Didier de Plaige

Tout sur Avatar

février 2nd, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur Tout sur Avatar

Film aux images de synthèse d'une richesse inédite, "Avatar" s'est imposé en quelques semaines en tête du box-office mondial, et propulse le cinéma dans une nouvelle ère technologique. Hollywood a fait le pari de la 3D, James Cameron a créé un nouveau monde.

Phénomène cinématographique mondial, grâce à la beauté des images, prouesse technologique pour donner vie à Pandora et ses habitants les Na'vis, "Avatar" ne laisse personne insensible.

Avatar

James Cameron est né au canada et s'est installé aux Etats-unis; il est diplômé de physique à la California State University. Son premier court métrage, "Xenogenesis", est financé par un consortium de dentistes. Il officie alors comme réalisateur, producteur, co-scénariste, monteur, directeur de la photographie, maquettiste et superviseur des effets spéciaux puis est engagé en 1980 par Roger Corman qui l'engage dans sa compagnie New World Picture.

Il travaille aux effets spéciaux de "New-York 1997", de John Carpenter. En 1984 il concevra le scénario de "Terminator" puis "Alien" en 1986 et "Abbys" en 1989. Titanic, film de 1997, recueillera plus de 1,8 milliard de dollars de recettes dans le monde entier.

Le règne des effets spéciaux

Lorsque James Cameron écrit le scénario du premier Terminator, en 1982, il sait qu'il devra mettre au point des trucages inédits pour concrétiser ses idées. Cet ancien technicien en effets spéciaux (New York 1997) possède une vision très précise de son film. L'héritage qu'il laissera à l'Histoire du cinéma dépassera pourtant ses attentes. Depuis son premier volet jusqu’à "Terminator 3 : Le Soulèvement des Machines", la saga sera ponctuées de formidables avancées technologiques... - Pierre-Eric Salard

James Cameron qui gardait précieusement son histoire depuis 1995, s’est doté des toutes dernières technologies pour réaliser son film. Six ans de travail lui auront permis de développer la fameuse Caméra HD numérique 3D, pour reproduire les caractéristiques de la vision humaine.

D’autre part, un gain de temps remarquable a été obtenu grâce à la capture de performance. Ce procédé visant à capter tout ce qu’un acteur fait et à l’intégrer à un personnage numérique, a contribué à ce que l’essentiel du film soit développé en post-poduction.

James Cameron signe à nouveau un long-métrage au budget historique (300 millions de dollars) et promet une fois de plus une spectaculaire révolution du genre. - Johanna Cristol

Avatar

Avatar : Character Design / Na'vis, loups-vipères, insectes, banshees, AMP - Stan Winston/Legacy Effects Studios

Scott Patton, Character designer, a décrit le formidable travail fait par Stan Winston Studios et par lui-même en particulier sur Avatar :
"Il fallait produire des modèles, avec plusieurs expressions, pour valider les concepts artistiques. J'étais plutôt junior en 3D, j'ai plongé là-dedans avec enthousiasme, mais nous avons aussi sculpté à la main ou peint dans Photoshop : c'était le résultat plutôt que la méthode qui comptait!

Le principal challenge était artistique : trouver le bon mélange d'acteur et de Na'vi pour les avatars. Je me suis occupé de l'avatar de Jake, de Neytiri. J'ai aussi fait ceux de Norm (ndlr : l'étudiant qui assiste Grace) et Grace, qui ont volontairement l'air plus 'humains' que l'avatar de Jake qui doit se fondre dans les Na'vis. Avez-vous remarqué dans le film que les avatars ont quatre doigts comme les humains, alors que les Na'vis n'en ont que trois ?"

"Pour que l'avatar ressemble à l'acteur, nous sommes partis de scans des acteurs, mais comme ZBrush n'avait pas d'outils de subdivision, c'était compliqué : j'ai dû importer deux maillages ensemble, masquer l'un, déformer l'autre, puis cacher le maillage et l'exporter et le recharger sur mon outil ztool multi level. Après, nous les imprimions en 3D, puis nous en faisions un moule pour les fondre en cire, les scanner à nouveau et recommencer le processus : compliqué... Mais au final cela a fonctionné. Les chevelures par contre ont été d'abord sculptées dans le studio avant d'être numérisées, c'est pour cela qu'elles ont l'air si réelles en 3D!"


