Didier de Plaige

Milton Torres – 27 avril 1957

19 archives du MoD ont été déclassifiées, concernant la tranche des années 1986 à 1992. Parmi ces documents, le Telegraph a choisi de s'intéresser au récit d'un pilote de chasse de l'US Air Force, auquel on avait ordonné de tirer ses 24 missiles sur un Ovni repéré au-dessus de East Anglia.

Le 27 avril 1957 Milton Torres, alors agé de 25 ans, était en veille sur la base RAF de Manston, dans le Kent, lorsqu'il reçut l'ordre de décoller en urgence pour intercepter un objet volant inconnu "qui avait des caractéristiques de vol très inhabituelles".

Milton Torres

Aux commandes d'un Sabre F-86 D, il parvint à "verrouiller" la cible sur son radar, mais il ne pouvait l'avoir en visuel à cause de la couche nuageuse. Ses instruments montraient que l'objet avait la taille d'un bombardier B-52. Il raconte : "Quand la cible est très grande, le verrouillage est instantané."
Il avait l'ordre de tirer tous ses missiles sur l'Ovni, mais l'objet avait disparu de son écran radar, avant qu'il puisse agir, à une vitesse estimée à plus de 12.000 km/h.

Les Archives Nationales britanniques ont fait appel à David Clarke, qualifié d'expert ufologue, pour présenter sur leur site cette nouvelle initiative.

A 77 ans, le Dr Torres reste persuadé qu'il s'agissait d'un vaisseau aliène. Il raconte que le lendemain de l'incident, un homme est venu le trouver, "qui ressemblait à un représentant de chez IBM, plutôt bien habillé". Il s'est présenté comme un agent de la NSA, et l'a menacé de perdre ses qualifications de vol s'il racontait ce qui s'était passé.

Torres attend une explication depuis 50 ans. L'ancien pilote de chasse a déclaré au Times de Londres : "Je ne pourrai jamais l'oublier. Cette nuit-là, on m'avait ordonné d'ouvrir le feu, avant même que j'aie décollé. Ca ne se produit qu'en temps de guerre."

L'histoire de l'ancien pilote a été conservée dans les archives du MoD après qu'il l'ait racontée lors d'une réunion de vétérans en 1988. Aucune explication officielle n'a été enregistrée. Cet incident est survenu à une époque de tension entre les forces occidentales et l'Union soviétique. Les avions étaient maintenus en alerte sur les bases britanniques, dans l'éventualité d'une attaque soviétique..

Pour le journaliste David Clarke, il est possible que cette manifestation ait pu faire partie d'un projet secret américain pour créer un avion fantôme sur des écrans radar, afin de tester la défense aérienne soviétique : "Le pilote a peut-être participé sans le savoir à une expérience dans le cadre de la guerre électronique, à moins que ce soit un Ovni. Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire. Il y a surement encore des gens qui sont en vie actuellement et connaissent la réponse."

Milton Torres
David Clarke

David Clarke a également été convié sur le plateau de BBC News pour évoquer rapidement les principaux incidents qui ont été rendus publics. La BBC s'est plutôt intéressée à cet évènement de 1991 : un avion de ligne Alitalia se dirigeant vers l'aéroport d'Heathrow, à Londres, a failli entrer en collision avec un Ovni. Le commandant de bord a crié à son co-pilote : "Regarde ça !" en voyant un objet oblong de couleur marron qui passait juste au-dessus d'eux. Le MoD avait finalement classé l'affaire, sans que les enquêtes menées par la direction de l'Aviation Civile et les militaires n'aient pu fournir d'explication. Elles avaient cependant écarté la possibilité d'un missile, d'un ballon météo ou d'une fusée.

D'autres archives du Ministère de la Défense laissent clairement entendre que certains cas s'expliquent par des ballons météo, des nuages, ou d'autres avions. On sait déjà que 140 nouveaux dossiers seront publiés dans les deux prochaines années sur le site web des Archives Nationales.

Compléments & Commentaires