Didier de Plaige

Une lettre ouverte à Barack Obama

décembre 16th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Une lettre ouverte à Barack Obama

Jim Quirk s'est fait connaître ici avec deux articles récents : "Le Gouvernement sous contrôle ?" et "Divers avis sur la Divulgation".

Il s'adresse à Barack Obama dans un courrier daté du 8 décembre :

"Pendant combien de temps encore le gouvernement fédéral va-t-il continuer à cacher au peuple Américain ce qu'il sait sur les Objets volants et les extraterrestres ? Le Président Barack Obama a le pouvoir de briser enfin le silence et de diffuser cette information.

Voici la lettre que je lui ai fait parvenir via email le 8 décembre 2009, pour demander à la Maison Blanche de partager avec tous le privilège d'un petit groupe d'individus au sein du gouvernement."

Barack Obama Ufo

"Cher M. le Président,
De nombreuses preuves accumulées depuis 1947 ont clairement établi que la Terre est visitée par des êtres extraterrestres. Aussi le moment est venu pour le gouvernement américain de remettre les pendules à l'heure en révélant ce qu'il sait à propos de ce phénomène. En tant que Commandant-en-Chef des Etats-Unis, il vous appartient de révéler le fait que pendant des années le gouvernement a tout entrepris pour maintenir le secret au sujet des Ovnis et du phénomène alien.

Il est maintenant établi que le gouvernement a mené une vaste opération de couverture. Tous ceux qui ont pris connaissance des preuves ont été choqués de réaliser que des extraterrestres sont présents sur Terre et qu'une faction au sein du gouvernement fédéral a préféré garder secrète cette information. Nous pouvons comprendre que cette divulgation dès 1947, après la récupération d'une épave et de cadavres E.T.s à Roswell, au Nouveau-Mexique, aurait sans doute causé une panique mondiale, mais il en irait très différemment aujourd'hui.

Roper 2002

Un sondage Roper en 2002 a montré que 74% des Américains sont psychologiquement prêts à ce qu'on leur apporte la preuve de la vie extraterrestre.

Grâce à des livres, des articles, des films et des documentaires présentés par des ufologues depuis le début des années 50, il est devenu évident que partout dans le monde des personnes ont observé des engins volants dont la technologie surpasse tout ce que nous sommes capables de réaliser.

Ces objets volent plus vite que nos meilleurs avions. Ils peuvent virer à angle droit, et se déplacent souvent de manière totalement silencieuse. Certains ont vu ces engins se poser et des formes humanoïdes en descendre.

Plus préoccupant, plusieurs témoins prétendent avoir été abductés par des extraterrestres et soumis à d'étranges examens médicaux. Les victimes perdent souvent la mémoire de ces expériences mais elle peut être retrouvée sous hypnose. En certains cas, les abductés ne nécessitent pas de séances d'hypnose.

En août 1994, pendant une partie de pêche nocturne, un ami et moi avons vu un objet volant à Beech Mountain Lakes près de Hazleton, en Pennsylvanie. L'engin émettait trois grandes lumières très brillantes, se maintenait stationnaire à une douzaine de mètres du sol, était totalement silencieux, et s'était déplacé comme aucun appareil conventionnel ne pourrait le faire. Cet objet venant du sud-ouest s'était approché, s'immobilisant pratiquement au-dessus de nous, puis s'était éloigné vers l'ouest. Je n'avais jamais vécu une expérience aussi stupéfiante. Nous avons été très secoués, et jusqu'à ce jour je reste persuadé que l'engin n'était pas de ce monde.

Plusieurs fois depuis 1947, des employés de haut niveau du gouvernement fédéral ont affirmé la réalité des Ovnis. Le 23 septembre 1947, le Général de l'Air Force Nathan Twining avait rédigé ce mémo confidentiel destiné au Pentagone : "Le phénomène rapporté est quelque chose de réel et pas du tout une illusion ou une invention...

Il y a des objets ayant une forme quasi discoïdale, dont la taille est assez conséquente, comparable à celle d'appareils volants conçus par l'homme... Les rapports d'observations ont permis de constater des caractéristiques de vol exceptionnelles, des vitesses ascensionnelles élevées, une grande maniabilité... ils réalisent des manoeuvres évasives lorsqu'ils sont repérés... certains de ces engins sont contrôlés manuellement ou automatiquement, soit à distance."

