Didier de Plaige

Nouvelle Déclassification en Grande-Bretagne

février 19th, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur Nouvelle Déclassification en Grande-Bretagne

La précédente opération de déclassification remontait au 18 août 2009. Comme chaque fois, c'est le Dr David Clarke qui a été chargé par les Archives nationales britanniques de commenter quelques cas remarquables. Il est l'auteur de "The UFO Files", qui est également en vente sur le site :

Les 24 dossiers déclassifiés couvrent cette fois la période 1994 à 2000. Ils représentent 6.000 pages, et peuvent être téléchargés sur le site web des Archives Nationales.

L'une des affaires parmi les plus étranges est celle de ce résident d'Ebbw Vale (south Wales), en 1997 : il rapporta l'incident à la police, affirmant que sa voiture avait été encerclée par un "tube de lumière".

Il fut malade le lendemain, et présentait une curieuse maladie de peau. Selon le rapport de police "Il lui avait semblé qu'une étoile géante se déplaçait vers son véhicule. Il avait éteint ses phares, et une très vive lumière l'encercla pendant environ cinq minutes. Il lui fut cependant possible de s'éloigner de l'endroit. Cette manifestation était parfaitement silencieuse, il n'y avait rien qui ressemble au bruit d'un avion ou d'un hélicoptère. L'homme se sentit très mal, et il était très effrayé."

Compléments & Commentaires

Share This Post

La Conférence de Laughlin 2010

février 18th, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur La Conférence de Laughlin 2010

Comme chaque année, à l'Aquarius Resort de la petite ville de Laughlin, au Nevada, se déroule l'un des plus longs cycles de conférences ufologiques. L'évènement pourra être suivi en video du 21 au 27 février sur le site web de Open Minds Production - désormais propriétaire du festival.

La liste détaillée des participants est disponible ici. Seuls les principaux auteurs et ufologues sont présentés ci-dessous.

Ross Hemsworth (GB) - Il va revenir sur plusieurs théories conspirationnistes : le Programme SERPO, les missions lunaires, 2012, le 11 Septembre, les attentats de Londres... et tenter de déterminer celles qui semblent valides. Ross Hemsworth anime le "Phantom or Fraud Project" qui tente une approche scientifique des phénomènes paranormaux. Il vient de publier "The Dead Are Talking".

Aquarius Resort

Donald Ware, Lieutenant-Colonel - L'exposé consistera à dénombrer au moins six races intelligentes qui se sentent ici chez elles, dont quatre possèdent des "soucoupes". Les deux autres seraient des êtres spirituels éternels qui sont actuellement incarnés. Il s'agit des Cétacés (baleines et dauphins), et de ce que certains nomment les Bigfoots.

Chuck Zukowski - Retour sur l'incident de Roswell en 1947 : Chuck racontera les enquêtes de terrain auxquelles il a participé. Il présentera des photos de débris découverts pendant les fouilles de 2002 et 2006. Il diffusera une interview d'un témoin de l'époque, révélant un accrochage avec des militaires autour d'un autre emplacement.

Richard Dolan - L'auteur de la trilogie "UFOs & the National Security State", dont deux volumes ont déjà été publiés, expose "Une compréhension nouvelle de l'Exopolitique".

Wendelle C. Stevens - L'ancien pilote de l'US Air Force révèlera pour la première fois ce qui s'est passé en marge d'un contact qui a bouleversé l'histoire, et nous a peut-être fait changer de ligne temporelle.

Ross Hemsworth

Donald_Ware Chuck Zukowski Richard Dolan Wendelle Stevens

John Ventre - "2012 et la prophétie de la fin des temps". Directeur d'Etat du Mufon, il évoquera les prédictions relevée dans les cultures anciennes, la Bible, et des canaux comme Jeane Dixon et Edgar Cayce. Il s'intéressera aux problèmes environnementaux et économiques.

Paul McCarthy (GB) - "Comment l'émergence d'un Nouveau Paradigme, et le contact ET avec l'humanité, vont enrichir notre expérience. Il expliquera que le modèle des hommes à venir s'élabore Maintenant sur Terre; il annonce l'avènement des Méta-Humains qui collaborent avec des êtres extra-terrestres évolués."

