Didier de Plaige

FAQ sur les OVNIs – 1ère partie

mars 8th, 2010 Posted in Mars 2010

Des avancées scientifiques considérables ont été faites au cours des dernières décennies dans la compréhension de l'Univers qui nous entoure.

Les plus remarquables et passionnantes sont sans nul doute celles qui concernent son exploration et les moyens que nous mettons en œuvre pour la mener à bien. Ainsi, notre connaissance technologique et les applications pratiques qui en découlent ont littéralement explosé, depuis la fin du 19éme siècle et l'avènement de l'automobile, jusqu'à aujourd'hui où nous cherchons à nous arracher de façon prolongée à la pesanteur terrestre.

Y parviendrons-nous?

La question est loin d'être anodine et recèle de nombreux aspects sur lesquels il est intéressant de débattre.

L'un de ces aspects nous interpelle directement, car il concerne les limitations possibles de l'évolution de la technologie.

Ces limites, à en juger par les effarantes prouesses dont sont capables les OVNIs, et contrairement à ce que certains se plaisent à affirmer, semblent ne pas exister ou, du moins, se situer très en deçà de nos réalisations actuelles.

Qu'en est-il réellement?

Vaisseau

Que savons-nous des OVNIs qui puisse mieux nous aider à comprendre le bond technologique que nous avons à faire?

Comment certains scientifiques chevronnés d'aujourd'hui élaborent des modèles qui s'appliquent à la propulsion des OVNIs, et pourraient servir à de futurs vaisseaux ?

Quelles sont les idées reçues qui subsistent encore sur les possibilités du voyage interstellaire, malgré la voie toute tracée que nous montrent les OVNIs?

Nous allons tenter de répondre à ces questions en exposant les faits et arguments scientifiques sous la forme d'une FAQ contradictoire. C'est-à-dire en répondant point par point aux idées communément exposées par ceux qui ne croient pas en la possibilité du voyage interstellaire.

I. Le voyage intersidéral

1- Tout voyage intersidéral est impossible au vu des distances considérables à parcourir

Hercule

L'amas de galaxies d'Hercule

Raisonner ainsi est avoir une vision purement géocentrique des progrès scientifiques. On estime à 1022 le nombre d'étoiles et à environ 100 milliards le nombre de galaxies rien que dans notre Univers visible.

En effet, nous ne savons rien de ce qu'il y a au-delà, notre vision globale de l'Univers étant limité par le temps que met la lumière des astres les plus éloignés à nous parvenir.

Ces chiffres qui donnent le vertige font à eux seuls réfléchir sur les possibilités qu'une vie au moins aussi évoluée que la nôtre ait pu atteindre sinon dépasser notre niveau technologique et s'affranchir de ces distances.

Voilà seulement 100 ans que notre premier avion a décollé et, déjà, nos sondes sont sorties du système solaire, alors est-il possible d'imaginer seulement ce qu'une autre civilisation ayant 300.000 ans d'avance - une fraction de seconde à l'échelle astronomique - ait pu réaliser?

Ainsi, une telle civilisation a très bien pu exploiter les ressources inépuisables et insoupçonnées d'un immense Univers pour contourner de manière ingénieuse ce problème.

La vision étriquée du déplacement linéaire dans l'Univers, même à une vitesse proche de celle de la lumière, est bel et bien révolue. Largement insuffisante pour une exploration spatiale à long terme; il faudrait par exemple plus de 4 années pour parvenir à Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche de nous..... Alors voyager jusqu'à une autre galaxie!

Des théories séduisantes ont donc vu le jour, permettant de s'affranchir de la vitesse de la lumière, la plus populaire étant encore la "métrique d'Alcubierre", du nom du physicien Mexicain qui l'a imaginée en 1994.
Elle permet ainsi de déformer l'espace temps autour du vaisseau et de raccourcir artificiellement le trajet, sans violer la théorie de la relativité qui interdit à un objet ayant une masse d'accélérer à une vitesse supraluminique.

Cette théorie comporte cependant de nombreuses difficultés d'application et reste pour l'instant un modèle mathématique, prometteur certes mais dans l'attente d'évolutions futures.

Ces dernières pouvant être par exemple une théorie unifiée de la gravité quantique viable, unifiant la mécanique quantique et la relativité générale, comme la théorie des cordes ou supercordes.

Il faudra du temps et beaucoup de travail pour arriver à résoudre ces problèmes théoriques, et imaginer d'autres univers parallèles, d'autres dimensions pour enfin achever l'unification de la mécanique quantique et de la relativité générale.

Mais au vu de nos progrès exponentiels et (si nous ne nous auto-détruisons pas avant, mais ceci est un autre sujet...) du temps dont on dispose, nul doute que cette unification surviendra un jour, ouvrant la porte à des applications pratiques imaginées des décennies auparavant, et confirmant du même coup la possibilité du voyage supraluminique.

Maintenant que nous avons posé les bases théoriques, examinons quels sont les problèmes pratiques qu'un vaisseau pourrait rencontrer pour mener à bien ce voyage.

...A suivre...

Elevenaugust, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.