Twining expliquait que les descriptions courantes de ces objets rapportaient des "surfaces métalliques ou réflectives, des contours circulaires ou ovoïdes, un fond plat et un sommet en forme de dôme".

Nathan Twining
Roscoe H. Hillenkoetter

En 1960, l'ancien directeur de la CIA, le Vice-Amiral Roscoe Hillenkoetter, avait adressé au Congrès une lettre faisant valoir que "le moment est venu de révéler la vérité (au sujet des Ovnis).

A cause du secret officiel, et d'une campagne de dénigrement, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants inconnus sont des absurdités ..."

Il ajoutait que l'Air Force avait "réduit son personnel au silence" afin de "cacher les faits".

Mais ce fut le travail des ufologues de rassembler les preuves de la réalité extraterrestre. "UFOs & the National Security State : Chronology of a Cover-Up 1941-1973" et le second volume qui couvre la période 1973-1991, rédigés par l'historien Richard M. Dolan, montrent clairement que le gouvernement cache la vérité aux citoyens. Je vous conseille de lire ses ouvrages si vous ne l'avait déjà fait.

A signaler également à propos des opérations de couverture : "Flying Saucers & Science" par Stanton Friedman, "Need to Know : UFOs, the Military, & Intelligence" de Timothy Good, ou "Witness to Roswell" de Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt.

Il existe d'excellents livres sur le phénomène des enlèvements, dont "The Allagash Abductions" de Raymond E. Fowler, "Captured : The Betty and Barney Hill UFO Experience" par Stanton Friedman et Kathleen Marden, "The Threat" du Dr. David M. Jacobs, et "Communion" de Whitley Strieber. Toute personne un peu curieuse ne peut écarter ces recherches et ignorer que cette planète est visitée par des extraterrestres.

Il ne sera jamais facile de divulguer la réalité extraterrestre, mais cette période ne s'y prête pas moins qu'une autre. Nous sommes en récession économique, et si la divulgation devait avoir un impact négatif sur l'économie, comme certains le pensent, pourquoi attendre de sortir de la crise pour y procéder ? Notons également qu'en retardant la divulgation extraterrestre de quelques années supplémentaires, on ne ferait que diminuer encore la crédibilité du gouvernement fédéral.

La plupart des gens considèrent que les extraterrestres sont déjà là. Pourquoi continuer à priver les citoyens de cette vérité alors que les sondages ont montré qu'ils sont prêts à l'affronter ? Agissez dans l'intérêt du peuple Américain et dites-nous ce que vous savez au sujet des extraterrestres.

Obama disclosure

J'aimerais pouvoir partager votre réponse avec les visiteurs de mon site web, thequirkzone.com. Merci de votre attention." Sincèrement, Jim Quirk - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Enquête sur les Crop-Circles

décembre 15th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Enquête sur les Crop-Circles

C'est un documentaire très particulier sur le phénomène des cercles dans les cultures. Pas une nouvelle galerie ni une visite guidée. Avec "Crop Circles : The Hidden Truth", Richard Hall montre une nouvelle fois qu'avec très peu de moyens mais de bons interlocuteurs, il est possible de faire progresser la connaissance sur un sujet très sensible. Sa précédente enquête sur les mutilations animales a été présentée ici le 28 novembre.

Robert Hulse & David A. Cayton ont accumulé des années d'expériences en examinant systématiquement les sites. Les chercheurs expliquent que ces formations sont loin d'être contemporaines, et comment ils ont appris à reconnaître les figures qui ont été "mécaniquement" formées par des artistes ou des fraudeurs.

Leur constat est sévère : "Ces deux dernières années, nous pensons que la proportion des faux cercles serait d'environ 95%". Mais ils citent des exemples de formation remarquables, dont l'une en mai 2005 à Alton Priors, dans le Wiltshire, "impossible à recréer avec une planche" parce que tous les bourgeons sont intacts.

Robert Hulse et David Cayton

Une autre date de juin 2003, et se trouvait à Ogbourne St George, où le dessin est apparu à cause de simples variations de niveaux sur la hauteur des épis. Hulse et Cayton s'accordent avec les précédents enquêteurs pour remarquer que les nodules, renfermant la plus grande quantité d'humidité, ont été détruits, explosant comme s'ils avaient été soumis à la chaleur d'une source d'énergie : "Un épi contraint à une pliure ne céde pas naturellement à cet endroit, qui est le plus résistant."