Gary Heseltine (GB) - Le policier britannique s'intéresse au phénomène Ovni depuis 2002. Il a monté une base de données qui concerne plus de 350 observations entre 1901 et 2008, impliquant 700 officiers de police. Il exposera des cas qui ont été confirmés par radar, et quelques rencontres rapprochées.

John Ventre Paul McCarthy Gary Hesseltine Douglas Taylor Travis Walton

Douglas Taylor - En 1978, à Puerto Rico, il dit avoir fait une incroyable rencontre à bord d'un Ovni et communiqué télépathiquement avec ses occupants. De retour chez lui, Douglas a découvert qu'il pouvait exprimer ses nouvelles connaissances par la peinture. Il maintient des contacts avec ses visiteurs depuis une trentaine d'années.

Travis Walton - "Fire in the Sky, 34 ans plus tard" - Travis Walton reviendra sur l'évènement dont il fut victime le 5 novembre 1975, et fera le point sur cette affaire. Sa présentation sera précédée d'une video montrant des cartes, des photos et des dessins. Il répondra aux questions de l'assistance.

Paola Harris

Paola Harris - De l'ufologie "tôle et boulons" vers une approche interdisciplinaire. La conférence se situera au plan international, et traitera de l'éducation, des progrès dans la diffusion des idées, et des messages cosmiques.

Danny Sheehan - Il traitera des principales questions d'ordre Philosophique, Théologique et Politique relatives au Contact avec des intelligences extraterrestres, "considérées parfaitement légitimes par le Père jésuite qui dirige l'Observatoire du Vatican."

Daniel Sheehan

Compléments & Commentaires

Share This Post

Aller sur Mars en 40 jours ?

février 17th, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur Aller sur Mars en 40 jours ?

C'est ce que pense pouvoir réaliser Franklin R. Chang-Diaz, physicien astronaute américain d’origine costaricienne, ayant déjà participé à 7 missions à bord de la navette spatiale américaine.

Ce physicien diplômé en physique des plasmas au MIT (Massachusetts Institute of Technology) en 1977, poursuit depuis des recherches sur la propulsion au plasma et a mis au point le moteur VASIMR (Variable Specific Impulse Magnetoplasma Rocket), une fusée magnétoplasma à impulsion spécifique variable.

Le principe de ce moteur révolutionnaire consiste à chauffer, grâce à un réacteur nucléaire, du gaz argon à plusieurs millions de degrés et créer ainsi un plasma. Pour éviter que les hautes températures de ce plasma ne fassent fondre les parois du moteur dans lequel il est généré, un champ magnétique empêche qu'il puisse rentrer en contact avec elles.

Le plasma est ensuite accéléré à travers une bobine électromagnétique et il est éjecté à travers une tuyère de diamètre variable qui déterminera la puissance de poussée voulue.

Franklin Ramon Chang-Diaz

En fonction de l’utilisation de ce type de moteur, la puissance électrique nécessaire peut varier de quelques kilowatts pour une utilisation dans la banlieue terrestre à plusieurs mégawatts pour un vaisseau interplanétaire.

Selon la société Ad Astra Rocket fondée par Franklin R. Chang-Diaz, le moteur magnétoplasmique est particulièrement économe au niveau du carburant, car il n’aurait besoin que de 320 kg d'argon par an au lieu des 7 tonnes d'ergol utilisés par les vaisseaux Progress ou ATV pour faire exactement la même chose.

La NASA ne s’y est pas trompé et a signé un accord qui permet à Ad Astra Rocket d’installer à bord de l’ISS un prototype VF-200 pour tester pendant plusieurs mois le fonctionnement de ce moteur dans des conditions réelles.

Ce projet ne devrait aboutir qu’aux alentours de 2013. Le moteur ne pouvant fonctionner dans l’atmosphère terrestre, il sera tout d’abord transporté dans l’espace à bord d’une fusée classique.

Ce prototype, qui sera alimenté par les panneaux solaires et les réserves d'hydrogène de l'ISS, permettrait à terme et si les essais sont concluants, de maintenir la station spatiale internationale à une altitude optimale sans avoir recours aux actuels vaisseaux Progress pour la repositionner, et surtout sans carburant additionnel.

Suite à l’arrêt du programme Constellation de la NASA décidé par Barack Obama, on se rend compte que la découverte de nouveaux moyens de propulsion peut relancer l'aventure spatiale.

