Didier de Plaige

Paul Hellyer

L'ancien Ministre Canadien de la Défense et Député du temps de Pierre Trudeau a rejoint les rangs de trois organisations non gouvernementales pour demander au Parlement du Canada de tenir des audiences publiques sur les Exopolitiques, concernant les ETs.

OTTAWA, CANADA - Le 24 novembre 2005

M. Hellyer et ces organisations emploient le terme E.T. pour évoquer les civilisations extraterrestres avancées qui visitent probablement la Terre.

Le 25 septembre 2005, dans un discours surprenant à l'Université de Toronto qui a attiré l'attention des principaux médias, Paul Hellyer, Ministre National de la Défense du Canada de 1963-67 sous le Premier Ministre Lester Pearson, Lauréat du Prix Nobel de la Paix, a déclaré publiquement : "Les OVNIs sont aussi réels que les avions qui survolent votre tête".

M. Hellyer a poursuivi : "Je me sens tellement concerné par ce que pourraient être les conséquences, si l'on commençait une guerre intergalactique, et je pense qu'il était de mon devoir d'en parler."

Paul Hellyer

L'ancien Ministre a révélé : "Le secret qui couvre toutes les questions se rapportant à l'incident de Roswell était sans précédent. La classification était, au départ, au-dessus du top-secret, ainsi la vaste majorité des officiels et des politiciens américains, sans parler d'un simple ministre de la défense allié, n'ont jamais été concernés."

Paul Hellyer a averti : "Les militaires des Etats-Unis préparent des armes qui pourraient être utilisées contre les extraterrestres, et ils pourraient nous impliquer dans une guerre intergalactique sans aucun avertissement préalable." Il a ajouté, "L'administration Bush a consenti finalement à laisser les militaires construire une base avancée sur la lune, qui pourrait les mettre dans une meilleure position pour surveiller les allées et venues des visiteurs de l'espace, et tirer sur eux, s'ils le décident."

Le discours de Hellyer s'est terminé par une ovation debout. Puis il a conclu :

"Le temps est venu de lever le voile sur le secret, et de faire émerger la vérité, ainsi il pourra y avoir un vrai débat informé au sujet d'un des plus grands problèmes auquel fait face notre planète aujourd'hui."

Les trois organisations non gouvernementales ont relayé les paroles de Hellyer et ont tenté une approche en direction du Parlement, à Ottawa, la capitale du Canada, afin de les inciter à tenir des audiences publiques sur une possible présence extraterrestre, et définir ce que le Canada devrait faire. Le Sénat Canadien, dont les membres sont tous nommés par le gouvernement, a tenu des audiences objectives, bien considérées, et a déjà émis ses rapports concernant d'autres problèmes controversés, comme le mariage entre personnes du même sexe et l'usage médical de la marijuana.

Le 20 octobre 2005, l'Institut pour la Coopération Spatiale a demandé au Sénateur Canadien, Colin Kenny, directeur au Sénat du Comité sur la Sécurité et la Défense Nationale, de planifier des audiences publiques sur l'Initiative Canadienne en Exopolitique, afin que des témoins, tels que l'Honorable Paul Hellyer, et les militaires de haut rang de l'Intelligence canadienne, en rapport avec le NORAD, les scientifiques et les témoins gouvernementaux, puissent faciliter le Projet Divulgation et, par le Colloque Exopolitique de Toronto, puissent présenter des preuves irréfutables, des témoignages, et émettre des recommandations sur les Politiques Publiques.

Parmi les organisations non gouvernementales qui souhaitent des audiences du Parlement, il y a le Colloque des Exopolitiques de Toronto basé au Canada, qui a organisé la Réunion à l'Université de Toronto lors de laquelle s'est exprimé M. Hellyer.

Le Disclosure Project, une organisation basée aux Etats-Unis, qui regroupe des témoins du renseignement militaire de haut niveau au sujet d'une possible présence extraterrestre, est aussi une des organisations cherchant à convoquer des audiences publiques au Parlement Canadien.

L'Institut pour la Coopération Spatiale (ICIS), basé à Vancouver, dont le Directeur International a dirigé une proposition, en 1977, pour des Etudes en Communications Extraterrestres pour la Maison Blanche de l'ancien Président Américain, Jimmy Carter, (lequel a personnellement rapporté en 1969 une Rencontre Rapprochée du Premier Type avec un OVNI), est l'auteur de la demande originale pour des audiences publiques du Parlement Canadien.

