Didier de Plaige

L’Ovni-diamant de Perris

L'enquêtrice Linda Moulton Howe a recueilli un nouveau témoignage dans l'affaire de Needles, qu'elle a publié sur EarthFiles le 14 mars 2009 : "Le gardien m'a dit qu'il préférait être appelé 'Shark'. Il a d'abord pensé que ce pouvait être une rentrée de débris d'un satellite, parce qu'il pouvait discerner la silhouette sombre d'un objet en forme de diamant. Il était ce soir-là en service à Perris."

Ce récit a été placé à la suite de l'article en français sur le Crash de Needles.

Linda Moulton Howe : Shark, le témoin de Perris m'a également raconté ce qui lui était arrivé quatre mois plus tard, en août 2008, et pourquoi il était maintenant persuadé que des engins autour de la Terre peuvent interagir avec la pensée humaine.

LMH - Shark, vous avez laissé entendre qu'il s'est passé autre chose après ce mois de Mai 2008...

Linda Moulton Howe

Shark - Ca s'est passé trois mois après l'incident du 14 mai 2008, vers la mi-août 2008, ici à Perris, en Californie. J'essayais d'observer les étoiles, ce que je fais parfois pendant mon service de garde. Il était environ 2h20 du matin. J'ai entendu parler des jumelles à vision nocturne, mais je n'en ai pas. Les miennes sont ordinaires, et quand j'ai voulu mes utiliser, ma posture n'était pas assez stable. Donc j'ai du me contenter d'observer les étoiles à l'oeil nu. Mon attention s'est portée sur un point lumineux, et j'ai pensé que ça pouvait être un objet en orbite terrestre à environ 500 miles d'altitude. Puis j'ai choisi une étoile assez voisine pour me servir de référence, et déterminer si l'objet était en mouvement.

Horloge

J'étais uniquement concentré sur ce minuscule object lumineux. Je me suis dit que ça me serait agréable de pouvoir apercevoir un Ovni, par une nuit comme celle-là. Quelques secondes plus tard, cet objet s'est déplacé en passant de 6h à 5h, en-dessous de l'étoile de référence, et s'est arrêté après avoir fait cet arc de cercle. Le point n'avait cessé d'être lumineux.

J'ai alors pensé : 'Oh, peut-être un Ovni...!' Ca n'a pas beaucoup bougé, mais il s'est passé quelque chose...

Puis je me suis dit que si le mouvement se reproduisait, j'aurais peut-être plus de raisons de penser que c'est un Ovni. Et juste à cet instant, l'objet a commencé un arc de cercle en sens inverse, tout autour de l'étoile, sans discontinuer, puis il est revenu à sa position initiale marquant les 6h.

Perris, Californie : 2h23 du matin, un immense engin rectangulaire émerge silencieusement de la couche nuageuse

Shark - J'ai cessé d'observer et j'ai marché vers mon véhicule de fonction, une camionnette, qui se trouvait à quelques mètres. J'ai appuyé mes bras sur la portière arrière, et j'étais face au sud. A environ un kilomètre, et à une altitude d'environ 500 mètres, il y avait un front nuageux, et d'autres nuages encore au-delà. Je me demandais s'ils se déplaçaient vers l'est, parce que ça indiquerait que les températures pourraient baisser en Californie.

Deux minutes plus tard, les nuages n'avaient pas bougé. Mais j'ai alors remarqué que quelque chose émergeait du front nuageux, légèrement vers ma droite, et par le sommet comme si l'objet était posé dessus. Cet objet avait une forme allongée, il était sombre, noir, mais ses bords latéraux et inférieurs étaient de couleur ambrée ou orange.

Les bords plus marqués, étaient de couleur ambre ou orange, brillante. L'objet a continué à s'élever assez lentement au-dessus des nuages. Je pense que sa vitesse était de l'ordre de 20 à 30 miles/h, ce qui n'est pas suffisant pour maintenir en l'air la plupart des avions. Il n'y avait pas d'ailes. C'était une sorte de boîte, mais avec des facettes, comme celles d'une pierre taillée. Le sommet était plat, les côtés et le dessous également. Mais de chaque côté et vers le centre, les angles faisaient environ 15 degrés. Et la même chose en-dessous.

LMH - Quelles étaient ses dimensions ?

Shark - 20 à 30m de long, 5 à 7m de large, et 3 à 4m d'épaisseur.

LMH - Je regarde votre très bon dessin, et je me demande si les surfaces étaient réfléchissantes..

Shark - La Lune était derrière moi, vers l'endroit où j'avais aperçu le premier objet. Elle était à environ 40% de son cycle. Elle se reflétait un peu au sommet de l'engin, et me permettait de mieux distinguer ses côtés. Ca formait comme des rides sur un lac, la nuit. Le bas était éclairé par la couleur orangée des bords inférieurs.

LMH - C'étaient ses propres lumières ?

Shark - C'est l'objet qui diffusait une lumière orangée, parce qu'il n'y avait rien d'autre qui puisse l'éclairer à cette altitude et particulièrement les bordures. Cet engin se trouvait toujours à 500 mètres d'altitude.

Rectangle

LMH - Vous aviez distingué une forme taillée en diamant vers le haut ?

