Didier de Plaige

Des quantités de preuves des Ovnis, selon un professeur américain

avril 14th, 2010 Posted in Avril 2010

Le temps est-il venu où le sujet des Ovnis ne soit plus considéré comme faisant partie de l'imaginaire collectif ? Où il sera enfin pris en considération par la communauté scientifique et étudié sérieusement et objectivement ? Le professeur Philip Haseley, professeur d'anthologie au Niagara County Community College estime qu'en raison du nombre de preuves dont nous disposons à ce jour, ce sujet devait être traité de manière rationnelle et sans à priori. Voici son interview :

Philip Haseley n'a jamais fait de rencontres rapprochées avec des Ovnis ou des extraterrestres, mais il connaît des dizaines de témoins.

"Cela arrive à des millions de personnes (dans le monde). Il est temps que nous nous penchions là dessus parce qu'il s'agit d'un domaine digne d'être étudié. Il est important que toute la lumière soit faite sur cette question en enquêtant sérieusement."

Haseley à déjà fait sa part. Il est aussi compétent que n’importe qui autour de lui au sujet des objets volants non identifiés.

Ce professeur d’anthologie au Niagara County Community College (NCCC) est intervenu plusieurs fois ces dernières années sur ce sujet dans son Collège, et il est à la tête du Mutual UFO Network de l'ouest new-yorkais (Western New York MUFON), un groupe qui s'intéresse à la recherche sur les Ovnis.

Philip Haseley

Comme l'organisation nationale, son groupe de recherche local rapporte les observations d'Ovnis. En général, de 30 à 50 rapports sont déclarés mensuellement à travers l'état, nous raconte Haseley, y compris deux ou trois pour cette seule région.

"L'enquête est effectuée d'une manière scientifique. Certains membres reçoivent une formation, y compris sur les enquêtes de terrain, l'astronomie et la météorologie. Ils ont aussi appris à utiliser le radar ainsi que d'autres types d'instruments ou de technologies."

Ceux qui pensent que les ufologues sont des croyants se trompent. Il existe des quantités de preuves.

Le groupe "Western New-York" compte environ 25 membres, dont environ 15 qui se réunissent régulièrement pour des discussions autour des livres et des affaires locales, mais aussi pour mieux se connaître. C’est un groupe diversifié, dont l'âge varie entre l'adolescence et plus de 70 ans. Ce sont des citoyens typiques, comprenant des étudiants, enseignants, ingénieurs et hommes d'affaires.

Nous avons des adhérents de tous âges et de formations diverses. Ce qui les rassemble est un désir commun de découvrir en quoi consistent les Ovnis.

Certains dans le groupe nous racontent avoir eu certain type de rencontre. Un de nos membres, a récemment vu un matin, en compagnie de son fils, une énorme forme triangulaire dans le ciel alors qu'ils étaient dans la cour de leur villa de Tonawanda. Un autre membre déclare avoir régulièrement été enlevé depuis l’âge de 5 ans, emporté à bord d’un vaisseau et soumis à des examens médicaux pour compléter leurs données.

Haseley et les autres membres du réseau sont bien conscients qu'il y a bon nombre de sceptiques.

"Nous devons négocier avec les sceptiques comme avec n’importe quelle autre organisation sur les Ovnis et nous sommes complètement ouverts à la critique. Nous connaissons beaucoup de personnes qui pensent que c'est un sujet sans intérêt. Et nous les renvoyons vers la volumineuse littérature traitant des faits sur le sujet des Ovnis."

Neil deGrasse Tyson

Neil deGrasse Tyson

Qu'en pense un vulgarisateur scientifique ?

L'astrophysicien Neil deGrasse Tyson, directeur du planétarium Hayden à l' ‘American Museum of Natural History’ de New-York et consultant du show TV scienceNOW NOVA sur PBS en a parlé le mois dernier dans le cadre de l'université du ‘Buffalo’s Distinguished Speakers Series’.

Après avoir expliqué pendant plusieurs minutes combien l'univers était vaste - il contient des milliards et des milliards de galaxies et est en pleine expansion - Tyson a souligné que le SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence Institute) a envoyé dans l’espace des ondes radio pendant plus d'une décennie et, jusqu’à aujourd’hui, n'a jamais reçu de réponses suggérant que les humains aient un équivalent à la planète Terre.

A ceux qui doutent de la vie extraterrestre, il explique que l'homme a à peine effleuré la surface du sujet quand il s'agit d'étudier la possibilité d'une vie intelligente dans l'espace.

Tyson a utilisé un exemple qu'il a cité dans son émission de télévision : "Ce que les scientifiques ont fait jusqu'ici pour tester les autres formes de vie revient à prélever quelques centaines de verres d'eau de tous les océans dans le monde - et conclure qu'il n'y a pas de poissons dans ces eaux."

Pendant que certains continuent de chercher, d'autres pensent qu'il existe déjà de nombreuses preuves suggérant que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Haseley en a rapporté certaines au NCCC.

Peter Robbins, éminent chercheur et auteur de "Left at East Gate", son best-seller international, a tenu une conférence dans l’amphithéâtre d’une école le 25 Mars devant un auditoire nombreux et attentif. Il a exposé le célèbre cas de Bentwaters, en Angleterre, où des Ovnis ont été observés près d'une base de l'US Air Force :

"Pendant trois nuits successives, à la fin de Décembre 1980, la police militaire a entendu des choses troublantes dans la forêt et, après enquête, elle est tombé sur un mystérieux engin triangulaire lumineux".

Robbins a ajouté : "C'est l'un des cas les plus importants dans les annales de la recherche sur les Ovnis". Bentwaters est considéré comme "Le Roswell Anglais."

Peter Robbins
Left at East Gate

Des interviews, des preuves matérielles et scientifiques ainsi que des données radars ont confirmé ces faits, a déclaré Robbins, mais le gouvernement a toujours refusé de les commenter.

"Une grande partie du refus du gouvernement de divulguer les faits concernant l'étude des ovnis vient du fait que c'est considéré comme une pseudoscience", ajouta Robbins.

Malgré cette perception négative, sa présentation du soir a attiré une foule de plus de 200 personnes dont beaucoup avaient fait des recherches personnelles. D'autres personnes ont alors raconté avoir vu également des Ovnis.

Haseley considère que la présence de Robbins ou d’autres orateurs qualifiés est l'occasion de poser des questions importantes.

Le professeur du NCCC conclut : "Robbins est un expert international et il s'agit d'une affaire dont les élèves avaient déjà entendu parler. Elle a bénéficié d'une enquête approfondie. Le phénomène Ovni mérite mieux que certains commentaires désobligeants voudraient faire croire." Source

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.