Didier de Plaige

CowBoys & Aliens

novembre 19th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur CowBoys & Aliens

Harrison Ford, Sam Rockwell & Olivia Wilde figurent au générique de ce film annoncé pour l'été 2011 : "Dans le milieu des années 1800, des extraterrestres se manifestent dans l'Arizona. Ils ont pour but d'envahir l'Ouest américain et d'asservir l’Humanité. Mais les cowboys et les apaches ont d'autres plans."

L'acteur et réalisateur Jon Favreau (Iron Man 1 & 2, Zathura), adapte un comic book de Scott Mitchell Rosenberg paru en 2006. Il a plusieurs producteurs, dont Ron Howard et Steven Spielberg.

Compléments & Commentaires

Share This Post

Battle Los Angeles – la bande-annonce

novembre 16th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur Battle Los Angeles – la bande-annonce

La bande-annonce du film "Battle : Los Angeles" circule sur Internet depuis sa présentation au Comic Con de San Diego. Un bataillon de marines doit sauver un groupe de survivants. Ils sont confrontés à une attaque d'origine inconnue. Le réalisateur Jonathan Liebesman a engagé Michelle Rodriguez, Aaron Eckhart, et Bridget Moynahan.

L'allusion est évidente à l'évènement de 1942, dont 100.000 personnes avaient été témoins. Sortie prévue le 11 mars 2011.

"Il y a des avertissements dont on doit tenir compte"
"Vous ne pourriez vous y préparer..."

Compléments & Commentaires

Share This Post

Ufologie & Anciennes Bandes Dessinées U.S.

novembre 14th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur Ufologie & Anciennes Bandes Dessinées U.S.

Un article de Paulo R. C. Barros : "L'age d'or de la bande dessinée, c'est toute une époque dans l'histoire des comics américains. L'épopée commence en 1938 avec les débuts de Superman in Action # 1, publié par "DC Comics" et se poursuit jusqu'au milieu des années cinquante avec la montée des bandes dessinées spécialisées dans les meurtres graveleux ou les scènes d'épouvante.

Les magazines qui présentent ces récits illustrés trouvent un regain de popularité, l'archétype du super héros est créé et défini, et on y trouve la plupart des super-héros les plus célèbres.

Superman, le premier illustré de super-héros a tant de succès que, très vite, ce type de personnage se répand au fil des pages de tous les illustrés. Entre le début de 1939 et la fin de 1941, les deux sociétés, DC et sa soeur All-American Comics, introduisent des super-héros populaires, comme par exemple Batman et Robin, Wonder Woman, The Flash, Green Lantern, The Atom, Hawkman and Aquaman, pendant que Timely Comics, le prédécesseur de Marvel Comics, sortait des titres qui connaissent un succès incroyable comme The Human Torch, The Sub-Mariner, et Captain América. Les bandes dessinées les plus populaires à l'époque sont Flash Gordon, Dick Tracy et Tarzan.

Superman
Strange Adventures

Ceux-ci préparent le terrain pour le développement d'un nouveau genre dans le domaine de la bande illustrée, car la science-fiction et des histoires de jungles mystérieuses sont les premières à émerger.

La plupart des parutions présentent des Aliens, des Soucoupes Volantes de toutes sortes, des abductions et des invasions aliènes qui peuplent les récits.

La seconde guerre mondiale a un impact significatif : plus de 400 super-héros sont recensés dans les pages des illustrés.

Et ces bandes dessinées, particulièrement celles des super-héros ont un succès populaire immense pendant la guerre, en tant qu'histoires facile à lire où le bien triomphe sur le mal.

Les sociétés éditrices de bandes illustrées présentent leurs héros combattant l'Axe du Mal de l'époque, les couvertures montrent un super-héros boxant Adolf Hitler (comme dans Captain America) ou bien face à de féroces soldats japonais. Ces numéros sont devenus des collectors.

