Didier de Plaige

Le Journal Inédit du Colonel Corso

mai 21st, 2010 Posted in Mai 2010

Nous évoquions hier la publication du journal inédit du Colonel Philp Corso, - douze ans après son décès - sur le site Open Minds Productions. Il a pour titre : "Dawn of a New Age". Voyons maintenant de quoi il s'agit :

En 1957, le Colonel Philip J.Corso se trouva face à face avec une Entité Biologique Extraterrestre (EBE), une conversation télépathique s’ensuivit.

"La rencontre eut lieu sur l'aire de tests de missiles à White Sands. Corso ne mentionne pas cette rencontre dans son livre "The Day After Roswell", cependant ce sont certainement ses déclarations les plus controversées.

Philip Corso

Philip Corso

Afin d’évaluer cette supposée rencontre nous devons commencer pas nous assurer de la présence du colonel à White Sands en 1957. La loi FOIA (Freedom of Information Act) ayant permis l'accès à ses archives militaires, nous avons la confirmation qu'il était commandant de bataillon d'octobre 1957 à septembre 1958 dans différents complexes de l'armée dédiés aux missiles.

Manuscrit Original de Corso
titré

Manuscrit Original de Corso
titré "Dawn of a New Age"

A cette époque, White Sands était la base militaire la plus importante des Etats-Unis et le point central du système de défense du sud-ouest du pays.

Corso écrit dans son journal que la rencontre eut lieu lors d'une chaude journée à la fin de l'été 57 pendant qu'il inspectait la station radar connectée aux rampes de lancement de White Sands. Il fut informé qu'un spot inconnu était apparu sur l'écran radar. La trajectoire de l'objet fut suivie jusqu’à sa disparition complète.

En excluant que l'engin ait pu soudain changer de dimension, théoriquement la disparition pouvait s’expliquer par un crash, et c'est exactement ce à quoi pensait Corso qui avait rapidement calculé les coordonnées possibles du lieu d’un accident, dans le désert du Nouveau Mexique.

Dans son manuscrit, Corso fait plusieurs fois référence à cet évènement de façon aléatoire ce qui donne le sentiment que cet épisode eut une importance fondamentale dans sa vie.

Dans le chapitre intitulé "Neuf Niveaux d'Autorisation au dessus de Top Secret" l'auteur écrit : "Lors de ma carrière militaire, j'ai obtenu à un moment ou à un autre neuf autorisations spéciales au dessus de Top Secret… A deux reprises lorsque j'étais en charge des unités de missiles, le radar a découvert des objets qui se déplaçaient à plus de 4800 km/h, une fois au Nouveau-Mexique en 1957 et une fois en Allemagne en 1958. Les deux fois, je reçus l’ordre de détruire les enregistrements et d'oublier l’incident. Mais je n'ai pas détruit l'enregistrement de 1957."

Page 156 : "Red Canyon fait partie de White Sands, c'est au sud de Los Alamos. Le crash n'était qu’à quelques miles de mon poste de commandement. J'étais le commandant supérieur et j'ai pris toutes les décisions militaires. Red Canyon se situait dans le désert à 220 km de Fort Bliss et à 160 km de Roswell."

White Sands Map

Carte de White Sands

Dans le chapitre "Un Monde Nouveau Si Vous Pouvez l'Appréhender", Corso décrit l'évènement de façon détaillée. Après avoir fait le calcul de la trajectoire et déterminé le point d'impact, le colonel s'est rendu sur les lieux avec un jeune lieutenant pilote dans un petit avion militaire.

Dessin de Corso
Dessin de Corso

En arrivant sur le site ils ont vu un objet brillant au sol ayant la forme d'une soucoupe. Corso l'assimila à un propulseur de missile. Deux jours plus tard, il décida d'y retourner seul, en conduisant lui-même sa jeep.

Le Colonel Corso à son bureau au Pentagone

Le Colonel Corso à son bureau au Pentagone

La rencontre eut lieu dans un tunnel qui se situait dans une mine d'or abandonnée à quelques miles de l'aire des essais. Corso perçut une présence étrange au fond du tunnel. Il distinguait dans le noir une silhouette humanoïde qui semblait transparente. Il sentait que son esprit était connecté à celui de cet être. La connexion télépathique s'établit et l'être lui demanda : "M'accorderez-vous 10 minutes, sans radar, après Green Time ?" (Green Time est une expression militaire indiquant la durée d'une fenêtre de lancement).

Etant le commandant de la station radar, Corso pouvait demander à ses hommes de bloquer le système radar/missile pour permettre à l'objet volant alien de redécoller du désert. Il répondit à l'EBE: "10 minutes pourraient sembler un long moment, qu'avez-vous à offrir ?" L'être avait répondu : "Un monde nouveau si vous pouvez l'appréhender".

Sans hésiter Corso quitta le tunnel et appela son QG par radio leur demandant qu'ils s'assurent qu'après la procédure "green time" les radars soient désactivés pendant 10 minutes. L'unité radar exécuta promptement l'ordre donné. Les radars ont dû ouvrir la voie pour le départ de l'Ovni car lorsque Corso arriva sur le terrain de la base, le Capitaine Williams lui fit un rapport, leur D-Batterie s'était calée pendant une minute sur un objet à 75 km de là qui se déplaçait à 4800 km/h.

Si un Ovni a été repéré par les radars de White Sands, l'affaire a dû être classée Top Secret et traitée selon cette classification. Corso avait l'autorisation la plus élevée et il avait décidé d'examiner seul cet incident. Il a pris la responsabilité d'agir seul et sa décision fut en accord avec la procédure de sécurité dans ces circonstances.

En l’absence de confirmation par d’autres témoins, n'importe qui peut rejeter le témoignage de Corso. Néanmoins si ce qu'a écrit Corso est la vérité, il y a 53 ans les soucoupes volantes n'étaient pas du tout invulnérables (à courte portée) une fois détectées par un radar. Elles pouvaient présenter des dysfonctionnements et s'écraser. - Source

Maurizio Baiata recevant les Documents du Colonel Corso

Maurizio Baiata recevant les Documents du Colonel Corso

dificultnspa et Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.