Didier de Plaige

Le voyage supraluminique

Le Capitaine Robert Collins, auteur de "Exempt from Disclosure", entretient une petite liste de diffusion. Il vient d'y publier ce qu'il sait des recherches en cours menées par Hal Puthoff. Il diffuse un court article intitulé : "Le Système de Propulsion des Ovnis n'est pas d'origine nucléaire." C'est en partie un condensé de son livre, publié en 2006.

"Leur mode de propulsion est en rapport avec l'étirement de l'espace de Miguel Alcubierre, et l'Isotope H5 de l'Hydrogène. Cet isotope, dans le Rectangle de Cristal, est utilisé pour extraire l'énergie du vide (Energie du Point Zéro)."

Alcubierre expose une solution théorique pour voyager plus vite que la vitesse de la lumière, sans violer le principe de la physique qui démontre son impossibilité.

Robert Collins
Miguel Alcubierre

["Miguel Alcubierre est un physicien théoricien mexicain. Il a travaillé à l'Institut Max-Planck de physique gravitationnelle à Potsdam, en Allemagne, où il a développé de nouvelles techniques numériques pour décrire la physique des trous noirs.

A partir de 2002 il travaille à l'institut nucléaire des sciences de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), où il conduit la recherche dans la relativité numérique, le travail d'utilisation des ordinateurs pour formuler et résoudre les équations physiques proposées par Albert Einstein."] Source

Robert Collins poursuit : "La Propulsion des Ovnis fonctionne selon un système générateur de Force Négative (un terme technique utilisé sur la Zone 51 et à Los Alamos), autrement dit, l'antigravité."

"H. E. Puthoff, Eric Davis et Michael Ibison, de "l'Institute for Advanced Studies", basé à Austin, Texas, poursuivent des recherches intensives pour déterminer comment le champ d'Energie du Point Zéro pourrait coller avec l'idée de "pression négative du vide", en rapport avec les théories de la Gravité et de l'Inertie.

Cette "pression négative du vide" génère l'antigravité universelle qui éloigne les galaxies les unes des autres, et c'est la même force qu'utilisent les Ovnis."

Quelques unes des
publications scientifiques de l'IAS
.

Hal Puthoff

"En 1994, le physicien mexicain Miguel Alcubierre imagine une méthode qui consiste à étirer l'espace dans une "vague" qui selon la théorie du tissu d'espace-temps se contracterait à l'avant d'un vaisseau spatial tandis qu'il se dilaterait derrière lui. Le vaisseau monterait sur cette "vague" à l'intérieur de ce que Alcubierre appelle "bulle de chaîne en espace plat". Puisque le vaisseau ne se déplace pas dans cette bulle, mais qu'il est porté par la bulle tandis qu'elle-même se déplace, les effets relativistes conventionnels tels que la dilatation de temps ne s'appliquent pas de la manière qu'ils le feraient normalement pour le cas d'un vaisseau se déplaçant à une vitesse relativiste.

En outre, cette méthode de voyage n'implique pas réellement de se déplacer plus rapidement que la lumière dans un sens local, puisqu'un faisceau lumineux dans la bulle se déplacerait toujours plus rapidement que le vaisseau; elle est seulement "plus rapide que la lumière" dans le sens où, grâce à la contraction de l'espace-temps devant lui, le vaisseau pourrait atteindre sa destination plus rapidement qu'un faisceau lumineux limité au déplacement en dehors de la "bulle de chaîne en espace plat&quot.

Ainsi, la commande d'Alcubierre ne contredit pas la théorie de la relativité selon laquelle aucun objet ayant une masse puisse s'accélérer à une vitesse supraluminique.
Cependant, il n'y a aucune méthode connue pour créer une telle bulle de chaîne; et donc, ce modèle purement mathématique reste aussi spéculatif que le modèle de trou de ver imaginé par Einstein et Rosen dont s'inspire directement la métrique d'Alcubierre.
"

Robert Collins raconte que Hal Puthoff travaille également sur des théories en physique telles que :

1) Le Rayon Tracteur Bleu : c'est un effet de l'Energie du Point Zéro du vide, une manipulation de la pression du vide, qui donne à ce rayon la capacité de diminuer la pression intérieure du vide, permettant à la pression "extérieure" de se comporter comme une pince pour soulever un objet, une vache, ou un individu.

2) Les bulles spatio-temporelles et les décalages : les Aliens utilisent un 'décalage spatio-temporel' qui leur permet de traverser les murs, les fenêtres, ou toute surface solide.

Les murs et les fenêtres se situent dans un Espace-Temps et l'Alien dans un autre. Des abductés racontent par exemple qu'ils ont vu des Aliens émergeant de sphères de lumière. C'est une manière de décrire leur bulle spatio-temporelle. Cette 'bulle' permet aussi aux Aliens d'accélérer ou de ralentir le temps, ce qui leur permet de se rendre invisibles aux observateurs.

"Mais ce ne sont que quelques exemples : Hal Puthoff a développé bien d'autres moyens ingénieux qui permettent d'expliquer les technologies aliènes et leur fonctionnement."

Compléments & Commentaires