Design de la tête de Neytiri à partir d'une pose de Zoe Saldana. Source

La suite est ici

Lilou, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

La X-Conference 2010 aura lieu

février 1st, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur La X-Conference 2010 aura lieu

Stephen Bassett a finalement résolu son problème de financement à court terme, et le Paradigm Research Group vient d'annoncer les dates de la prochaine X-Conference.

L'évènement a été fixé du 7 au 9 mai 2010, au National Press Club de Washington, DC. Il ne s'agit plus cette fois d'un séminaire résidentiel dans un Hilton de la banlieue.

Le NPC se situe entre la Maison Blanche et le Capitole, à proximité de pratiquement tous les grands medias représentés dans la capitale. C'est là que s'étaient tenues les conférences du Disclosure Project en mai 2001.

"L'organisation de la X-Conference dans ce lieu prestigieux augmente les chances de voir des personnels de la Maison Blanche ou du Congrès, ou encore des chroniqueurs politiques, participer à l'évènement."

Une conférence de presse marquera la clôture de l'opération, le lundi matin.

NPC Ballroom

George Knapp et Richard Dolan ont déjà confirmé leur participation, les autres intervenants seront annoncés dans les prochaines semaines. Le PRG va se trouver confronté cette année à un choix difficile : en autorisant à nouveau une équipe de videastes bénévoles à retransmettre gratuitement toutes les conférences en direct sur le web, il risque de diminuer l'impact local de l'évènement. Stephen Bassett reconnait par ailleurs la difficulté de financer son organisation :

Steve Bassett

"Cela fait 14 ans que le PRG milite en faveur d'une résolution politique de la situation en ce qui concerne le phénomène Ovni/ET (la Divulgation).

Il a créé ou encouragé des quantités d'initiatives, de projets, de sites web, de conférences et d'organisations pour en finir avec l'embargo sur la vérité Ovni/ET. Sa démarche a reçu le soutien d'une large partie des medias. Mais il reste beaucoup à faire.

Le PRG recherche un courageux mécène, pour amplifier son action - un activiste et philanthrope qui est conscient des véritables enjeux :

1) la reconnaissance de la présence extraterrestre,

2) l'accès à des technologies secrètes, et

3) la suppression des infrastructures mises en place depuis 1947 qui entretiennent la couverture.

Les personnes ou fondations concernées peuvent prendre contact avec le PRG."

Compléments & Commentaires

Share This Post

Hillary et la vie extra-terrestre

janvier 31st, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur Hillary et la vie extra-terrestre

On se souvient de la découverte par l'équipe Française du forum "Ici&maintenant!" du titre et de l'auteur du livre offert par Laurance Rockfeller à Hillary Clinton lors de sa visite à son ranch du Wyoming, en août 1995.

Cette trouvaille a fait réagir de nombreux chercheurs et relancé les débats concernant l'intérêt de l'ex-première dame, et d'une façon plus générale, des élites politiques des USA, pour le sujet OVNI.

Or, nous apprenons aujourd'hui, grâce à une communication intense entre les différents acteurs de la scène exopolitique, que Hillary Clinton a très certainement été informée en personne de cette découverte, par l'un de ses conseillers personnels, mais aussi par Paul Davies, l'écrivain lui-même.

Il est à espérer que Paul Davies prenne la parole à ce sujet lors de la promotion de son prochain livre, The Eerie Silence: Renewing our search for alien intelligence dont la sortie est prévue le 13 Avril 2010 aux USA.

Hillary

Cette prise de parole incitera t'elle Hillary Clinton a sortir de son silence? Quoiqu'il en soit, des articles à ce sujet sont déjà parus; en particulier celui de Billy COX dans Herald Tribune.com.

Steven Greer a aussi réagi à travers le bulletin du "Disclosure Project", pour confirmer l'intérêt du couple Clinton pour le sujet OVNI, ainsi que sa rencontre avec Paul Davies, deux ans avant le "sommet" Hillary/Rockfeller. Ce bulletin dit en substance que :

The Errie Silence

* Le secrétaire d'État Hillary Clinton et l'administration du président Clinton ont été informés sur les ovnis et l'intelligence extraterrestre.

