Didier de Plaige

La rétrocausalité quantique

The Telegraph a titré cet article provoquant pour exposer la rétrocausalité quantique : "Le LHC (Large Hadron Collider) du CERN qui tarde à se remettre en route a-t-il été saboté par son propre futur ?"

"Il n'est plus question cette fois d'un risque de voir la Terre dévorée par un gigantesque trou noir, mais aujourd'hui deux physiciens renommés évoquent la possibilité qu'il ait été victime de son développement ultérieur.

Leur théorie rappelle le célèbre film "Retour vers le Futur". Le danois Holger Bech Nielsen, et le japonais Masao Ninomiya ont émis l'hypothèse que les découvertes du LHC furent "si détestables pour la nature" qu'elle s'est arrangée pour stopper leur création.

Higgs simulation
Holger Nielsen

Ils ont développé leurs idées depuis 2007 dans deux articles : "Tester les effets du Futur au LHC" et "Recherche sur l'Influence du Futur au LHC."

Leur hypothèse commune concerne le Boson de Higgs, cette minuscule particule qui serait l'élément clé de la vie et que le LHC est censé mettre en évidence.

Ils ont échafaudé une théorie selon laquelle une "remontée temporelle" aurait stoppé le collisionneur avant qu'il parvienne au résultat attendu, comme un voyageur du temps qui reviendrait tuer son grand'père.

Pour le Dr Nielsen : "Nous en sommes venus à proposer que toutes les machines conçues pour chercher à produire le boson de Higgs joueront de malchance".

Ces scientifiques pensent qu'il ont établi un "modèle pour Dieu". Soit il "déteste les particules de Higgs, ou bien cherche à les éviter". Le LHC, qui a nécessité les efforts de 10.000 chercheurs depuis 15 ans, n'a pas d'équivalent au monde de par son envergure et sa complexité.

Il s'agit de recréer les conditions qui ont existé quelques fractions de seconde après le Big Bang, en faisant se rencontrer des particules dans un anneau d'accélération de 27 kilomètres de circonférence.

Il est question de traquer une mystérieuse particule nommée le Boson de Higgs, ou Particule divine, qui confère à chaque chose sa masse. Mais le projet a soulevé de nombreuses controverses, et rencontre des difficultés inattendues.

Masao Ninomiya
The Telegraph LHC

Quelques scientifiques avaient tout d'abord prétendu qu'il pourrait créer un trou noir capable d'anéantir le monde.

Puis en Septembre 2008 des circuits sur l'un des aimants ont surchauffé, provoquant des dégâts et causant une fuite d'hélium.

A la veille de sa remise en route, ces deux physiciens théoriques font maintenant entrer le voyage temporel en ligne de compte." - Source

Compléments & Commentaires

Le New-York Times a repris les grandes lignes de cet article dans sa rubrique 'Space & Cosmos', en ajoutant une remarque intéressante : "Il y a bien un paradoxe dans le fait de revenir tuer son grand'père, mais les physiciens estiment que ce n'est pas le cas s'il s'agit d'empêcher qu'il se fasse renverser par un camion."