Quoique la création du superhéros fut la contribution la plus importante de l'age d'or à la culture populaire, de nombreuses bandes dessinées de genres différents rejoignirent les kiosques, à coté de Superman et Captain America. Cet age d'or inclut des illustrés aux thèmes presque anti héros comme le western, la jungle ou bien les drôles d'animaux. Les personnages de Dell Comics, pas du tout super-héros, tels que les personnages animés de Walt Disney, dépassèrent en quantité toutes les ventes de Superman.

Dell Comics, en présentant des figures littéraires et cinématographiques comme Mickey Mouse, Donald Duck, Roy Rodgers et Tarzan, circulait à plus d'un million d'exemplaires mensuels. Le dessinateur et écrivain Carl Barks, l'artiste de Donald Duck, est considéré comme l'un des talents majeurs de cette époque.

Les personnages de la série célèbre d'adolescents Archie sont un autre exemple de non-heros, la série créée pendant l'age d'or maintint son succès longtemps.

Les thèmes communs de l'ufologie sont présents dans presque tous les illustrés parus pendant l'age d'or des bandes dessinées, y compris les illustrés de la série Archie Comics. - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Archie

Compléments & Commentaires

Share This Post

The Day Before Disclosure

novembre 12th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur The Day Before Disclosure

Le nouveau documentaire produit par Terje Toftenes, pour la société New Paradigm Films, a pour titre "The Day Before Disclosure". Il comporte pas moins de 90 interviews. Il a été projeté en avant-première à Washington, DC, le vendredi 7 mai, à l'occasion de la X-Conference 2010.

Stephen Bassett : "On attendait de nouveaux documentaires centrés sur le phénomène Ovni/ET dans une perspective exopolitique. Les Etats-Unis continuent d'entretenir l'Embargo sur la Vérité, aussi celui-ci nous vient de Norvège."

Les précédentes réalisations de Terje Toftenes :
- "Approaching the Sacred : Premonitions of Contact" (2009)
- "Crop Circles : Crossovers from Another Dimension" (2006)

Le DVD est disponible sur le site web de la production.

Compléments & Commentaires

Share This Post

“McDonnell Douglas a conduit une étude sur les Ovnis dans les années soixante”

novembre 10th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur “McDonnell Douglas a conduit une étude sur les Ovnis dans les années soixante”

Une interview réalisée par une équipe du Mufon, le 28 février 2010 : Selon le Dr. Robert Wood, ancien directeur-adjoint de McDonnell Douglas, sa compagnie a conduit une étude sur les Ovnis dans les années 1960. L'objectif était de parvenir à concevoir de nouvelles techniques de voyage spatial, et précédait les recherches de Lockheed.

Sa proposition d'étudier les Ovnis lui avait valu de diriger une équipe chargée de se pencher sur le problème et de préconiser des solutions. Il avait lu de nombreux ouvrages sur la question, ce qui l'avait amené à considérer la réalité des Ovnis, parvenant à la conclusion qu'ils venaient de l'espace et méritaient d'être étudiés.

McDonnell Douglas

Dans le cours de l'étude du phénomène, le groupe dirigé par le Dr. Robert Wood fut amené à interviewer des abductés et des contactés.

"On pourrait se demander pourquoi le même niveau de secret est maintenu encore aujourd'hui, et je pense que les prétextes ne sont pas aussi justifiés qu'en 1942 par exemple.

Mais il y a toujours de bonnes raisons concernant la technologie, parce que personne ne souhaite voir des terroristes posséder les avantages de technologies de pointe.

Nike Zeus

C'est donc une bonne raison de devoir garder secrets les détails. J'avais en particulier préconisé de poser une couche de téflon sur le missile Nike Zeus pour le protéger de la surchauffe; j'ai mis au point des techniques permettant de différencier des véhicules en rentrée atmosphérique des leurres envoyés par l'Union soviétique; j'ai conduit la recherche et le développement de la compagnie, et contribué à ce que la Station spatiale Internationale dispose de perfectionnements très avancés. Donc en somme, j'ai mené une carrière très attrayante.

