Didier de Plaige

Steven Spielberg et Ses Secrets : 2/2

octobre 3rd, 2010 Posted in Octobre 2010

L'enquêtrice Linda Moulton Howe a interviewé Robbie Graham suite à son article présenté ici en première partie.

"Robbie Graham, étudiant à l'université de Bristol au Royaume-Uni, nous parle de Steven Spielberg : "Ma position sur Spielberg est la suivante : Il est copain avec Bill Clinton et il a parlé avec le président Jimmy Carter, avec le président Ronald Reagan et avec d'autres présidents américains.

Il a été décoré par le ministère de la défense. Il est très proche de l'élite du pouvoir à Washington.

Au vu de l'immense intérêt de Spielberg pour le phénomène il serait très étonnant qu'il n'ait pas posé de questions à ceux qui savent, et il serait très étonnant qu'il n'ait pas obtenu certaines réponses. Par conséquent j'estime plausible qu'avec les années Spielberg ait reçu en confidence et par des voies non officielles, certaines informations au sujet des Ovnis.

Linda Moulton Howe

Je pense que Spielberg a très probablement entendu certaines choses de la part de Bill Clinton, sous le manteau évidemment. Je crois aussi qu'au cours des ans Spielberg a certainement parlé à plusieurs personnes 'disons initiées', et c'est la raison pour laquelle il continue à faire tant de films sur les Ovnis et les aliens."

Linda Moulton Howe : Pensez-vous que c'est en recevant cette lettre de 20 pages de la NASA que Spielberg s'est rendu compte qu'il marchait sur des oeufs en traitant ce sujet ? La lettre lui parvint alors qu'il travaillait sur le scénario de 'Rencontres Rapprochées' qui n'est sorti qu'en 1977. Cela signifie qu'il travaillait sur le scénario avant, bien avant la production.

Comme vous le suggérez, c'est en toute innocence qu'il avait posé des questions à la NASA et au Département de la Défense, leur demandant de l'aider pour l'écriture de son scénario; c'est ce qui aurait sonné l'alarme au sein de notre gouvernement. D'où cette longue lettre qui a pu servir de déclencheur chez Spielberg, lui faisant prendre conscience que le gouvernement en savait réellement beaucoup et craignait que ça devienne public..

Robbie Graham : Oui ! Je le pense parce que Spielberg lui-même a dit : "Si la NASA avait pris la peine de m'envoyer une lettre de 20 pages c'est qu'il devait se passer quelque chose." Il a reconnu dans une interview accordée à "Cinema Papers" en 1978 : "C'est ce qui m'a déterminé à penser que le phénomène était réel." Donc, cette lettre a joué un rôle déterminant en renforçant les soupçons qu'il avait déjà.

Linda : Et si Spielberg a choisi de ne pas perturber l'organisation politique du monde, quelle est d'après vous l'information à laquelle il fut exposé lors de ses conversations avec différents dirigeants politiques sur la présence sur Terre d'intelligence non humaine ?

Robbie : J'ai l'impression que Spielberg a reçu un minimum d'information, probablement rien de plus qu'un : "Oui, nous sommes visités par différentes intelligences et oui, le gouvernement U.S est profondément impliqué."

Au delà de ça, je ne crois pas que Spielberg ait obtenu beaucoup d'informations. Au fond, il n'est qu'un metteur en scène. Il ne possède pas d'accréditations de type 'Above Top Secret', et n'a pas accès à un quelconque programme spécial. C'est un bavard. Je ne crois pas qu'on ait envie de lui raconter des trucs. Je ne dis pas qu'il ne peut garder de secrets mais je ne pense pas qu'on lui fasse des confidences.

Churchil et lEisenhower

Aparté de LMH : le 5 août 2010, le dernier lot de dossiers Ovnis britanniques venait d'être déclassifié. L'un des dossiers contient la correspondance - d'août à octobre 1999 - d'un scientifique qualifié, spécialisé en physique et en astronomie, avec l'unité de correspondance des ministres britanniques à Londres.

Ca concernait son grand-père 'qui servait en tant que garde du corps du premier ministre' Winston Churchill. Le scientifique donne des détails sur une conversation entre Churchill et le général américain Dwight D.Eisenhower, conversation qui portait sur la rencontre d'un bombardier de la RAF rentrant d'Allemagne avec un objet aérien inconnu "d'apparence métallique et en forme de flèche arrondie".

Le scientifique écrivit au MoD que son grand-père avait entendu Winston Churchill répondre au Général Eisenhower : "Cet évènement devrait être immédiatement classifié puisqu'il pourrait créer une panique générale dans la population et détruire sa foi en l'église."

