Didier de Plaige

Le Mufon : santé précaire

Le récent symposium du Mufon, du 6 au 9 août, a déjà été évoqué ici. La célèbre organisation ufologique américaine fêtait son 40ème anniversaire. Mais les compte-rendus de cette réunion commencent à s'afficher sur divers blogs, comme celui de Joseph Capp, qui se demande carrément si nous serions en train d'assister à "La fin du Mufon ?"

"Je me réjouissais par avance de revenir à Denver pour ces nouvelles rencontres à l'hôtel Marriott. On peut s'attendre à ce que des informations nous soient données, qui n'ont pas encore reprises par les medias. Ou bien c'est l'occasion d'apprendre quelque chose sur les suites données à certaines affaires, de suivre des exposés sur des cas récents, de voir des photos et des videos inédites.

Mufon logo

Dès l'entrée, je fus sous le choc. Tout avait changé de proportions. Je suis allé m'asseoir avec une profonde tristesse. Le MUFON avait loué une salle plus petite que d'habitude, avec un seul écran. Et malgré celà, de nombreux sièges étaient vides. Mais j'ai encore davantage été frappé de voir si peu de mains se lever lorsque John Greenewald a demandé aux nouveaux de se signaler. L'audience était presque entièrement constituée d'anciens membres. Ceux qui s'intéressent au MUFON savent que Robert Bigelow a donné de l'argent pour monter des équipes de terrain, capables de se mobiliser 24h/24. Mais on doit se souvenir que cet argent est uniquement destiné à ce projet. Ca ne signifie pas que l'organisation se porte bien.

Il y avait très peu de jeunes. Les conférences ufologiques et celles du MUFON en particulier, souhaitent les conformer selon les bonnes vieilles méthodes. Mais pourquoi l'exposé des cas devrait-il être si déshumanisé ?

Nous avons connu des périodes où il y avait dans ce pays de nombreux groupes d'enquêtes et de collecte de témoignages. Il ne reste aujourd'hui que le MUFON et le NARCAP.

Mais venons-en à James Carrion, le directeur international. Il nous a fait un exposé sur les "nouvelles voies de recherches en ufologie". Il a mentionné les tensions entre les différents groupes, qui nuisent à tout avancement. Ca commençait plutôt bien. Je me disais : voilà un homme qui veut du changement, qui cherche à rassembler les énergies ?

En réalité, il a fait tout le contraire. Il s'est attaqué au cas de Roswell, essayant vaguement de faire passer l'idée qu'il s'agissait en fait d'une campagne de désinformation. Il a poursuivi comme ça pendant un moment.

Il nous a semblé qu'on nous ressortait la Une des journaux de l'époque, dont certains évoquaient des tests d'armes secrètes, pour mieux enterrer l'incident de Roswell.

C'est à ce moment là que nous avons pu nous amuser un peu. Le très respecté Stanton Friedman (76 ans), était bien sûr présent. Il s'était jusqu'ici contenté de hocher la tête, comme devant quelqu'un qui brûle la chandelle par les deux bouts.

Puis une question fut adressée à James Carrion sur sa nouvelle "théorie personnelle" au sujet de Roswell.

Après que M. Carrion ait répondu, Stanton Friedman est passé à l'offensive. Ils se sont accrochés pendant un bon moment, puis finalement Stan, en vrai gentleman, a laissé tomber. Je suis curieux de voir comment le Journal du Mufon, ou son site web, va pouvoir exposer les nouvelles théories de Carrion.

J'ai quitté ce symposium en me demandant si le MUFON sera encore debout pour fêter son 50ème anniversaire. Les espèces qui sont incapables de se reproduire sont vouées à disparaître. A moins qu'il trouve le moyen d'attirer une audience élargie, et des chercheurs motivés, le MUFON pourrait bien s'éteindre." - Source

Stanton Friedman

Déjà le 22 janvier 2009, l'enquêteur Art Champoux, membre de longue date du Mufon, lançait une pétition contre l'attitude de James Carrion : "A compter de cette année, à moins qu'on y porte remède, les directions locales du MUFON auront été décimées, ou peut-être totalement éradiquées." - Source

Timothy Whiteagle explique sur le site de la branche Mufon du Wisconsin que James Carrion se permet de congédier des directeurs locaux, alors qu'il n'a pas lui-même les qualifications nécessaires pour réaliser des enquêtes de terrain. Il dénonce assez vivement son incompétence, et signale en outre qu'il continue d'agir de manière illégale.. - Source

James Carrion

Peut-être souhaitait-il faire diversion face à cette profonde remise en cause de ses compétences au sein de l'organisation ?