L'avenir de l’espace n’est définitivement plus lié aux seules agences gouvernementales mais les entreprises privés auront leur mot à dire dans les prochaines années.

Grâce à ce type de moteur, il est donc envisageable de raccourcir le voyage vers Mars à 40 jours (39 jours exactement) au lieu de 6 à 8 mois actuellement. Les avantages sont multiples : hormi le gain de temps cela permettrait de réduire le risque d’exposition aux radiations cosmiques auxquelles sont soumis les astronautes durant le trajet, ainsi que les conséquences néfastes que l’apesanteur fait subir au corps humain.

Chang-Diaz : "L'énergie nucléaire est définitivement la meilleure solution si nous voulons aller sur Mars". Cela signifie que VASIMR doit être intégré au nouveau projet Prometheus annoncé par la NASA, qui doit développer des générateurs nucléaires pour les futurs voyages spatiaux.

Schéma de VASIMR en coupe :


1. Le gaz neutre (hydrogène ou hélium) est injecté en entrée du dispositif.
2. Un tube en quartz recueille et confine ce gaz neutre avant son ionisation.
3. Une "antenne hélicon" spéciale pré-ionise le gaz (chauffage à 30.000 kelvins) à l'aide de radio-fréquences émises dans un champ magnétique axial (rayonnement hélicon excitant les électrons).
4. Le plasma est confiné à distance de la paroi par des solénoïdes entourant la chambre cylindrique, créant un champ magnétique axial dans l'enceinte.
5. Une "antenne ICRH" (Ion Cyclotron Resonant Heating) ionise totalement le plasma en le portant à très haute température (10 megakelvins) et génère un champ électrique induit qui accélère les ions en une trajectoire hélicoïdale vers la sortie. C'est le booster principal.
6. Une "tuyère magnétique" en sortie contrôle le jet de plasma en modelant axialement la trajectoire des ions.

Vasimr

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Propulsion des OVNIs : une nouvelle théorie?

février 16th, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur Propulsion des OVNIs : une nouvelle théorie?

Nombreuses ont été les théories élaborées depuis l'apparition des OVNIs pour tenter d'expliquer leur mode de propulsion.

Depuis le lieutenant Jean Plantier en 1953, qui concrétisera son essai en 1955 avec la publication du livre "La propulsion des soucoupes volantes par action directe sur l'atome", jusqu'aux Universons de Claude Poher, aucune nouvelle théorie scientifique sérieuse capable d'expliquer à la fois l'apparence des OVNIs et leurs déplacements fulgurants n'avait été publiée.

Cette lacune vient peut-être d'être comblée grâce aux travaux récents du professeur Stoyan Sarg, un scientifique, chercheur et écrivain, actuellement en poste à l'Université York à Toronto.

Né en Bulgarie, Sarg a obtenu un diplôme d'ingénieur et est titulaire d'un doctorat en physique. Sa carrière a commencé avec des projets de recherche spatiale coordonnés par l'ex-Union soviétique pour les programmes internationaux "Intercosmos".

Il a émigré au Canada en 1991 et plus tard participé à des projets pour l'Agence spatiale canadienne. Aujourd'hui, Sarg se concentre sur son rôle d'éducateur et d'auteur.

Après un premier ouvrage passionnant sur la théorie unifiée "Supergravitationnelle" (Préface), Sarg s'est penché sur les manifestations physiques des OVNIs et tente d'en expliquer la nature avec une théorie totalement novatrice.

Stoyan Sarg

Selon Sarg, la nature des phénomènes OVNI est toujours considérée comme un mystère, car les effets physiques observés et enregistrés ne sont pas explicables du point de vue de la physique moderne traditionnelle et établie.

Apportant des preuves accablantes, Sarg soutient que la communauté scientifique devrait revoir certaines idées reçues sur la gravité et la propulsion par rapport aux possibilités de vols spatiaux.

Stoyan Sarg book

Dans cet esprit, Sarg présente une théorie nommée "Structures fondamentales de la matière - Théorie unifiée de la Supergravitation" qui prédit un effet nommé réaction (stimulée et anormale) à la gravité.

C'est basé sur un processus qui fait intervenir des interactions quantiques entre des paires ion-electron oscillantes et le continuum de l'espace temps. Selon Sarg, l'effet pourrait mener au développement d'un nouveau système de propulsion d'un vaisseau spatial.