Shark - Je ne pourrais assurer que c'était taillé comme un diamant, mais c'était une forme un peu spéciale parce que la lumière de la Lune ne se réfléchissait pas sur lui en permanence. Alors que l'engin avait émergé au-dessus des nuages, il avait aussitôt commencé à s'incliner vers l'avant selon un angle d'environ 10 ou 15 degrés. L'avant de l'engin est devenu plus évident, montrant comme une taille au ciseau. Ensuite j'ai pu apercevoir que c'était la même chose vers l'arrière.

Les contours de couleur orange se sont ensuite estompés progressivement à mesure que l'objet se détachait de la masse nuageuse.

Une Technologie d'invisibilité ?

LMH - Qu'avez-vous pensé à ce moment ?

Shark - J'ai pensé qu'il cherchait à se rendre invisible. Au début, il était totalement caché du sol par la couche de nuages, mais en s'élevant au-dessus d'une zone dégagée, avec des autoroutes en-dessous, il tendait à se rendre invisible.

Il s'est ainsi lentement avancé davantage vers moi, penché vers le bas. J'ai pensé que ça me permettrait de le voir encore mieux.

Je n'entendais aucun son, et ça rendait la chose encore plus étrange. Il a continué d'approcher et de descendre, jusqu'à se trouver à une centaine de mètres de l'endroit où je me trouvais, de l'autre côté de l'autoroute. Quand il s'est trouvé à environ 350 mètres, il était en position horizontale. Pour moi l'engin avait soit un dispositif d'anti-gravité, soit sa structure incorporait une réserve de gaz plus léger que l'air.

Comme il approchait toujours, j'ai alors pensé : "Dans un moment je me vais me retrouver juste en-dessous, et je n'ai pas du tout envie de ça."

Shark cherche un endroit pour se protéger

J'ai alors décidé de reculer jusqu'à pouvoir m'adosser à un bâtiment qui se trouvait assez proche, pour continuer d'observer en n'était plus dans la zone éclairée. Mais quand j'ai relevé la tête, l'objet n'était plus visible. Il avait totalement disparu de mon champ de vision, ou bien il était toujours là mais invisible.
La situation était devenue plus inquiétante. Comme j'ignorais ses intentions, j'ai préféré me trouver un abri plus sûr, et j'ai rejoint mon véhicule pour monter dedans.

LMH - Pourquoi avez-vous commencé à avoir peur ?

Shark - Parce que l'objet cherchait manifestement à se dissimuler. Mais j'ai également pensé au fait que je venais de voir deux Ovnis dans la même soirée, à quelques minutes d'intervalle. Il devait s'être produit une sorte de phénomène de communication, au moment où j'avais vu ce point dans le ciel, qui avait pu lire dans mes pensées. Ca faisait beaucoup en une soirée, et encore je n'étais pas certain que ça se soit passé comme ça.

LMH - Pourquoi auriez-vous eu peur de cet objet à facettes, alors que vous aviez ressenti une sorte de communication télépathique poisitive avec ce point lumineux ?

Shark - Il ne s'était écoulé que deux minutes entre ces évènements. J'en avais déduit qu'une forme de communication s'était établie qui reliait les deux évènements, mais les intentions de l'objet m'étaient toujours inconnues. Ce n'est pas parce qu'un objet très distant avait semblé coopérer avec moi que je devais me sentir en confiance avec un engin rapproché, pratiquement positionné au-dessus de ma tête.

LMH - Mais je ne vois toujours pas ce qui vous avait effrayé ?

Shark - J'avais eu peur de ses intentions, parce que l'engin semblait chercher à se camoufler, qu'il était noir, avec des contours oranges, et qu'on n'a pas l'habitude de voir ce genre de chose. Ses caractéristiques de vol était totalement inédites pour moi si ce n'est qu'elles pouvaient peut-être évoquer un dirigeable. Mais ça ne faisait aucun bruit, donc il devait avoir d'autres ressources inconnues pour se déplacer. J'ignore totalement ce que ça pouvait être, d'où ça venait, qui le pilotait, et quelles étaient ses intentions.

Des Technologies d'un autre monde ?

LMH - Si ça venait d'ailleurs, que ce n'était pas terrestre, qu'est-ce que ça vous amènerait à penser ?

Shark - Je voudrais savoir ce que ça faisait là, et pourquoi. Je ne me sentais pas à l'aise dans cette situation. C'est comme si vous découvrez un objet totalement inconnu dans votre jardin - OK, vous en faites quoi ?

LMH - Qu'avez-vous pensé depuis ce mois d'août 2008, quant à la possibilité que des intelligences non-humaines puissent se trouver dans notre environnement, et qu'elles s'y manifestent de manière plus ou moins furtive ?

Shark - Je pense que ces intelligences sont probablement déjà là. Et qu'elles sont en communication avec des pouvoirs militaires de notre gouvernement, qu'elles coopèrent en quelque sorte pour le développement de nouvelles technologies.

LMH - Serions-nous seuls dans l'univers ? Sinon, que recherchent ces intelligences en venant sur Terre ?

Shark - Je ne crois pas que nous soyons seuls dans l'univers. Il s'est passé bien trop de choses, à part ce que j'ai vu, mais je l'ai constaté d'après vos travaux, et bien d'autres aussi. Des quantités d'autres objets ont été filmés dans le ciel, qui présentent des caractéristiques inconnues et non-terrestres." / EarthFiles

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Compléments & Commentaires