Didier de Plaige

L’aviation secrète

mars 14th, 2010 Posted in Mars 2010

Les ufologues devraient s'intéresser davantage aux articles sur "l'aviation classifiée". En effet, certains projets extrêmement avancés sont développés par le gouvernement US depuis des décennies et un pourcentage inconnu, mais significatif, d’observations d’ovnis pourrait s’expliquer par leur existence.

Plusieurs documents ont été obtenus avec l’aide des pilotes d’essai, des ingénieurs, des contractants et des témoins. Ils indiquent que la plupart de ces avions top-secrets furent construits à l’apogée de la guerre froide par des contractants du Département de la Défense tels que Lockeed Martin, Northtrop et Boeing.

Brilliant Buzzard

Le "Brilliant Buzzard"

La plupart de ces véhicules ont atteint un statut légendaire dans la littérature aérospatiale ainsi que dans les cercles ufologiques.
Puisque ces avions n’existent pas officiellement, nous pouvons supposer qu’ils sont financés par ce qu’on appelle les "Black Budget Programs" du gouvernement, ce qui signifie qu’ils échappent à la surveillance du Congrès et à l’examen du public.

"Brilliant Buzzard" est né du besoin de l’Air Force de garder un accès fiable vers l’espace en 1983 après que plusieurs lancements de la navette spatiale furent retardés, et à la suite de l'explosion de Challenger le 28 janvier 1986.
Conçu et construit par la célèbre section "Skunk Works" (Projets Avancés) de Lockheed, Brilliant Buzzard est un avion de reconnaissance stratégique hypersonique.

Il comprend des éléments du SR-71 et du XB-70 Valkyrie, la sous-traitance est assurée par Rockwell. Brilliant Buzzard est conçu pour être un avion spatial TSTO ("Two-Stage-To-Orbit"), utilisé pour les insertions de satellites militaires, il est aussi capable d’effectuer des missions de reconnaissance n’importe où sur le globe en moins de 3 heures.

Ben Rich, Mickey Blackwell et Melvin Salvay, 3 ingénieurs de Skunk Works, en sont les concepteurs. Le Brilliant Buzzard comprend 2 éléments distincts : un grand avion servant de base et de support à un plus petit. Le grand "vaisseau–porteur" mesure 85 mètres de long et embarque un équipage de 3 personnes, le pilote, le co-pilote et un officier de contrôle. Ils sont placés à l’extrême avant de l’engin.

Il peut atteindre une altitude de 36 kilomètres (120,000 pieds) et croiser à une vitesse supérieure à Mach 5 (environ 5310 km/h). Sa structure de base est composée d’un matériau fait essentiellement de titane.

Il possède un fuselage allongé, avec des bordures arrondies identiques à celles du SR-71, et se termine en aile delta, le tout ayant une envergure d'environ 40m.

Le "vaisseau-porteur" est alimenté par deux biturbo-statoréacteurs brûlant du méthane liquide et de l'oxygène liquide, qui ont été logés dans deux nacelles rectangulaires suspendues sous les ailes.

Les motopropulseurs PDWE utilisent l'onde de choc d'une détonation pour compresser un mélange carburant/ comburant avant la combustion.

Brilliant Buzzard

Ces ondes de détonation pulsées à cycle combiné "Wave Engines" (PDWE) sont mécaniquement simples, et peuvent opérer à des altitudes pouvant aller jusqu'à 30-50 km, et des vitesses allant jusqu'à Mach 10.

Une chambre cylindrique conçue spécifiquement pour permettre la combustion-détonation est construite avec un plat (ou profilé) à l'extrémité avant et sert de mur de poussée.

Chaque nacelle mesure 12 mètres de longueur, et se termine au bord de fuite de l'aile. Les larges entrées diagonales d'admission d'air, qui se trouvent 2 mètres sous les ailes, sont assez grandes pour contenir une petite voiture.

Une configuration d'atterrissage "tricycle" (deux roues sous le nez, et quatre sous chaque aile) a été adoptée pour le Brilliant Buzzard. La base de l'avion se trouve à 3 mètres du sol.

L'avion plus petit qui se trouve sur le dessus du vaisseau-porteur a un équipage composé d'un pilote et d'un co-pilote. Il mesure 27 mètres de longueur. L'engin utilise une configuration d'aile à 75° avec des stabilisateurs verticaux coupés au sommet.

Scramjet operation

Principe de fonctionnement du "Scramjet"

Le "XR-7 Thunderdart" utilise deux scramjets (des statoréacteurs à combustion supersonique) équipés de moteurs à combustion de méthane liquide, avec un additif à base de bore.

Par ailleurs, il intègre une petite fusée à hydrogène liquide servant à placer deux satellites militaires et leurs charges utiles en orbite.


Il transporte des capteurs multi-spectraux, comme le radar optique, infrarouge, LIDAR ("Light Detection And Ranging"), et CEIR ("Computer Enhanced Imaging Radar") qui a une précision de 1" à 48.000 kms. Il recueille en temps réel les images, et illumine les cibles.

Capable de voler à Mach 15, soit un peu plus de 5 km/s, le XR-7/SR-74 "Scramp", aussi appelé "XOV" (Véhicule Expérimental Orbital) est lancé en vol depuis le "vaisseau-porteur" à environ 460 kms de ses cibles. Il ne peut pas décoller du sol, et doit être lancé à partir du vaisseau-porteur à une altitude supérieure à 30 kms, où il peut atteindre une altitude orbitale de 240 kms.

Les observations du "Brilliant Buzzard" proviennent de sources multiples, y compris de témoins oculaires et auditifs, en particulier les résidents du domaine de Palmdale / Lancaster (Californie). Les témoins ont décrit un avion à grande vitesse caractérisé par un très fort et profond grondement rappelant le rugissement des fusées.

Quand on l'observe à moyenne altitude, ce type d'appareil émet souvent un bruit de pulsations, et laisse une épaisse fumée ou une traînée de condensation segmentée. - Source

Diouf et Elevenaugust, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.