Le livre, publié en octobre dernier, est un mélange d'analyses théoriques; les conclusions et les expériences liées aux nouvelles technologies pouvant permettre d'alimenter et de guider un vaisseau spatial.

Comportant de nombreuses illustrations et dessins, l'ouvrage vise à démontrer la faisabilité de la méthode prévue de propulsion et offre une base pratique pour la recherche future.

Mais Sarg ne se contente pas d'élaborer une théorie complexe et prometteuse, il égratigne aussi au passage "l'establishment" scientifique :

"Une enquête sérieuse sur le sujet OVNI n'est pas à l'ordre du jour dans la communauté scientifique, et ce, malgré l'importante base de données d'observations et les nombreuses données physiques enregistrées".

"Nous ne pouvons simplement pas ignorer les preuves parce que le phénomène semble en contradiction avec les lois de la physique. Au contraire, certains postulats adoptés devraient être révisés."

On l'aura compris, ce scientifique est de ceux qui osent lever le voile épais de moquerie et de dédain qui caractérise la majorité de la communauté scientifique lorsque l'on aborde le sujet OVNI.

Pourtant, elle a tout à gagner à se servir des données gigantesques accumulées depuis plus de soixante ans, pour élaborer de nouvelles hypothèses et ouvrir de nouveaux horizons, aussi bien en physique théorique et expérimentale, qu'en astronomie, chimie, etc....

Sarg expose ses théories et publications sur un site "Helical structure", qui comporte aussi un groupe de discussion Yahoo : "The Helical Structures Forum (HSF)" dont le crédo est : "de discuter et de promouvoir les connaissances scientifiques de pointe sur les structures physiques dans la nature de la micro à la macro-échelle. HSF approuve une nouvelle approche pour l'étude des phénomènes naturels dans différents domaines de la physique. Les principes de l'objectivité réelle, la causalité et la compréhension logique sont fortement observés." - Source

logo HSF

elevenaugust, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

L’enquête de Danny Dyer sur BBC3

février 15th, 2010 Posted in Fevrier 2010, Videos | Commentaires fermés sur L’enquête de Danny Dyer sur BBC3

"Toutes les 6 minutes, quelqu'un, quelquepart, voit un Ovni"... L'acteur et présentateur Danny Dyer mène son enquête pour répondre à la question essentielle : "Sommes-nous seuls dans l'univers ?"

Le documentaire "I Believe in UFOS" a été diffusé le 26 janvier 2010.

Danny Dyer commence par rendre visite à Sir Patrick Moore, astronome et ancien présentateur de la très célèbre émission télévisée The Sky at Night sur la BBC - pour lequel "il n'y a pas de preuve que nous soyons visités", cependant "il se passe définitivement quelque chose".

On retrouve le Dr David Clarke, professeur d'université et chercheur, choisi par le Ministère de la Défense britannique pour commenter ses récentes vagues de déclassification.

Le présentateur a poursuivi son enquête l'été dernier dans le Whiltshire, à propos des Crop-circles, en compagnie de Gary King.

L'acteur s'intéresse aux mutilations animales et s'entretient avec l'incontournable Nick Pope, ancien responsable du Bureau Ovni au sein du MoD. Puis il accompagne Phil Hoyle à la rencontre de fermiers britanniques.

Danny Dyer se rend aux Etats-Unis, dans le Colorado, pour rencontrer Stan Romanek qui lui montre la video originale de "l'alien à la fenêtre" ...et une radiographie d'un implant.

Nick Pope revient à l'image pour commenter la déclassification par la Grande-Bretagne d'une partie de ses dossiers Ovnis.

D. Dyer présente un passionné qui filme le ciel nocturne environ 4 heures chaque jour, et lui montre l'image d'un objet traversant à grande vitesse le champ de son télescope pointé vers la Lune.

Richard Lawrence, actuel responsable de 'The Aetherius Society' évoque leur fondateur George King, qui devint en 1954 'la voix du Parlement interplanétaire'.

Des extraits d'émissions des années 60 montrent G. King en situation de 'channeling' d'entités d'autres planètes.

Le reportage montre des groupes s'essayant à des communications télépathiques.