Ils ont présenté des échantillons au Dr Roland Ennos (MA, PhD) de la Faculty of Life Siences, qui n'a pu trouver d'explication.

Roy Dutton, ingénieur de l'aérospatiale, s'est intéressé aux forces qui doivent s'appliquer pour créer des cercles, et il a conçu un dispositif mécanique pour démontrer sa découverte :
"Les spirales se forment à partir d'un centre, dans un mouvement à la fois expansif et rotatif."

Son étude mathématique pourrait permettre d'expliquer la plupart des cercles observés : "C'est la preuve indéniable qu'une technologie très avancée de balayage a été utilisée pour produire ces dessins remarquables."

Il ajoute que la source d'énergie doit se trouver au-dessus de la zone où les formes apparaissent. Dutton identifie deux forces en action, l'une de type micro-ondes ou hautes fréquences qui chauffe les épis, et l'autre qui oriente leur pliage.

Le témoignage du fermier Albert Bull tend à confirmer cette théorie, puisqu'il a vu pendant plusieurs minutes, en 1990, des tubes noirs d'une soixantaine de centimètres de largeur, verticalement positionnés au-dessus d'un champ, qui s'élevaient jusqu'à plusieurs centaines de mètres en altitude, et produisaient un mouvement circulaire sur les céréales. Roy Dutton pense qu'un tel faisceau dirigé verticalement peut être programmé pour produire par balayage tous les schémas qui ont été constatés.

Richard Hall présente deux diaporamas, séparant les fraudes avérées et les formations qualifiées d'authentiques.

Les plus complexes ne sont pas nécessairement les plus intéressants.

Parfois, des fraudeurs s'attachent à produire des détails dans le tressage de quelques formes délicates, pour mieux tromper les observateurs.

Peu de crop-circles résistent à l'examen de Hulse et Cayton. Ils écartent sans hésiter les plus récents, qui s'inspirent de l'astronomie ou des prédictions Mayas...

Cependant, la figure de Milk Hill en août 2001 est pour eux l'un des meilleurs exemples de création inexplicable.

Milk Hill 2001

Sur le terrain, le niveau de radiations electro-magnétiques est 18 fois plus intense dans les cercles qualifiés d'authentiques. Mais leur source n'a pu être précisément détectée.

Archie Roy

Dans les années 90, le CCCS (Centre for Crop circle studies) avec à sa tête E. Archie Roy, Professeur émérite en astronomie à l'Université de Glasgow, semblait déterminé à établir la vérité sur les Crop-Circles. Mais il renonça à conclure, et l'organisation fut dissoute en 2005 parce que ses adhérents avaient été désorientés par la profusion de fraudes.

Selon Nick Pope, le gouvernement britannique a commencé à s'intéresser aux Crop-Circles en 1985. Un laboratoire national se livra à des analyses. Quatre ans plus tard, sous la pression de certains parlementaires, les crédits de recherches furent coupés.

Le documentaire rappelle l'initiative menée en 1990 pendant trois semaines, sous le nom d'opération BlackBird, associant la BBC et le MoD ainsi que le chercheur Colin Andrews. Margaret Thatcher, intriguée par le phénomène, avait autorisé cette mobilisation militaire. Le programme avait tourné court après que Colin Andrews ait été abusé dès le deuxième jour par une création humaine.

Richard Hall explique que Andrews avait probablement servi de distraction, alors que l'armée menait secrètement ses recherches à Sillsbury Hill, situé à une trentaine de kms de là. "Après avoir rassuré le public et montré que l'affaire était sans intérêt, les enquêtes furent secrètement poursuivies par les services spécialisés de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis. C'est ce qui explique la présence des hélicoptères et parfois d'un Awacs au-dessus des formations. En certains cas, des hélicoptères ont été vus poursuivant des petites sphères lumineuses." Robert Hulse rappelle qu'un endroit dans la région porte depuis des siècles le nom de Golden Ball Hill - la colline de la boule lumineuse.

L'auteur du documentaire aborde ensuite la question des fraudeurs, à commencer par les célèbres Doug & Dave, en 1990-91. "Les responsables de CircleMakers.org et autres artistes de terrain comme 'Team Satan' font partie de la campagne de désinformation organisée depuis le début des années 90. Nous avons la preuve que le gouvernement britannique les finance, puisque des espaces publicitaires sur leur site web proposaient des offres de recrutement pour le MI5.