* Il y a eu publication de documents de la bibliothèque Clinton apportant la preuve de discussions avec Laurance Rockefeller concernant la révélation de la vérité concernant les OVNIs au public, et exposés par le "Projet Starlight", le prédécesseur du "Disclosure Project"

* Le Dr Greer peut corroborer les détails, et fournir un contexte à cette histoire.

Voici donc ce qu'il en dit :

"Il a récemment été rapporté qu'Hillary Clinton a rencontré Laurance Rockefeller dans son ranch au Wyoming en août 1995 pour discuter de son insistance à ce que le gouvernement dévoile la vérité sur les ovnis, ainsi que sur les technologies avancées résultant de rétro-ingénierie."

"J'étais présent au domaine de M. Rockefeller, au Wyoming, à l'automne 1993 pour discuter de cette question et planifier des séances d'information pour l'Administration Clinton. J'ai également discuté de cette question en profondeur avec le premier directeur de la CIA du président Clinton, R. James Woolsey, en Décembre 1993.

D'autres discussions ont eu lieu entre moi et d'autres initiés de l'administration Clinton. L'objectif de ces discussions a été la divulgation des secrets OVNI et d'établir de façon ouverte des contacts pacifiques avec les civilisations extraterrestres visitant la Terre."

"Par ailleurs, j'ai discuté de cette question en profondeur avec Paul Davies, l'auteur du livre sur les ovnis dont Mme Clinton est vue le tenant dans les images qui accompagnent l'article dans le lien ci-dessus"

Enfin, un article de l'Agence de Presse par Andrew Demillo, daté du 14 novembre 2007 intitulé "La bibliothèque Clinton offre un regard furtif au dossier OVNI", se réfère aux documents FOIA sortis de la Bibliothèque Clinton.

Un de ces documents est une lettre de "La Coalition du Projet Starlight" (le prédécesseur du "Disclosure Project" de Dr Greer), signée par le Dr Steven Greer et d'autres, demandant au président Clinton de déclassifier des documents sur les extraterrestres et les ovnis.

Cette lettre de la "Coalition du Projet Starlight" a été le résultat de la réunion historique d'Asilomar, en Californie, organisée par le Dr Greer et payée par Laurance Rockefeller en Juin de l'année 1995, juste avant la rencontre Clinton/Rockefeller en août 1995. La lettre de la réponse de la Maison Blanche à M. Greer est aussi inclue dans les documents. Ils sont tous estampillés "CLINTON LIBRARY PHOTOCOPY."

Hillary Clinton

Lien vers la lettre du "Starlight projet" et la réponse de la Maison Blanche.

ElevenAugust, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Commentaires sur la Conférence de Londres

janvier 30th, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur Commentaires sur la Conférence de Londres

Nick POPE, l'ancien expert du Ministère de la Défense britannique, s'est exprimé au sujet de la conférence qui s'est tenue à la Royal Society de Londres les 25 et 26 janvier. Voici ses commentaires :

"C'est un sujet de film depuis des décennies : Qu'arriverait-il réellement si des aliens nous rendaient visite ?

Ca pourrait ressembler à un discours de conspirationnistes ou d'obsédés de la soucoupe, mais nos plus brillants esprits scientifiques se sont réunis cette semaine à Londres pour débattre de cette question.

Il a été suggéré avec inquiétude qu'en cas d'arrivée aliène, nous serions face à un scénario à la Mars Attack au détriment du scénario ET.

Nick Pope

Cette conférence - La Détection de La Vie Extraterrestre et Ses Conséquences Pour La Science et La Société - s'est tenue à la Royal Society dans le centre de Londres.

Lord Martin Rees

Fondée en 1660, la Royal Society regroupe des scientifiques légendaires tels qu'Isaac Newton, Albert Einstein et Stephen Hawking. Etaient conviés à cette conférence, à laquelle j'ai assisté, des représentants de la NASA, de l'ESA, et du Bureau des Nations-Unies pour les Affaires Spatiales.

Lord Martin Rees, Président et Astronome de la Royal Society, a présidé plusieurs sessions.

Il y a plusieurs années nous n'avions aucune preuve de l'existence d'autres planètes en dehors de notre système solaire. Nous en avons découvert maintenant plus de 400.

