de l'ordre donné à Lonnie Zamora de ne pas divulguer le vrai symbôle vu sur l'engin (un V inversé avec 3 barres horizontales), mais d'en proposer un autre (à gauche) : Kevin Randle pense que l'Air Force avait voulu se garder un moyen de vérification pour confronter d'autres témoins éventuels.

Fake symbol Real symbol

Compléments & Commentaires

Share This Post

Nouvelle vague d’Ovnis au Texas

novembre 24th, 2009 Posted in Novembre 2009 | Commentaires fermés sur Nouvelle vague d’Ovnis au Texas

Roger Marsh scrute en permanence la base de données du Mufon et a pour habitude de présenter pour The Examiner une synthèse des cas qui lui semblent les plus intéressants. Il écrivait le 20 novembre : "Le Texas semble être à nouveau très chaud, avec 28 rapports de témoins en 20 jours.

Parmi ces nombreux témoignages récents, plusieurs séries de lumières orangées parfaitement alignées.

Mais les Texans ont également signalé des boules lumineuses oranges - un objet brillant de couleur verte - des flashs de lumières rouges, blanches et bleues - un triangle immense avec des lumières à chaque extrêmité, dont la taille serait supérieure à celle d'un immeuble de 10 étages - deux orbs de couleur turquoise - un objet stationnaire rouge qui clignotait - un autre objet clignotant qui se déplaçait rapidement - un objet en forme de cigare.

Quelques rapports font état d'une lumière qui se scinde en plusieurs autres, lesquelles semblent se déplacer de manière contrôlée - un objet stationnaire lumineux qui s'assombrit puis évolue comme s'il était piloté - une boule orange brillante qui se dilate et se contracte - une grande lumière orange...

Texas 18 novembre 09

Egalement, un objet sombre et silencieux qui se maintenait à 300m d'altitude - un grand objet rond et brillant, immobile dans le ciel - et un objet sombre en forme de disque qui semblait métallique." - Source

Les rapports soumis au Mufon ne couvrent qu'une partie des incidents. Comme l'explique Frank Warren, depuis les évènements de Stephenville en janvier 2008, les habitants de cette région du Texas ont constitué un réseau d'alerte qui s'avère très efficace :

"Au moindre passage d'engin volant inhabituel, ils s'envoient des textos pour être sûrs de rien manquer. C'était à nouveau le cas mardi soir dernier, lorsque 12 F-16 et des hélicoptères sans feux de signalisation ont patrouillé le ciel près de Carswell puis laché des fusées éclairantes. L'activité aérienne était intense et très inhabituelle ce soir-là."

L'ufologue recevait le lendemain un rapport détaillé d'un père et son fils, habitant à Tira, dans le Comté d'Hopkins... La vigilance des citoyens s'est accrue, et ils se méfient des explications avancées par les autorités.

Ce petit clip de 4 minutes circule depuis quelques jours sur les listes et les forums ufologiques. Il a été réalisé par les studios Disney-Pixar :

Share This Post