James Carrion s'est livré depuis trois jours à une curieuse attaque des Administrateurs du forum Open Minds. Le "directeur international" du MUFON ne manque pas d'arrogance. Déjà en 2007, il avait tenté de débaucher quelques chercheurs de talent pour l'aider à préparer un rapport - biaisé d'avance - sur les Drones californiens.

Comme il n'apportait en échange aucune garantie de relecture d'un éventuel pré-rapport, les fondateurs d'OMF avaient refusé de lui dérouler le tapis rouge auquel il est habitué.

Deux ans plus tard, Carrion a souhaité focaliser l'attention, en soupçonnant que les dirigeants d'OMF se dissimulent sous de fausses identités, ou même qu'ils soient des agents de désinformation.

Son passé militaire, au sein des services de renseignement, peut expliquer sa nature paranoïaque. Mais ne justifie pas sa totale absence de modestie. Tour à tour, les cinq Co-Administrateurs d'Open Minds sont montés au créneau pour dénoncer son comportement et lui montrer, malgré leur bonne volonté, qu'il ne pourrait être question d'un partenariat avec cette organisation, aussi longtemps qu'il prétendrait la diriger.

Le commentaire final de Surfer, l'un des Co-Admins d'OMF : "Je m'adresse à toi au nom de tous les Administrateurs : Nous ne répondrons pas à ta demande. Tu as formulé des accusations, la charge de la preuve te revient. Ce n'es pas toi qui dicte les règles sur ce forum. Mèle-toi de ce qui te regarde.
Tu n'as plus rien à faire ici. - Salut.
"

JakeReason est d'ordinaire mesuré, mais il ne tolère pas les mensonges : "Mon Dieu, le MUFON s'enfonce de plus en plus avec ce type aux commandes. Il est temps pour les chasseurs de tête de lui trouver un remplaçant. James, as-tu déjà entendu parler du Principe de Peter ? C'est toi qui l'incarnes !"

Il ajoute : "Tout le monde peut clairement voir ce qui s'est passé. Pas seulement ceux qui ne font pas partie de ton organisation, mais également ceux qui en sont membres. Tu t'es tiré une balle dans le pied, et tu as également sali la réputation du MUFON. Quelle honte !"

Ivo5000, Co-fondateur d'OMF, s'est également défendu : "Crois-tu que Robert Bigelow te payes pour agir comme tu le fais ? Te comporter comme un troll sur des forums??? Je ne peux imaginer que les nombreux Directeurs locaux du Mufon qui publient des messages chez nous soient heureux de te voir agir comme tu le fais."

J'écrivais il y a quelques semaines que l'organisation n'est pas en cause, mais que ses structures doivent être réformées. Visiblement je n'étais pas le seul à le penser. On peut toujours rèver de voir un Stanton Friedman porté à sa tête, en remplacement d'un ancien agent des renseignements militaires... Ca serait certainement plus dérangeant pour les pouvoirs en place.

Les lecteurs de ce Blog avaient déjà une partie des clés : j'expliquais ici le 29 juillet que le milliardaire John Rao était déterminé à rénover le Mufon. L'information était inédite mais très sérieuse, même si un sbire de Carrion est allé jusqu'à supposer que j'avais inventé ce personnage :)

Or John Rao est récemment passé à l'action : il vient de racheter la radio UFO THINK TANK, animée par Alexandro Rojas - lequel était encore très récemment Directeur pour l'Education publique du MUFON.

Alexandro Rojas

C'est la perte d'un élément essentiel pour James Carrion... Parce que Rojas invite ses collègues, les Directeurs locaux du Mufon, dans ses émissions.

Quel nom a imposé John Rao : "Open Minds Radio" ! - Source

Qui s'étonnera encore après ça que James Carrion commence, quelques jours plus tard, à tenter de salir le forum Open Minds avec lequel John Rao ne m'avait pas caché, en juillet dernier, qu'il aimerait collaborer pour aider au rayonnement de ses diverses activités, regroupées sous le nom de "Open Minds Production" ?

Une émission "Open Minds TV" va suivre, de même qu'un magazine, ainsi que Paola Harris l'a annoncé sur la scène du Sommet de Barcelone.

Pour situer l'importance de Rojas : c'est lui, et non Carrion, qui avait été l'invité de George Knapp sur Coast-to-Coast le 26 juillet pour parler du symposium anniversaire de l'organisation. Autant dire que le porte-parole du Mufon vient lui-même de changer de camp.

Compléments & Commentaires