Des radio télescopes scrutent les cieux, à la recherche de signaux d'une civilisation extraterrestre. Nous écoutons et regardons plus loin que jamais vers l'infini, afin d'obtenir une réponse à l'ultime question : La vie foisonne t-elle dans l'univers ?
Parmi les principaux sujets abordés :

Amis ou Ennemis ? - Les avis divergent. Si nous trouvons la vie, seront-ils amicaux ou viendraient-ils dans l'intention de nous exterminer ?

Il a été suggéré que des civilisations pourraient émettre des informations, une sorte de Facebook cosmique. Pourrions-nous capter des informations et apprendre quelque chose d'utile? D'autres ont avancé que notre propre histoire pourrait se répéter lorsqu'une société dotée d'une technologie plus avancée aborde une société plus primitive (qui s'éteint dans la violence).

Les aliens ... pourraient contaminer la Terre par des bactéries aliènes.

Le Professeur Simon Conway Morris, paléontologue de l'Université de Cambridge, pense que si le téléphone cosmique sonnait, il vaudrait mieux ne pas répondre. Avec les signaux TV qui se propagent déjà dans l'espace, il pourrait être trop tard.

Contact

Biohazard - Dans le film "La Guerre Des Mondes", les envahisseurs aliens furent anéantis par des bactéries terrestres.

Si nous rencontrons des formes de vie extraterrestres, même en cas de microbes, ce destin pourrait-il être le nôtre? Certains ont pensé que le risque était réel en disant qu'il était vital que des contrôles stricts soient mis en place pour gérer des substances biologiques éventuelles rapportées des missions spatiales.

La question d'éthique se pose, même pour les mondes inhabités, de la possibilité que l'un de nos vaisseaux non stérilisé puisse contaminer d'autres planètes. Avons-nous le droit de faire ça?

Pas de panique - Beaucoup de gens pensent que si nous découvrons d'autres formes de vie, une panique générale s'ensuivra. Ce serait nettement le cas devant une invasion. Mais les scientifiques ont suggéré qu'une simple annonce de la preuve de vie aurait peu d'effets. Les sondages d'opinion montrent déjà que de nombreuses personnes croient à la vie extraterrestre.

Ted Peters

Ajoutons à cela que les films de science fiction nous accoutument à l'idée des aliens, et à l'idée que ce n'est pas un problème. En 1996 la NASA a annoncé qu'ils avaient trouvé sur Mars une météorite comportant des preuves de vie.

La Religion - Il a souvent été dit que la découverte d'autres civilisations ébranlerait les grandes religions. Les participants n'en étaient pas si sûrs.. Le professeur Ted Peters, un théologien, a mentionné les résultats d'une étude qui indique l'opposé. Plutôt qu'ébranler les croyances religieuses, quelle que soit la religion, elles seraient renforcées, en faisant la création de Dieu plus importante et plus merveilleuse.

Tous n'étaient pas d'accord. Le physicien anglais Paul Davies pensait que les chrétiens auraient un problème car la croyance principale que Jésus est mort pour nous sauver reste au coeur de leur foi.

Si nous découvrons d'autres civilisations, la question embarrassante est celle-ci : ''Pourquoi nous ?''

Qui parle au nom de la planète Terre ? - Qui dirige quand il s'agit de faire face à une visite extraterrestre? Beaucoup ont proposé que ce soit l'ONU.

Il existe un précédent étrange. En 1977, Voyager1 fut lancé dans une course vers les étoiles avec à bord un message du Secrétaire Général des Nations-Unies de l'époque, l'autrichien Kurt Waldheim.

Il était inscrit, entre autres : "J'adresse mes salutations au nom du peuple de notre planète. Nous franchissons les limites de notre système solaire vers les confins de l'univers en paix et en toute amitié."

Voyager1

Les Ovnis - Ces discussions-là étaient plus spontanées autour du café et des petits fours. Les ovnis faisaient figure d'éléphants dans la pièce.

Comme l'ont dit les ufologues, pourquoi chercher le vivant "là-bas" s'il est déjà "ici-bas" ? L'ironie d'un tel évènement, alors que les observations d'ovnis battent tous les records, n'est pas passée inaperçue pour les participants. Quelqu'un a fait la remarque qu'il était contraire à l'esprit scientifique pour le MOD d'avoir réduit son service ovni alors qu'il existait tant de cas comportant des preuves que quelque chose d'étrange avait été observé, comme les observations enregistrées sur radar.