Linda : En 1943, Winston Churchill, votre Premier ministre a eu la réaction suivante lors d'une discussion avec le général américain Dwight D.Eisenhower, au sujet de ce qu'ils savaient sur l'interaction d'un bombardier avec un Ovni : "Nous devons entériner ça pour 50 ans parce que ça bouleverserait les religions". Que pensez-vous de ce que savent nos dirigeants aujourd'hui en 2010 ?

Robbie : J'avais coutume de penser qu'il y existe une énorme conspiration gouvernementale et que des gens dans notre gouvernement et dans nos armées savent précisément ce qui se passe. Des gens qui ont rassemblé toutes les pièces de ce puzzle gigantesque. Je pensais que quelqu'un doit savoir ce qui se passe, mais que cela reste très secret.

Mais je ne pense plus que ce soit le cas. Je ne crois pas que quelqu'un détient toutes les pièces de ce puzzle. Je ne pense même plus que quelqu'un parvienne à comprendre la véritable nature de ce phénomène. Comment pouvez-vous annoncer au public quelque chose que vous ne comprenez pas entièrement et que vous avez du mal à expliquer ou comprendre ?

Cette incapacité à fournir des réponses serait suffisamment inquiétante pour justifier une couverture. Même s'il avait été dit à Spielberg : "On ne connait pas l'ampleur de ce qui se passe", rien que ça serait un coup dans le système pour tout le monde. Il est plus inquiétant de penser qu'ils ne savent pas ce qui se produit.

Pour Spielberg, Hollywood c'est un monde d'égos. Donc, se trouver le confident d' informations qui restent les plus classifiées au monde ne vous laisse pas indifférent mais vous fait sentir très spécial. Il se peut qu'on lui ait demandé, de façon informelle : "Au moment opportun, produisez certains films qui incorporent un contenu ufologique."

Mais en même temps, je crois aussi que Spielberg se sent frustré. On en trouve un exemple intéressant dans le film Transformers (*), sorti en 2007, produit par Spielberg. A la fin, il y a une pause étrange pendant le générique. Les parents du personnage Sam (Witwicky, interprété par Shia LaBéouf) disent face à la caméra : "Si des aliens viennent visiter la Terre, eh bien le gouvernement nous le dira. C'est l'Amérique."

Puis, ils ajoutent : "Nous vivons dans un pays de liberté, parce qu'il n'y a pas de secrets."

Linda : C'est très sarcastique parce que les réalisateurs savent très bien que nous vivons dans un pays qui ment perpétuellement et Spielberg a donné un message, il a laissé un message clair à la fin de ce film.

Robbie : Exactement ! Oui ! Et je pense que ce dialogue particulier se trouvait là de par l'influence directe de Spielberg. En fait, le premier nom qui apparait dans le générique suite à cette scène étrange est celui de Spielberg. Et Transformers est fortement inspiré par la littérature ufologique. Il faut se poser la question suivante : Quel effet cela a t-il sur la perception des spectateurs de la vie ailleurs ? Que se passerait-il si demain il y avait des atterrissages en masse ? Ce qui nous viendra en tête sera t-il en partie causé par les réalisateurs d'Hollywood ? C'est très inquiétant parce que la majeure partie de ce qui nous est présenté est négatif et effrayant. De plus il n'y a pas grand-chose de basé sur la réalité.

Linda : Le public du monde entier doit savoir que ceci est un fait : les films sont utilisés par les gouvernements pour manipuler l'opinion publique, qu'ils soient produits au Royaume Uni, en Allemagne, aux États-Unis, en Inde ou n'importe où ailleurs.

Robbie : Absolument ! C'est une des premières fonctions du cinéma depuis le tout début. Le cinéma a toujours été utilisé pour la propagande. Ce n'est pas différent aujourd'hui. La différence est que la propagande est plus enrobée maintenant et nous ne la reconnaissons pas toujours pour ce qu'elle est. La machine de propagande Hollywoodienne est très lisse, très astucieuse. Le phénomène Ovnien continue d'être sa cible."

(*) Note de LMH : Transformers (2007) est un film d'action américain, basé sur la ligne de jouets Transformers. Il est dirigé par Michael Bay et écrit par John Rogers, Roberto Orci et Alex Kurtzman. Le personnage de Sam Witwicky est interprété par Shia laBeouf [Wall Street 2]. Sam est un teenager impliqué dans une guerre entre les héros Autobots et les Decepticons malveillants, deux factions de robots aliens qui peuvent se camoufler en machines utilisées couramment. Les Decepticons veulent contrôler le All Spark, l'objet qui a créé leur race robotique, avec l'intention de l'utiliser pour construire une armée en donnant la vie aux machines terrestres.

Ce film de 2007 a eu une suite : "Transformers : Revenge of the Fallen", sorti le 24 juin 2009. Les critiques furent mauvaises malgré le succès commercial puisqu'il obtint plus d'entrées que le premier. Un troisième et dernier volet est prévu pour le 1er juillet 2011. - Source

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.