L'Initiative Canadienne sur l'Exopolitique, présentée par les organisations au Comité Sénatorial sur les audiences publiques de Winnipeg, au Canada, le 10 mars 2005, propose que le Gouvernement du Canada entreprenne une Décennie de Contacts.

La Décennie de Contacts proposée est un programme de 10 ans pour une éducation publique formelle, subventionnée par l'Etat, des recherches scientifiques, des développements de projets éducatifs et d'implémentation, des planifications stratégiques, des activités communautaires et les intérêts publics concernant les pleines communications culturelles, politiques, sociales, légales et gouvernementales et les intérêts publics de la diplomatie de notre société terrestre avec des cultures extraterrestres avancées qui visitent actuellement la Terre.

Le Canada a une longue histoire d'opposition à l'installation d'armes dans l'espace. Le 22 septembre 2004, le Premier Ministre Canadien, Paul Martin, avait déclaré à l'Assemblée Générale de l'O.N.U. :

"L'espace est notre dernière frontière. Il a toujours fasciné notre imagination. Ce serait une tragédie si l'espace devenait un vaste arsenal et la scène d'une nouvelle course aux armements."

Martin a aussi déclaré : "En 1967, les Nations-Unies ont reconnu que des armes de destruction massive ne doivent pas être basées dans l'espace. Le temps est venu d'étendre cette interdiction à toutes les armes...."

En mai 2003, s'exprimant devant le Comité sur la Défense Nationale et les Affaires des Anciens Combattants de la Chambre des Communes Canadienne, l'ancien Ministre des Affaires Etrangères du Canada, Lloyd Axworthy, a déclaré : "l'offre de Washington au Canada n'est pas une invitation pour joindre les Etats-Unis sous un écran protecteur, mais elle présente une doctrine globale de la sécurité qui viole les valeurs canadiennes à bien des niveaux."

Axworthy a conclu : "Il doit y avoir un engagement sans compromis pour empêcher l'installation d'armes dans l'espace."

Le 24 février 2005, le Premier Ministre Canadien, Paul Martin, a décidé officiellement que le Canada ne participerait pas au programme de Défense par Missiles Balistiques du gouvernement des Etats-Unis.

Paul Hellyer, qui sollicite depuis le 15 mai 2003 des audiences publiques du Parlement Canadien en relation avec les extraterrestres, a affirmé dans le journal Globe & Mail de Toronto : "Le Canada doit accepter l'invitation de longue date de Dennis Kucinich, Membre pour l'Ohio du Congrès Américain, de lancer une conférence pour rechercher des appuis concernant un traité international pour interdire les armes dans l'espace. Ceci serait une contribution canadienne positive vers un monde plus paisible."

Début novembre 2005, le Sénat Canadien a répondu à l'ICIS, en déclarant que le Comité Sénatorial ne pourrait tenir des audiences publiques sur les extraterrestres en 2005, pour des raisons d'agenda.

"Ca ne nous dérange pas", a déclaré un porte-parole pour les organisations non gouvernementales, "Nous poursuivrons maintenant notre démarche en direction du Premier Ministre Paul Martin et les dirigeants de l'opposition officielle de la Chambre des Communes, et nous nous représenterons au Sénat du Canada au début de l'année 2006."

"Le temps est venu de révéler publiquement que des civilisations extraterrestres avancées visitent la Terre", a affirmé le porte-parole. "Notre gouvernement canadien doit s'occuper ouvertement de ces problèmes importants du déploiement possible d'armes dans le but de guerres dans l'espace contre des sociétés extraterrestres avancées."

Initiative Canadienne d'Exopolitique
http://www.peaceinspace.net

Une première suite a été donnée à cet évènement, avec la visite à Toronto le 9 mai 2006 du Dr. Steven Greer (Disclosure Project), et l'organisation d'une projection de témoignages, suivie d'une conférence de presse.

L'ancien Ministre Paul Hellyer a également participé à la première conférence sur les Civilisations Extraterrestres et la Paix Mondiale, organisée du 9 au 11 juin 2006 à Hawaï par l'Exopolitics Institute.

http://www.exopolitics.org/

Voir aussi La X-Conférence 2008