Didier de Plaige

La Grande-Bretagne se désintéresse de Saturne

mars 17th, 2010 Posted in Mars 2010

La NASA n'est pas la seule agence spatiale qui subisse des restrictions budgétaires : les scientifiques britanniques qui ont fait des découvertes étonnantes sur Saturne et ses lunes vont devoir abandonner leurs recherches par manque de moyens.

La mission Cassini vers Saturne est un tel succès que la NASA va décidé de la prolonger de sept ans. Cependant, la participation anglaise va s'interrompre parce qu'une agence gouvernementale s'est désengagée du financement. Dans une lettre au Times de Londres, huit scientifiques qui travaillent sur Cassini ont dénoncé cette décision du STFC (Science & Technology Facilities Council), qui selon eux va gravement nuire aux travaux de l'astronomie britannique.

Ils accusent l'agence d'avoir rompu des partenariats internationaux et compromis l'engagement de leur pays dans des prochaines missions, tout cela pour économiser seulement 1,1 million de dollars par an.

"Les équipes britanniques travaillant pour Cassini ont découvert les volcans de glace de Encelade, la chimie organique de la haute atmosphère de Titan, et le mécanisme des aurores de Saturne. Elles sont à présent sur le point d'être demantelées, bien que leurs instruments en orbite autour de Saturne soient toujours opérationnels. Alors qu'une nouvelle Agence spatiale anglaise se met en place, le STFC a décidé de rompre ses engagements internationaux, et de compromettre la position de l'Angleterre dans les futurs programmes spatiaux multinationaux."

"La mission Cassini, qui avait atteint Saturne en 2004, a bouleversé nos connaissances sur la planète et ses lunes. Les savants britanniques étaient jusqu'ici impliqués dans le fonctionnement de cinq instruments de la sonde et le traitement des données recueillies. Avec un trou de 180 millions de dollars, le STFC a été contraint de réviser ses priorités." - Source

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.