Mes recherches m'amène à penser que John Lundberg a été recruté par le bureau du MI5 en 1992, alors qu'il terminait ses études artistiques. D'ailleurs son université, le Slade Art College de Londres, jouxte les bâtiments de l'organisation gouvernementale. Le contact administratif de son site web, hébergé aux Etats-Unis, n'est autre qu'un Colonel de l'US Air Force...

John Lundberg

En outre, j'ai constaté qu'il occupe un appartement à Londres qui ne colle pas avec le cadastre officiel. Il y a six autres personnes dans le même immeuble dont les loyers sont pris en charge selon un système totalement opaque."

London_MI5

En conclusion, sur les raisons de cette campagne de désinformation, Robert Hulse & David A. Cayton sont affirmatifs : "Le gouvernement britannique fait autant d'efforts parce qu'il tient à cacher que nous ne sommes pas seuls." Le mot de la fin est offert à Roy Dutton : "Je pense que des entités s'amusent à nos dépens, qu'ils cherchent à nous intriguer."

Quant à Richard Hall, il est persuadé que le MI5 a placé des agents dans les principaux médias pour manipuler l'opinion publique. Il se demande enfin quels intérêts sert le MI5, et nous laisse en tirer nos propres conclusions : "La guerre qui est menée actuellement est celle de l'information. Ceux qui n'en sont pas conscients ont déjà perdu la bataille."

Au terme de son enquête, le réalisateur expose jusqu'à 7 agents du MI5, les services secrets britanniques, dont la mission consiste à brouiller les pistes et alimenter la confusion dans l'esprit du public. - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Les grands aliens bleus de Pandora

décembre 14th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Les grands aliens bleus de Pandora

Le film "Avatar" sort mercredi, réalisé par James Cameron, douze ans après Titanic. Un spectacle de 2h40 en 3D.

Des Marines sont envoyés sur Pandora, une planète toxique pour les humains, mais qu'ils dévastent pour extraire du minerai d'Unobtainium.

Ils auront à affronter les Na'vis, des aliens de trois mètres de haut. Les scientifiques de l'expédition, qui veulent préserver l'environnement de Pandora, vont s'opposer aux militaires.

Le réalisateur méle le dessin animé, le film traditionnel et le cinéma numérique. Cette production aurait coûté 500 millions de dollars. Cameron a inventé une nouvelle façon de filmer et les techniques qui lui étaient nécessaires :

"Il imagine alors une salle blanche, The Volume, dans laquelle 120 caméras sont implantées. Les acteurs sont revêtus d'une combinaison qui capte leurs mouvements. Le metteur en scène, lui, est devant un écran avec des joysticks. Le décor est généré sur ordinateur. Quand les acteurs jouent la scène, leurs avatars sont directement insérés dans la jungle, et le réalisateur peut, au choix, les regarder de face, de dos, de profil, d'en haut, d'en bas. Tout est filmé à 360 degrés. Il ne reste qu'à trier." - Source

Avatar

Cameron expliquait lors d'une projection : "J'ai voulu faire quelque chose qui ait toute la saveur de l'action, de l'aventure et de ce qui m'enthousiasmait lorsque j'étais plus jeune, mais je voulais aussi faire appel à la conscience, de sorte qu'en plus d'un divertissement nous soyons amenés à réfléchir un peu sur notre interaction avec la nature et nos semblables [...] Les Na'vi représentent au fond notre moi supérieur ou ce vers quoi nous essayons de tendre, l'image que nous aimerions donner [...] les humains dans le film, même si tous ne sont pas mauvais, représentent la partie de nous mêmes dont nous savons qu'elle pollue notre monde et nous conduit peut être vers un avenir assez sombre". - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Divers avis sur la Divulgation

décembre 13th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Divers avis sur la Divulgation

Jim Quirk, déjà présenté ici pour son article du 25 novembre sur Ufo Digest, a souhaité recueillir quelques avis d'ufologues auxquels il a posé la même question sur la possible divulgation par le gouvernement américain de la présence extraterrestre.

Il constate qu'elle risque bien de provoquer des troubles graves parmi les populations : "Ils ont été plusieurs à envisager qu'elle puisse causer la panique. J'ai interrogé plusieurs spécialistes cette semaine, par téléphone ou via email.