Mon patron en charge de la recherche et du développement m'avait demandé d'expliquer le lendemain à l'Air Force comment nous procédons pour la mise en orbite et le retour sur Terre depuis ces dix dernières années, mais par où commencer ? Alors, sur le ton de la plaisanterie j'avais répondu : "Eh bien, Ray, autant leur raconter comment s'y prennent les prétendues soucoupes volantes ?" Et il m'avait pris au mot : "Ca, c'est une bonne idée ! Ce serait bien d'étudier la question."

C'est ainsi que je me suis plongé dans la lecture d'un premier bouquin sur les Ovnis, et après avoir lu le troisième j'ai pensé que ça devenait un passe-temps intéressant, et j'ai poursuivi jusqu'à en lire une cinquantaine. Au bout d'un moment je suis retourné voir la direction et je leur ai dit : "Vous n'allez probablement pas me croire, mais ces Ovnis nous viennent réellement d'ailleurs, ils sont de toute évidence pilotés par des intelligences, et la vraie question est de se demander comment ils fonctionnent; nous devrions le faire avant que Lockheed s'y intéresse, sinon nous courrons le risque qu'ils nous dépassent."

En conséquence, la compagnie qui venait d'être rachetée par Boeing, a décidé d'investir quelque chose comme 500.000 dollars sur plusieurs années pour mener des recherches sous ma direction, afin d'étudier la maîtrise de la gravité, et les techniques annexes, et analyser les rapports d'Ovnis.

Nous avons engagé Stan Friedmann, et il était très efficace. Nous avons recruté d'anciens policiers devenus détectives et les avons chargés d'interroger les témoins, et les abductés. Nous conduisions des travaux expérimentaux et des recherches théoriques, c'était un programme assez amusant, et c'est ainsi que je me suis trouvé concerné par le phénomène Ovni.

On peut se demander pour quelle raison le secret est maintenu sur le fait que nous sommes visités par diverses espèces... Je suis d'avis que leur nombre est proche d'une demie-douzaine.

Stanton Friedmann

Pourquoi essayons-nous de maintenir ce secret ? Pour ma part je pense qu'il existe un groupe de personnes, qui a pu changer de nom depuis, qu'on appelle le comité Majestic douze, et qu'elles se rencontrent de temps en temps devant un tableau noir, au Pentagone, au peut-être ailleurs si elles n'ont pas accès au Pentagone. Elles inscrivent dans une colonne les raisons pour lesquelles le public devrait être informé, et dans une autre colonne les raisons qui justifient le contraire.

Et elles constatent que dans l'ensemble il y a davantage à perdre en révélant la vérité, parce que dès que le public connaîtra une partie de l'histoire, c'est comme peler un oignon, les gens vont commencer à demander : "Alors, depuis quand avez-vous décidé que ça devait rester secret ? Est-ce qu'il est vrai que vous avez fait assassiné telle personne, et en quoi consistent les techniques de couverture que vous utilisez à présent ?" Il se pourrait bien que des personnes soient en ce moment même chargées d'utiliser les mêmes techniques pour maintenir le public dans l'ignorance dans d'autres domaines, je ne vous dirai pas lesquels, mais il y en a un certain nombre !"

Andrew Johnson

Andrew Johnson publie des compléments intéressants : "Wood et ses collègues avaient été auditionnés par la Commission Condon, qui était alors en activité. Ils expliquèrent qu'il était possible de faire flotter un anneau supraconducteur dans un champ magnétique avec seulement 10 fois la capacité de courant dont on disposait à l'époque.

Le Dr Condon n'était pas intéressé. Robert Wood lui a alors écrit, laissant entendre que la Commission était constituée de deux groupes, les croyants et les non-croyants. En réaction, Condon écrivit à la direction de la compagnie, essayant d'obtenir que Wood soit licencié.

