Didier de Plaige

Benjamin R. Rich

Jim Goodall, célèbre auteur et photographe, conservateur du Musée de l'Aviation à Seattle, a rapporté cette phrase de Ben Rich, ancien directeur executif des 'Recherches avancées' chez Lockheed :

    "Nous avons déjà les moyens de voyager vers les étoiles, mais ces technologies sont verrouillées dans des programmes secrets et il faudrait une action divine pour qu'elles soient utilisées au bénéfice de l'humanité... Tout ce que vous pouvez imaginer, nous sommes en mesure de le réaliser."

Benjamin R. (Ben) Rich était sorti de Berkeley en 1949 avec un brevet d'ingénieur en mécanique; il était âgé de 25 ans. Il voulait à l'origine devenir médecin. Puis il entra à l'UCLA pour obtenir une maîtrise en aéronautique. Il a rejoint Lockheed en 1950.

En Décembre 1954, Kelly Johnson a intégré ce thermodynamiste de 29 ans dans son département des Recherches avancées, pour un salaire de 87 dollars la semaine.
Kelly recherchait un thermodynamiste "de préférence intelligent", et le débaucha de la branche principale parce qu'il avait un casse-tête à résoudre.

Benjamin Rich

Ben Rich commença par travailler sur les problèmes d'admission du Starfighter XF-104. Il fut ensuite affecté aux recherches sur l'U-2, l'A-12, le YF-12, le Sr-71, et le D-21. Dès 1958, il intégra le programme du SR-71. Sa qualification de thermodynamiste l'amena à suggérer que les avions de la classe des Blackbird soient peints en noir, afin de réduire les températures de surface.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Lockheed_Skunk_Works_Chief_Ben_Rich_remark_to_Jim_Goodall.flv&image=http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Lockheed_Skunk_Works_Chief_Ben_Rich_remark_to_Jim_Goodall.jpg

En 1975, Rich succèda à Johnson à la tête des Recherches avancées, puis devint vice-président de Lockheed en 1977. Pendant cette période, il engagea ce département dans la création du F-117A.

En 1977, lors du premier vol du XST, Kelly Johnson alors à la retraite lui tapa sur l'épaule et lui cria : "Hé bien, Ben, c'est ton premier avion !"

En 1984-86, il a assuré la présidence par intérim de la Compagnie Lockheed, puis il est rapidement retourné diriger la branche des Recherches avancées.

En Mai 1990, quand ce département est devenu une compagnie indépendante, Ben Rich en devint le premier président et fut nommé "Chief Skunk."

Rich a pris sa retraite en décembre 1990, alors qu'une première escadrille de F-117A rejoignait l'Arabie Saoudite pour l'opération Bouclier du Désert.

Ben Rich (avec son équipe du F-117A) a remporté le Trophée Collier en 1989; il fut membre de l'AIAA (American Institute of Aeronautics and Astronautics), dont il avait reçu en 1972 le prix national des concepteurs d'avions, a été sélectionné en 1988 par l'AIAA et la Société Aéronautique Royale britannique comme orateur de l'année des Conférences des Frères Wright. En 1991, il fut élu membre honoraire de l'AIAA. Il publia ses mémoires en 1994, sous le titre : "Skunk Works".

Ben Rich est mort d'un cancer le 5 janvier 1995, à l'âge de 69 ans. A sa demande, ses cendres ont été répandues d'avion près de sa maison du front de mer sur la côte de Californie à Oxnard. A ce moment précis, un F-117A est sorti des nuages et a salué son créateur d'un battement d'ailes.

Compléments & Commentaires

Voir également la page consacrée à Boyd Bushman, retraité de Lockheed-Martin