"Les revendications extraordinaires s'accompagnent de preuves extraordinaires", c'est ce que glissa Lord Rees avant de s'esquiver rapidement.

Les Théories du Complot - Lorsque les gens qui s'intéressent aux ovnis ont appris l'existence de cette conférence à la Royal Society, ils ont d'abord été étonnés et intéressés, mais l'humeur a vite tourné à la méfiance et à la colère. Les théories complotistes ont rapidement pris le dessus, et l'évènement est largement commenté sur les sites web, les blogs et les forums.

Pour la "communauté ufologique", c'est la preuve que les pouvoirs savent que nous sommes visités par des formes de vie extraterrestres. Ils pensent que cette réunion est là pour amorcer une confirmation officielle de la présence extraterrestre parmi nous.

Arthur C. Clarke

Les Conclusions de la Conférence - L'écrivain de science-fiction Arthur C. Clarke a dit un jour : Il existe 2 possibilités. Soit nous sommes seuls dans l'univers, soit nous ne le sommes pas. L'une est aussi terrifiante que l'autre.

Je suis d'accord avec lui.

La question de l'existence d'autres formes de vie dans l'univers est probablement la plus profonde et la plus importante que nous puissions poser.

Nos découvertes progressent si vite que nous devrions bientôt connaître la réponse. Devant tant d'incertitudes, une chose est certaine : le jour de notre premier contact changera notre monde pour toujours." - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Paul Davies à la Royal Society de Londres

janvier 29th, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur Paul Davies à la Royal Society de Londres

Paul Davies est un scientifique hors-pair. Né en 1946 à Londres, il partage son temps entre l'Angleterre, les USA et l'Australie où il fréquente les universités les plus prestigieuses.

Physicien théoricien et cosmologiste à l'origine, il s'est tourné ces dernières années vers l'exobiologie, donnant de nombreuses conférences et écrivant plusieurs livres et articles traitant en particulier du mode d'apparition et de développement de la vie sur d'autres planètes.

Cet intérêt pour l'exobiologie s'est concrétisé en 2005 de façon plus officielle, avec sa nomination à la tête du comité du SETI chargé d'évaluer et de communiquer en cas de découverte importante.

Cette nomination n'est pas le fruit du hasard, au regard des prix qui lui ont été attribué, en particulier les prix Templeton et "Faraday", délivrés par la "Royal Society of London" "en reconnaissance de son dévouement à communiquer, à travers des conférences, livres, émissions et débats, le sens de l'émerveillement qui nourrit les recherches scientifiques"

Cinq ans plus tard, Paul Davies revient à la Royal Society, dans le cadre d'une conférence organisée pour le 350éme anniversaire de cette institution séculaire.

Davies winners
Paul Davies, ici entre Ian Barbour et Alexandre Soljenitsyne lors de la remise du prix Templeton

Il est à noter que le choix du sujet de cette conférence pour cette occasion : "La détection de la vie extra-terrestre et ses conséquences pour la science et la société" n'est très certainement pas anodin mais révélateur de l'intérêt grandissant que portent nos élites scientifiques au sujet de la vie extra-terrestre.

Royal-Society

Cet intérêt est parfaitement justifié et résumé par l'un des intervenants du colloque, Martin Dominik, astronome à l'Université de St. Andrews, en Ecosse: "J'ai la conviction que les générations actuelles ont d'excellentes chances d'assister de leur vivant à la détection d'une vie extra-terrestre".

Concernant le point de vue de Davies, il a très clairement exprimé lors de son intervention la possibilité que la vie extra-terrestre soit déjà parmi nous, voire en nous, sous forme microscopique.

Cette idée n'est pas neuve, et Davies lui-même l'avait déjà évoquée en 2007 dans une publication scientifique Américaine. Il reconnait par ailleurs qu'il serait très difficile de différencier une telle forme de vie.

Il précise cependant que nous ne connaissons que 1% du nombre des espèces mondiales de bactéries, ce qui laisse du champ à des découvertes inédites.

Une telle vision des choses sous-entend bien entendu l'intervention de la théorie de la panspermie pour expliquer une origine extra-terrestre de l'humanité, ce qui est conforme à ce que Davies à toujours pensé, même s'il ne l'a pas nommément citée lors de son intervention.