Ces documents concernent les recherches d'un petit groupe au sein de la compagnie Douglas Aircraft corporation en 1967 - 1969. Ils montrent que certaines personnes avaient décidé d'étudier sérieusement le phénomène des Ovnis et les considéraient comme des objets réels, matériels. Quelqu'un avait pris la décision de lancer des recherches pour les étudier en détails, en vue de développer une nouvelle technique de propulsion - basée sur de nouvelles théories en physique.

Cette recherche était naturellement secrète. Il y a environ 200 pages de documents, mais certains ne sont que des couvertures de dossiers. Ils avaient été entreposés dans une grange qui devait appartenir à un employé de Douglas, lequel est mort ou a déménagé. Le nouveau propriétaire découvrit ces documents et les mis en vente sur Ebay où ils atteignirent la somme de 31 dollars. Je les ai téléchargés pour les publier sur Internet." - Source & Documents

Compléments & Commentaires

Share This Post

Une Commission des Affaires Extraterrestres à New-York ?

novembre 8th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur Une Commission des Affaires Extraterrestres à New-York ?

Il y a quelques jours nous abordions les résultats du vote des habitants de Denver. C'est maintenant la ville de New-York qui souhaite entamer une initiative semblable.

Un article de David Moye pour le site AOL News : "La ville de New-York concentre pratiquement tous les groupes ethniques existant sur Terre et il suffit qu'un seul ufologue parvienne à ses fins pour que la ville soit bientôt l'hôte de toutes les races d'extraterrestres de l'univers.

Après l'écriture de livres, Michael Luckman, auteur de 'Alien Rock', se consacre désormais à la rédaction d'initiatives de vote. Cette idée particulière, si elle est adoptée, consistera à créer une Commission des Affaires Extraterrestres. Constitué de 7 personnes bénévoles qui se rencontreront deux fois par an, ce comité a pour but de rassembler des preuves convaincantes sur l'existence des extraterrestres et des OVNI. Elles seront affichées ensuite sur le site Internet de la ville.

L'initiative est presque identique à celle déjà envisagée par les électeurs de Denver mais, bien que l'altitude de cette ville la rende plus proche du ciel que New-York, Luckman pense qu'il n'y a pas besoin d'un concours pour savoir quelle ville devrait être la première à recevoir la visite des ETs.

Luckman a déclaré sur AOL-News que "New-York est la capitale mondiale de la communication". Les Ovnis ne nous rendent pas visite si souvent, mais nous avons eu quelques observations extraordinaires.

Alors qu'il se préparait pour un match contre Georges Foreman, Muhammad Ali courait dans Central Park lorsqu'il aperçut un ovni. C'était un vaisseau-mère, une navette, plus petite en sortait.

Michael Luckman

Michael Luckman et son livre 'Alien Rock'

John Lennon aussi en vit un, accompagné de May Pang, son amie à l'époque. Il avait crié en direction de l'Ovni : "Arrêtez ! Emmenez-moi avec vous ! "

La collecte de signatures pour une consultation citoyenne est ardue, mais Luckman pense que la population d'une ville telle que New-York permettra effectivement d'en obtenir suffisamment pour que cela ait un impact.

Il déclare : "Du fait que New-York soit plus grande que Denver, je pense qu'y obtenir les signatures nécessaires est une tâche plus aisée. Les médias sont extrêmement intéressés par ce sujet. Les réactions aux récentes observations d'ovnis au-dessus de la 'Big Apple' sont très parlantes. Certains étaient peut-être des ballons lâchés par des écoliers mais il se passe tout de même quelque chose."

Central Park - New York

Central Park - New York

En supposant que l'initiative soit votée et que la formation d'une commission s'ensuive, Luckman estime que l'une des premières choses à faire sera de déterminer les sites où les vaisseaux aliens pourraient atterrir.

Bien que les 'New-York Jets' et les 'New-York Giants' [ndlt : clubs de foot] jouent tous deux dans le New Jersey, il ne pense pas qu'une arrivée des extraterrestres dans cet état voisin soit une si bonne idée.