Bruce Maccabee, un physicien réputé en optique qui a travaillé pour l'U.S. Navy, bien connu dans le milieu ufologique depuis les années 60, m'a fait cette réponse : "Globalement, je suppose que ce sera comme si le ciel nous tombait sur la tête. Mais ça pourra dépendre, au moins en partie, de ce que le gouvernement voudra bien nous annoncer. Est-ce qu'il sera question d'amour, de haine, ou bien d'indifférence ?

To Serve Man

S'agit-il de frères de l'espace, ou bien de visiteurs qui aimeraient plutôt 'servir l'homme' dans leurs assiettes, façon 'Twilight Zone' ? Est-ce qu'ils viennent tout juste de nous découvrir (il y a quelques milliers d'années) ou sont-ils en fait nos créateurs ?"

Richard Dolan

Richard M. Dolan, qui se consacre à l'ufologie depuis le début des années 90, et auteur de "UFOs and the National Security State" (l'histoire en deux volumes de la couverture gouvernementale sur les E.T.s), nous a répondu que si le gouvernement devait procéder à la divulgation, beaucoup de gens se trouveraient en état de choc : "Ca devrait certainement semer le trouble."

Il a ajouté connaître plusieurs personnes qui le vivraient sans doute assez mal. Dolan pense que le gouvernement serait confronté à une crise politique et financière majeure.

"Il aurait à nous fournir des explications sur le financement de divers programmes en rapport avec le sujet Ovni depuis la fin des années 40. Il aurait à faire face à de nombreuses questions. Bien des Américains voudront savoir comment le gouvernement fédéral a pu maintenir le secret pendant plus de 60 ans, à l'insu des medias, des chercheurs, et de la communauté scientifique."

Bruce Maccabee a essayé d'imaginer la situation : "Les réponses pourront varier considérablement, selon les préoccupations personnelles des individus et leurs traits de caractère.

Certains se réjouiront, d'autres seront déprimés. D'autres encore courront se réfugier dans les collines... avant de réaliser que ces 'aliens' pourraient facilement venir les y chercher.

Beaucoup de gens penseront que les autorités sont encore en train de les mener en bateau.

Ils ne voudront pas croire l'explication qui leur sera fournie à propos des E.T.s, mais se diront que c'est encore une nouvelle manoeuvre destinée ...soit à installer un gouvernement mondial... soit instaurer la paix mondiale en sacrifiant nos libertés individuelles, ou encore justifier des dépenses militaires monumentales et l'extension des prérogatives de l'armée."

Bruce Maccabee
Stanton Friedman

Stanton Friedman, ce physicien nucléaire qui étudie le phénomène Ovni depuis les années 60, et a signé plusieurs ouvrages, dont "Flying Saucers & Science", nous a répondu par email :

"La réaction des gens, quand il leur sera confirmé en haut lieu que les extraterrestres visitent la planète, pourra dépendre de ce que le gouvernement aura jugé utile de leur raconter, et de la manière de présenter les choses.

Iront-ils jusqu'à nous révéler des détails techniques ? Je l'espère. Vont-ils annoncer que d'autres gouvernements sont solidaires ? C'est un problème international qui a de nombreuses implications pour la religion, la politique, l'économie. Le gouvernement va-t-il annoncer que des conférences seront organisées pour aborder tous ces aspects ? Pourront-ils fournir la preuve qu'ils nous disent la vérité ?"

Friedman pense que la majorité des gens sera capable de "se faire à l'idée que nous sommes visités par des aliens neutres", mais il ne s'attend pas à une divulgation imminente. Il a toutefois ajouté : "Les aliens auront peut-être leur mot à dire à ce propos."

Thomas J. Carey, co-auteur avec Donald R. Schmitt de "Witness to Roswell", nous a dit n'être pas persuadé que le gouvernement soit jamais prêt à s'exprimer au sujet des Ovnis :

"Les Etats-Unis ne reconnaîtront jamais que les Ovnis sont des véhicules aliens. L'une des raisons est que notre gouvernement ne veut pas avoir à répondre à des questions sur ses pratiques illégales et ses méthodes barbares, notamment au moment de l'incident de Roswell, en 1947 - quand des civils, y compris des enfants, ont été menacés de mort s'ils racontaient ce qui s'était passé."

Dolan estime possible qu'une faction au sein du gouvernement, connaissant la vérité au sujet des Ovnis, puisse encourager une acclimatation du public sur la réalité extraterrestre. Il est ouvert à l'idée que la divulgation devra se produire - soit à l'initiative d'un membre du gouvernement, soit parce qu'un évènement en relation avec les extraterrestres se manifeste, de telle sorte que toute tentative de couverture devienne impossible.