Certains observateurs vont même plus loin, en suggérant que l'intervention de Davies et d'une façon plus générale, l'ensemble de cette conférence, entrent dans le cadre d'un schéma général de divulgation et d'acclimatation du public à la possibilité d'une vie extra-terrestre.

Serait-ce le début d'un changement d'attitude de la communauté scientifique établie à propos de la vie extra-terrestre, et de l'origine de la vie sur Terre ?

Quoiqu'il en soit, Paul Davies a la notoriété, l'expérience et les compétences nécessaires pour faire des émules dans ce sens, et s'il y a bien un scientifique à suivre, c'est lui.

Compléments & Commentaires

Paul Davies

ElevenAugust, pour Ovnis-USA

Nick POPE participait à cette conférence. Il présentera demain ses commentaires sur l'évènement.

Share This Post

Prochaine déclassification en Nouvelle-Zélande

janvier 28th, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur Prochaine déclassification en Nouvelle-Zélande

Un nouveau pays va rejoindre les nombreuses nations qui ont commencé à déclassifier leurs archives sur les Ovnis. Peu de francophones connaissent la Nouvelle-Zélande, située aux antipodes de la France.

Pourtant il y a eu des observations intéressantes dans ce pays, comme celle de Kaikoura filmée par des journalistes australiens, qui avait même laissé des traces radars. The Press, qui est en partie à l'origine de cette prochaine opération de déclassification, explique qu'il faudra attendre encore un peu. Un article de Charlie Gates :

The Press

"Des centaines de pages de dossiers secrets sur les observations d'Ovnis en Nouvelle-Zélande seront déclassifiées par l'armée cette année. Ils contiennent des rapports d'observations d'Ovnis de 1979 à 1984, dont celle de Kaikoura qui date de Décembre 1978.

Les dossiers sont conservés par les Archives de Nouvelle-Zélande et devaient être rendus publics ce mois-ci, mais la "Force de Défense" n'a pas fini de supprimer les données personnelles, en conformité avec la Loi sur la protection des individus.

Article 1979

Début Janvier 1979, l'Air Force avait un Skyhawk prêt à enquêter sur les mystérieuses lumières de Kaikoura.

Un porte-parole de la Force de Défense explique : "Pour le moment nous faisons des copies de ces documents, en effaçant les renseignements personnels. Une fois ce travail terminé, nous espérons être en mesure de publier dans le cours de l'année une copie de tous les dossiers Ovnis, y compris certains par anticipation de leur date de déclassification."

Des lumières avaient été observées dans le ciel de Kaikoura en Décembre 1978 et filmés par une équipe de journalistes australiens. Un avion suivait ces lumières, qui laissèrent des traces radar.

Un homme qui travaillait à l'époque pour le département de l'aviation civile du Ministère des Transports attend de pouvoir consulter les dossiers du gouvernement. L'homme a souhaité garder l'anonymat, mais il était employé à l'aéroport international de Christchurch.

Il a déclaré avoir vu des avions de l'US Air Force, portant des marques d'identification inhabituelles, qui patrouillaient la région. Il estime que toute l'histoire au sujet de ces lumières n'a pas été révélée : "Si on considère que l'US Air Force a fait tout ce chemin pour venir jusqu'ici, et y soit restée 3 jours, c'est bien qu'il devait y avoir quelque chose".

C'est en août 2009, et en vertu de l'Official Information Act, que The Press avait réclamé tous les dossiers Ovnis auprès de la Force de Défense.

L'autorité avait d'abord répondu que la demande "requèrait un travail préalable de classement, de recherches et de consultation très important, afin de déterminer quelles informations pourraient être déclassifiées" et qu'elle "n'était pas en mesure de déployer du personnel pour entreprendre cette tâche".

Elle avait ajouté que tous les dossiers publics se trouvaient aux Archives de Nouvelle-Zélande. The Press s'était alors adressé aux Archives pour pouvoir les consulter, mais n'avait pas eu accès à ces documents car la Force de Défense les avait empruntés.

Suzanne Hansen, directrice du groupe de recherches UFOCUS NZ, est contrariée de ce retard, bien qu'elle comprenne les raisons de confidentialité : "Nous sommes en pourparlers avec la Force de Défense néo-zélandaise depuis de nombreuses années...