Il ajoute en riant : "Cela doit se passer à New-York. S'ils atterrissaient dans le New Jersey, nous aurions une situation semblable à celle de "La Guerre des Mondes" ! Je pense que Central Park est l'endroit le plus naturel, j'aimerais y voir un espace réservé comme site d'atterrissage."

"La Commission proposera de nommer une personne qui agira en tant qu'intermédiaire entre la ville et les visiteurs venant d'autres mondes."

Dans ce but, Luckman travaille simultanément sur un autre projet appelé le "Comité des 1000 Humains accueillant les Extraterrestres sur Terre", il admet que ce titre semble un peu long.

Les dirigeants du monde que Luckman souhaiterait voir au service de ce Comité incluent Barack Obama, Bill et Hillary Clinton, la Reine Elizabeth II ainsi que d'autres célébrités.

"Muhammad Ali a été témoin de 22 observations, il est la personne la plus reconnue sur la planète", poursuit-il. "Ainsi que Paul McCartney, Ringo Starr, Steven Spielberg, Larry King, et la pop star anglaise Robbie Williams."

Si Michael Jackson était encore en vie, il souhaiterait sans doute faire partie de la liste de Luckman. L'auteur affirme que le Roi de la Pop lui avait demandé ses services de consultant pour un projet de construction d'une piste d'atterrissage high-tech pour extraterrestres dans le désert du Nevada.

Bien que l'initiative de Denver ait formulé que sa Commission soit financée par des sources privées, Luckman n'a pas encore décidé de quelle manière le Comité de New-York serait financé. Il reste convaincu que son initiative fera l'unanimité dans la 'Grosse Pomme'.

Toutefois, les experts en politique, familiers avec la façon dont les choses se font dans la ville de New-York, sont sceptiques quant aux chances que cette initiative atteigne jamais les électeurs.

Michael Luckman

Michael Luckman

Le consultant républicain, Gerry O'Brien dit qu'en vérité 'Gotham' [ndlt: l'un des surnoms de NewYork] est "aussi hostile envers ses propres constituants qu'ils le sont envers les ETs."

O'Brien déclare : "Contrairement aux États situés dans l'ouest où les électeurs peuvent obtenir des initiatives de scrutin s'ils obtiennent suffisamment de signatures, le seul moyen pour que l'initiative du vote à New-York soit admise est que le maire, ou une commission mandatée par lui, la fasse passer lui-même."

Michael Bloomberg

Michael Bloomberg

Luckman n'est pas inquiet, probablement parce que le maire, Michael Bloomberg, est déjà sur sa liste de 1000 personnes qui rencontreraient en priorité les ETs lorsque ceux-ci se poseront à terre.

Il avoue que la campagne cherchera tout d'abord à obtenir l'appui du maire "Certaines personnes employées à l'Hôtel-de-Ville ont manifesté un intérêt certain envers l'Initiative du Vote pour les Extraterrestres mais, pour le moment, je ne peux pas faire plus de commentaires. Je ne tenterais pas cela si je pensais que cela n'était pas réalisable."

"Cependant, ceci représente l'occasion pour le Maire Bloomberg de faire la promotion du tourisme extraterrestre dans la 'Big Apple'." - Source

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Les E.T. ne sont pas bienvenus à Denver

novembre 6th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur Les E.T. ne sont pas bienvenus à Denver

Nous avions mentionné plusieurs fois L'Initiative de Denver depuis avril 2009. Le vote des citoyens sur la proposition de Jeff Peckman a finalement eu lieu le 2 novembre.

Sur l'un des blogs du Wall Street Journal Stéphanie Simon nous communique les premiers résultats du scrutin concernant l’Initiative de Denver :

"Les électeurs se sont exprimés. Leur ville ne déroulera pas le tapis rouge pour accueillir les extraterrestres. En cas d’un vote favorable, Denver se serait dotée d’un 'Comité des Affaires Extraterrestres'.

Avant les résultats du vote, l’initiateur Jeff Peckman gardait la tête froide sur le verdict des citoyens de sa ville au sujet de son initiative.

