Didier de Plaige

60ème anniversaire : une flotte d’Ovnis à Farmington, Nouveau-Mexique

mars 22nd, 2010 Posted in Mars 2010

On dit souvent qu’il faudrait, pour prouver l’existence des Ovnis, qu’il y ait un très grand nombre de personnes observant en même temps le même phénomène et ainsi démontrer qu'ils ne sont pas le fruit de notre imagination.

Il n'y eut que peu de témoins à Roswell, en 1947. Les Lumières de Phoenix (1997) étaient un évènement nocturne. Mais la plus grande observation de toute l'histoire américaine et peut être du monde s'est déroulée pendant trois jours en mars de l'année 1950 dans une petite ville du Nouveau-Mexique : Farmington.

Carte de Farmington

Farmington est située à 72 km au sud-est de la région des "Fours Corners", une zone connue pour ses multiples observations d'Ovnis depuis la fin des années 40. Elle est située à seulement 29 km au sud-ouest d’Aztec, site présumé d’un crash d'une soucoupe en 1948.

Elle se trouve aussi à moins de 100 km à l’ouest de la base aérienne de Dulce, ou se trouveraient en sous-sol des laboratoires US-aliens d'études exo-biologiques.

Enfin, Farmington se trouve à 160 km au nord-ouest de Los Alamos, un centre de recherche ultra secret.

Le 18 mars 1950, le quotidien de la ville de Farmington, le "Farmington Daily Times" publia un article suite à une nouvelle observation d'ovnis au dessus de la ville. Voici cet article :

UNE IMMENSE ARMADA DE 'SOUCOUPES' SECOUE FARMINGTON

Farmington ufo
Vue d'artiste de l'observation d'ovnis par James Neff (copyright James Neff)

Les engins vus par des centaines de gens. Vitesse estimée à 1600 km/h, Altitude 6000 mètres.

Pour la troisième journée consécutive des soucoupes volantes ont été observées au-dessus de Farmington, à chaque fois entre 11 heures et midi. Trois personnes ont appelé le bureau du Daily Times pour témoigner qu'ils ont vu ces objets étranges dans le ciel juste avant midi.

On a vu également plusieurs personnes le long de la Rue Principale, regardant vers le ciel et pointant du doigt. Les vents forts et une tempête de poussière ont empêché une vision claire.

La moitié de la population totale de la ville est certaine aujourd'hui qu'elle a vu des vaisseaux spatiaux ou d'étranges engins volants - des centaines de ceux-ci filant à travers le ciel hier. Les évaluations du nombre allaient de "plusieurs, à plus de 500." Quoi qu'ils aient été, ils ont causé une émotion importante dans cette communauté, qui se trouve au nord-ouest à seulement 160 kilomètres de l'énorme centre de recherche atomique de Los Alamos.

Les objets ont semblé jouer à cache-cache dans le ciel. Parfois ils ont filé au loin à des vitesses presque incroyables. Un témoin a fait une observation de triangulation sur un des objets et a estimé sa vitesse à environ 1600 km/h, de plus il a estimé sa taille à environ deux fois celle d'un B-29.

Les citoyens de Farmington qui se tenaient dans les rues hier ont vu la première observation massive de "soucoupes volantes" jamais aperçue. Le trafic routier a été ralenti pour éviter de renverser ceux qui observaient le ciel. Le bureau du Daily Times de Farmington a été inondé par les appels des gens qui ont vu les objets.

Farmington news

Un leader rouge

Des douzaines de personnes ont décrit les objets comme des disques argentés. Un certain nombre en ont vu un de couleur rouge - plus grand et plus rapide, et il était apparemment le leader de la formation.

Clayton J. Boddy, 32 ans, gestionnaire d'entreprise du "Farmington Times" et ancien capitaine dans le Génie pendant la guerre 39-45 en Italie, était parmi ceux qui ont vu les objets étonnants. Boddy était sur la chaussée quand tout d'un coup il a remarqué quelques objets mobiles hauts dans le ciel. "Quelques instants plus tard apparut ce qui sembla être une flotte d'environ 500 d'entre eux", a poursuivi Boddy. Il ne pouvait pas estimer leur taille ou leur vitesse, mais a dit qu'elle semblait se situer à environ 4,5 kilomètres d'altitude.

Le compte rendu de Boddy a été confirmé par Joseph C. et Francis C. Kelloff, des épiciers d'Antonito, Colorado, qui étaient à Farmington pour inspecter le site d'un nouveau magasin, ainsi que par Bob Foutz et John Burrell de Farmington. Les Kelloff ont indiqué que les objets semblaient voler en formation.

Un des compte-rendus les plus impressionnants est venu de Harold F. Thatcher, chef de l'unité de Farmington du Service de Conservation des Sols. Thatcher a fait une triangulation sur l'un des nombreux engins volants et il a dit que si cela avait été un B-29, il aurait été à 600 mètres de haut et volerait à plus de 1600 kilomètres par heure.