C'est frustrant pour la recherche parce que nous aimerions confronter ces observations avec les données recueillies dans d'autres pays."

Suzanne Hansen

Selon elle, certaines observations pourraient être la manifestation de technologies extraterrestres. "Certains cas ne relèvent surement pas de nos moyens terrestres. Il a été prouvé scientifiquement que de telles visites sont possibles."

Pour Vicki Hyde, la présidente des "Skeptics" de Nouvelle-Zélande, les dossiers secrets ne doivent pas présenter un intérêt majeur : "Tous les gouvernements du monde ont des dossiers de ce genre, et ils ne sont pas aussi excitants que vous pourriez l'imaginer.

Le gouvernement est obligé d'enregistrer ces témoignages, et ça peut donner la fausse impression qu'il se passe vraiment quelque chose. Il y a probablement une vie intelligente ailleurs, mais c'est une autre question de savoir si elle est venue ici pour jouer avec nous dans un jeu de cache-cache cosmique.

Il y a une marge considérable entre rapporter un évènement mystérieux dans le ciel et déclarer que c'est un engin piloté par les extraterrestres." Pour Vicki Hyde, la plupart des observations pourraient se ramener à des choses banales, comme des satellites ou des oiseaux.

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Une Autre Histoire de la Scientologie

janvier 27th, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur Une Autre Histoire de la Scientologie

Nous écrivions hier : "Ceux qui avaient des raisons de se méfier de la scientologie verront sans doute leurs craintes renforcées." Considérer cet article comme une promotion serait d'une extrême mauvaise foi.

En ces temps de révélations où les manipulations de toutes sortes se dévoilent peu à peu, s'il en est une qui risque de rester dans l'ombre bien longtemps c'est probablement celle-ci. Bill Ryan, co-fondateur de Project Camelot est inscrit depuis longtemps sur la liste des ennemis déclarés de l'Eglise de Scientologie.

En mettant la série d'interviews de son site à la disposition du public, il ne s'attendait certainement pas à recevoir un jour la visite d'un homme, célèbre au sein de la scientologie sous le pseudo de Dane Tops.

C'est en écoutant certains lanceurs d'alerte confier leurs récits à la caméra de Bill Ryan et Kerry Cassidy que Dane Tops assembla les toutes dernières pièces d'une infiltration de longue date, continue et secrète de l'Eglise de Scientologie par le pouvoir occulte.

Dane Tops avait déjà sonné l'alerte à l'époque, mais ses différentes interviews permettent de comprendre les raisons qu'avait ce pouvoir secret de faire de la scientologie des années 50, le véritable piège monstrueux qu'elle est aujourd'hui pour ses membres.

Scientology protest

L'ufologie a sa place dans cette histoire, mais les maître mots restent avant tout le tandem manipulation/contrôle; c'est l'histoire que nous connaissons.

Bill Ryan explique, pour présenter le sujet : "Dans cette interview, Dane relate la véritable histoire du démantèlement de la scientologie. Il décrit la force des techniques de Hubbard, qui, lorsqu'elles sont pratiquées avec éthique par des praticiens qualifiés, augmentent les capacités psychiques et autres à des niveaux insoupçonnés. Il explique comment les gouvernements et les services de renseignements de Russie et des États-Unis devinrent déterminés à utiliser ces techniques pour leurs propres fins, contraires à toute déontologie. Il rappelle comment Hubbard devint la cible d'opérations secrètes, compromis, désinvesti de tout pouvoir et comment l'église fut infiltrée et renversée..."

Ingo Swann

"Dane décrit des collègues scientologues qui avaient aussi des capacités améliorées. L'un d'eux est le célèbre Ingo Swann. Ses performances étaient affinées au point qu'Ingo Swann, avec plusieurs autres scientologues, comme Russell Targ, Hal Puthoff et Pat Price, furent financés par la CIA sous les auspices du Stanford Research Institute (SRI). C'est le début du pool d'informations qui lança le programme avec ses protocoles, maintenant connu sous le nom de Remote viewing..."

La célèbre lettre de Dane Tops appelée aussi le "Dane Tops debrief" décrit comment l'Église de Scientologie fut renversée et dirigée par une force mystérieuse pendant plusieurs années. Comment Hubbard fut délibérément marginalisé de façon calomnieuse, puis éloigné du contrôle direct de son organisation pendant que de fausses directives émanant soi-disant de lui étaient mises en circulation, avec de fausses signatures, mais jamais écrites de sa propre main.