En effet, celle-ci aurait permis aux personnes du Comité des Affaires ETs d’étudier les rapports d’Ovnis et de développer des protocoles d’accueil pour les extraterrestres qui daigneraient rendre visite à la ville, surnommée la Ville d’Un Mile de Haut à cause de son niveau de 1609 mètres au dessus de la mer.

Jeff Peckman

Jeff Peckman

Mr. Peckman : "Il a fallu 18 ans pour obtenir une réforme de la politique de santé, et combien d’années avant la possibilité de voter pour les femmes ? Les choses d’importance prennent donc du temps pour démarrer."

Denver
Denver, Colorado

Les supporters de l’initiative, dont Veronica Barela, une habitante du quartier latin de Denver, soutiennent que Denver deviendrait "la Roswell des Montagnes Rocheuses" et attirerait le commerce et le tourisme associés à la science-fiction et à l’espace.

Welcome

Il suffit de voir les congrès "Star Trek", et le succès qu’ils remportent ! Mais les opposants, menés par un groupe de "Ghost Chasers" craignent que cette mesure donne à la ville une aura de ridicule qui empêcherait les chefs d’entreprise de s’installer dans le Colorado."

Notons cependant qu'un électeur sur cinq aurait aimé voir le projet se réaliser : 20.162 habitants ont voté en sa faveur et 106.776 votes sont défavorables." - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Années 80 : Immenses Ovnis au-dessus de la vallée de l’Hudson 3/3

novembre 4th, 2010 Posted in Novembre 2010 | Commentaires fermés sur Années 80 : Immenses Ovnis au-dessus de la vallée de l’Hudson 3/3

Suite et fin de l'extrait du livre de Richard Dolan - "UFOs and the National Security State - The Coverup Exposed - 1973-1991" : "Les semaines suivantes ont eu leur lot d'observations et l'évènement principal de cet été a lieu le 24 juillet. Cette fois-ci une vidéo assez bonne pour une analyse professionnelle est enregistrée. Le même soir, le site nucléaire Indian Point connait est à nouveau survolé par un objet immense.

La vidéo est enregistrée par Bob Pozzuoli, un new-yorkais, cadre supérieur en électronique. A 10 mètres, il filme un gros objet avec une rangée de 6 lumières vives autour de lui, il le perd de vue derrière un sapin, il en ressort avec une rangée de lumières de toutes les couleurs qui tournent et prennent la forme d'un disque avec une lumière clignotante à l'arrière. Il disparait alors derrière des maisons.

La vidéo de Pozzuoli capture également des avions qui volent en formation, très utile pour l'analyse. La vidéo est impressionnante et étudiée par divers groupes dont le JPL de Pasadena, en Californie, ainsi que la chaine de télévision ABC.

Tous sont d'accord pour affirmer que la vidéo est authentique et personne ne peut expliquer cet objet.

Mais c'est à quelques kilomètres de là que l'évènement ufologique le plus extraordinaire de l'été va survenir, à Peekskill sur le site nucléaire Indian Point. Rétrospectivement, on peut même dire que c'est l'incident le plus extraordinaire au niveau mondial pour l'année1984.

Indian Point

Le soir du 24 juillet, au moins une douzaine d'employés de la centrale observent un shéma de lumières en forme de boomerang, qui approche du site. Vu du dessous l'objet ressemble à un cône de glace, triangulaire avec une rangée de lumières dans le dos.

Ils discernent très nettement que ce ne sont pas des lumières séparées mais un bloc solide de très très grande taille, "de la taille de 3 terrains de foot", ce qu'un des gardiens du site affirmera dans sa déclaration.

Malgré des vents de 45 km/h, l'objet de taille monstrueuse se déplace intentionnellement vers le réacteur #3, l'unique réacteur du site prêt à fonctionner.