Thomas J. Carey

"Ce sera de toutes façons un choc important; les politiciens et les responsables en supporteront tout le poids parce qu'ils auront beaucoup de choses à nous expliquer.

Plus on attend, plus ça devient difficile pour le gouvernement de divulguer tout ce qui a trait aux Ovnis. C'est toujours la même chose quand on garde un secret assez longtemps : plus ça dure, plus ça devient délicat de le révéler". - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Des milliers de galaxies encore jamais vues

décembre 12th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Des milliers de galaxies encore jamais vues

Hubble, le télescope spatial de la Nasa, a permis d'obtenir des images de galaxies extrêmement lointaines. Installée en mai dernier, sa nouvelle caméra à champ large (Wide field Camera 3) observe des objets dans le spectre visible et l'infra-rouge.

Cette image du centre de notre Voie Lactée a été réalisée en conjuguant les données infrarouges et en rayons-X
fournies par trois télescope spatiaux : Spitzer, Chandra, et Hubble.

"En 1996, les chercheurs avaient pointé Hubble vers une région de l'espace apparemment déserte, et ouvert les capteurs pendant 10 jours. La zone considérée n'était pas plus grande qu'un grain de sable tenu à bout de bras. Le risque était grand de ramener une image entièrement noire. En fait, ils ont découvert qu'il y avait 3.000 galaxies à cet endroit." Chaque point lumineux de l'image est une galaxie, constituée de centaines de milliards d'étoiles. Cet appareil ultra-sensible a capté dans l'infra-rouge des photons qui ont voyagé pendant 13 milliards d'années.

L'expérience avait été renouvelée en 2004, en pointant le télescope dans une direction prôche de la constellation d'Orion. Cette fois 10.000 nouvelles galaxies étaient apparues.

Dans cette région de l'espace appelée le Champ Ultra Profond, elles datent pratiquement de l'origine de l'univers, soit environ 500 millions d'années après le Big Bang. Un modèle en 3D a été réalisé en utilisant les données de décalage vers le rouge de ces galaxies.

La video offre cette conclusion : "L'esprit humain ne peut concevoir ce que représentent cent milliards de galaxies; mais ces découvertes ont encore réduit l'idée que nous nous faisons de notre place dans l'univers." - Source

WISE

A partir de lundi, on pourra compter sur un nouvel instrument performant avec le télescope spatial dans l'infrarouge WISE, lancé par la NASA depuis la base militaire de Vandenberg, en Californie. Il s'agit cette fois de cartographier l'univers.

L'acronyme WISE est assez bien trouvé puisque le mot signifie Sage et se décompose en WideField Infrared Survey Explorer.

Positionné à 525 km d'altitude, WISE aura pour mission de détecter des objets qui émettent de la lumière infrarouge. Cela lui permettra de découvrir des objets poussiéreux, froids et distants souvent non détectables par les télescopes optiques. Grâce à une réserve d'hydrogène solide, ses instruments seront refroidis à 15º C au-dessus du zéro absolu.

WISE accomplira 15 révolutions quotidiennes et prendra chaque jour 7.500 images sur quatre longueurs d'ondes. Il lui faudra six mois pour couvrir tout ce qui peut être vu depuis la Terre. WISE permettra de cataloguer les astéroïdes et les comètes selon leur taille et leur position, signalant ceux qui pourraient s'approcher de la Terre et risquer de la percuter. - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Spielberg reste discret

décembre 11th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Spielberg reste discret

La journaliste Angelia Joiner révèle sur OpenMinds.tv que James Fox, auteur du documentaire "I Know What I Saw", est très touché d'avoir reçu une lettre d'encouragements de Steven Spielberg. Le réalisateur et producteur a visionné son film, grâce à l'entremise d'un ami commun.

Elle rappelle que Spielberg est l'auteur de films remarquables comme "Rencontres Rapprochées du IIIème Type" (1977), "E.T.: L'Extra-Terrestre" (1982), "La Guerre des Mondes" (2005) et la mini-série "Taken" (2002).

Cependant Fox n'a pas encore été autorisé à publier ce texte. L'agent de Spielberg avec lequel il est en contact, "serait heureux de parvenir à un accord". Mais il lui a fait savoir que Spielberg, auquel il avait transmis sa requête, avait seulement répondu : "Pas maintenant"...