Pendant sa tournée aux Etats-Unis, le présentateur a rendu visite à James Gilliland dans son ranch de Trout Lake, dans l'état de Washington.

L'équipe de Danny Dyer a pu filmer en vision nocturne plusieurs passages de sphères lumineuses à haute altitude.

Compléments & Commentaires

Share This Post

T.I.M.E.! : Culture & Ovnis

février 14th, 2010 Posted in Fevrier 2010, Videos | Commentaires fermés sur T.I.M.E.! : Culture & Ovnis

Une émission de près de 7 heures, réalisée sur "Radio Ici & Maintenant!", présentée le 10 février par Alexandre, avec Aldo et Egon. Les 3 premières heures :

La Suite... rubrique Ufologie

Share This Post

Stephen Bassett : Conférence à Paris

février 13th, 2010 Posted in Fevrier 2010, Videos | Commentaires fermés sur Stephen Bassett : Conférence à Paris

L'intégrale de la conférence "Divulgation 2009" présentée par l'activiste Stephen Bassett à l'occasion de son séjour à Paris, le 18 octobre 2009 : un évènement organisé par la radio "Ici & Maintenant!

Le directeur exécutif du Paradigm Research Group s'exprime en anglais pendant 62 minutes.

La traduction par Gildas Bourdais se trouve sur l'archive audio de 2h20 mns :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

L'émission radio, filmée et enregistrée le lendemain.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Les risques de révéler notre existence

février 12th, 2010 Posted in Fevrier 2010 | Commentaires fermés sur Les risques de révéler notre existence

Les tentatives de communication avec des formes de vies extraterrestres, hors de notre système solaire, font toujours débat.

Les sondes spatiales Voyager 1 et 2, lancées en 1977, embarquaient le Voyager Golden Record, "un disque contenant des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre, qui sont destinés à d'éventuels êtres extraterrestres qui pourraient les trouver."

Bien plus tard, le projet "Earth speaks" (la Terre parle) lancé par l'Institut SETI en 2009, a proposé aux internautes de l'aider à définir "ce que nous aimerions leur dire"... en ciblant d'éventuelles formes de vies intelligentes dans l'univers que nous serions amenés à découvrir.

Message de Voyager

En décembre 2007, une polémique sur le SETI "actif" avait amené deux responsables à démissionner : ils soulignaient les risques d'émettre des messages vers l'espace et le danger potentiel d'alerter des entités dangereuses ou malveillantes quant à notre présence.

Albert Harrison

En février 2008, la NASA - depuis son antenne géante installée à Madrid - diffusait dans l'espace la chanson des Beatles "Across the Universe". Une initiative alors saluée par Paul McCartney.

Mais des experts s'inquiètent toujours de la profusion des messages filant vers le cosmos. Est-il sage de signaler notre présence à d'éventuels voisins hostiles ?

Cette question a été à nouveau abordée lors de la conférence organisée à la Royal Society de Londres (Académie des sciences britannique) les 25 et 26 janvier.

Parmi les intervenants, Albert Harrison, professeur de psychologie sociale à l'Université de Californie : "Beaucoup de messages sont responsables mais je m'interroge sur certaines autres choses qui sont transmises".

Il faisait allusion à "des photos de célébrités, de deux candidats politiques - l'un identifié comme bon, l'autre comme mauvais - des publicités alimentaires, des lettres d'amour de rock stars".

Il précisa : "Lorsqu'on commence à émettre et à attirer l'attention sur nous, il faut faire très attention à l'image que l'on donne. Nous pourrions apparaître comme une menace pour eux".

Albert Harrison concluait : "Nous ne savons pas ce qu'il adviendra de ces messages".

L'astrophysicien européen Malcolm Fridlund pense qu'en l'absence de preuve de l'existence d'ET, ces tentatives de communication risquent d'être une perte de temps.

Mais il invite néanmoins à la prudence : "Je ne me réveille pas la nuit en me demandant s'il existe des seigneurs de la galaxie. Mais quand on ne sait rien de ce qu'il y a là-bas, on devrait être un peu plus prudents".

Quoiqu'il en soit, il y a des dizaines d'années que nos émissions radios et télés se propagent dans l'espace.

Malcolm Fridlund

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post
Page 30 of 159« First...1020...2829303132...405060...Last »