Terrifiés, les gardes voient l'objet rester stationnaire directement au-dessus du réacteur. Selon la déclaration de l'un d'eux : "C'est ce qui a inquiété notre responsable, cette chose s'est approchée à moins de 10 mètres du réacteur." De plus, lors de son approche les systèmes de communications et les systèmes de sécurité du site sont devenus inopérants. L'ordinateur qui les commandait avait planté.

L'affaire était des plus sérieuses. Aucun appareil d'aucune sorte n'était autorisé à survoler les réacteurs sans les autorisations adéquates. Les caméras du complexe ont filmé l'objet et l'officier en charge des films a parlé aux enquêteurs par la suite. L'objet présentait 8 lumières vives en formation de V. "C'était une structure solide très imposante. Nous l'avons filmée pendant 15 minutes." C'était plus grand qu'un C-5A, qui est le plus grand avion du monde. "C'était beaucoup plus grand. Il semblait plein d'audace, il agissait comme s'il n'avait cure d'être observé."

Le commandant contacta le Camp Smith, une base des gardes nationaux de l'état de New-York, pour leur demander une identification de l'objet. La base n'ayant pas de réponse à lui donner, il demande qu'un hélicoptère soit envoyé pour lui tirer dessus, puis il ordonne à ses hommes de se préparer à ouvrir le feu. Un garde raconte : "Nous avions nos armes et nous attendions l'ordre de tirer."

Cette déclaration incroyable est confirmée par d'autres membres du personnel. Tous semblent prêts pour une confrontation armée sans le moindre espoir de victoire, mais avant que l'ordre d'envoyer l'hélico soit donné, l'objet disparait lentement.

Camp Smith

Le jour suivant, le chef de la sécurité informe son personnel "qu'il ne s'est rien passé." Il leur demande d'oublier l'incident. Les enquêteurs ufologiques avaient déjà appris que le commissariat de Peekskill avait reçu beaucoup d'appels ce soir là, les résidents décrivant le même objet. Cependant, ce n'est qu'en septembre qu'ils eurent vent de la rencontre de l'objet avec le site d'Indian Point. C'est un employé du site qui avait estimé nécessaire de contacter l'enquêteur Philip Imbrogno pour lui raconter l'histoire.

Ensuite, des autorisations furent données à quelques enquêteurs pour qu'ils puissent se rendre sur les lieux pour y conduire des interviews avec les témoins et visiter le réacteur à la date du 5 septembre. Puis, sans raison aucune, cette visite fut annulée et il fut interdit aux employés de parler.

Philip Imbrogno

A ce stade, Imbrogno très en colère menace de tout dévoiler au public, ce qui fait céder la direction du site. Les employés sont donc de nouveau autorisés à rencontrer les enquêteurs, mais cette fois, non pas sur le site lui-même et en présence d'un supérieur de la sécurité. Il y aura 2 rencontres.

Dans les jours qui suivirent l'incident du 24 juillet, un membre officiel de la Nuclear Regulatory Commission se rendit sur le site et selon Imbrogno tout le système de sécurité fut vérifié.

Un journaliste reçut l'information - venant du site - que des observations s'étaient produites et que la police de l'Etat de New-York avait arrêté 4 pilotes de Cessna reliés à cette affaire !

C'était vraiment trop absurde et l'un des chercheurs ufologiques vérifia avec les dépositions de la police. Celle-ci montrèrent qu'aucun pilote n'avait été arrêté. Les autorités du site avaient tout simplement menti.

Des requêtes FOIA furent envoyées au US Department of Energy, au New York Power Authority et à la US Nuclear Regulatory Commission. Chacune de ces institutions a répondu qu'elle ne savait rien d'un incident en date du 24 juillet. Les autorités ont également nié l'existence d'une vidéo qui aurait filmé l'évènement. Les chercheurs ont essayé d'obtenir les copies des communications radio de ce soir là, mais il n'existait aucune communication officielle. Imbrogno avait bien résumé l'affaire : "Une telle obstruction équivalait à la preuve que les rapports ovnis étaient exemptés de respecter la loi FOIA lorsqu'ils impliquaient la sécurité nationale." - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post