James Fox a essayé de nouveau en lui faisant passer ce message : "Il n'y aura pas d'autre moment plus favorable !"

James Fox

James Fox ne se décourage pas, et maintient la pression pour obtenir l'autorisation de publier le contenu de la lettre, parce qu'il pense que "c'est important". Il ajoute : "Je peux seulement vous dire pour le moment que Spielberg est dans le camp de ceux qui réclament la transparence du gouvernement à propos du phénomène".

"I Know what I saw" présente une partie des images tournées le 12 novembre 2007, où Fox avait rassemblé - au National Press Club de Washington D.C. - des témoins parmi les plus crédibles, venus du monde entier : "Des astronautes, des généraux de l'USAF, des pilotes civils et militaires, des officiels du gouvernement et des FAA de 7 pays nous ont apporté des éléments qui doivent confronter notre réalité"... James Fox rend également hommage à la journaliste Leslie Kean, qui a largement contribué à cette réalisation. Elle se consacre actuellement à la version écrite du documentaire. - Source

Depuis près de 40 ans, Spielberg a toujours réussi à éluder les interviews sur le sujet du phénomène Ovni.

Steven Spielberg

Peut-être veut-il se ménager des contacts utiles ? Ou éviter de concentrer les critiques des détracteurs systématiques ?

Matthew Alford et Robbie Graham avaient publié en novembre 2008 une étude remarquée sur Hollywood & la CIA. Ils s'étaient étonnés de relever dans leurs archives ce commentaire de Steven Spielberg : "J'ai réalisé qu'il se passait vraiment quelque chose quand la NASA a pris la peine de m'écrire une lettre de 20 pages en 1977. Ils étaient furieux après avoir lu le scenario de "Rencontres rapprochées du IIIème Type", et pensaient que ce serait un film dangereux."

Les auteurs de l'enquête avaient alors lancé une double requête FOIA, dirigée vers la CIA et la NASA, pour tenter d'obtenir une copie de ce document : "Habituellement, le délai n'excède pas quatre semaines." Ils attendent une réponse depuis plus d'un an.

Par ailleurs, le Washington Post avait publié cette annonce le 21 mai 2008 : "Le réseau que le réalisateur Steven Spielberg a prévu de mettre en place sur Internet a maintenant un nom, "Rising", ou "The Rising" : "On y trouvera des contenus videos, et un espace d'échanges qui permettra aux visiteurs de partager leurs histoires personnelles et leurs expériences." Ce réseau devait être lancé en juillet 2008...

Cette interview date de 1977, avant la sortie du film "Rencontres rapprochées". Le réalisateur confiait qu'il s'était isolé dans le désert du Mojave, dans l'ouest des États-Unis, et imaginé quelle serait son attitude à supposer que les passagers d'une soucoupe lui proposent d'embarquer : "J'étais mort de trouille, et je suis rentré à Los Angeles en vitesse."

Il raconte également comment, alors qu'il préparait la réalisation de RR3, il avait recueilli le double témoignage d'un commandant de bord de Eastern airlines. La séquence se termine sur cet appel à la divulgation : "Le gouvernement finira bien par considérer que nous avons la maturité nécessaire pour qu'il nous révèle ce qu'il a appris depuis quelques décennies."

Compléments & Commentaires

Share This Post

Mars, la preuve par le méthane ?

décembre 10th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Mars, la preuve par le méthane ?

Une étude scientifique récente relance l'hypothèse que le méthane soit une preuve de la vie sur Mars. Le blog LunarNetworks diffuse l'information le 8 décembre, bientôt reprise par des dizaines de medias de langue anglaise :

"Peu après l'annonce des nouvelles découvertes sur la météorite martienne ALH 84001, les résultats d'une autre recherche importante devraient se propager dans les principaux médias :

Des chercheurs de l'Imperial College de Londres viennent de montrer que les quantités importantes de méthane constatées dans l'atmosphère de Mars (entre 100 et 300 tonnes) ne pouvaient avoir été apportées par des météorites, lesquelles n'en produisent que 10 kg par an."

Ces travaux ont été publiés par la revue à comité de lecture "Earth & Planetary Science Letters".

"La durée de vie du méthane sur Mars est limitée à quelques siècles, parce que la quantité de ce gaz instable est constamment dégradée par une réaction chimique dans l'atmosphère de la planète, causée par le rayonnement solaire.

Mars

En analysant les données des observations au télescope et celles obtenues par les sondes automatiques, les scientifiques ont découvert que le méthane sur Mars est renouvelé en permanence par une source indéfinie.

