Didier de Plaige

Divulgation & Sécurité nationale

"Le maintien du secret Ovnis/ET menace gravement la Sécurité Nationale".
Un nouvel article de l'activiste Ed Komarek :

"Nous sommes tous un peu myopes et les responsables gouvernementaux ne font pas exception. Les décideurs qui souhaitaient instaurer une stricte politique de couverture depuis l'administration Truman, ont su très tôt comment justifier et rationaliser le maintien du secret sur les réalités extraterrestres.

Les justifications à court terme pour conserver une position de non-divulgation ont commencé par simplement évoquer la panique des populations, ensuite ils ont affirmé que nos systèmes sociaux-politico-économiques et les religions établies seraient complètement déstabilisés. Après quoi, ils ont fait valoir qu'il fallait empêcher à tout prix que les technologies extraterrestres tombent aux mains des terroristes.

Ed Komarek

Pour autant que je sâche, on s'est très peu intéressé aux Menaces à long terme que cette politique de non-divulgation pouvait représenter contre notre propre Sécurité Nationale. On nous a privé de modèles de civilisations extraterrestres qui pourraient servir de référence à notre évolution humaine. Dans le même temps, il semble que nos décideurs se soient engagés dans des relations intéressées avec des races extraterrestres assez peu éthiques. En outre, ils ont totalement fait l'impasse sur les effets dévastateurs à long terme de la pratique du mensonge et de la tromperie, à l'encontre de nos sociétés, comme conséquence de cette politique.

Un exemple des effets désastreux de cette politique de non-divulagtion sur l'évolution humaine et la Sécurité Nationale nous est donné par le "memo en partie calciné". Cette note semble impliquer le groupe du MJ 12 dans la tragédie américaine de l'assassinat de JFK. Le Président Kennedy pourrait avoir réalisé les dangers potentiels de cette politique du secret sur les extraterrestres et cherché à y mettre fin.

Des centres de réflexion aussi respectés que l'Institut Brookings avaient lamentablement échoué en ne parvenant pas à prévoir les conséquences catastrophiques à long terme de cette couverture, qui perdure depuis plus de 60 ans. Ses chercheurs et conseillers avaient fourni des arguments sur mesure aux décideurs pour encourager le maintien du secret.

Donald Menzel

Peu nombreux sont ceux qui ont eu le courage de s'opposer à cette politique déjà engagée. Dès le début, comme le montrent des documents déclassifiés, les populations ont été paternées par les autorités civiles et militaires responsables de la politique du secret, qui les ont privées de tout pouvoir de décision.

Des opérations de désinformation ont été mises en oeuvre dès 1947, comme le montre le rapport Twining MJ12 (White Hot). Dans une autre note du MJ 12, on voit le premier patron de la CIA, Hillenkoetter, félicitant Donald Menzel, membre du MJ12, peu après la publication de son livre de désinformation sur les Ovnis.

Il évoque également la dissolution du NICAP, dont on a su par la suite qu'elle avait été orchestrée par la CIA.

Le plus étonnant est que les administrations Truman et Eisenhower semblent ne s'être aucunement préoccupé des conséquences à long terme que leur refus de divulguer pourrait avoir sur l'évolution de l'humanité. Peut-être avaient-ils envisagé que cette politique du secret n'aurait qu'un temps, et n'ont-ils jamais pensé qu'elle pourrait durer aussi longtemps. Chaque administration s'est donnée toutes sortes de raisons pour ne pas divulguer, sans réaliser les menaces à long terme sur la sécurité nationale et le processus destructif, voir catastrophique, qu'elle entretenait par cette attitude.

C'est exactement la même chose pour se débarrasser des mauvaises habitudes : elles s'installent, et gagnent en force, après quoi il devient très difficile de rompre avec un tel processus, aussi destructeur.

A l'heure actuelle, la survie même de nos civilisations est menacée par la surpopulation, la dégradation de l'environnement, la pauvreté et la guerre.

Les décideurs politiques et les cercles de réflexion semblent n'avoir pas encore réalisé que les problèmes majeurs - et notre incapacité collective à les résoudre - sont liés à la politique de non-divulgation des soixante dernières années.

Je propose que les artisans du secret au plan politique et les chercheurs des cercles de réflexion descendent de temps en temps de leurs tours d'ivoire confortables mais incestueuses, pour se mêler un peu au peuple et échanger des idées.

Ca pourrait non seulement redonner aux populations le pouvoir légitime sur le processus, mais contribuer aussi à stimuler et enrichir la pensée de ces cercles, afin qu'ils envisagent comment l'humanité pourrait aborder les réalités extraterrestres de manière positive.

MJ12 to Forrestal

L'élite bureaucratique et politique surprotégée aura sans doute un peu de mal au début à se trouver ainsi confrontée à la populace, mais elle pourrait finalement bénéficier de ces frictions pour en retirer quelques éléments de sagesse. Il lui faut se débarrasser de ses a prioris négatifs et de ses préjugés quant aux réactions du public. L'élite pourra alors constater que les bénéfices seront partagés.

Ca nous rappelle ce roi avisé qui s'était déguisé pour se mêler au peuple, afin de comprendre comment fonctionne vraiment le royaume, plutôt que de s'en remettre entièrement aux préconceptions de ses conseillers bureaucratiques. Peut-être notre société finira-t-elle par se transformer et devenir vraiment démocratique et républicaine, en mettant un terme à ce faux-semblant autocratique. Espérons qu'un jour nous abolirons cette relation de maîtres à esclaves pour établir une société équitable, où le peuple éclairé aura retrouvé son pouvoir. Une situation dans laquelle les dirigeants auront à coeur de servir le peuple plutôt que l'asservir." - Source

Compléments & Commentaires