Dane Tops relate ce qu'il a vécu en compagnie d'un vieil ami, présent dans le mouvement scientologue aux cotés de Ron Hubbard depuis les débuts : "Dans les années 40, Hubbard a découvert et démontré qu'il n'y a pas de mémoire qui ne puisse être récupérée. C'était saisissant et incroyable.

A cette période, il a développé des techniques pour que les gens retrouvent le souvenir de leur naissance ET aussi de leur vie in-utéro à partir de leur conception. Les souvenirs étaient vérifiés pour leur exactitude avec par exemple l'accoucheur ou bien les parents pour des incidents survenus pendant la grossesse.

Il a mis au point des techniques qui permettaient à tout un chacun, avec un peu de travail, de se remémorer n'importe quel événement de son histoire. Nous ne parlons pas d'imagination mais de souvenirs de la vie foetale et de souvenirs de la naissance, ainsi que de conversations entières et d'évènements précis.

Dianetics

Ron Hubbard a donc fait ce travail dans les années 40 et il l'a publié dans un livre titré 'Dianetics, une Science Moderne de la Santé Mentale' en 1950. C'était devenu un best-seller.

La Russie l'a contacté et voulait l'embaucher, les russes le voulaient car ils avaient reconnu que les techniques de ce livre pouvaient être inversées de façon à développer des outils de guerre psychique et des techniques pour contrôler l'esprit et le mental [mind control].

Les russes avaient compris que les techniques de perceptions hors du corps, développées par Ron Hubbard, pouvaient être utilisées pour espionner et glaner des renseignements dans des lieux éloignés. Ils avaient compris que la puissance de l'esprit pouvait se concentrer à distance pour influencer les pensées d'autrui.

Maintenant, après Camelot, j'ai réalisé qu'à l'époque (dans les années 50) nous avions récupéré des corps extraterrestres dans les épaves des disques. Je vois maintenant que la Russie et les États-Unis étaient intéressés par les techniques de Ron Hubbard non pas à cause d'une animosité réciproque mais parce que les gouvernements avaient vraiment peur du problème extraterrestre. S'ils avaient dit à Hubbard ce qui se passait, il aurait été heureux d'aider et s'en serait bien mieux sorti que ce qu'a fait notre gouvernement." - Dane Tops - Source - La Suite

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

La continuité est assurée

janvier 26th, 2010 Posted in Janvier 2010 | Commentaires fermés sur La continuité est assurée

La publication d'articles au quotidien ne connaîtra pas d'interruption sur Ovnis-USA : l'équipe d'animateurs du forum a accepté de prendre la relève. Chacun à son tour rapportera ses découvertes selon le même principe de la veille ufologique anglo-américaine. Ils se sont organisés dans les heures qui ont suivi mon annonce, et la charge de travail est déjà répartie équitablement.

A en juger par les commentaires très chaleureux qui ont suivi l'article d'hier, ce travail ne pouvait s'arrêter. Pourtant, la décision était prise et je n'allais pas y revenir. Une nouvelle formule a rapidement été trouvée.

Mais il y a peu de risques que les lecteurs notent une différence : les Modérateurs qui animent le Forum sont très motivés et savent aussi bien que moi où rechercher les informations. Je pense pouvoir assurer ici la mise en page des articles qu'ils vont produire. Vous allez au contraire découvrir d'autres rédacteurs.

Big smile

Chacun a la stature, les connaissances, les compétences, de faire aussi bien. Et chacun son tour va présenter un article. Les premiers choix de sujets que j'ai vu se préciser et sont déterminés pour les prochains jours concernent des thèmes que j'aurais traités, parce que c'est l'actualité. Donc pas de changement, sauf dans les signatures.

Je prendrai ma place parmi eux pour publier aussi. Le Blog n'est plus individuel mais collectif.

C'est Diouf, pour Ovnis-USA, qui inaugure demain la nouvelle formule, avec un long travail de traduction. Ceux qui avaient des raisons de se méfier de la scientologie verront sans doute leurs craintes renforcées.

Compléments & Commentaires

Share This Post