Mars

Les chercheurs avaient un temps pensé que les météorites pourraient avoir été la cause de la présence de méthane, parce qu'elles sont très fortement échauffées en entrant dans l'atmosphère martienne. Une réaction chimique peut alors libèrer du méthane et d'autres gaz dans l'atmosphère.

Cependant cette nouvelle étude montre que les quantités de méthane qui pourraient directement provenir des météorites sont trop faibles pour justifier les niveaux observés. Des études antérieures avaient également écarté la possibilité que le méthane provienne d'une activité volcanique." - Source

Il reste deux possibilités pour expliquer la résence de ce gaz : soit des micro-organismes vivants dans le sol Martien produisent ce méthane comme déchet de leur métabolisme, soit il est le résultat de réactions causées par de l'eau sur des roches volcaniques.

Selon le Dr Richard Court, co-auteur de l'étude : "Nos expériences ont permis de résoudre le mystère du méthane sur Mars. L'entrée des météorites dans l'atmosphère devait être envisagée, mais la reproduction du phénomène en laboratoire n'en a produit que de petites quantités."

Ces travaux devraient aider les scientifiques de la NASA et de l'ESA qui planifient la prochaine mission prévue en 2018. Ils pourront maintenant se concentrer sur les deux options qui subsistent.

Le Professeur Mark Sephton ajoute : "Nous avons réalisé un progrès significatif. Comme le disait Sherlock Holmes, quand tous les autres facteurs ont pu être écartés, celui qui reste doit être le bon. La liste des sources de méthane se trouve maintenant réduite, et il est frappant de voir que la piste d'une vie extraterrestre est toujours valide. Le test final devra se faire sur place." - Source

Compléments & Commentaires

Mark Sephton
Share This Post

Nick Pope critique le MoD

décembre 9th, 2009 Posted in Décembre 2009 | Commentaires fermés sur Nick Pope critique le MoD

Comme annoncé samedi dernier, le Ministère de la Défense britannique a fermé sa ligne téléphonique destinée aux témoignages du public sur les Ovnis, ainsi que son poste de courrier électronique. Pour avoir travaillé à ce programme de 1991 à 1994, Nick Pope a été sollicité par la chaîne d'informations ITN :

"Le Ministère de la Défense s'est intéressé au phénomène Ovni depuis plus de 50 ans; or il vient de fermer la totalité du programme de recherches. Le MoD avait accumulé 12.000 rapports pendant cette période. Il s'agit le plus souvent d'erreurs d'interprétation sur des objets et des phénomènes ordinaires, mais 5% n'ont pas trouvé d'explications. Je considère qu'il est très important de s'intéresser à toute activité dans l'espace aérien de ce pays."

Le journaliste d'ITN donne rapidement en exemple l'affaire non résolue d'une éolienne endommagée en janvier 2009 dans le Lincolnshire : "Mais le MoD prétend qu'il n'a plus les moyens d'assurer la collecte des témoignages."

Nick Pope

Nick Pope poursuit : "Le MoD prétend réaliser une économie de 55.000 Euros par an, essentiellement en salaires. Mais c'est une économie illusoire, parce que ces postes ne vont pas être supprimés, les employés seront affectés à d'autres tâches. Même si le service réalisait vraiment une économie, elle serait alors récupérée par le Ministère des Finances.

L'annonce n'a même par été précédée d'un débat au Parlement, le public n'a pas été consulté. En fait, le MoD a procédé de manière très sournoise, sous la forme d'un simple amendement à un document intitulé : "Comment rapporter une observation d'Ovni", qui figure dans la section "Freedom of Information" du site web du MoD.

Le service de presse du ministère de la Défense s'est finalement justifié : "L’argent qui était consacré à ce service sera désormais utilisé pour l'équipement des soldats engagés en Afghanistan". Mais pour Nick Pope c'est un faux prétexte : "Le Bureau Ovni était une cible facile pour les gens du Trésor Public." - Source

Au fond c'est peut-être une excellente chose de voir le MoD se désaissir de l'affaire : il suffirait qu'une personnalité populaire comme Nick Pope s'entoure de bénévoles pour centraliser les témoignages du public. On ne risquerait plus d'attendre pendant des années le bon vouloir des autorités, pour voir publiés des dossiers en bonne partie censurés.

Compléments & Commentaires

Share This Post