Il s'y connait en ingénierie

"Je ne suis pas un ingénieur professionnel", a dit Thatcher, "mais j'ai pas mal d'ingénieurs qui travaillent sous ma direction et je sais établir une triangulation approximative sur un objet." Thatcher a catégoriquement démenti un rapport précédant disant que les objets pourraient avoir été de petits morceaux de duvet de coton flottant dans l'atmosphère. "Ce n'était pas du coton" a-t-il dit, "j'ai vu plusieurs morceaux de duvet de coton flotter dans le ciel à cette époque, mais ce que j'observais n'était pas du coton."

Le rapport sur le "coton" a été initié par le Patrouilleur d'Etat Andy Andrews, qui a cité plusieurs résidents de Farmington affirmant que c'était du coton qu'ils avaient vu. Ces résidents ont démenti le rapport d'Andrew.

Les premiers rapports de soucoupes volantes ont été notés quelques minutes avant 11 heures du matin hier. Pendant plus d'une heure ensuite, notre journal a reçu un déluge de rapports sur les objets.

Une deuxième observation à grande échelle s'est produite à 15h. A ce moment-là, Mme Wilson Jones, 27 ans, et M. Roy Hicks, 33 ans, ainsi que des femmes au foyer ont rapporté voir des objets au nord de Farmington, volant en formation parfaite. D'autres ont rapporté le même spectacle, tels que Johnny Eaton, 29 ans, un vendeur de biens immobiliers et d'assurances, et Edward Brooks, 24 ans, un employé du garage de Perry Smoak, étaient les premiers à rapporter l'objet de couleur rouge dans le ciel.

Pas des avions

Brooks, un mitrailleur de queue de B-29 pendant la guerre, a dit qu'il était certain que les objets aperçus n'étaient pas des avions. "Les manœuvres de ces choses ne pourraient pas être celles d'avions modernes", a-t-il dit.

John Bloomfield, un autre employé du garage de Smoak, a dit que les objets qu'il a vus volaient à une vitesse qui lui a semblé être environ 10 fois plus rapide que celle des avions à réaction. Il a ajouté que les objets ont fréquemment opéré des virages à angle droit.

"Ils semblaient aller l'un vers l'autre face à face", a-t-il raconté. "A la dernière seconde, l'un virait perpendiculairement vers le haut, l'autre perpendiculairement vers le bas. Une soucoupe dépassait les autres et immédiatement celle située à l'arrière filait pour reprendre la tête."

Farmington news

Marlow Webb, un autre employé du garage, a indiqué que les objets vus à l'œil nu ont semblé être d'environ 20 centimètres de diamètre vu depuis le sol. Il les a décrits comme "à peu près de la taille d'une assiette à dîner." "Ils volaient en biais, sur le coté, et sous tous les angles imaginables" a-t-il dit. "C'est ce qui a facilement permis de déterminer qu'ils étaient en forme de soucoupe." Personne parmi les douzaines de rapporteurs n'a parlé du moindre bruit de moteur ou traînée de vapeur. Personne non plus n'a rapporté le moindre hublot ni d'inscriptions sur les engins.

Pour finir, la population de Farmington a admis calmement le phénomène, bien que quelques employées d'une blanchisserie aient semblé un peu paniquées. La désintégration d'un ballon Skyhook avait été avancée pour expliquer cet incident à témoins multiples, aujourd'hui tombé dans l'oubli, mais qui avait fait la Une à l'époque.

Les Skyhooks se brisent aux températures très basses de la troposphère supérieure, et parfois en un certain nombre de morceaux plus petits.

Mais il n'est tout simplement pas raisonnable de suggérer que de tels fragments en plastique transparent à des altitudes de l'ordre de 12 à 15 kms puissent être détectés à l'œil nu.

Il n'est pas non plus possible que ces objets éloignés, avec une vitesse angulaire relativement basse, puissent tromper des douzaines de personnes et les mener à décrire des objets rapides en forme de disque (y compris un grand objet rouge).

Toutefois une vérification fut faite et pour ceci un enquêteur indépendant est entré en contact avec la base aérienne de Holloman AFB et ensuite avec le Bureau de la Recherche Navale, qui tiennent conjointement des enregistrements de tous les envois de ballons Skyhook depuis Alamogordo.

Aucun Skyhook ni aucun autre ballon expérimental n'avait été lâché dans la région de Holloman ou de n'importe quelle autre partie du pays proche des lieux et de la date de cet incident.

Une suggestion que les témoins ont tout simplement vu des fibres de coton était non seulement peu raisonnable, eut égard aux témoignages exposés, mais un journaliste local a signalé que c'était l'avis personnel d'un officier de police, relevé au passage par un autre journaliste.

Aucune explication n'a été à ce jour fournie pour expliquer ces nombreux objets en forme de disque se déplaçant d'une façon peu conventionnelles et vus par un grand nombre de résidents de Farmington ce 17 Mars 1950.

dificultnspa, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.