Didier de Plaige

Une découverte inévitable

février 26th, 2010 Posted in Fevrier 2010

Dans un article pour "The Examiner" publié le 23 février, Michael Salla présente une synthèse des évènements récents : "Dans la version cinématographique du livre d'Arthur C. Clarke, "2010 : L'Année du Premier Contact", cette année marque le début d'une nouvelle ère pour l'humanité - la découverte officielle de la vie extraterrestre.

Vers la fin de l'année 2009, diverses sources et plusieurs articles ont commencé à laisser transparaître qu'une révélation officielle au sujet de la vie extraterrestre évoluée était imminente. Fin 2009 et début 2010, un nombre sans précédent d'évènements ont été observés; ils continuent à suggérer que la divulgation est imminente, d'une manière ou d'une autre.

Alors que les prédictions d'une divulgation officielle pour le début de l'année 2010 ne se sont, jusqu'ici, pas avérées, un processus préparatoire semble bien néanmoins enclenché.

La population mondiale a été préparée à une telle annonce par une série de congrès scientifiques, concluant que la découverte de la vie extraterrestre était inévitable.

Michael Salla

Dans une démarche qui semble précisément calculée, la Grande-Bretagne joue un rôle majeur en préparant le monde pour cette annonce concernant la découverte de formes de vie extraterrestres primitives, tout en essayant de tempérer les attentes des ufologues.

Les 25 et 26 janvier 2010, la Royal Society de Londres, l'équivalent de l'Académie des Sciences américaine, à organisé une réunion de deux jours sur le thème : "La détection de la vie extraterrestre et ses conséquences pour la science et la société".

Certaines des plus hautes autorités scientifiques mondiales dans la recherche de vie extraterrestre y étaient conviées. Les principaux orateurs étaient des astrobiologistes. Ils ont évoqué l'inexorabilité du processus biologique évolutif qui apparaitrait sur des exoplanètes pouvant offrir des conditions semblables à celles de la Terre.

Simon Conway Morris

Le professeur Simon Conway Morris, un biologiste évolutionniste de l'Université de Cambridge, déclara : "Contrairement à la pensée néo-Darwinienne actuelle, l'évolution est beaucoup plus prévisible que les gens ne le pensent.

En bref, dans les conditions adéquates d'une "biosphère" telle que nous la connaissons sur Terre, les molécules nécessaires à la formation de la vie complexe et intelligente sont déjà disponibles; l'évolution darwinienne fera simplement le reste."

Les conclusions de la conférence ont été résumées par Lord Martin Rees, Président de la Royal Society, dans une interview accordée au magazine Prospect : "Les aliens sont peut-être en train de nous regarder dans les yeux mais nous ne serions peut-être pas en mesure de les reconnaitre. Le problème est que nous cherchons quelque chose qui nous serait assez semblable, en pensant qu'ils doivent au moins avoir les mêmes mathématiques et le même genre de technologie.

Je pense que l'on doit pouvoir trouver dans l'espace des formes de vie et d'intelligence mais que nous ne pouvons nous les représenter. De même que les chimpanzés ne peuvent comprendre la théorie quantique, il se peut que des aspects de la réalité soient au-delà de la capacité de nos cerveaux."

A Rome, les astrobiologistes réunis en congrès du 6 au 11 novembre 2009, à l'initiative de l'Académie pontificale des sciences au Vatican, se sont largement accordés à reconnaître que la découverte d'une vie primitive extraterrestre était inévitable, compte tenu des conditions de base constatées sur d'autres planètes de notre système solaire.

Selon le père jésuite Jose Funes, directeur de l'observatoire du Vatican : "Les découvertes de la vie sur terre en conditions très inhospitalières, tels des microbes se nourrissant de roches et vivant profondément enfuis sous le socle océanique, ont démontré que ces formes de vies différentes peuvent exister sur d'autres planètes."

Le 18 février, trois semaines après la réunion de la Royal Society, le Ministère de la Défense Britannique (MoD) a déclassifié 6.000 nouvelles pages de ses dossiers Ovni.

Père José Funes

Un rapport daté de 1997 concerne six témoins qui ont vu un Ovni "planer" au-dessus de la maison du Ministre de l'Intérieur britannique, Michael Howard.

Comme d'habitude, le MoD a cherché à banaliser le contenu des dossiers, concluant qu'il n'y a pas de preuve suggérant une incursion non autorisée dans l'espace aérien du Royaume-Uni : "Jusqu'ici aucun rapport d'Ovni n'a indiqué une telle évidence, aussi nous n'essayons pas d'identifier la nature précise de chaque observation qui nous est rapportée." Le MoD avait utilisé cet argument pour démanteler son bureau Ovni, le 1er décembre 2009. Il avait été institué cinquante ans plus tôt.

La récente conférence de la Royal Society, traitant d'exobiologie, et les commentaires de son Président Lord Ress, conjointement avec les dernières déclassifications OVNI du Ministère de la Défense Britannique, ont oeuvré à aller plus loin dans la préparation des peuples Britannique et mondiaux en vue de l'annonce inévitable quant à la découverte de vie extraterrestre primitive.

2010

Ce processus préparatoire apparait être soigneusement calibré, pour nous amener vers la seule et unique conclusion que la vie primitive extraterrestre et la vie évoluée liée aux OVNI sont séparées.

L'annonce par le MoD, en décembre 2009, de la fermeture de son bureau Ovni, avait été préméditée pour faire penser que le sujet Ovni n'était pas digne d'un examen militaire minutieux ou d'une étude scientifique sérieuse, en dépit des très nombreux phénomènes rapportés dans l'ensemble des îles Britanniques.

En conséquence, une annonce formelle de la découverte de vie extraterrestre primitive est certes inévitable, mais elle sera au départ dissociée du sujet Ovni.

Une telle "découverte" semble imminente avec l'augmentation du nombre des conférences relatives à l'exobiologie, les soutiens reçus par les plus grands noms de l'Astronomie mondiale, et le rapide regain d'intérêt médiatique pour les débats scientifiques concernant l'existence de vie extraterrestre.

Ainsi qu'Arthur Clarke l'avait pressenti dès 1984, 2010 pourrait bien être l'année de l'annonce mondiale de la découverte officielle de la vie extraterrestre, au moins sous une forme organique primitive." - Source

Michel-Vallée, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Share This Post

Sorry, comments for this entry are closed at this time.